http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

Mugamba : grogne des élus collinaires

Huit mois sans percevoir leurs indemnités. Les élus collinaires de la commune Mugamba en province Bururi (sud du pays) grincent des dents. Certains élus voient derrière ce non-paiement des mobiles politiques.

Depuis huit mois, les élus collinaires de la commune Mugamba ne perçoivent plus leurs indemnités.

Depuis huit mois, les élus collinaires de la commune Mugamba ne perçoivent plus leurs indemnités.

«Lorsque nous posons la question au comptable, il nous renvoie à l’administrateur communal et ce dernier nous dit de demander au comptable. Ils se jouent de nous et c’est frustrant », lance, dépité, un des 30 chefs collinaires de la commune Mugamba. «Nous n’avons plus la motivation d’antan », renchérit un autre de la colline voisine. Les chefs collinaires ne décolèrent pas. «C’est un acquis consacré par la loi communale », clament certains d’entre eux.

L’article 37 de la loi communale stipule que : «Le chef de colline ou de quartier perçoit une indemnité exemptée d’impôts à charge de la commune et fixée par le conseil communal.» Ces élus collinaires se demandent alors pourquoi ils sont privés de cette indemnité alors que dans les autres communes de Bururi, leurs collègues la perçoivent. Pour eux, c’est incompréhensible. «Il s’agit de deux poids deux mesures.»

Mobiles politiques ou manque d’argent?

Les avis sont partagés parmi ces élus collinaires sur les raisons de ce non-paiement de cette indemnité. Certains y voient des mobiles politiques, d’autres non. «Sur les 30 collines qui composent la commune de Mugamba, au moins 5 collines sont dirigées par des gens du parti au pouvoir. Je crois que ce sont des mobiles politiques qui sont à l’origine de cette situation.», confie un chef collinaire. «Peut-être que le parti Cndd-Fdd attend qu’on se révolte afin de nous chasser pour placer leurs propres pions », ajoute un autre.

D’autres élus collinaires ne sont pas de cet avis. Même s’ils confirment le non-paiement de cette indemnité depuis 8 mois, ils relativisent en assurant que cela a toujours été comme ça. «L’actuel administrateur perpétue ce que ses prédécesseurs ont fait avant lui. Personnellement, je ne vois pas des mobiles politiques derrière cela.»

Mais tous sont unanimement d’accord pour dire que l’administrateur communal, Anicet Niyonzima, n’organise plus les réunions de sécurité prévues chaque lundi. «Ça fait plus de quatre mois qu’on ne se réunit pas. Chaque fois que nous demandons une réunion, il nous répond qu’il n’a pas de temps. Cela se répercute sur notre travail de tous les jours », indiquent-ils.

Contacté à plusieurs reprises, l’administrateur est resté injoignable. Interrogé, le gouverneur de la province Bururi, Christian Nkurunziza, n’y va pas par quatre chemins : « Ceux qui disent cela sont des détracteurs.

Nous savons qu’il y a des chefs collinaires qui collaborent avec les groupes armés. Même la semaine passée et celle d’avant, il y a eu des réunions.» Concernant la question de l’indemnité, le gouverneur assure qu’il n’est pas au courant. «D’ailleurs, je me demande pourquoi ils vont se plaindre au Journal Iwacu avant de le signaler à l’administration supérieure.»

  6   Vos commentaires
  1. Makuzi

    De l’argent, il y en a plein. La politique plutot.
    Le noeud du probleme est entre ce gouverneur de Bururi, qui joue l’hypocrisie pensant qu’il est plus malin plus que les DD (tu sera surpris….) et son Administrateur de Mugamba, qui danse entre le FDD et l’Uprona (ou ce qui en reste). Pourquoi ce gouverneur accuse-t-il ses elus, alors qu’ aucune enquete n’a pas ete faite. Les membres du conseil communal doivent se reunir pour eclairer l’opinion ou tout simplement remercier cet administrateur.

  2. Ces elus sont vraiment incomprehensibles parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font. Ils doivent subir des punitions exemplaires. Le CENARED viendra payer leurs salaires en 2020. Actuellement on va s’occuper d’eux.

    • Maintenant ils devraient comprendre. Vous allez vous occuper d’eux! « Urucira muka so rugatwara nyoko. » Soyez moins arrogant SVP!!

  3. Malédiction- 1212Massacre

    Les réponses que donnent l’actuel Gouverneur de Bururi et en meme temps Commissaire National du Parti en charge de la propagande et du Recrutement ne m’étonnent pas. Il suffit de le rencontrer dans certains bistrots de la capitale en train de défendre le régime au pouvoir.

  4. Les carottes sont cuites pour ces « élus » et ils seront vite remplacés. Celui qui n’y voit pas de mobiles politique est atteint d’une cécité politique ou d’une cécité pure et simple.

  5. Sindumuja-Ntamwana

    Abo muri Mugamba n’ahandi henshi bitabiye amatora bagahemukira igihugu mugukurikira ubwije ni babahe rero agahembo kabo. Malheureusement pour eux, on vient de supprimer le budget du Fond d’investissement communal pour l’affecter vers d’autres secteurs plus utiles au régime de facto en place

Publicité