Société

Plus de 10 mille dossiers enregistrés à la CNTB

03/07/2018 Félix Nzorubonanya Commentaires fermés sur Plus de 10 mille dossiers enregistrés à la CNTB
Plus de 10 mille dossiers enregistrés à la CNTB
Rapatriés et résidents devant les membres de la CNTB

La Province de Rumonge vient en tête au niveau national sur le nombre des cas de conflits fonciers et autres biens. Des spéculations et magouilles vont bon train. Les bénéficiaires des services de la Cntb réclament plus de transparence.

Dans un point de presse animé par Dieudonné Mbonimpa, porte-parole de la Cntb à l’intention des journalistes à Rumonge ce 27 juin, il a indiqué que tous les 50 membres de la Cntb se sont déployés dans cette province depuis 3 semaines pour essayer de réduire le nombre de conflits fonciers et autres biens existants entre rapatriés et résidents.

Rumonge, avec plus de 10 mille cas, est suivie par la province de Makamba qui compte plus de 8 mille.

M. Mbonimpa a rejeté les accusations qui indiquent qu’il y aurait certains agents et cadres de la Cntb qui seraient corrompus. En effet, certaines personnes accusent quelques cadres et agents de demander de l’argent pour donner un service. A la question de savoir si la Cntb ne remet pas en cause la politique de villagisation initiée sous la deuxième République car les résidents de ces villages sont menacés de quitter ces villages au profit des rapatriés, il a répondu que la Cntb va mener des enquêtes profondes pour savoir comment et dans quel cadre ces villages ont été implantés.

A la question de savoir comment la Cntb indemnise ou compense un rapatrié qui trouve que des infrastructures publiques ont été construites dans sa propriété foncière, il a répondu que le gouvernement donne une propriété de même superficie aux rapatriés. Il a donné l’exemple des rapatriés des quartiers de Gituro et Mirango dans la zone de Kamenge qui viennent de recevoir des parcelles dans la localité de Maramvya.

Tension sur certaines collines entre résidents et rapatriés 

Le porte-parole de la Cntb a indiqué que des cas de solidarité négative se forment où des faux témoins témoignent et des groupes de gens veulent bloquer le travail de la Cntb. Il a prévenu que ces personnes seront sanctionnées conformément à la loi.

Certaines personnes contactées indiquent que des tensions entre rapatriés et résidents s’observent sur certaines collines suite à l’exécution des décisions de la Cntb. Des personnes surtout celles qui vivent dans le quartier de Mugomere, les villages de Karonda et Gatete implantés du temps de la 2ème République ont peur de perdre leurs parcelles dans ces villages.

Signalons que le Burundi a connu plusieurs commissions nationales de règlement des conflits fonciers et autres biens ces conflits rebondissent à chaque changement de régime politique.

Sachez que la première commission mise en place est celle dite commission Mandi mise en place en 1977. Certains observateurs demandent que le gouvernement puisse trouver des solutions durables à ces conflits fonciers sinon ils constituent une bombe à retardement. A l’approche des élections, des politiciens en font une exploitation pour des fins politiques.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

484 utilisateurs en ligne