http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

Mwaro : les administratifs mobilisés à l’éducation patriotique

Vendredi, 8 août, le comité de pilotage du Programme d’Éducation et de Formation Patriotique (PEFP) avait réuni tous les administrateurs de la province de Mwaro, la société civile, les confessions religieuses, les représentants des partis politiques, etc.

« L’amour de notre patrie doit guider tout Burundais partout et dans tout », lance Térence Mbonabuca, président du PEFP.  Le message a porté sur la sensibilisation des citoyens à être fiers de leur pays, à la bonne gouvernance, à la non violence, etc. Selon Térence Mbonabuca, il faut les amener à faire du travail le principal moyen d’enrichissement matériel, à s’acquitter du devoir de payer les impôts et les taxes, à lutter contre la corruption, etc.

Ce programme, renchérit-il, concerne tous les Burundais, du président de la République jusqu’à l’enfant de l’école maternelle. Pour que ce programme aboutisse, M. Mbonabuca demande l’investissement de tout un chacun. La formation à l’éducation patriotique a déjà eu lieu à Bubanza, Muramvya, Karusi.
D’après Sylvie Nizigiyimana, administrateur de la commune Kayokwe, c’est une occasion en or « qui va apporter un plus dans le changement de mentalité de la population. »

La jeunesse, indique Mme Nizigiyimana, commençait à afficher un comportement indigne vis-à-vis de la culture et des mœurs du pays : le vagabondage sexuel, l’alcoolisme, la drogue, etc. L’administrateur de Kayokwe constate également un désintéressement notoire pour les valeurs politico-morales de ce pays où certains jeunes ne savent ni l’hymne national, ni celui de l’unité, etc.
«La formation des administratifs à la base va donc porter très loin le message », assure l’administrateur de Kayokwe.
Interrogés, les habitants de Mwaro sont quasi unanimes : la formation patriotique n’est pas prioritaire. « Nos enfants meurent de faim, il faut plutôt que l’Etat pense à baisser les prix des produits de première nécessité. » Et de rappeler que ventre affamé n’ a point d’oreilles.

  6   Vos commentaires
  1. Jean

    Sans revenir sur ce que les précédents lecteurs viennent d´écrire, cette sensibilisation de la population devrait s´adresser prioritairement aux membres et mouvements affiliés au parti au pouvoir. Ce sont eux qui menacent la sécurité socio-économique du pays à travers leur mauvaise gouvernance du pays..
    La province de Mwaro s´est souvent comportée mieux que toutes les provinces aux cours des différents événements malheureux qui ont endeuillé le Burundi. Malgré ce bon comportement, malgré ses bonnes initiatives en matière de développement économiques et sociales, cette province reste la seule qui n´a pas de routes bitumées qui la lient avec les autres provinces.
    Comme stratégie du pouvoir CNDD-FDD pour ne pas entreprendre des travaux de développement dans cette province, le CNDD-FDD fausse les différentes statistiques notamment celles sur l´accès à l´eau potable, la santé, l´économie, Et de cela, les personnes non-avisées croient que la province de Mwaro est développée. Il suffit de s´y rendre on est surpris.
    Cette sensibilisation aurait dû se faire ailleurs. Les problèmes de Mwaro sont les problèmes de développement et non pas ceux de l´amour de la patrie.

  2. kireko

    qui enseigne qui? MBONABUCA Térence? immorale, bandit escroc etc…..
    L’homme qui passe à longueur de journée à errer d’une réunion en réunion à la recherche des perdiems. L’homme qui ne peut jamais déléguer un collègue, qui se montre toujours comme l’homme maîtrisant tous les dossiers. A force d’être partout, on est nul part. Il est l’homme du moment (opportuniste), il trahit même ses amis de 1988 car après la signature de la lettre ouverte adressé à Buyoya, il a fait le retournement de veste en vendant ses frère signataire.
    Un homme comme lui, avec des dossiers à la cour anti corruption ose se déclarer plus patriote à moins que ce soit la devise du CNDD FDD.
    Le compte du département des finances communales et de ses valeurs migre d’une banque à une autre pour éviter que la main de l’OBR. Heureusement pour lui, il est dans les bonnes mains de son chef (DUDU) car partageant l’argent de ce compte. Des vrais bandits et nous continuons à perdre de référence.
    Continuer à enterrer notre cher patrie en remplissant ta poche. Ingorane dufise inda mwazigize intango, bizobagora ko zigaruka zigacika akizebe.

    Imana ibahindure canke ibadukize mukinjure.

  3. kimeneke

    Copier et coller ya Kagame mbe ntimufise ubwenge ngomupfume muvuga ubumwe kumwe Buyoya yabikora

  4. Mugamba

    Chers compatriotes, ce programme n’a rien de concret sauf imiter faussement les autres pays qui savent comment s’y prendre. Ce parti au pouvoir a supprimé l’hymne national chanté pour saluer le drapeau national! c’était une fierté pour nous quand tous les écoliers et élèves chantaient sans fin « Burundi bwacu »! De grâce, qu’il soit encore chanté et expliqué aux jeunes! Quel amour patriotique alors que le parti au pouvoir fait monter les jeunes du parti contre d’autres? Quel amour patriotique quand le parti au pouvoir sème l’intolérance et la division? Moi, je propose que ce discours patriotique s’adresse d’abord au parti au pouvoir et qu’ayant été renouvelé par cet esprit, il le propose aux autres! Un certain Mbonabuca Thérence pareil aux oiseaux migratoires ( Porona-frodebu-CNDD) n’a rien à nous apprendre de l’esprit patriotique, c’est un hypocrite et ventriote qui se cache derrière tous les régimes pour faire sa sale besogne!!

    • @Mugamba uravuze neza cane.Nanje singomvye kuba niryo ariko uko ubivuze niko nanje ndabibona.Gusa,ako nokwongerako n’uko ubwo ni uburyo bakenyuye bwo kugira bakomeze biyuzurize za BAHOMORA.Kuko ayo mafranga bononera mur’ivyo bari bakwiye kuyafashishamwo abinazi basigaye buzuye Uburundi canke abo bakomeza guhekurwa n’umuriro!Woba ari wewe ugizwe n’utubi twose hanyuma ugaca usimbira kw’isunzu y’inzu ubwambere ngo kunde igihugu!Ooh quelle honte!

    • Baobab

      @Mugamba
      « Un certain Mbonabuca Thérence pareil aux oiseaux migratoires ( Porona-frodebu-CNDD) n’a rien à nous apprendre de l’esprit patriotique, c’est un hypocrite et ventriote qui se cache derrière tous les régimes pour faire sa sale besogne!! »
      Certains appellent cela du pragmatisme politique; d’autres de l’opportunisme: c’est selon le prisme à travers le quel on observe les choses! Il est vrai qu’un exemple illustratif vaux mieux qu’un long discours! S’il avait montré cet amour de la patrie (qu’il a probablement, et je ne rigole pas) par un minuscule exemple, on allait le croire sur le champ.

Publicité