http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/09/USAID-18-SEPT-Cross-cutting-DG-Advisor-website-2017_10-1.pdf
Editorial

Muyinga en danger de rage

15-01-2016
Léandre Sikuyavuga

Léandre Sikuyavuga

Loin d’être un fait divers, ceci est un cri d’alarme d’un habitant de cette province ! En commune Buhinyuza, une dizaine de chiens enragés sèment terreur et désolation. Trois enfants et plus de cinquante chèvres sont déjà morts suite à leurs morsures. Un bilan qui peut s’alourdir, de jour en jour.

Pourtant, les habitants des collines concernées, Bunywana, Gasave, Kiyange et Karongwe, n’hésitent pas à manger la viande des bêtes contaminées. Manque d’informations ou passent-ils outre sciemment ?

Dans tous les cas, deux problèmes se posent. D’une part, l’acquisition des médicaments antirabiques par les personnes mordues. Elles qui manquent parfois de l’essentiel, pourraient-elles se payer des traitements au coût parfois élevé ?

D’autre part, quelles sont les mesures prises pour endiguer ce fléau, qu’on croyait relégué aux oubliettes depuis belle lurette. S’ils échappent à une morsure, les habitants Buhinyuza échapperont- ils au fumet tentant d’une brochette appétissante ? C’est vrai que les autorités administratives et sanitaires prennent certaines mesures, mais sont-elles suffisantes? « L’administrateur communal affirme que des mesures ont été prises pour tuer tous les chiens errants. » Or, selon les spécialistes, il paraît qu’un chien enragé a tendance à se cacher : « L’animal est tout d’abord taciturne, a tendance à se cacher. » Alors qui se charge concrètement de les débusquer et de les éliminer ?

Le médecin directeur de la province sanitaire de Muyinga, quant à lui, demande à quiconque serait mordu par une bête ou une personne enragée de se rendre rapidement dans les structures de santé. Et la question de moyens ?

Cette situation n’est pas à prendre à la légère. Buhinyuza a des communes voisines, et les chiens errants sont connus justement pour errer. Les gens se côtoient également, échangent des cadeaux, ou de la viande de chèvre, pourquoi pas ? C’est donc urgent : des mesures sérieuses s’imposent, pas seulement localement, mais aussi au niveau national. Avant que demain ne soit trop tard!

  2   Vos commentaires
  1. Karabadogomba

    Murarabe neza ko izo nyama zitarashika i Bujumbura. Le problème, c’est quand on saura qu’on a mangé la viande d’une chèvre mordue par un chien enragé, sinon aka brochette kararyoha kweli.

    • Mujeri

      Que font les imbonerakure, qui sont censés protéger la population?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité