http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Sécurité

I Mise à jour I Patrick Nkurunziza est entendu par le procureur

15-01-2015

16h : Patrick Nkurunziza est entendu par le procureur

Patrick Nkurunziza, accompagné de son avocat est actuellement entendu par le procureur de la République à Cibitoke. Sa famille attend dehors. Quelques membres des partis politiques de la coalition Adc-Ikibiri viennent d’arriver sur place. Selon des informations sûres, il a été arrêté par un commissaire de police à Bujumbura puis conduit en province Cibitoke à bord du véhicule du policier. Ceux qui ont vu la scène, ont alerté ses proches avant de suivre le véhicule du policier jusqu’à Cibitoke.

…………………………………………………………………………..

Ce chef de file des jeunes de l’ADC-Ikibiri, a été arrêté ce jeudi dans l’après-midi par des policiers au ministère du Commerce où il est conseiller.

Patrick Nkurunziza choisi dernièrement à Kampala pour être chef de file des jeunes de l’ADC-Ikibiri ©Iwacu

Patrick Nkurunziza choisi dernièrement à Kampala pour être chef de file des jeunes de l’ADC-Ikibiri ©Iwacu

Selon des témoins, ces agents lui ont intimé l’ordre de les suivre. Il a failli résister mais comme ils insistaient, il s’est exécuté.

Arrivé à l’extérieur, d’autres policiers l’attendaient. Ils lui ont demandé de monter dans un pick-up. Il n’a même pas eu le temps de dire où il allait. Mais des sources dignes de foi nous indiquent que ce véhicule s’est directement dirigé vers Cibitoke où sont incarcérés plus de 10 rebelles capturés lors des combats entre les Forces de l’ordre et un groupe rebelle non encore identifié.

Signalons que ce secrétaire exécutif de la CJD (Centrale des jeunes démocrates) était dernièrement recherché par la police. Il y a eu même fouille-perquisition au domicile de son père à Kigobe. Il avait opté pour la clandestinité avant de prendre la décision de regagner son service, il y a quelques jours.

  31   Vos commentaires
  1. Le major

    Mwaramutse mwese,
    Ejo har umuntu yambajije ngo: wewe k uri umusoda kandi atari muto, ubon amatora gute? Naciye ndamwishura nti: ibintu ni bibiri.
    1. Dushobora kwinjira mukajagari niyo peter yasubira kwitoza, abantu benshi bibaza ngo peter ntazokwitoza mugabo nibaza ko il n est pas conscient de la realité des choses, ntazi ko les americains et les européens bazomuhindurira nka blaise compaore, les chefs militaires et de la police dufise ayandi ma realités ntituzomushigikira contre toute la population burundaise, reka abe arihenda ariko turamurindiriye muri tournant, le message ya ntamwana na richard vyari bikwiye kugira abone la realite.
    Muti bizogenda gute niyo yavuga ko azokwitoza?
    Hazoca haba imigumuko izananye mugisagara cose hama police izorengegwa, les militaires bazoca binjira muri cadance, ariko bazobuzwa kurasa hama bizoba nkabimwe vya burkinafaso, compaore yarihenze yibaza ngo igisoda kiramushigikiye .
    2. Niyo muri CNDD FDD hitoza uwundi tuzoba twinjiye muri periode nziza kuko nta parti politique izosubira kugira majorité aho rero nta n utugwi tw aba generaux au pouvoir tuzosubira kubona, la police y inyeshamba izoc itangura formation ikore neza hama la vraie democratie isubirire la fausse comparable a l anarchie

    Uyo patrick rero nakomere atimbe il fait partie de la generation condamnée, umugabo ntatiny impimba, n ayabandi ni mwivugire merci.

    • Bonne chance mon General

  2. Personne n’ignore qu’il y a eu une rébellion qui attaque le Burundi. On s’entend que le Burundi soit un pays indépendant et qui a les institutions qui fonctionnent. Le civisme nous rappelle du respect des institutions qui sont en place peu importe qu’on les aime ou pas. La chose la plus fine dans toutes ces choses, qu’on les accepte ou pas nous sommes appelés à les respecter et si nous ne sommes satisfaits on fait appel à la justice. Le corps militaire, de la police et de services de renseignement doivent faire leur travail. L’un pour défendre le territoire de notre pays, la police pour sécuriser le peuple au niveau interne et le service de renseignement pour essayer de détecter les menaces de l’intangibilité du pays. Dans cette période où nous avons connu une attaque dans notre, chaque corps nomme ci-haut a bien assumer son rôle. Beaucoup de personnes moi aussi y inclut cherche à connaitre la personne ou l’organisation qui est derrière cette attaque. Oui, c’est vrai mais au regard de la tension qui est en place maintenant, on doit y aller très lentement, la sagesse. Personne n’ignore les réalités politiques qui sont dans notre pays, niveau régional et international. Nous burundais, la première chose qu’on devrait décourager c’est la guerre. Sin on n’est pas capables de se vendre politiquement, on devrait lever le tablier, C’est ça la démocratie. Accepter qu’on ton collègue politique qu’il a couru plus que toi. Ne pas empiéter les lois te surtout la loi fondamentale. Accepter que les lois aient été mises en place pour être exercées par les personnes nommées ou par compétition. Avoir du respect envers ces personnes. C’est ça le civisme. Ce que je pourrais mentionner encore, ce sont ces personnes qui pensent qu’on doit respecter et appliquer ce qu’elles viennent. Ces remplacer les autorités qui sont en place et interpréter les lois d’une façon qu’elles veulent. Oui, nous sommes appelés à revendiquer nos droits dans la marge de la loi. C’est ça qui fait que les sociétés occidentales ont au moins une plus-value par rapport en nous en matière de la démocratie. Eux ils ont déjà compris que la liberté ne veut dire le libertinage. Une chose que j’aimerais souligner aussi c’est lorsque même un enfant trébuche sur un caillou au marché central de Bujumbura, on s’en va au media pour appeler la communauté internationale pour régler ce litige de « Caillou et enfant ». Ou est notre indépendance? Ou est notre sens de responsabilité? Est-ce que nous sommes faibles à ce que nous ne sommes pas capables de régler notre litige? Et puis, quand nous allons ouvrir la porte à cette communauté internationale et pour la faire sortir, nous allons suer, souffrir. L’exemple concluant c’est celui ou on a appelé une commission des Nations unies d’observation des élections au Burundi et puis cette dernière veut mettre le Burundi sous tutelle. Quelle honte, les partis d’opposition et la société civile qui cautionnent ca devraient bien penser maintes fois et voir si c’est ça va avantager les Burundais. Quelle Politique? Jusqu’ à vendre les acquis de notre indépendance. Pour quel intérêt moi en en tant que Burundais de faire une politique pareille. En bref, nous sommes dans une période de la démocratie, nous devons non seulement accepter le vainqueur et les institutions qui sont en place mais aussi respecter les vaincus, leurs droits sans user de la liberté en libertinage. “Ia démocratie est la pire des dictatures parce qu’elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité.” Pierre Desproges . Si nous avons accepté ce code et accepter de vivre cette réalité, pourquoi nous stresser tout le temps. Et puis « La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes ». Winston Churchill. Le Burundi est dans cette première phase de la démocratie, le début n’est pas facile mais il faut commence à s’y exercer, en respectant les codes, en les amendant sur consensus si on veut perfectionner encore. Vive Dieu, le Burundi et la démocratie et laissons les institutions faire leur travail. Et celui ou celle qui n’est pas satisfait peut donner sa réponse aux élections car ma voix, ta voix, compte beaucoup, c’est ça mon instrument ton instrument de faire le changement. Impliquons-nous, nous tous dans nos prochaines élections pour mettre un système que nous voulons, parce que c’est notre droit absolue. C’est ça l’autre facette de la démocratie.

  3. Personne n’ignore qu’il y a eu une rébellion qui a attaque le Burundi. On s’entend que le Burundi soit un pays indépendant et qui a les institutions qui fonctionnent. Le civisme nous rappelle du respect des institutions qui sont mises en place peu importe qu’on les aime ou pas. La chose la plus fine dans toutes ces choses, qu’on les accepte ou pas nous sommes appelés à les respecter et si nous ne sommes satisfaits, on fait appel à la justice. Le corps militaire, de la police et de services de renseignement doivent faire leur travail. L’un pour défendre le territoire de notre pays, la police pour sécuriser le peuple au niveau interne et le service de renseignement pour essayer de détecter les menaces de l’intangibilité du pays. Dans cette période où nous avons connu une attaque dans notre, chaque corps nomme ci-haut a bien assumer son rôle. Beaucoup de personnes moi aussi y inclut cherche à connaitre la personne ou l’organisation qui est derrière cette attaque. Oui, c’est vrai mais au regard de la tension qui est en place maintenant, on doit y aller très lentement, la sagesse. Personne n’ignore les réalités politiques qui sont dans notre pays, niveau régional et international. Nous burundais, la première chose qu’on devrait décourager c’est la guerre. Sin on n’est pas capables de se vendre politiquement, on devrait lever le tablier, C’est ça la démocratie. Accepter qu’on ton collègue politique qu’il a couru plus que toi. Ne pas empiéter les lois te surtout la loi fondamentale. Accepter que les lois aient été mises en place pour être exercées par les personnes nommées ou par compétition. Avoir du respect envers ces personnes. C’est ça le civisme. Ce que je pourrais mentionner encore, ce sont ces personnes qui pensent qu’on doit respecter et appliquer ce qu’elles viennent. Ces remplacer les autorités qui sont en place et interpréter les lois d’une façon qu’elles veulent. Oui, nous sommes appelés à revendiquer nos droits dans la marge de la loi. C’est ça qui fait que les sociétés occidentales ont au moins une plus-value par rapport en nous en matière de la démocratie. Eux ils ont déjà compris que la liberté ne veut dire le libertinage. Une chose que j’aimerais souligner aussi c’est lorsque même un enfant trébuche sur un caillou au marché central de Bujumbura, on s’en va au media pour appeler la communauté internationale pour régler ce litige de « Caillou et enfant ». Ou est notre indépendance? Ou est notre sens de responsabilité? Est-ce que nous sommes faibles à ce que nous ne sommes pas capables de régler notre litige? Et puis, quand nous allons ouvrir la porte à cette communauté internationale et pour la faire sortir, nous allons suer, souffrir. L’exemple concluant c’est celui ou on a appelé une commission des Nations unies d’observation des élections au Burundi et puis cette dernière veut mettre le Burundi sous tutelle. Quelle honte, les partis d’opposition et la société civile qui cautionnent ca devraient bien penser maintes fois et voir si c’est ça va avantager les Burundais. Quelle Politique? Jusqu’ à vendre les acquis de notre indépendance. Pour quel intérêt moi en en tant que Burundais de faire une politique pareille. En bref, nous sommes dans une période de la démocratie, nous devons non seulement accepter le vainqueur et les institutions qui sont en place mais aussi respecter les vaincus, leurs droits sans user de la liberté en libertinage. “Ia démocratie est la pire des dictatures parce qu’elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité.” Pierre Desproges . Si nous avons accepté ce code et accepter de vivre cette réalité, pourquoi nous stresser tout le temps. Et puis « La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes ». Winston Churchill. Le Burundi est dans cette première phase de la démocratie, le début n’est pas facile mais il faut commence à s’y exercer, en respectant les codes, en les amendant sur consensus si on veut perfectionner encore. Vive Dieu, le Burundi et la démocratie et laissons les institutions faire leur travail. Et celui ou celle qui n’est pas satisfait peut donner sa réponse aux élections car ma voix, ta voix, compte beaucoup, c’est ça mon instrument ton instrument de faire le changement. Impliquons-nous, nous tous dans nos prochaines élections pour mettre un système que nous voulons, parce que c’est notre droit absolue. C’est ça l’autre facette de la démocratie.

  4. Ndayishima

    Mbe abo batohoza ntiboha ijambo abo basore bishikanye maze bakadutatura ko numva hari n’uwushaka kubivuga neza hari « ivyabona yizeye  » (les fameux généraux).

  5. Bizos

    Ils ne savent pas qui est derrière l’attaque de Cibitoke car les capturés sont muets, mais il y a des arrestations. Mais qu’ils nous disent que c’est l’ADC ou le Frodebu qui est derrière.
    Ont-ils refusé de dire qui a attaqué pour s’en prendre à qui ils veulent?

  6. MURYI W'IGISAHIRA

    Barundi bene mama, ni muze duhagurukire hamwe tugwanye intwaro z’agahotoro mu gahugu keza kacu. President Nkurunziza na CNDD yiwe baraduhenze ngo basenga Imana ariko basenga rusiferi. Amaraso bamaze kunya bitwaje izina ry »Uhoraho azobahumira.

    • semushi

      wewe ko wahagurutse uhagaze he ngo tuhagusange??? Muje mureka guhenda abantu twarabahinyuye………….

  7. Mutima

    Je viens de lire tous ces commentaires et jebme rends compte qu’aucun n’a pensé qu’il se pourrait qu’il soit impliqué…

    Et normalement, quand il y a un membre d’une organisation fait l’objet d’une enquête criminelle ou tout autre déli, ils collaborent avec les enquêteurs. Juste pour s’assurer wu’ils n’hébergent pas quelwu’un qui serait susceptible de leur attirer des ennuis judiciaires au cas où il s’avérerait que les déle reprochés n’ont pss été commis au nom de l’organisation.

    Mais là, tout le monde crie au scandale, sans même au préalable avoir demandé qu’on leur fournisse des preuves… Bizarre quand même!

  8. Bihute Donatien

    Iryo nibara kumutemere mbega ico gipolice kiringaho kuneza zumugambwe canke zabenegihugu ewe Nkurunziza wibuke yuko uburundi subwuwawe nibwacu twese kandi uramenya yuko atamvura idahita

  9. Macaire Bacamurwanko

    Ndabona benshi muriko mwandika ibintu nibaza kobitumvikana hoba umuntu nkuyombona kumafoto angana nkawe, kandi numvise ngo yarize amashule gushiga kaminuza, ashobora kuba afise n,umuryango , hamwe vyukuri yoba arimu bateguye ico gitero cogusesa amaraso, nkuko bavuga ko yoba yaherewe ubwo buhizi bwokurungora urwaruka mu nama iherutse kugiriswa na Sinduhije muri Uganda, ubwo abantu mwandika mumuha morale ntimubonako muri abantu ataco mukunda, ariko nkagaruka nkabumva kuko nawe nyene ubwiwe ntiyikunda , yibutse iminsi yamaze mwishule nimba ivyo arivyo abavyeyi biwe n,abarimu bamwigishijee barataye umwanya wabo, bisa nukurera umwana ntakure. Uyo muntu tubona yariko aragera kuba umushikiranganji ,canke ayandi mabanga nimba aciyumvira ibijanye nivyo yoba akekwako vyabereye mu Cibitoke birateye agahinda, ntaho bitaniye nababanyagihugu batobato bahora bahendwa ngo batere amakambi y,igisirikare canke ngo barashobora gutema Blinde n,umupanga. Jewe uyo Patrick naramwumvirije mu kiganiro ciwe muri Kabizi aherukamwo abatari bake bari bamubwiye ukuri, kandi n,umumenyesha makuru aremesha ico kiganiro iyo amwumvriza neza ,mvuze neza kuko warize ugomba kumenya gusobanura imvugo z,abandi batu;turetse ko ahemukiye umuryango wiwe ,igihugu nawenyene arihemukiye. Jewe nsinkunda nagato abantu bihisha inyuma y,amazina atabaho mukugira batange canke bandike ibintu bitajanye n,ukuri. Niko ntamweranda ,canke abera dufise ariko Leta hamwe itofata umuntu nkuwo hamwe bivurwako ari mubateyi igitero canke bagiteguye iyo Leta yoba iri mu makosa,akarore twaraye tukabonye mu bu Fransa turetse Umukuru ww,igihugu n,amakungu yaravuye hasi. Patrick jewe arambabaje uravye uko angana Akaba yarize Akaba ashobora gukora ivyo bijanye n,ugusesa amaraso. Patrick yoba yarazimiye kuja mwishule iyo atuma aja kugungira imyaba .

    • Jean-Pierre

      @ Macaire.
      Sinzi ko woba uzi icarico une analyse critique d’une situation avant de conclure des niaseries. Niba Patrick atagwaye mumutwe, ubona yohengera abo bashaka kumwiytirira babarigise babamaze agaca atonda kukazi azi neza ko ariwe yabigize? Ivyo kuvuga ko yize canke atize ntaco vyoba bigisobanuye ahubwo yoja kwamuganga ntiyoba akomeye. Nshatse kukubwira ko barya bantu bishwe mucibitoki ari bene wanyu bahenzwe n’ubutegetsi barabakoresha kugire bapfunge abo batavuga rumwe ntakindi. Nico gituma babaye banyamuragi barindiriye ko babatamika amazina yabo bazovuga. Ubu rero bahereye kuri Patrick. Ahandiho wafashe abasoma iyi Forum nkibigugu.

  10. gapigigi

    Eeehhhh……Aho bari bagiye kumwereka barya bahitanye i Mwaro n’i Makamba kugire babemeze ko bari bamuzi; ko ariwe yabajanye mw’ishamba!!!! Cessez ces montages SVP!!! kuko ukuri ntiguteba kumenyekana!!! Un oppoasant politique ne doit pas prendre les armes et c’est bien le choix de l’ADC-IKIBIRI qui s’est engagé à combattre par des idées et non par des armes.

  11. FnL Rwasa

    Ewe ntwaro ya Nkunziza Pierre waraje ngo duhone! Aho Micombero yadusigaje, wewe nawe ugira udusafishe twese kweri?!

  12. titi

    Dommage kubona hariho abapfuye ngo bariko bagwanira demikarasi! amaraso yabo yasesekeye ubusa!
    Nabo bariko bagomba kugarukana intambara , nta neza y’igihugu bashaka. Indazabo gusa nkuko abahoze bagwana bagwanira inda zabo.
    Aha mvuga impande zose zagwana!

  13. BUSORONGO

    Pole Patrick!
    Uworukarisha rwomumwa.
    Le 08 mars 2014 Sinduhije a envoye une quarentaine de jeunes a Mpimba. Quelques mois apres il constate que ce n’etait pas suffisant et il decide de t’associer a son plan et pour que tu n’y echappes pas il fait tout pour que tout le monde le sache. Et voila le resultat. Lui il est candidat declare mais ton parti ne sait meme pas s’il aura les moyens de presenter un candidat. Un ami a nous deux se demandait si dans la rebellion vous y trouverez de HEINKEN. Au cachot il n y en a pas non plus.
    Esperons que reellement tu sois innocent sinon tu decevras beaucoup.
    P.S. Si il y a du monde qui s’interesse a toi frere c’est grace a tes parents; ton parti s’en moque eperdument. Croix moi et verfie moi!

    • FnL Rwasa

      Tais-toi connard! Toi tu ne dis rien à propos des 3 soeurs italiennes tués. Tu ne dis rien à propos des mensonges véhiculés par la radio de la haine REMAikinyoma. fm. Tais toi Nyabusorongo

      • BUSORONGO

        @Fnl Rwasa
        Vous m’avez pas contredit et donc merci pour la confirmation.
        Chaque chose a son temps. Ne te hate pas. On y arrivera.

    • ngabire

      Reka busorongo kuba uta umwanya ntavyo ufise uvuga.urashobora kwandika imirongo inganuko itagiramwo ijambo? ndababaye cane kubona umuntu aza kururu rubuga wi kijuju uko. abandi nabo mu menye neza ko ata president tugira, ata butungane tugira, ata police tugira , ivyo vyose vyarapfuye ntihagire umuntu yovyizerako ikintu .gusa icizere dufise Imana yacu igira igire vyose bishasha.ahirahire agire ico aba, turabe iyo muwuzimiriza mwa binywamaraso mwe atakindi murota.

      • ngabire

        macaire wewe mbabajwe nu mwanya ntaye ngo ndiko nsoma ivyo yanditse. ba mureka kuturuhisha .mutagira ivyo mwandika ni muje gusibura ku bu terere imiduga ironke aho ica ije kudukurira imicafu

  14. Musambanyangona

    Rappellez aussi que la Police et le Ministère Public avaient confirmé que Patrick NKURUNZIZA n’était pas recherché!
    Demandez ensuite à Willy Nyamitwe et au Commissaire Bertin pourquoi ils le recherchaient secretement…
    CA VA SE SAVOIR!!!!!

    • C’est déjà connu. On a fait taire les soi-disant muets pour forcer Patrick a accusé Sinduhije comme responsables de ces attaques.
      Certaines personnes doivent surement se coucher tous les soirs étant extrêmement fatigués car occupées les journées et soirées à créer des montages et autres scenarios rocambolesques.
      ARIKO N’IVYUBUSA TWARABAHINYUYE KUKO BIKORWANA UBWENGE BUKE!!!!

  15. didier

    ewe gipolisi cuburundi urateye isoni, none umuntu umufatiye i Bujumbura uca umujana mu Cibitoke ata na mandat ufise ya procureur? aho bashaka kumwica ariko Imana yarakinze. nibabe barakora amanyanga yabo yanyuma kuko imisi iriko irahera yibinywamaraso

  16. titi

    On dirai MICOMBERO au pouvoir!
    ewe burundi waragowe!

    • Amédé

      Wewe Micombero umuzi he? Reka gukora ama comparaisons y’ibintu atanaho bihuriye.

  17. BUTOYI

    QUE LA JUSTICE SOIT FAITE,FULL STOP.

  18. Karadomba

    Attention! Attention!
    Muraraba ntibamusafishe!!!! Il n’aura pas été le premier. Les défenseurs des droits doivent ouvrir grandement les yeux.

    • Gihugucacu Bernard

      Ni hatari

      • Mutama

        Ntaco bamugira, ngira n’amatohoza bipfuza ariko twosaba ababijejwe nka President w’Igihugu, amashirahamwe y’igenga n’abanyamigambwe bose canecane ADC-Ikibiri tutibagiye Ubutungane kubikurikirana ntihagire urwamo bizanira i Gihugu cacu Kiriko citegurira amatora meza. Nibazako atakibi yakoze kuko ntiyari kugaruka kukazi yumvako bamurondera. Mbere i Gipolisi caravuzeko ata Mutahe umurondera.

        • Burundi

          Jewe ikintu kintangaza ni abo bantu bagishigikiye CNDD FDD, mbe mana isazi izobona ko urusato rw’inka rwumye bamaze kurukoramwo ikirato, hama hafungwa umugabo nayo imihimbiri bayiterera ubuvunji bw’imikate hama igaca yivuga amazina… Ndavuga simvura

    • Amédé

      Ils n’oseront pas. Sauf s’ils ont décidé d’allumer le feu difficile à éteindre.

Publicité