http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Diplomatie

Le départ regretté de la coordinatrice du système des Nations unies

A l’occasion du départ de la Coordinatrice résidente du système des Nations unies, son bureau a organisé un cocktail, vendredi 25 avril, à l’hôtel Club du Lac Tanganyika.

Mme Rosine Sori-Coulibaly, au milieu des ambassadeurs Zacharie Gahutu et Parfait Onanga Anyanga ©Iwacu

Mme Rosine Sori-Coulibaly, au milieu des ambassadeurs Zacharie Gahutu et Parfait Onanga Anyanga ©Iwacu

Ma curiosité : voir les officiels qui seront présents. Constat : aucun ministre. Le gouvernement est représenté par l’ambassadeur Zacharie Gahutu, directeur général des organisations internationales et des organisations non gouvernementales étrangères.

On apprendra dans les discours que le ministre des Relations extérieures lui avait offert un repas d’adieu la veille. Plusieurs discours des représentants des organismes onusiens. Rosine Sori-Coulibaly, jusque-là Coordinatrice résidente du système des Nations unies et Représentante résidente du PNUD, sera le dixième orateur.
Unicef, Unesco, Banque mondiale, etc., chaque représentant vantait les qualités et les mérites de Sori-Coulibaly, une « femme de poids, un bulldozer. » Et regrettait son départ.

« Tu nous a fait sortir des situations difficiles »

Dans un style poétique, le représentant du Secrétaire général des Nations unies, Parfait Onanga Anyanga, n’a pas tari d’éloges à son endroit : « Nous acceptons, sans en avoir le choix, de te laisser partir. » Selon M. Onanga, le courage, la fermeté, l’honnêteté, l’objectivité ont caractérisé Mme Coulibaly. « Franche, tu n’as jamais hésité à dire le fond de ta pensée », lui a lancé le représentant du BNUB. Il ajoute qu’elle a accompagné le peuple burundais vers la réconciliation et le développement. L’ambassadeur Zacharie Gahutu a lui aussi salué ses réalisations au Burundi.

La Coordinatrice résidente du système des Nations unies et Représentante résidente du PNUD s’est réjouie de l’accueil que lui ont réservé le peuple burundais et son gouvernement. Elle a souhaité que les élections de 2015 soient apaisées. Et de conclure : « Ce pays de lait et de miel va me manquer. »

  2   Vos commentaires
  1. Dibango

    Chers compatriotes mefiez vous de ces gens du systeme des NU. Il allument le feu pour chercher a se maintenir….ce charlatant representant l’ONU devrait plutot avaler sa langue et se taire…..aux journalistes ayez un sens critique Svp

  2. nkuba

    Onyanga dit »le burundi devient dangereux, distribution d’armes et patatis patata, et la coordinatrice ce pays de lait et de miel. Et les medias disent qoui?

Publicité