Politique

Paris et Washington saluent les consultations d’Arusha

27-05-2016
Tom Periello : «Il ne faut pas se demander si chaque rendez-vous est parfait mais plutôt si le processus évolue et s’améliore au fur du temps.» 

Tom Periello : «Il ne faut pas se demander si chaque rendez-vous est parfait mais plutôt si le processus évolue et s’améliore au fur du temps.»

«Elles marquent une première étape en faveur du dialogue inter-burundais, seule réponse à la crise.», réagit le Quai d’Orsay après les consultations sur le dialogue inter-burundais organisées du 21 au 24 mai à Arusha en Tanzanie.

Paris réitère son soutien au facilitateur, l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, et à sa détermination à faire aboutir le dialogue inter-burundais dans le respect de l’Accord d’Arusha. «Nous appelons l’ensemble des acteurs burundais, notamment ceux absents à cette première session de consultations, à s’engager sans réserve et de manière constructive. Nous renouvelons notre appel à toutes les parties burundaises à ne pas recourir à la violence.»

S’exprimant sur la RFI, Tom Periello, l’envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands-Lacs, salue lui aussi l’avancée que constitue les discussions qui ont eu lieu à Arusha. « Il y a des avancées significatives même si sur le terrain, la dynamique reste très fragile. Le président Mkapa a fait un formidable travail pour essayer d’impliquer toutes les parties et pour continuer à entendre toutes les voix y compris ceux qui n’ont pas pris part au processus. »

Sur la question de l’absence de l’Eglise catholique et certains leaders de la société civile, Tom Periello indique qu’il y a eu quelques voies critiques à Arusha «même s’il est sans doute exact de dire que ce n’était pas équilibré.» Le plus important pour lui est que le président Mkapa avait l’intention de continuer et de discuter prochainement avec d’autres représentants de la société civile, des leaders religieux et de l’opposition quel que soit le format de ces discussions. Tom Periello invite ceux qui critiquent le processus de prendre cela au sérieux car cela montre une volonté d’entendre et de se faire entendre par toutes les parties. «Il ne faut pas se demander si chaque rendez-vous est parfait mais plutôt si le processus évolue et s’améliore au fur du temps.»

  18   Vos commentaires
  1. MUSEMAKWELI

    Mnémo Prix ex. Var. Nature Échéance Émetteur Sous-Jacent MidPrice
    FR0010986406 ND EUR 0.00% 100% illimité SOCIETE GENERALE Nickel 6.345 (c)
    FR0010536508 ND EUR -0.24% 100% illimité SOCIETE GENERALE Nickel 63.150 (c)

    Le nickel dont chante certains n-est pas aussi prisé que ça, ici ne parlons de l’Or volé en RDC et recyclé à l’autre rive de la Rusizi.

  2. Ntahitangiye

    Mon cher Emillot,
    Tu me complique la vie. J’ai regardé la carte d’Afrique et au bord de l’océan indien je vois : Afrique du Sud, Mozambique, Tanzanie ,Madagascar, Kenya, Somali, Djibouti et quelques îles comme Seychelles etc.
    Qui est le poulain de la France et en quoi est-il sauvé?

    A Monsieur Leopold Hakizimana,
    Avez-vous entendu parlé des dix commandements des grandes puissances ? Voici ce que j’avais lu dans un document envoyé par un congolais installé aux USA à l’époque de Mobutu et malheureusement je ne retrouve pas le document:
    Voici quelques uns dont je me souviens:
    Tout président africain issu des groupes majoritaires n’est pas bon quel que soit ce qu’il peut faire pour son peuple. Car s’il travaille bien, la majorité de la population risque de le suivre et il n’aura plus besoin de notre protection.
    Tout président africain aimé par son peuple n’est pas bon parce qu’il risque d’échapper à notre contrôle
    Tout président africain voté par son peuple contre notre volonté n’est pas démocrate quel que soit ce qu’il peut faire
    Tout président africain rejeté par son peuple mais installé par nous est un bon démocrate quel que soit ce qu’il fait. Car il est sous notre protection contre son peuple. Il fera tout ce qu’on lui dira.

    • Claude NAHAYO

      Votre theorie, similaire de « NeoNaziLuc », n’est pas correcte: La plus grande puissance est les USA et son meilleur allie Est-Africain est la Tanzanie: Obama y a fait sa visite recemment. Les Presidents Tanzaniens NYERERE, MKAPA, KIKWETE, MAGUFULI n’ont jamais eu de problemes avec les Americains. Pourtant, les Tanzaniens : ce sont des presidents socialistes qui se sont fait respecte tout d’abord en respectant leur propre peuple.

      C’est cela le secret: « self-respect »: au contraire KHADAFI(ami de IDI AMIN et BASHIR) attaqua plusieurs pays Africains (Tanzanie,Chad,etc.) et il massacre des milliers de Libyens. Donc, les puissances « justes » donneront aux opprimes des armes, comme par exemple ils l’ont fait pour les Sud-Soudanais, l’appui necessaire pour s’affranchir de la SHARIA/GENOCIDES imposes par KHARTUM/BASHIR. Ainsi il est venu , dans le concert des nations, par naissance difficile et douloureuse, le tout nouveau pays Africain par liberation: SUD-SOUDAN.

      Tout pays « sans JUSTICE INDENDANTE + ELECTIONS » , QUEL QUE SOIT LE CONTINENT, CE PAYS ET LE LEADER NE SERONT PAS STABLES: Ce fut le cas au Bdi depuis 50 ans, congo, rda, ugda, syrie, irak, libye, etc. KAUNDA,NYERERE, SENGHOR,NKRUMAH, Botswana, etc. ont fait mieux pour le « self-respect » pour sauvegarder la paix en post-independence de l’Afrique. God bless.

      • Ntahitangiye

        Justement le Burundi a des problèmes parce qu’il y a des gens comme vous.

        1) »Votre theorie, similaire de « NeoNaziLuc », n’est pas correcte »:
        Ce n’est pas ma théorie et je ne suis pas le seul à avoir lu ce document. Pour vous ce que vous ne savez pas n’existe pas. Tout est « NeoNaziLuc » et pas « NéogénocideLouis ».

        2) »La plus grande puissance est les USA et son meilleur allie Est-Africain est la Tanzanie: Obama y a fait sa visite recemment. »
        Tout simplement parce que les USA n’ont pas trouvé des gens aux têtes brûlées en Tanzanie comme ils en ont trouvé au Burundi pour brûler leur propre patrie.

        3) »au contraire KHADAFI(ami de IDI AMIN et BASHIR) attaqua plusieurs pays Africains (Tanzanie,Chad,etc.) et il massacre des milliers de Libyens »
        99% d’Africains ne pensent comme vous. Et la Libye était le seul pays au monde sans dette. Aujourd’hui pour vous la Libye va mieux qu’à l’époque de Kadhafi avec ces milliers de réfugiés qui inondent l’Europe et d’autres qui se noient.
        vous confirmez sans vous en rendre compte, les dix commandements des grandes puissances. Quand le peuple est en détresse et le pays détruit , c’est la démocratie.
        4) Les pays qui ont gardé la paix après l’indépendance, sont ceux dans lesquels on n’a pas trouvé des têtes brûlées pour brûler leur propre habitation (patrie).
        .

  3. Micombero

    Pour trouver la solution durable au Burundi, il faut arrêter et traduire en justice les extremistes tutsis et les ventriotes Hutus ainsi que tous les terroristes qui assassinent tout Président Hutu qui ose diriger ce pays.

    • Claude NAHAYO

      Micombero,

      Vous avez raison qu’il faut une Justice Independante au Burundi: Mais « QUI ARRETE QUI » quand il n’y a pas de JUSTICE INDEPENDANTE au Burundi ? ARUSHA II pour nous aider.

      Cher Micombero, tous les mandats d’arrets terribles et injustes qui font la honte de nos pays: les MANDATS D’ARRETS qui sortent pour arreter/exiler les tutsis/hutus en periode electorale au Burundi et ailleurs: BAMVUGINYUMVIRA/KATUMBI/INGABIRE/BESIGYE, etc.

      Aujourd’hui, en 12 mois des milliers de Burundais ont ete assassines, des centaines de milliers en fuite/exile: seule une JUSTICE INDEPENDATE peut retablir et maintenir la Paix Sociale dans un pays.

      Bien entendu, a cause du manque de Justice Independante depuis 1961, personne n’est a l’abri dans les 4 pays: les Presidents et Premieers Ministres sont impunement assassines..aujourd’hui, citoyens, policiers,militaires,generaux,politicienes, sont assassines….Sans Justice Independante, on ne peut pas s’en sortir: MZEE MKAPA pourra aider dans ARUSHA II, si les Leaders Burundais le veulent bien, d’installer un bon systeme de JUSTICE INDEPENDANTE au Burundi….
      God bless.

  4. Micombero

    Ces Blancs cherchent le Nickel Burundais en passant par les politiciens Burundais ventriotes sans assise politique. Je pense que la majorité des Burundais ne peut pas accepter cette mafia des Blancs

    • Claude NAHAYO

      Micombero,

      Arretez SVP de desinformer: TOUT LE NICKEL BURUNDAIS A ETE DONNE AUX « BLANCS » PAR LE POUVOIR ACTUEL en 2008 et en 2011 (l’une des deux concessions du Nickel Burundais (MUSONGATI) est aux mains du Citoyen Europeen Dr. Danko Konchar (citoyen Europeen, de nationalite Croate: la Croatie vient meme d’entrer comme membre de l’OTAN, et ces entreprises sont BMM et KERMAS: CONCESSION DE MUSONGATI) et l’entreprise Canadienne des « blancs » WSA (World Sport Alliance) qui detient l’autre Concession du Nickel Burundais: WAGA/NYABIKERE

      Dans toute societe, il y a trois categorie: les IGNORANTS, les ASSISTANTS et les ACTEURS: je crois que MICOMBERO veut mentir aux « ignorants »qui ne suivent pas l’actualite pour qu’ils croient que le NICKEL est l’enjeu de la crise actuelle au Burundi: c’est plutot L’INDEPENDACE DE LA JUSTICE qui est le veritable enjeu et la voie de sortie de la crise actuelle. Seul MZEE MKAPA peut sauver ce qui peut l’etre pour le CONSENSUS POUR LA PAIX.

      God bless.

  5. Leopold Hakizimana

    Chers amis lecteurs d’Iwacu, un de mes collègues originaire des Antilles m’a dit un jour:« Un signe permettant de savoir si une idée est bonne pour n’importe quelle nation non occidentale, considérez, comme bonne, celle réfutée par les Américains» Jusque là, je comprenais mal partiellement son raisonnement. Et continua:« si les américains soutiennent une idée, un événement, un groupe ou un président, c’est pour les intérêts des Américains, pas pour le tiers»
    Je lui ai expliqué le cas de Nkurunziza et son groupe et la position des occidentaux. Et il m’a dit: Si les américains n’aiment pas votre Nkurunziza, c’est parce que ce dernier est bon pour les intérêts de sa population contre les intérêts éventuels des Américains» Il m’a demandé si j’aimais mon Président, Je lui ai dit que oui et non. J’ai commencé par le non. J’ai parlé de la création de sa 4ème ethnie, FDD-CNDD, base de l’exclusion d’autres Burundais. Je me suis rappelé de ce Mwalimu menacé de perdre son emploi s’il ne devenait pas le FDD-CNDD. Aussi de la corruption institutionnalisée et son mandat contesté… et m’empêcha de continuer sur le oui.
    Si les Américains et les Français saluent la consultation, soyons prudents. Les conseils de mon ami sont, dans ce cas, utiles. Regardons comment ces occidentaux vont avancer leur pions à Arusha pour leurs intérêts coordonnés à partir de l’Ouganda et le Rwanda. Le soutien de ces accords d’Arusha par les occidentaux cache le non-dit. À vous de le découvrir!

    • Claude NAHAYO

      Cher Leopold HAKIZIMANA,
      Dites-nous ce non-dit des Occidentaux ? Vous ne semblez pas savoir que MZEE NYERERE fut le plus grand allie des Occidentaux depuis Independence, surtout quand l’Armee Brittannique est intervenue en Tanzanie en 1964 pour combattre la mutinerie et le putch de l’Armee Tanzanienne contre MZEE NYERERE: ils l’ont sauve en 1964, et les Occidentaux sont re-intervenus pour aider MZEE NYERERE contre IDI AMIN/KADAFFI en OUGANDA jusqu’a la prise de KAMPALA….Les regimes de KAMPALA/RWANDA/RDC sont de creatures de la Guerre Ugando-Tanzaniennes, jusqu’a KABILA fils, comme son Pere predecesseur President de RDC, qui connait plus Dar-Es-Salaam, et Kampala que Kinshasa: MZEE NYERERE a cree beaucoup d’ex-rebelles aujourd’hui dirrigeants, parfois des monstres, et sur lesquels la Tanzanie garde beaucoup d’influence, notamment le Burundi, et la Tanzanie, qui est elle aussi tres, tres, tres, tres amie des Occidentaux, surtout des USA d’Obama…la stabilite et la civilite du MZEE NYERERE ont cree le respect partout dans le monde….MZEE KIKWETE est aujourd’hui en LIBYE comme faiseur de paix entre la guerre fratricide Libyenne….Khadafi/Idi-Amin n’aurait jamais pense qu’en attaquant la Tanzanie en 1979, s’en suivrait les plus grandes defaites et malheurs pour leurs pouvoirs et leurs pays….Si MZEE MKAPA ne trouve pas le respect au Burundi comme faiseur de paix, on s’en prendra qu’a nous-memes quand on fera le bilan d’ici quelques annees….MZEE MKAPA ne demande pas l’impossible, un CONSENSUS POUR LA PAIX entre frères Burundais…Qui veut laisser en exil MZEE MBONIMPA, MAGGY, NTIBANTUNGANYA, NYANGOMA, MINANI, etc. ? Quel JUSTICE INDEPENDANTE pour le Burundi future pour eviter que 2020 et 2025 ne soit pas encore une fois une catastrophe ? On peut supposer que meme au sein du Parti au Pouvoir, les ambitions presidentielles se reveleront tot ou tard : voulez-vous qu’ils s’entre-exilent encore une fois « frondeurs-contre-loyalists », des NYAKURISATION/PRISONS pour opposants, ou voulez-vous une JUSTICE INDEPENDANTE qui va stabilizer en trenchant correctement les conflits et permettant des bonnes elections 2020 / 2025 etc. ? God bless.

  6. Fofo

    Je suis de même avis que Tom Periello [Ndlr: «Il ne faut pas se demander si chaque rendez-vous est parfait mais plutôt si le processus évolue et s’améliore au fur du temps.»].

  7. eric

    arusha accord with a dictatorship in one side will likely fail as one create a danger of another
    the only solution is a political federation under arusha accord betwean burundi-rwanda. with clear rotation which respect the majority rights hutu and minority rights and protection of tutsi both in rwanda and burundi as one country.

    • Stan Siyomana

      @eric
      1. Il faut garder l’espoir. Les Accords d’Arusha II devraient mettre fin a la DICTATURE DU 3 EME MANDAT PRESIDENTIEL AU BURUNDI (tout comme les Accords d’Arusha de 2000 ont mis fin a la dictature du major Pierre Buyoya).
      2. Pour ce qui est de « political federation » que vous proposez, elle ne changerait pas grand chose, puisque le Burundi et le Rwanda sont tous ronges par le meme cancer du tribalisme. Et puis, meme sous la colonisation allemande et belge, il y avait RUANDA-URUNDI.
      3. Mais, ici aussi il ne faut pas desesperer: l’East African Community (dont le Burundi est membre depuis 2007) s’est fixee l’UNION POLITIQUE (FEDERATION)/EAST AFRICAN FEDERATION comme derniere etape.
      (Voir The East African Community, http://www.wikipedia.org).er i

  8. Oui le Quay d’Orsay se félicite puisque son poulain est sauvé! Tom Periello est à l’aise dans cet immense océan qu’est l’Afrique Centre-Orientale! Des deux choses l’une: ou bien ces puissances occidentales n’ont aucun renseignement sur l’arrière-plan de ce qu’on voit actuellement au Burundi, ce qui m’étonnerait, ou bien ils ferment les yeux et je suis convaincu qu’ils sont dans cette dernière situation. Après la publication du rapport « L’attentat du 6 avril 1994
    Pistes pour une enquête en souffrance. » par Jacques Morel et Georges Kapler le 7 Avril 2010, des milliers de Français se sont posé la question suivante: « A quand la fin le la France-Afrique? » Pour Periello, son mandat en Afrique Centre-Orientale est devenu infernal à telle enseigne qu’il applaudit le premier événement qui arrive. La diplomatie occidentale, si elle avait des intérêts dans ce petit pays d’Afrique, auraient conseillé au Médiateur Mkapa d’être plus sérieux dans le lancement de ces rencontres. Oui il paraît qu’il a fait cette comédie pour décrocher la participation du gouvernement de Bujumbura qui a humilié la communauté internationale au debut de l’an 2016 (UNSC, AU, etc.). Maintenant il est permis de parler d’un faux départ. Un faux départ qui bâtit sur du sable mouvant et qui en définitive ne construit rien. Ceux qui vivront verront, Mkapa ne fait que cristalliser les positions, et lui comme d’autres médiateurs devraient donner beaucoup de costumes aux « cleaners », le calendrier risque d’être surchargé et pour longtemps.

    • Stan Siyomana

      @Emillot
      Je voudrais vous poser au moins deux questions.
      1. Je dois avouer que c’est la premiere fois que j’apprends qu’il y aurait un « poulain du Quay d’Orsay », qui est-il?
      2. Vu la situation economique et securitaire du pays (et j’espere que vous n’etes pas comme l’autre qui affirmait que l’insecurite n’est que dans « quatre collines de la capitale »), ou voyez-vous la solution pour que le pays puisse s’en sortir.
      Et n’oubliez pas que dans toutes negociations/dialogues, les deux parties DOIVENT ABSOLUMMENT ACCEPTER DE FAIRE DES CONCESSIONS (meme si l’on est un Gouvernement « elu par le peuple!!! »).

      • Merci de ces questions. Contrairement à ce que vous pouvez penser, le poulain dont je parle n’est pas Burundais et n’est pas au Burundi. Cherchez un peu le jeu de la France ces dernières années pour sauver ses intérêts dans la région des Grands Lacs Africains. Vous verrez que le poulain borde l’océan Indien et ce n’est pas le Burundi et être sauvé c’est parvenir à accomplir la mission assignée pour enfin satisfaire la puissance occidentale.
        Je suis d’accord avec vous quand vous dites que les deux doivent faire des concessions. Ma question en retour est celle-ci: Qui sont les deux? Merci.

      • Niyonsaba Caroline

        Lors d’un dialogue il faut toujours des concession mais la toute grande concession se fera en 2020 !!!!!

Publicité