http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Religion

Muyinga : la lutte contre la polygamie risque d’être contre la volonté divine …

30-08-2013

Depuis un mois, les autorités religieuses musulmanes à Muyinga n’octroient plus de certificat de mariage à leurs fidèles pour plus d’une épouse. Une mesure saluée par l’administration et les associations féminines locales, mais pas complètement par les responsables islamiques nationaux.

Sadiki Kajandi, leader de la Comibu ©Iwacu

Cheick Sadiki Kajandi : « Personne n’a le droit d’interdire une chose permise par Dieu ! » ©Iwacu

Les imams des mosquées de Muyinga sont interdits de délivrer des certificats de mariage à tout musulman qui épouse plus d’une femme. Cette décision a été prise, depuis un mois, par Cheick Niyongabo Salum, représentant la communauté musulmane dans cette province. Pour Denise Ndaruhekere,  présidente du forum des femmes à Muyinga, c’est une avancée significative dans la lutte contre le concubinage. D’après elle, les prétendus adeptes de l’Islam brandissaient le certificat délivré par les responsables des mosquées pour s’adonner à cette pratique. Quant au gouverneur de province, Ildephonse Ntawunkunda, qui salue également cette mesure, il faut que les hommes comprennent que la loi burundaise interdit la polygamie.

Cependant, d’après Cheikh Sadiki Kajandi, représentant légal de la Communauté Islamique du Burundi (Comibu), reconnu par le ministère public, aucun homme n’a le droit de changer une loi divine, quel que soit le livre sacré : « Personne, quel que soit son rang ou son titre, ne peut interdire une chose permise par Dieu. Chaque croyant a un livre sacré, selon sa religion. Dans le Coran, Dieu nous permet d’avoir plus d’une épouse, lorsque certaines conditions sont remplies. Personne ne peut nous refuser ce droit ! »

Un droit divin, avec des conditions …

Et pour Cheick Haruna Nkunduwiga, qui se dit également représentant légal de la Comibu, si cette décision a été prise à Muyinga, c’est que ces conditions exigées par la religion musulmane ne sont pas remplies. D’après lui, l’islam exige, notamment qu’il y ait consentement entre les futurs époux pour qu’il y ait mariage, ainsi qu’entre leurs familles respectives qui s’apprécient mutuellement : « Cette appréciation porte surtout sur la renommée religieuse des futurs époux et de leurs familles, leur comportement social, l’entente sur la dot et la situation financière», précise Cheick Nkunduwiga.
Car, ajoute-t-il, la religion permet à un fidèle d’avoir jusqu’à quatre femmes s’il est capable de les entretenir : « S’il le peut, et s’il remplit les autres conditions, il lui est délivré un certificat de mariage pour chaque épouse qu’il prend. » Cheick Haruna Nkunduwiga déplore pourtant le fait que le gouvernement ne prend pas en compte les lois islamiques, il suit les siennes qui sont celles de l’Église catholique. « Nous espérons que le gouvernement les acceptera bientôt, sinon cela risque de pousser certains musulmans à se cacher pour avoir plusieurs épouses, ce qui peut être désastreux pour leurs finances », avertit-il.

  23   Vos commentaires
  1. bornto

    Beaucoup de considérations en la matière.
    1. Je suis chrétien, pratiquant mais et dans ma foi c’est la monogamie.
    2. En toute laïcité : je pense qu’il est sage de rechercher ce qui résout le problème social au Burundi.
    Il faut privilégier le bien-être social, économique des uns et des autres.
    3. Si un pays possédait 10 femmes, et trois hommes. Un homme riche et deux très pauvres qu’il ne peuvent se trouver de quoi manger. Dans un monde que tout le monde veut capitaliste, ce serait bien normal que le riche prenne toutes les femmes qu’il voudrait pourvue qu’elles trouvent le bonheur et leurs enfants un avenir assuré plutôt qu’envoyer des femmes à des vauriens.
    3.1 Autrement; d’une part si Bill Gates prenait trois, quatre femmes ou beaucoup trop plus et font des enfants autant qu’il (Bill Gates) pourrait ET dont l’avenir et celui de leurs enfants seraient assurés, où serait le problème ? Même si les autres hommes l’aidaient sur ses femmes sexuellement insatisfaites, pas problème). Et d’autre part : si un petit burundais sans lopin de terre, qui n’a jamais porté même de simples chaussures ou babouches (comme yeboyebo) décide de posséder une femme et met au monde 6 enfants sous la grâce gratuite; vous ne voyez pas que ce serait grave pour lui et sa descendance ?
    4. Alors où serait le problème ? Le nombre des femmes et la pauvreté ou encore l’inégalité dans la redistribution du revenu. Il faudra travailler là-dessus. Mais ce qui est évident, parfois il faudra laisser faire.
    5. Au KENYA, récemment, on a admis que toutes les femmes épouses d’un seul homme doivent être protégées par la loi. Je trouve cela correct et réaliste face au défis.

    • bornto

      1. L’Etat Burundais = Monogamie.
      2. Polygamie islamique = la prostitution couverte par la Religion. Et que faire ? La loi burundaise est claire : l’Adultère/la Prostitution des adultes consentant, c’est uniquement sur plainte que l’Etat intervient. Alors, si les premières épouses ont donné leur accord, savent et n’ont jamais porté plainte : pourquoi s’ingérer ?

  2. En un peu de mots, les Musulmans ne veulent pas que l’Etat les protègent par l’Etat-Civil! Mbariza uyo Kajandi aho deuxième République yashize abo yise Abaswahili. Haje intwaro zimukingira none ashaka kuzisenyura. Nibamukosore nyabuna yayovye!

  3. Kebura

    La Tunisie est un pays presque 100% musulman mais la polygamie est interdite par la loi depuis 1957 de même que la Turquie depuis 1926 . La loi reste la loi et doit être respecté par tout le monde .

    • Mudy

      Ubwo se itegeko ry’Imana hamwe n’iry’umwana w’Umuntu,umuntu yakwubaha irya he????????????????
      Jw nakwubaha iry’Imana.
      Hama muri demographie muzarabe ikintu bita :Sexe-ratio muzatubwire aho y’i bascula ija???????????
      Murakoze!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Kirinyota

    Ariko dukure ivya blague mu nzira. Quel homme peut satisfaire quatre femmes à la fois. Qu’on se dise la vérité. Ninde yababeshe ko abagore bakeneye kurya vyonyene. Barakeneye no kuryama. Donc dupinge nta mugabo yoshobora kubahiriza abagore bane. Uwumva ari capable azotubwire avec exemple à l’appui et on va faire une enquête chez ses femmes pour nous rassurer qu’effectivement toutes ces femmes sont satisfaites dans tous les domaines.

  5. Celeus

    les musulmans doivent revoir l’hstoire de l’islam et de mahomet; quand et dans quel contexte il a ecrit le coran. mahomet a fait le recueil des recits des juifs chasses de jerusalem par l’empereur neron (70 a.j). les juifs s’etaient octroyes ce droit alors que dans le livre de la loi (Torah) [mahomet a aussi repris la plus grande partie] dans la genese est bien ecrit: « dieu a cree l’homme et la femme ». ce qui est contraire a ce que mahomet a dit. dieu n’a donc pas cree l’homme et des femmes ou la femme et des hommes. de plus, dieu est lumiere; donc ne peut pas etre entre la lumiere et les tenebres ou dans la logique de la troisieme possibilite (en autorisant la polygamie sous certaines coditions = le doute).

  6. Stan Siyomana

    « Avoir quatre femmes s’il est capable de les entretenir ».
    Et c’est le reste de la societe burundaise (a travers l’Etat burundais) qui doit se preoccuper (par exemple) des 8 Objectifs du Millenaire pour le Developpement pour 2015 (Reduire l’extreme pauvrete et la faim, assurer l’education primaire pour tous; reduire la mortalite infantile, ameliorer la santé maternelle,…).
    Merci.

  7. Jeune burundaise

    Mais qu’est ce que l’État va faire dans les lieux de cultes?

    L’État a un outil appelé « État civil ».
    Si selon la constitution, le Burundi est laïc et n’accepte qu’un seul mariage à la fois pas personne, alors
    1) il faudrait UNIQUEMENT reconnaître le mariage à l’état civil ET 1 seul mariage à la fois doit être autorisé l’État civil.
    2) Le mariage religieux ne devrait pas être reconnu par la loi – seul le mariage à l’état civil devrait être reconnu par la loi.

    Maintenant, ceux qui veulent se marier X fois au religieux, ils en auraient le droit selon leur religion, mais pas selon la loi du pays.
    Chacun ferait un choix entre la loi religieuse et la loi étatique.
    ex: si la loi religieuse dit qu’en épousant 3 femmes on va au ciel, eh bien ils iront au ciel, mais sur terre, au Burundi, le deuxième mariage ne sera pas reconnu officiellement et la deuxième femme n’aura pas de droits ni devoirs en vertu du mariage étatique.

    S’ils sont assez grands pour se marier, ils sont assez grands pour sous-peser leurs intérêts.

  8. RUGAMBA RUTAGANZWA

    D’après la consitution, le Burundi est un pays laïc à 100% même si le Président de la République lui-même ne le sait pas avec ses ibikorane..! Ni isoni kuko ivyo bikorane nta na hamwe bizodushikana sindababesha….nulle part…! Ni agwize ibikorwa pas ibikorwa rusangi kuko navyo nyene ni zéro muri iki gihe tugeze mwo!!!!!!! Ku bikorane naho nagira ndamukebure nti:
    « Le silence est la seule langue possible pour parler à Dieu. Dieu sait tout, voit tout, il lit au fond de nous que nous même…. »

    En plus,  »Expliquer quoi que ce soit par Dieu, c’esrt céder à une soulition de facilité. Dieu n’explique rien et c’est cela sa force »…!!! Mumbaririre canke mumubwire asome Iwacu ndikebanuye….!!

  9. Zanini

    Si le Mr Kajandi Sadiki est représentant légal de la COMEDU et qu’il met la loi Divin devant les lois de la république les autorité doivent le suivre de très près

    • kayogera Vyose Sesema

      uyo kajandi, nareke gukuza ubusambanyi n’ ingeso mbi mu gihugu, ahimbwo ni bamufate, niwe ariko agumura igihugu. We rero akozwe mu vyuma bidakozwemo abandi bagabo, uwomuha abagore bane yobarongora akabashobora, nageze aho , aje kuryama aruhuke. Uburundi si igihugu c’ ubusimbirahamwe, hari abagabo n’ amategeko. Uyo arongoye Islam I Muyinga ni umugabo w’ abagabo akunda abarundi n’ uburundi. dusavye abo muri SNR bamufate.

  10. Jimmy

    J’ai l’impression que l’obscurrentisme gangrene nos freres du Coran.
    Il dit que le gouvernement suit la loi des catholiques. S’il disait au moins celle des Chretiens car les protestants n’acceptent pas quand meme la polygamie.
    Ceci dit, il ajoute que Dieu leur a donne le droit d’avoir plusieurs femmes. Comme pour dire le droit de les posseder comme des vaches , des chevres,des tables etc.
    Ce Dieu qui s’occupe de la satisfaction de la chair n’en est pas un vrai. Le marriage pour Dieu garantiet la perennite de l’espece et l’amour mutuel qui fait d’un homme et d’une femme une seule chair. Il n’est revele nul part dans la bible ou le coran qu’un homme et quatre femmes feront une seule chair.
    Quant a dire que le Coran permet qu’un homme ait 4 femmes s’il peut les entretenir je trouve ceci bidon et une facon eternelle d’assujetir nos soeurs.
    Pourquoi alors dans ce cas une femme n’a pas le droit d’epouser 4 hommes si elle est capable de les entretenir!!
    Les chinois ne connaissent ni la bible ni le coran mais restent connues pour leur moralite la plus elevee.
    Abambere bazoba abanyuma et vice versa a la fin des temps.
    Ceci dit je me dis aussi sous un autre angle que tant que l’homme a droit a une femme , cette derniere a aussi droit a un homme. Seulement les femmes sont plus nombreuses que les hommes de par le monde.
    Ce qui risque de les condamner a des relations hors mariage pour avoir des enfants ou a la debauche donc a un peche certain.
    Le debat est ouvert pour les pouvoirs publics. Il faut plutot interdire tout ce qui est sous l’angle negatif de la polygamie car je me dis que la mogamie avec des divorces repetees est pire que la polygamie.
    L’essentiel est donc l’amour vu sous l’angle de l’Agape. Le reste n’est que ruine. N’est il pas dit que tout ce ux qui cherchent a s’attacher a la loi sont sous le coup de malediction!!

  11. abruzi

    Est-ce que les concernées se sont plaintes?

  12. Pole man

    Je suis dans un pays à 100% musilman là où la polygamie est interdite, ni bareke kwinyegeza inyuma ya Coran mu kudakurikiza amategeko y’igihugu!! Ugira ngo basumvya ub Islam abantu ba Sekuru na ba Sekuruza bari aba Islam?

    • dalon kirois

      Tubwire ico gihugu diii! Quel est ce pays?

  13. I’ll n’ya pas de Dieu qui dit ca c’est seulement le dieu du coran.

  14. C’est ume mesure qui vient a l’heure, car ce que signifient ces gens n’a pas de sens. Avoir plus d’une femme pour arriver a quoi, en moins qu’ils soient malade si non c’est impossible. Leur dieu est different de Dieu Createur. Une femme rencontree par Jesus etait questionnee( Ou est to mari), elle a repondu( Je n’ai pas de mari), et Jesus lui dit( Tu as raison, les cinq 5 avec qui tu es, ne sont pas les tiens). dites eux que leur enseignement n’est pas divin. Jesus dit qu’I’ll est Verite, en dehors de lui, lautre est bandit qui vient voler et detruire.

  15. Kirahinduka

    Ayo mategeko ashingwa n’abantu bakiyobagiza ay’Imana akwiye gufutwa umwe wese akworoherezwa muburenganzira bwiwe nk’uko igitabo korowani kibitoomoora eka mbere no mw’ibwirizwa shingiro ry’uburundi. Turasavye indongozi z’aba Islam ko bobandanya batunganiriza abo barongoye batibagiye gusaba inama nshingamateka na Reta ko kurongora abagore batarenga bane kuwubishoboye kandi avyipfuza vyoja mumategeko y’igihugu, maze iryo totezwa rihagarare.

  16. Nahimana Marie Renilde

    Ndabira kuriyo photo hari umugabo ari inyuma yurya yambaye inkofero, igitsure kimuruta uburebure, ata kubesha kurimwo urya arafise amafranga yo gutunga abore 4,,emwe natwe twaragowe nukuri ! nibakire umwe arakwiye….

    • hallo

      Urya n’ umu garde corps wuwo yambaye inkofero , aba garde corps umengo niko biraba

  17. kayogera Vyose Sesema

    C’ est bien d’ interdire ces gens qui se cachent dérière l’ islam pour faire la polygamie. La loi burundaise est Claire sur ce point. Il est vrai que plus de 80% sont des chrétiens ( protestant, catholique , Anglican…..,) et très peu sont des musulmans. La loi burundaise n’ a pas de religion. Il faut que ces musulmans le comprennent et le dissent à leurs fidèles. Si leurs chefs dissent qu’ il ya une loi divine , c’ est à eux alors de choisir le respect entre les lois de l’ Etat et les lois de leurs religion. Mais qu’ ils ne se trompent pas, le Burundi n’ est pas sur la liste des pays musulmans. En un peu de mots qu’ ils cessent ces theories des années dépassées.

  18. Jean Reno

    Le Burundi est un pays laic et ne surtout pas un pays musulman. Il y a donc des lois (laiques!) à respecter, avant tout. Ici, le coran, la bible etc. viennent en 2ème lieu, on s’excuse!

Publicité