Politique

Paris mène des consultations pour une nouvelle résolution sur le Burundi

14/02/2016 Abbas Mbazumutima 4

Selon l’agence Associated Press, la France est en train de consulter les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies pour un projet d’une nouvelle résolution avec un accent sur la participation internationale au Burundi. La Grande-Bretagne entend y inclure “un élément de maintien de la paix’’. 

Pour l’ambassadeur de France à l’ONU, François Delattre, la nouvelle résolution aura pour but de réduire les violences et les tensions dans ce pays de la région des Grands lacs.

L’autre objectif est de pouvoir stimuler un ’’dialogue inter-burundais véritablement inclusif’’  et promouvoir le respect des droits humains.
Selon lui, l’envoi d’une force de police des Nations Unies au Burundi “est potentiellement une idée productive.  

C’est au nom de la prévention des conflits que l’ambassadeur britannique à l’ONU, Matthew Rycroft, appelle le Conseil de Sécurité de ’’garder les projecteurs braqués sur l’escalade de la violence au Burundi’’.

Ce diplomate britannique fiat savoir que le ’’Conseil de Sécurité doit collaborer avec l’UA et la Communauté Est Africaine sur la médiation et d’autres aspects qui pourraient même inclure un élément de maintien de l’ordre’’.

Signalons que la Belgique et le Canada se sont déjà prononcés pour un appui au déploiement d’une force de maintien de la paix au Burundi.
L’ONU estime que plus de 230.000 personnes ont fui vers les pays voisins depuis les manifestations d’avril et que plus de 430 personnes ont été tuées.

Une délégation du Conseil de Sécurité s’est rendue au Burundi au mois de janvier pour tenter de convaincre le président Pierre Nkurunziza à accepter l’envoi d’une force africaine de maintien de la paix et appeler au dialogue politique inclusif.

Mais Bujumbura a rejeté toute idée de déploiement de troupes au Burundi. Bujumbura se dit également opposé à tout dialogue avec ce qu’il qualifie de putschistes.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Yves

    Je m’attaque à qui je veux, et je ne le fais pas au nom du journal mais en mon nom propre. Ce média est le dernier qui offre la possibilité de porter un regard critique sur l’action néfaste du gouvernement burundais. Merci de respecter cela

  2. hopefull

    Donc Yves, vous êtes quoi par rapport à Iwacu pour vous attaquer à HIMA au nom du Journal?

  3. Yves

    On vous a déjà expliqué maintes fois qu’Iwacu est un média indépendant qui ne relaie pas la propagande pro-gouvernementale, mais vous êtes à l’image de vos employeurs : particulièrement têtus.

  4. Ces troupes des NU doivent etre envoyes au Rwanda pour stopper les actes de terrorismes que les Rwandais et/ou les refugies formes par le Gouvernement Rwandais commettent au Burundi.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

680 utilisateurs en ligne