http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf

Murwi : arrestation de l’étudiant qui se faisait passer pour un docteur

02-06-2011

La police a arrêté un soi-disant médecin dans sa maison transformée en centre de santé, avec différents produits pharmaceutiques.

Vendredi 20 mai 2011, la police envoie deux agents en tenue civile qui se font passer pour des malades chez David Ndayishimiye du secteur Muzenga, zone Buhayira de la commune Murwi. Ils y trouvent du matériel médical y compris un microscope et différents produits pharmaceutiques.

Les patients étaient satisfaits

David Ndayishimiye affirme qu’il s’était associé à d’autres personnes pour la gestion d’une pharmacie. Mais le groupe s’est disloqué et il est parti travailler en solo : « Après la séparation, j’ai jugé bon de faire un centre de santé à la maison », poursuit-il. Etudiant en 2ème année à l’institut technique médical d’Uvira, au Sud –Kivu en R.D.C, il assurait l’hospitalisation et procédait aux accouchements dans son « centre de santé ».

Immaculée Bukuru, venue faire soigner Ahishakiye son enfant, atteste qu’elle est satisfaite des prestations de David Ndayishimiye : « Il est compétent et possède un matériel adéquat.. » Ce constat est partagé par d’autres patients qui sont hospitalisés.

En plus, poursuivent ces derniers, ce lieu nous est proche : « On effectue 14 kilomètres pour arriver au centré de santé public situé à Buhayira. » Même Jacques Mpagazekuryayo, un élu local, estime que ce « jeune médecin » aidait beaucoup la population. Seulement, David n’avait la permission ni de monter un centre de santé, ni d’y prester : « Cela nous a surpris. Nous l’ignorions », souligne un patient, les yeux grandement ouverts.

Le Médecin provincial, Dr. Jean de la Croix Butoyi, conseille la population de se faire soigner aux centres et hôpitaux reconnus par le ministère de la Santé publique. Il demande à la justice de sévir en vue de décourager des trafiquants des médicaments. Une demande bien soutenue par le Commissaire provincial de la Police nationale à Cibitoke, Jérôme Ntibibogora : « Je vais décourager ces charlatans. »

David Ndayishimiye est pour le moment incarcéré au cachot de la police de Cibitoke avec deux autres personnes attrapées en train de vendre des médicaments périmés aux marchés de Murwi et Mugina.

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur