Politique

Pierre Claver Mbonimpa reste libre

Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, le militant pour la protection des droits humains et ceux des prisonniers a comparu ce lundi 12 mai à la police judiciaire. Motif : enquête sur la présence des Imbonerakure à l’Est de la RDC.

Tout sourire, M. Mbonimpa sort de l’interrogatoire accompagné de Gabriel Rufyiri et de Me Armel Niyongere
Souriant, Pierre-Claver Mbonimpa, président de l’APRODH sort de l’interrogatoire à la Police Judiciaire, accompagné de Gabriel Rufyiri et un de ses 3 avocats Me Armel Niyongere ©Iwacu

12 heures. Me Armel Niyongere, un des trois avocats de Pierre Claver Mbonimba sort des enceintes de la police. «L’interrogatoire est terminée. M. Mbonimpa a présenté les photos et les éléments sonores dont la police lui avait demandé de se munir. Mais l’officier de police Judiciaire (OPJ) nous a dit d’attendre devant son bureau. Sûrement qu’il attend des instructions de ses chefs hiérarchiques », déclare Me Armel Niyongere.

13 heures. C’est le tour de Me Antoine Nzobandora de sortir. Il est un peu pessimiste : « Cela fait presqu’une heure que l’OPJ Guy Nzosaba nous dit d’attendre. Mais attendre quoi ? C’est lui qui a interrogé M. Mbonimpa. Il lui appartient de décider sa libération ou sa garde à vue. Mais apparemment, il cherche un soutien de ses supérieurs hiérarchiques. Il sait qu’il ne pourrait pas gérer seul les conséquences consécutives à l’arrestation de notre client », affirme Me Nzobandora.

Dans l’avant-midi, Pacifique Nininahazwe s’interrogeait : « Est-ce que la police veut réellement arrêter Mbonimpa ? Je suis ici à la police pour le soutenir et pour voir la suite de ces comparutions intempestives ».
Finalement, le militant des droits de l’homme franchira le portail de la police judiciaire à 13h 40, sous la bonne escorte d’Isidore Ryanka, commissaire à la police de la recherche criminelle.

Mouvements de retrait après les révélations

Au siège de l’Aprodh, M. Mbonimpa montrera les photos de jeunes prétendus Imbonerakure en treillis militaires, la kalachnikov en mains. Il a montré à la presse une autre photo de jeunes combattants morts, selon Mbonimpa, en RDC. Le militant des droits de l’homme indiquera que le grand coupable reste un nommé Kazungu, employé du Service National des Renseignements(SNR). « C’est M. Kazungu qui fait de multiples navettes entre Bujumbura et l’est de la RDC. Partant, c’est plutôt lui qui devait être entendu par la police », s’indigne-t-il.

Le SNR nie la présence de troupes ou policiers burundais sur le sol congolais. Par le truchement de son porte-parole, Onésime Nduwimana, le parti au pouvoir dément aussi avec la dernière énergie la présence des Imbonerakure dans ce pays.
Malgré tous ces démentis, M. Mbonimpa se félicite quand même : depuis ses révélations, les troupes et jeunes civils burundais ont entamé un mouvement de retrait de l’Est du Congo.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. Nyandwi Maurice

    Courage Monsieur Claver.ukuri guca muziko ntigusha.abo bagira ivyo n’umwanya wabo.ninde yibagiye umuvunyi wo muri Congo yitwa Mobutu Sese Seko.Ninde yibagiye umuvunyi wo muri Libyie yitwa Khadaffi.Ninde yibagiye umuvunyi w’u Rwanda yitwa Havyarimana Juvénal….Iherezo ryabo ryabaye iki?.Barya nabo bivugira ngo imbere ni heza.nibareke guhenda abarundi.L’avenir n’appartient à personne,l’avenir appartient à Dieu.Imbere n’aho Imana nayo twebwe turi ibiremwa buntu.

  2. MINANI

    Jewe ntaco dupfa n’uwo muzehe mon ami. Nimba izo photos ari zo ahubwo akwiye agashimwe kuko azoba afashije ko ibara ritagwa. Ariko nimba ari irementanya (muri politike vyose birashoboka), ni ukumuhana nawenyene. Sinon kubera iki atavuga n’umwe mubo aguga bahawe ikigwanisho ngo bamucakire avuge uwabimuhaye hanyuma nawe akubitwe intahe mu gahanga puis induru zigabanuke?

  3. MINANI

    Mon ami, ikibazo si imbonerakure ikibazo ni la jeunesse burundaise. Nti wibagire ko en 1965, abari actifs mugufata abantu baja kwicwa bari les JRR (urwaruka rwa UPRONA). En 1994, abatikije inganda i Bujumbura bari les SANS ECHECS (Urwaruka toujours – Uprona et autres). Kumitumba en 1993, ceux qui étaient actifs bari aba JEDUBU (urwaruka rwa FRODEBU). Ubu hagezwe kumbonerakure (Urwaruka rwa CNDD-FDD).
    Urabona ko urwaruka rw’uburundi rufise ingorane ikomeye mu vya politike.
    CONCLUSION: Turafise ikibazo gikomeye kijanye n’indero na encadrement y’urwaruka mu Burundi. Ngira urabona ko ikibazo aatari ubwoko canke intara.

  4. MINANI

    Que ta prière soit exaucée mon ami. Mbe mugenzi woba uriko uritegura mu mutima ingene bizogenda ni batakuvako? Urategura vyose mugabo ntuze uhave uhahamuka! Muri 2010 ni benshi bavuga ukwo ariko igisabisho cabo Imana ntiyacumvise.
    Baba abo bariko ubu, yaba mwebwe mwitegura kujaho, jeho ndira ko abazontwara bose mumpa amahoro gusa!!!! Ariko nimba bazovaho namwe mukaza mumeze knabo canke mubasumvya, ntaho mvuye ntaho nsubiye. Courage quand même!!!

  5. Nzobandora

    Minani
    Niwimaramarire neza parce qu’il amène des photos, des noms, des adresses physiques donc tous les preuves qu’on voulait tant avoir au point de malmener certains journalistes.
    La police judicaire a de la matière maintenant travailler afin de confirmer ou d’infirmer ses déclarations.
    J’espère seulement que tout cela soit fait dans le seul but de connaitre la vérité mais pas celui de traquer les informateurs afin de gommer les fuites parce que même si cela ne sera jamais avoué publiquement sa façon d’être à jour sur ce sujet doit étonne et déplait surement certains.
    Ico gushima nuko les enquêtes qu’on ne voulait jamais faire zatanguye

  6. Inarunyonga Concilie

    Ihorere mushingantahe Pierre C. Abagukubagura baribagira ko uzobavugira bitanguye kubabana wararaye.

  7. MINANI

    C’est bien pour lui mais ntiyari akwiye kurendegera kuko la chance agira ni uko ari en face d’un gouvernement faible. Ibintu nivyahinduka akaguma avuga ukwo avuga il va se retrouver à Musaga.
    Ubu uwukunda uburundi ni uwuriko arigisha abantu gusubiza hamwe no kwiyunga si uwirigwa arahiga amarementanya yo gufasha bagenziwe bo mukibiri canka b’abahandi kugira nibatsinda baze bamwibuke.
    Abakorera abanyagihugu n’abakorera inda zabo turababona kandi turazi kubatandukanya

  8. vios

    Mutama Mbonimpa bandanya muvuga ukuri mugukingira iki gihugu Imana rugira vyose iguhe inguvu n’ukuramba,jewe mpora niyumvira aho tuba tugeze iyo izi societes civiles nama radiyo yigenga bitaba bihari? Tuba twarashize abandi baromotse.
    Nayo uko kubatumako agasakisaki ntibibatere ubwoba ahubwo abo nyene binyegeje inyuma yabo bacamanza nabo ba polisi nibo bari mukwicwa nubwoba,iyo mipango yose yo kwica no gusahura aho kubaka igihugu cabo ntanahamwe izoshika.
    Mbe boba bafise ibibondo? Ko mbona bahakwa kubaraga ingorane n’amaganya gusa? Mwaba DD mwe iminsi yanyu iraharuye.

    Hari mukugera ko mutuvako sans savoir ni avoir iyo mumenera.

    Ciao

  9. Arakaza

    Chers IMBONERAKURE,

    Izina si ryo muntu kabisa. Iyaba muri abandi mwomenya ko la technologie moderne permet de kubonera kure vos moindres gestes. Même pendant la nuit, les satellites peuvent vous voir. Que vos chefs arrêtent donc de faire les étonnés, mugabo bayina abachefs banyu c’est tout ce que vous voulez, sauf des lumières.

    Hanyuma, pour 100.000 FBU par mois, vous êtes prêts à vous laisser massacrer. Mwaragowe vraiment. Ubwo ntimubona ko babahenda mubona?

  10. bora

    Eheeeeee bagira ngo niremantanya ikinyoma agikubitye ahashashe, la jeunesse yacu iragowe bapfa gukwirikira ubwije bukeye kabiri bakahasiga ubuzima, ababatumye nabo bibereye mu magorofa, bifatira na ka douche ku ma piscine (no stress) vya bijuju vyacu navyo ngo nimbonerakure (babona hafi) bariko barya ubugura. Mbe muramaze kubona ko ata na YEBOYEBO baba bambaye? C’est malheureux en tout cas. Aba dd bari bakwiye kureka guta mucobo abanyagihugu hakaba AMAHORO kubantu boooooossssse, turarushe aho twirukiye.

  11. Bcb

    @Pacifique Mahoro
    Et si tu disais que cette milice était en étroite collaboration avec le M23? Car là-bas se trouve le sanctuaire des forces négatives, qui probablement si on les mettait ensemble feraient comme les courants du même signe çàd exploser!!!!

  12. Pacifique Mahoro

    C’est vraiment malheureux de voir avec quelle maladresse ou ignorance la justice burundaise traite la question de cette milice présente au Congo voisin. Et pourtant cette question est extrêmement sensible puisqu’on en parle même au siège de l’ONU et à la maison blanche!Si on considère que c’est une milice qui est engraissée par le parti au pouvoir au Burundi ( pas tous les burundais), une milice présente sur un territoire étranger sans l’autorisation du Congo, et qu’elle serait en étroite collaboration avec l’ex-milice génocidaire Interahamwe, vous comprenez très bien que notre Afrique des Grands Lacs est tout simplement une région en pleine disparition !

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

424 utilisateurs en ligne