http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Diplomatie

NAD : «Une fenêtre pour lutter contre les intoxications dont est victime le Burundi à l’étranger»

Mardi 30 août 2016, l’ONG Nouvelle action pour le développement(NAD) a procédé au lancement officiellement de ses activités. Cette organisation s’est fixée pour ’’mission de combattre les fausses propagandes et les rumeurs entretenues et propagées par certains activistes de la société civile ayant fui le Burundi dans les chancelleries occidentales’’. «Contrairement aux désinformations concernant (...) Lire la suite

Brexit and Britain in the world

On 23 June, the British people voted to leave the European Union (EU) and British Prime Minister Theresa May has been clear that Brexit means Brexit. But does this mean that the UK will be taking a single step from the centre of the international stage? The answer is a resounding no. Britain will (...) Lire la suite

Ambassadeur Jolke Oppewal : « La violence n’est jamais la réponse à un problème »

Désigné pour le Mali, après plusieurs années au Burundi, ce diplomate s’est confié à Iwacu. Il évoque notamment l’actuelle crise politique et prodigue des conseils. « Le plus important est de trouver une solution paisible avec une inclusion. Cela ne signifie pas que tout le monde doit participer, mais il doit y avoir une (...) Lire la suite

Diplomatie/ La souveraineté : le maître-mot du pouvoir

A chaque fois que la communauté internationale a exigé un dialogue inclusif, l’envoi des observateurs de l’Union africaine, le respect des droits des droits de l’Homme… Bujumbura a toujours brandi une arme : le « respect de la souveraineté nationale». Au moment où le Burundi célèbre le 54ème anniversaire de l’Indépendance et que le pays traverse (...) Lire la suite

Journée diplomatique : «Le but était de montrer aux diplomates que le Burundi est en sécurité.»

Le ministère des Relations Extérieures a organisé, ce jeudi 30 juin, une journée diplomatique. Une rencontre qui a réuni les diplomates accrédités au Burundi et à l’étranger et qui les a conduit dans les provinces de Bururi et Rutana. «Certains d’entre vous peuvent avoir été désabusés par les détracteurs du gouvernement et peut-être ont (...) Lire la suite

L’UE sera plus présente que jamais aux côtés d’un Burundi qui sortira de la crise

Conclusion de Patrick Spirlet, ambassadeur de l’Union Européenne (UE) au Burundi. C’était ce 10 mai soir, à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Europe 2016. Après avoir partagé avec les invités certaines réflexions sur l’évolution de l’Europe et ses relations avec l’Afrique, l’ambassadeur Spirlet est revenu sur le cas du Burundi. D’après (...) Lire la suite

Communiqué de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique

L’Ambassade des États-Unis d’Amérique à Bujumbura a lu avec intérêt l’article intitulé Cibitoke : Une image qui a enterré les dernières illusions des Sindumuja que www.Burundi-24.com a publié le 21 février. L’ambassade condamne le ton polémique de l’article, ainsi que sa mauvaise et offensive interprétation des déclarations et des actions de responsables américains, y (...) Lire la suite

Sanctions de l’UE contre le Burundi : le couperet ne tient qu’à un fil

L’Union Européenne a annoncé, ce lundi 15 février, à Bruxelles, qu’elle compte prendre des mesures qui devraient se traduire par la suspension de son aide directe au gouvernement. C’est en réponse aux violences prévalant au Burundi. Bruxelles réitère son appel au dialogue avec l’opposition. Les 28 ministres européens des Affaires étrangères ont été unanimes : (...) Lire la suite

Le Burundi déchu du droit de vote à l’ONU ?

Une information diversement accueillie circule depuis mardi 26 janvier sur les réseaux sociaux : le Burundi doit payer le montant minimal de 1360 dollars américains pour retrouver son droit de vote à l’Assemblée Générale. Un des premiers à réagir est Pacifique Nininahazwe, représentant légal du Focode. Pour cet activiste en exil, c’est l’image du pays (...) Lire la suite

UE : «Il faut une action cruciale du Conseil de sécurité de l’ONU et du Conseil de paix de l’UA»

Dans une déclaration conjointe sortie ce dimanche 13 décembre après l’attaque de ce vendredi dernier contre des camps militaires qui a causé de nombreuses pertes en vies humaines, l’Union Européenne demande que toute la lumière soit faite. Dans leur message, la Haute Représentante en même temps Vice-Présidente de l’UE, Federica Mogherini et le Commissaire (...) Lire la suite
Publicité