http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/01/USmerged.pdf

Droits Humains

«Non à l’usage de la force pour en finir avec le phénomène des enfants en situation de rue»

22-12-2017 Indigence, défaillance des parents dans leur rôle d’éducateurs (enfants délaissés, abandonnés), dislocation des ménages, solidarité familiale effritée, etc. Entre autres facteurs qui poussent les enfants à se retrouver dans la rue. Joseph Ndayisaba, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education, l’a déclaré ce 21 décembre, (...)

L’Assemblée nationale adopte un projet de loi sur les handicapés

15-12-2017 Respect de leur dignité, non-discrimination, participation et inclusion des handicapés dans tous les aspects de la société, égalité des chances, reconnaissance de leurs besoins, protection sociale,… entre autres principes de base de ce projet de loi. Selon Martin Nivyabandi, ministre de la Solidarité sociale, la nouvelle loi servira dans (...)

La Fenadeb ne faiblit pas pour les droits des enfants

14-12-2017 Recrudescence des cas d’abandon scolaire, de grossesse non désirée chez les élèves, augmentation des enfants en situation de rue, non scolarité des enfants issus de la communauté Batwa, entre autres défis auxquels font face les enfants burundais. Jacques Nshimirimana, président de la Fédération nationale des associations engagées dans le (...)

Les personnes handicapées dénoncent la discrimination à leur endroit

11-12-2017 «Les personnes handicapées subissent encore des discriminations au Burundi», a fait savoir Sœur Anne Marie Mushiranzigo, directrice de l’Institut Saint Kizito(ISK). C’était vendredi 8 décembre lors de la célébration de la Journée internationale de la personne handicapée. La directrice de l’ISK, un centre qui prend en charge des enfants (...)

«Le respect des droits de l’Homme pour la prévention de la violence»

11-12-2017 «Œuvrons pour l’égalité, la justice et la dignité humaine», c’est l’appel des lauréats de la 11ème promotion du Diplôme des études supérieures spécialisées (DESS) en droits de l’Homme et résolution pacifique des conflits. C’était ce samedi 9 décembre à la Chaire Unesco de l’université du Burundi. Ils avaient organisé (...)

«Plus de 3000 burundais sont victimes du trafic humain depuis 2015 »

04-12-2017 Le ministre des droits de l’Homme, Martin Nivyabandi, appelle les parents à «l’encadrement de leurs enfants» et les autorités « décentralisées à la surveillance » pour mettre fin au trafic humain. Il a lancé ce message ce samedi 2 décembre, Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage. Selon lui, l’investissement (...)

Les handicapés du Burundi ’’handicapés’’ par la loi

04-12-2017 Cassien Bizabigomba, président de la Fédération des associations de personnes vivant avec un handicap, dénonce une discrimination à leur endroit. Il l’a déclaré ce dimanche 3 décembre, Journée internationale des personnes handicapées. Il déplore qu’elles ne soient représentées dans les institutions : «Il n’y a personne pour défendre nos droits.» (...)

L’Unicef choqué par des actes de justice populaire

30-11-2017 «Je suis horrifié qu’un tel acte de violence puisse avoir eu lieu dans ce pays», a écrit Jeremy Hopkins, Représentant de l’Unicef au Burundi. C’était dans une déclaration sortie au lendemain de l’amputation de mains aux deux enfants. C’était jeudi 23 novembre en commune Itaba de la province de (...)

Horreur en commune Itaba, la Sojpae crie au scandale

27-11-2017 Après l’amputation de deux enfants pour vol dans les champs et le procès de leurs bourreaux, la Sojpae (solidarité de la jeunesse chrétienne pour la paix et l’enfance) appelle le législateur à plus de rigueur dans la protection de l’enfant. Selon David Ninganza, président de cette organisation, c’est inhumain (...)

Trafic humain : 17 femmes interceptées en moins de deux semaines

15-11-2017 Prime Mbarubukeye, président de l’Observatoire national contre la criminalité transnationale (ONRCT, Où est ton frère), tire la sonnette d’alarme : «Des femmes habitant les quartiers défavorisés en mairie de Bujumbura sont en train d’abandonner leurs maris dans la clandestinité.» Un bon nombre d’entre elles proviennent des zones Kinama et (...)

Publicité