http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Diplomatie

Nkurunziza appelle les pays arabes à financer le maintien de la paix au Mali et en Centrafrique

22-11-2013
Le président Pierre Nkurunziza avec l'émir du Koweit ©Iwacu

Le président Pierre Nkurunziza en entretient avec l’émir du Koweit ©Presidence.bi

Au 3ème Sommet arabo-africain, qui s’est déroulé les 19 et 20 novembre, au Koweït, le président Pierre Nkurunziza a lancé « un appel pressant à nos partenaires du monde arabe, qui disposent davantage de moyens financiers par rapport aux pays africains, pour qu’ils mettent la main à la poche dans les meilleurs délais possibles afin de permettre l’envoi de troupes supplémentaires de maintien de la paix et de la sécurité en République Centrafricaine et au Mali.»
Et de justifier : « Il s’agit de deux pays frères et amis dont le recouvrement de la sécurité et la paix, un moment perturbés, exige notre intervention fraternelle. »

A cette même occasion, Pierre Nkurunziza fait savoir que le Burundi a déjà apprêté deux bataillons, l’un à destination du Mali et l’autre à destination de la République Centrafricaine. « Il ne manque que la logistique nécessaire pour que nos troupes soient déployées dans ces deux pays africains où le besoin se fait particulièrement sentir pour ainsi contribuer à l’allègement des souffrances de nos frères et sœurs en détresse », a-t-il ajouté.
Les travaux du 3ème sommet arabo-africain avaient pour thème « Partenaires dans le développement et l’investissement ». Pour rappel, le premier sommet s’est tenu en Egypte en1977 et le deuxième à Syrte (Libye) en 2010. Le prochain Sommet arabo-africain se tiendra en 2016 dans un pays non encore déterminé.

  26   Vos commentaires
  1. avatar Patience

    La charite bien ordonnee commence par soi. Le burundi est parmi les 5 pays les plus pauvres sur la planete terre. Abahanditse iyi article ngira bagomvye kudodobereza nyakubahwa, sinibaza ko arivyo vyonyene yasavye. Ahandi hoho vyobha ari hatari.

  2. avatar Claude

    Je me demande qui beneficie de ces plaidoiries. Surement pas les pauvres vaillants hommes et femmes au seins de l armee Burundaise qui risquent leurs vies dans les conflits dont on ne sais ni la genese ni les benefices a tirer au bout du ligne. Visiblement, le Burundi decouvre qu il n a rien a exporter sauf la chair et le sang de ses fils et filles! Tout ca pour quelques centaines de milliards de Franc Bu!
    Je lisais quelque part que charite bien ordonne commence pas soi meme. La derniere fois que je verifiais le climat socio-politique du Burundi, fallais plutot guarentr une paix durable dans ce pays toujours au bord du gouffre avant de se lancer dans des missions pacifiques sous d autres cieux!
    Pauvrete, quand tu nous tiens!

  3. avatar Anonyme.

    Ndabaza umunyamakuru wa IWACU,sindiko ngira ivyo mvuze.Mumbonera ico kirato c’umukuru w’igihugu c’Uburundi kitari cahomotse musi?Mumfashe kuraba neza!Canke munsobanurire ivyarivyo kuri ico kirato c’iburyo ca prezida w’Uburundi.

    • avatar JB

      Wabonye semelle imbere, Italo irakwirikira.
      Nticahomotse.

      • avatar Anonyme.

        Nashatse kuvuga nyene ko semelle yahomotse!Sinzi jewe niko amaso yanje ari kubibona!Nsigurira ubwanyuma uzoba ukoze mwana wa mama!Nikugira menye nimba amaso yanje akomeye(abona neza)!

    • avatar Sim

      ttps://www.facebook.com/PresidenceBurundi#!/photo.php?fbid=358880780923130&set=a.202513873226489.63303.160157920795418&type=1&theater

  4. avatar Vuvuzela

    Hatubere bwana President ariko ntugombe kuba nkabo kuko bono bicaye kuri « or ». Ko wasimvye ingona ya Maragarazi ukaba wabaye ico uri, ntiwibagire ko gusubira inyuma bibaho. Ntihagire abaguhenda, bagusuke.

    Bref ntiwifuze kuba umwami nkabo mbona kumafoto.

  5. avatar Anonymous

    Tous ceux qui critiquent negativement sont en train de manifester leur ignorance en la matiere!! Il feraient mieux de se taire « Ico utazi urabaza » !! Komera President ! bien joue!! Ahandi ho duca tubona ko ari rwa rwanko gusa rushingiye Kumazuru n imigambwe!!!

  6. avatar Kanyo

    Quelques passages à mon humble niveau méritent éclaircissement
    1 un appel pressant […]pour qu’ils mettent la main à la poche dans les meilleurs délais possibles ….
    2 ll s’agit de deux pays frères et amis dont le recouvrement de la sécurité et la paix, un moment perturbés, exige notre intervention fraternelle
    3 Et de nous dire que le thème était`Partenaires dans le développement et l’investissement.’

    • avatar kito

      Pas de dévélopement sans paix et pays stable..nigiki udatahura?

  7. avatar tanazi

    None ubwo yashikirije ivyo vyo nyene gusa? Aho ho hoba ari hatari. Nokunze ama-media nosivye, inkuru ashikiriza zirimwo ukuri guke. C’est une vérité tronquée en vue de l’objectif visée. Et c’est très malheureux!!!

  8. avatar Kaminuza

    mureke, bamutumye, mushaka agmbarare hanyuma bace bakoroga kuri 3ème mandat ? Ariko politiki iragoye kuko bazomubaza bati : Habona nde ?

  9. avatar ZIRYE

    Son Excellence peut aussi contribuer à aider financièrement le Mali et la Centrafrique. Il suffirait d’augmenter encore davantage les taxes sur les appels internationaux vers le Burundi. Le ridicule ne tue pas…!!! Ouvrez le lien ci-dessous et lisez seulement muce mwumirwa….!!!!
    http://burundi.news.free.fr/actualites/volminutessuite.html

    • avatar kito

      Uracasoma inkuru za rukindikiza?tu est en perdition sindakubesha

  10. avatar Kirinyota

    hihihihi, mpebe ntwenge. La guerre au Mali est pour combattre les Islamistes, et à mon avis je pense que ces islamistes pourraient être financés par (vous devinez la suite). Au Centre Afrique ça doit être la même chose. Il fallait demander le financement pour l’agriculture ou l’industrie burundaise. Sinon izo ngwano zo muzireke nta nico zimaze atari kumara inzirakarengane.

  11. Vous faites ces demandes au nom de l’Union Africaine ou de l’Onu? Voulez-vous amadouer la france alors qu’elle est la mieux placée pour faire cette demande pour la République Centrafrique?
    Et le Burundi, vous en avez fait le plein pour penser aux autres? Pour aimer les autres il faut tout d’abord s’aimer, on ne peut pas plaider pour les autres si on n’a pas plaider pour soi-même.

  12. avatar Gondwanais Lamda

    Monsieur Le Président, est ce cela la priorité numéro une de notre chère Patrie ???? Avez vous parlez du développement du secteur de l’agriculture et de l’élevage, besoin de capitaux pour stimuler la production de ce secteur, pour l’installation des usines de transformation et de conservation des produits du secteur. Avez vous parler des besoins de capitaux pour investir dans le domaines de l’énergie, dans le souci de booster l’économie nationale, secteur de l’eau potable pour que dans chaque ménage nous ayons une source de l’eau potable??? Monsieur le Président j’ai vu que lors de ce sommet vous étiez « bien » entouré: Mr Ombudsman du Burundi, Mr Ministre affaires étrangères, Votre Chef de Cabinet civile Mr Bunyoni, (qui paradoxalement était en déplacement en même temps que vous!!!!

    • Bonjour M. Gondwanais Lamda,

      Aujourd’hui, dans ce monde global, si tu veux recevoir, tu es obligé de donner. Le Burundi donne les services de ses FDN et PNB (son armée et sa police)pour recevoir par la suite pour le renforcement de sa politique de développement. Malheureusement, c’est comme – çà. Ce n’est pas parce que tu t’appelles Burundi que le reste du monde va te donner.
      De plus toutefois pour tempérer à votre inquiétude, le Fonds Koweïtien du Développement économique va accorder 15,4 Milliards BIF ( soit 10 Millions USD) pour la route Nyamitanga – Bujumbura … C’est déjà un début ! DAM (Burundi-agnews.org)

      • Vous auriez mieux dit que le Président donne de la chaire à canon qu’il dispose en abondance à travers ces militaires et policiers pour recevoir en retour des pétrodollars dont les pays arabes disposent en abondance. Seulement il aurait dû penser que dans ces deux pays (Mali et Centre-Afrique) se sont des mouvements islamistes qui troubles la paix dans cette région et financés par des sources obscures en provenance de ces mêmes pays qu’il sollicite.

      • avatar JB

        La demande date de très longtemps. Les projets d´investissements de production qui donnent de l´emploi, et qui font rentrer des taxes au trésor devraient être la priorité n0.1 du gouvernement dans tous ses déplacements à l´extérieur. Tout en espérant qu´il s´est souvenu des milieux de burundais sans abris et d´autres qui sont sur le chemin de rentrer en provenance de l´Ouganda.
        Le Mali et la Centrafrique ont leurs présidents et diplômates.

    • Oh…cher Président, vous avez aussi oublié qu’ils vous aident dans la tolérance zéro et le maintien des médiocres décriés par la population ( Sérapion, Baryakaqiri à RUHORORO, pour n’en citer que ceux là)/ Est-ce que c’est le temps propice pour les extrémistes ?

      • avatar Backary

        Là tu viens de taper à côté de la plaque; car Sérapion est l’un des plus performants sur la place!
        Seulement, il est (presque) impossible de plaire à tout le monde! Ramba Musenyeri wacu!!!

      • avatar Sigaho

        Ntimubandanye mubeshera amakungu ngo niyo akwegera Uburundi amabi. Eee mama ngo nibo badukanye amacakuribiri y’amoko mu Burundi, ahandi ngo nibo batuma twicana entre nous et d’autres tralala du genre qu’on entend ici et là, ukamengo nous sommes des sans cervelle pour agir et décider sur notre propre sort!…

    • avatar NZIRAMIBANGO

      A Gondwanais Lamda,

      Nagira ngusabe mushingantahe/mupfasoni uze urandika mu kirundi kuko igifaransa wandika jewe nacize mwo umutima uhakwa guhagarara nsomye amakosha wandika mu ryungane rimwe…! Andika mu kirundi (nimba naco nyene ukizi) kuko jewe uko ndabibona igifaransa kuri wewe koko ni umwana w’uwundi..Umbabarire cane iyi ngurukana bumenyi umushingantahe KABURAHE yadushiriye irafasha kuvunanira akagohe n’uguhanurana..! Ntubifate rero nabi ahubwo komeza usubire wige igifaransa bizogufasha…Mpore…!

    • avatar Simba

      Pauvre Gondwanais Lamda ! Aho uri ko ubwira Président de la République ko atavuze neza ivyo wari wamutumwe. Ngenda umufate hanyuma umuhane. None urwaye mu mutwe, canke m’ubusazi karabaye ?

Publicité