http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Editorial

Nos vœux : Iwacu, pour vous. Avec vous

02-01-2014
nos vœux

Iwacu, pour vous. Avec vous

Chers lecteurs,

Une année s’achève, une autre s’annonce.
L’occasion pour nous de vous souhaiter de belles choses dans ces douze mois à venir : la santé, la paix, le succès dans vos projets, vos familles.
L’occasion aussi de vous exprimer nos sincères remerciements pour votre fidélité. Chaque jour, vous êtes entre 14 et 20 mille visiteurs sur notre site. Vous êtes du monde entier : du Canada, des États-Unis, d’Europe, d’Australie, de Chine …
Vous aimez notre travail, vous nous le dites, votre satisfaction nous encourage.

Chers lecteurs, Iwacu entre dans sa sixième année. Le chemin parcouru est appréciable. Aujourd’hui, nous sommes devenus un Groupe de Presse avec plusieurs produits : un hebdomadaire en français et en kirundi, une Newsletter quotidienne électronique, un magazine mensuel, et ce site sur lequel nous nous retrouvons. Nous avons aussi lancé une maison d’édition. Ainsi, nous avons eu le privilège de publier notre premier ouvrage sur l’assassinat du héros national, le prince Louis Rwagasore.

Chers lecteurs, avec cette année, nous avançons dans notre objectif qui est de devenir le premier le Groupe de Presse professionnel autonome. Aujourd’hui, Iwacu se positionne comme une véritable entreprise de presse, structurée en conséquence.

Notre Groupe de Presse, c’est une rédaction centrale francophone, renforcée par des services en anglais et en kirundi, mais aussi des correspondants qui quadrillent le pays, un service graphique professionnel, une équipe marketing, en tout plus de 50 personnes travaillant au quotidien pour vous fournir une information de qualité.

Chers lecteurs, vous êtes nombreux à nous dire que vous êtes prêts à nous soutenir, à nous aider financièrement. Vous avez compris que pour nous développer, pour devenir autonomes, il nous faut des moyens. La crise économique fait que l’on ne peut plus compter uniquement sur les subventions étrangères. Et il est même sain qu’un Groupe de Presse digne de ce nom soit, autant que faire se peut, indépendant de donateurs.

Vous pouvez donc nous aidez à bâtir Iwacu.
En adhérant tout simplement au Club des Amis d’Iwacu, qui vous donnera droit à toutes nos publications ! Nous avons calculé. Pour un abonnement annuel, il vous faudrait dépenser autour de 0, 25 cents (dollars) par jour. C’est dérisoire n’est-ce pas ? Mais si vous êtes nombreux à prendre un abonnement soit trimestriel, semestriel ou annuel, imaginez ce que vous pourriez apporter à Iwacu !

Adhérer au Club des amis d’Iwacu, c’est bénéficier de l’offre d’informations la plus complète sur le Burundi.

Votre adhésion au Club des Amis d’Iwacu, en plus de vous permettre de contribuer à construire un média sérieux, autonome, indépendant, vous donnera droit à plusieurs avantages.
Notamment une info quotidienne à travers notre lettre, nos hebdos et magazines (que vous pourrez désormais lire directement en format PDF), mais surtout l’accès à nos archives, bien classées.
Mieux : vous pourrez faire une demandée personnalisée pour un article, un journal précis, une photo. En effet, Lolita Dukundane, notre « Community Manager » sera disponible 7 jours sur 7 pour traiter personnellement votre demande.

Chers lecteurs, adhérer au Club des Amis d’Iwacu ne veut pas dire « acheter » l’information. Mais c’est vraiment pour soutenir nos efforts. Nous vous promettons de notre côté de vous fournir une information rigoureuse, professionnelle.

Vous serez fier de contribuer à soutenir et défendre un journalisme de qualité et indépendant, nécessaire au débat démocratique.
IWACU a besoin de vous pour mener à bien son projet !
Bienvenue donc sur notre page Abonnement.

Et, encore une fois, nos vœux les meilleurs pour 2014.

Antoine Kaburahe
Directeur des Publications

  18   Vos commentaires
  1. Chers managers d’IWACU, c’est génial ce que vous faites. Mais avant mon commentaire, j’aimerais d’abord vous « réciproquer » les vœux 2014, qu’elle soit pour l’entreprise plutôt le groupe, une année de prospérité. Je dois vous féliciter pour votre approche très maligne pour la mobilisation et la diversification du portefeuille. Vous remplacez intelligemment, clients par « club des amis » juste pour inciter discrètement les consommateurs à l’appétit sans comparaison déloyale avec les produits de même nature trouvable ailleurs. voilà la véritable art de marketing. mon commentaire, loin d’être nuisible à votre groupe mais plutôt une marque d’encouragement et d’inviter les entreprises des autres secteurs d’ammadouiller intelligemment les clients sans nuire aux concurrences.

  2. avatar Federation

    Merci et mes meilleurs vœux à vous aussi M. Kaburahe et au groupe de presse Iwacu!
    Je m’engage à répondre à votre appel et souhaite de tout cœur que beaucoup d’autres compatriotes en fassent autant! Votre travail nous honore et vous soutenir est un DEVOIR!
    —————
    Une petite remarque: il me semble juste que le tarif est un epeu élevé : 58€/an (sans doute dissuasif pour pas mal d’entre nous) mais j’ose imaginer qu’il sera revu à la baisse avec le temps. Même si c’est incomparable, je viens de prendre un abonnement annuel de 33€ au TIME. Naturellement, quand on aime on ne compte pas ! J’encourage tout le monde à faire cet effort et vous SOUTENIR! Peut-être qu’à l’avenir vous appliquerez des codes de promotion…
    http://www.ofup.com/langues/l34.htm

  3. avatar Kango

    Merci à Iwacu à tout ce que vous faites et meilleurs vœux à toute l’équipe.
    Je suis au Burundi. Je voudrais tout simplement vous demander ce que l’on peut payer en Francs
    bu: trimestre, semestre, année?
    Sinon, je soutiens votre idée et je suis prêt à m’abonner pour un semestre. Mais combien de Francs bu? Merci et courage!

    • avatar Vuvuzela

      Ntitube nka bamwe bagaba inka ku munsi wubukwe, bigaherera mumajambo!

  4. avatar Nduwayezu

    Chargeons nos MasterCard et autres et Répondons positivement à l’appel de notre Journal Iwacu. Pour moi, m’abonner est un devoir même et je nous invite les pas de ceux qui l’ont déjà fait. Merci Iwacu d’être un média qui fait honneur à notre cher pays. Les burundais se sont levés pour construire des écoles, des hopitaux, des universités et autres réalisations, faisons de même pour donner des moyens au notre Journal Iwacu.

  5. avatar kaminuza

    C’est une étape de maturité, je soutiens également l’idée d’acheter l’info, d’exiger sa qualité en contrepartie…et même d’ailleurs d’exiger l’indépendance du journal vis à vis de ses soutiens non lucratifs comme les ONG, les organisations lobbyes, etc etc. Merci Iwacu.

  6. avatar Vuvuzela

    Ndi nubwoba nimwaba « un monstre de la presse », muzomira dutoduto pour etre encore plus « monstre », puis « monstre » jusqu’a rester sur le marche tout seul. Le resultat, le « monstre » que nous « aurons cree » va se retourner contre nous. Je deteste les « groupes » en general !! Ca s’appellera »conglomerat », puis on parlera de magnat de la presse…(bon, mais..)

    Car le monstre de presse va s’etendre a la tele, radio, etc. et on sera dans la merde!

    Pour le moment je vous aime et je vous aimerez tant que vous serez toujours proches de nous, donc approchables comme aujourd’hui.

    Vous etes braves mais j’ai peur de contribuer a la creation d’un « monstre ». Bonne chance.

    • avatar nahimana

      Triste réaction Vuvuzela
      Au lieu de te réjouir qu’un Groupe de Presse se structure au Burundi, comme il en existe partout de le monde, The Nation, au Kenya, par exemple. Au lieu d’encourager cette vision de créer une entreprise de presse, voilà que tu verses dans la critique destructive. Iwacu, avec ses 50 employés, pour la plupart des jeunes, dans un pays où le chômage frappe durement, n’est-ce pas déjà un grand pas. Antoine Kaburahe devrait être encouragé dans cette vision de créer une véritable entreprise de presse, autonome, indépendant, qui vit de ses recettes, au lieu de tendre la main aux bailleurs. « Emancipate yourself » chantait Bob Marley. Iwacu, soyez forts, soyez grands, si possible lancez même une radio, une télé, développez-vous. Vous êtes assurés de mon abonnement. Nahimana B
      ( Calgary Canada)

      • avatar Vuvuzela

        Tristesse apres triste incomprehension; double tristesse!! Ma faute peut-etre, mais j’ai quand meme le droit d’exprimer mes « craintes » et ma vision de la « vision » d’Iwacu. Je le repete, j’ai des doutes sur les bienfaits des « conglomerats » ou grands groupes, multinationales, etc. ceux que j’appelle des « monstres ». Ce n’est pas que je ne souhaite pas que Iwacu se developpe et continue a soutenir la creation d’emplois; pas du tout tout. Sinon pourquoi je leur souhaiterais bonne chance et ajouterais que je les aime?

        Iwacu, ntibaduterenye ndabikundira. Predire « votre monstruosite » c’est comme avouer vos succes et reconnaitre que vous cheminez vers la mais qu’il faut garder un cote proche des plus petits que nous sommes.

  7. avatar Doss

    @ «Nos vœux : Iwacu, pour vous. Avec vous»/Publié le 02-01-2014

    Oui, mais tardifs!… On aurait aimé les avoir au 31 décembre si le 1er de l’An est un jour férié, mais bon que voulez-vous, la compréhension est là tout de même, et on vous les réciproque gentillement! …

  8. avatar saleh

    Pour avoir vu où peux mener un journalisme à la con (comme dans les années 1993-1996)
    Pour avoir pu apprécier la qualité de votre journal par rapport à ce qu’on nous servait avant votre arrivée,
    Etant donné que vous êtes les seuls au Burundi à tenir le journalisme écrit au niveau professionel,
    Mesurant l’impact positif que vous avez déjà eu et continuer à avoir sur le monde du journalisme au Burundi,

    Ne pas vous soutenir serai un manque de civisme.

    Je prendrai certainement trois mois!Si les moyens le permettent, je renouvellerai à coup sur!

  9. Wow!Interesting.Happy new year too.Umwaka w’iterambere,ukwishira n’ukwizana n’ubutungane bw’igenga bwo soko y’amahoro.

  10. avatar emballagen

    L’idée de faire payer l’accès aux info en ligne n’a pas été très productive pour un grand nombre de tabloïd. Pour que nos journaux aident à renforcer le patriotisme et à défendre les interêt de notre pays, je crois qu’il faut que nos opérateurs économique s’impliquent considerablement dans le financement de nos journaux comme c’est le cas partout en occident. Pour ceux qui en douteraient, voyez ce reportage critique sur la presse francaise… si vous n’avez pas assez de temps regarder deux minutes à partir de la 17eme minute qui montre les financiers des media francais: youtube: Les nouveaux chiens de garde (2012) documentaire : http://www.youtube.com/watch?v=fshz0kJEkBE

  11. avatar michel n

    Bonjour. Evolution normale à mon avis. Ceux qui apprécient votre travail comme moi vont contribuer. Rien que pour l’accès aux archives bien rangées cela vaut le coût ! Je prends carrément une année.
    Bon courage
    Michel N ( Ottawa)

  12. avatar A. D

    Je vais être sincère. Moi je ne suis pas dans le sentimentalisme, le « soutien », et tout le blabla. Je veux juste avoir des infos sérieuses sur mon pays. Et il se fait que depuis quelques années vous êtes les seuls à le faire. Jusque-là c’était gratuit et disons que je n’avais aucune raison d’être très exigeant. Maintenant nos rapports changent. Vous me faites payer pour avoir vos infos. C’est très bien, je comprends. Ainsi, Iwacu devient fournisseur et moi consommateur. Le client est roi. Je veux donc la qualité (j’ai payé pour !), la régularité, le sérieux. Je prends pour commencer 3 mois. Si je ne suis pas satisfait je ne reconduirai pas mon abonnement. Paiement par virement bancaire.
    André D ( Amsterdam, Pays-Bas)

  13. avatar Bruce. M.

    Je viens de visiter la page qui présente tout le groupe de presse. Je trouve que vous êtes bien organisé. Je paie bien les journaux du pays où je vis (France), je ne vois pas pourquoi je ne payerai pas pour soutenir la presse de mon pays d’origine que j’ai quitté il y’a 15 ans. Je m’abonne pour six mois d’abord.
    M. Bruce (Nantes, France)

  14. avatar N. Ndikumana

    Chère équipe Iwacu

    Grand lecteur de vos informations, je ne peux que vous soutenir ! Je comprends que vous voulez devenir autonome, au lieu de quémander des aides pour survivre. Pour moi m’abonner est un DEVOIR. Et puis ce n’est pas vraiment beaucoup ce que vous demandez.Mais par prudence, je vais prendre d’abord seulement 3 mois d’abonnement (45 $) pour voir. Je vais payer par paypal.
    Bon courage.
    N. Ndikumana, Toronto, (Canada)

    • avatar Uwayesu

      Comment faire pour s’abonner?

Publicité