http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf

Jeunes et femmes debout

La qualité requise pour être un danseur Intore, c’est avant tout la noblesse du cœur

Kirundo, la perle du Nord

23-05-2016 Plus proche du Rwanda que de la capitale Bujumbura, cette commune située aux confins nordiques du Burundi se trouve presque à cheval sur deux pays. Malgré la situation tendue entre ces pays frères, la vie à Kirundo suit son traintrain quotidien. Les 200 kilomètres séparant Bujumbura de la commune (...)
Les vendeurs de Bugarama, une race de marchands à part.

L’incontournable Muramvya

09-05-2016 Connue en grande partie grâce à la zone Bugarama, cette commune, située à la croisée des chemins des plus grandes villes du pays, se distingue pourtant de ces métropoles. Folklore, nature et modernité font de Muramvya une ville atypique. À une quarantaine de kilomètres de Bujumbura, une grande arche (...)
La rentrée des « dompteurs des éléments ».

Rumonge, la ville arc-en-ciel

26-04-2016 Avec son quartier swahili, sa localité congolaise, et sa partie rurale de tout ce qu’il y a de plus burundais, cette immense commune côtière, située au sud-est du Burundi, a construit sa prospérité autour d’un bien liquide : le lac Tanganyika. Partir pour Rumonge ressemble à un parcours initiatique (...)
Le commerce d’ananas, une roue de secours pour les foyers de Murwi

Murwi, la commune des battants

12-04-2016 Au centre de la province Cibitoke, des jeunes et des femmes essaient de s’adapter aux aléas malheureux qui ont fait irruption dans leur vie paisible, avec détermination et courage On aura d’abord fait la cinquantaine de kilomètres séparant Bujumbura de la commune Buganda, avant de bifurquer à gauche vers (...)
Les potières twa de Musigati, une leçon de courage.

Musigati ou la survie comme philosophie de vie

28-03-2016 Au-delà du ruisseau Nyaburiga, Musigati est cette contrée rurale, à la nature mi- sauvage mi- civilisée,et dont les habitants vivent un peu retirés du monde, mais se suffisent à eux-mêmes. Une quarantaine de kilomètres en dehors de Bujumbura, et une vingtaine de minutes après avoir dépassé le centre urbain (...)
La raffinerie n’est plus réservée qu’aux hommes.

Mutimbuzi, la commune-carrefour

15-03-2016 Située à la croisée des chemins entre la capitale, l’intérieur du pays, et la RDC, Mutimbuzi mène une vie atypique, culturellement éparpillée. La force et la détermination des jeunes et des femmes de la région constituent les points communs de la région. En prenant la RN9, c’est une affaire (...)
Mutambu ou la leçon de survie

Mutambu ou la leçon de survie

29-02-2016 Bien qu’enclavé, ce petit joyau pittoresque semble survivre sans grand peine, car ses habitants, à côté de l’agriculture, pratiquent plusieurs petits métiers. Ce qui leur permet de braver fièrement la pauvreté. De vingt kilomètres en retrait de la RN7, Mutambu est joignable en passant par la commune Kabezi. La (...)
Rugazi, bienvenue chez les self-made-men

Rugazi, bienvenue chez les self-made-men

15-02-2016 Portant bien son nom, cette commune aux mille palmiers est un petit paradis forestier. Rugazi est aussi l’exemple typique de jeunes et de femmes qui ont choisi de prendre leur avenir en main. Prendre la route sinueuse menant vers le centre Rugazi ressemble à un voyage dans le temps. (...)
Les « amazones » de Gihanga

Gihanga, quand le riz et le vélo font la loi

01-02-2016 Dans ce petit paradis vert de la province Bubanza, presque tout tourne autour de l’ « or blanc », mais aussi des femmes de la région, qui n’ont pas froid aux yeux. Pourtant, la première impression qu’on a de la commune est différente… Entrer à Gihanga ne fait pas (...)
Kanyosha, voisine d’en-dessus de la Mairie de Bujumbura

Kanyosha, la ville au-dessus de la capitale

18-01-2016 Proche voisine de Bujumbura Mairie, avec laquelle elle entretient des relations étroites depuis bien longtemps, cette commune semi-urbaine compte sur le dynamisme de ses habitants pour se développer. Du haut des montagnes de Kanyosha, la vue qu’on a de la capitale est imprenable. Et pour s’y rendre, on emprunte (...)

Publicité