Politique

Mémorial de Kwibubu : les années se suivent et se ressemblent

23/10/2018 Jean Noël Manirakiza Commentaires fermés sur Mémorial de Kwibubu : les années se suivent et se ressemblent
Mémorial de Kwibubu : les années se suivent et se ressemblent
Thérence Mushano : « La recherche de la vérité est un combat de tous. »

Ce 21 octobre, les parents et les survivants des élèves du Lycée de Kibimba se sont recueillis sur le mémorial érigé en mémoire des lycéens tués après l’assassinat du président Melchior Ndadaye. Les cérémonies se sont déroulées sans aucune présence des autorités officielles. Les parents et les survivants appellent à la justice.

«Nous ne voulons pas nous venger, mais nous demandons la justice pour les disparus », lance Simon Suguru, le représentant des parents devant un parterre des participants.

Il était 11h du matin au mémorial de Kibimba. Les personnes venues de Bujumbura arrivent par bus et les cérémonies commencent. Après une brève oraison funèbre prononcée par un prêtre, six gerbes de fleurs ont été déposés sur le site. On a pu voir parmi les associations AC Génocide Cirimoso, ARGI Bugendana et ADES Inkingi et CALAVI ainsi que les députés Yves Sahinguvu, Fabien Banciryanino et le président du parti Uprona venus à titre personnel. Pour Simon Suguru, le temps n’est plus à être rongé par la haine et la vengeance, mais de demander une justice pour les victimes et la vérité sur ce qui s’est passé au jour du 21 octobre1993.

« Depuis cette date fatidique, nous avons espéré que le gouvernement aurait le courage de faire des enquêtes plus approfondies pour mettre devant la justice les instigateurs et les exécutants de ce crime abominable. Mais au fil du temps, nous avons remarqué qu’il n’y a aucune volonté de le faire mais nous ne cesserons jamais de demander cette justice tant attendue sur le plan national qu’international». M.Suguru a, en outre, souhaité que cette commémoration soit d’abord pour la reconnaissance de toutes les victimes. Et ensuite pour la non répétition de ces crimes ainsi que la lutte contre l’oubli et l’impunité afin d’aboutir à une justice restauratrice et réconciliatrice.

« Tout le monde a soif de la vérité ! »

Pour la première fois pendant cette commémoration, l’AC Génocide – à dominante tutsi – n’a pas monopolisé le discours des revendications de la justice et de la vérité. L’association CARAVI(Le Centre d’Appui et de Réflexion des Associations des familles des Victimes des conflits sociopolitiques) composée par des associations de victimes tutsies et de victimes hutues qui militent contre les massacres et le génocide. D’après Terence Mushano, vice président de CARAVI, la recherche de la vérité est un combat de tous.

« Avec l’expérience, les Barundi ont remarqué que toutes les ethnies ont été victimes des massacres sociopolitiques qui ont endeuillé notre pays. Etant seule, chaque ethnie pensait avoir été victime de l’autre.»

M. Mushano a ajouté que ces associations membres du CARAVI ont jugé bon de se mettre ensemble pour défendre les droits des victimes. Cet événement n’est pas pour susciter ni la haine ethnique ni la vengeance, mais plutôt vise la recherche de la vérité, la promotion de la réconciliation et la paix durable par le biais de la justice. Et d’ajouter : « Je crois que maintenant chaque citoyen a déjà compris qu’un Hutu ou un Tutsi qui est au pouvoir ne se préoccupe pas de son ethnie, mais plutôt de ses intérêts. Les hommes politiques qui se sont succédé au pouvoir en sont la preuve.»

Signalons que CARAVI est composée par AC Génocide Cirimoso, Amepci Gira Ubuntu, (l’Association pour la mémoire et la protection de l’humanité contre les crimes internationaux) ARG Amira de Kibimba (l’Association des rescapés du génocide Amira de Kibimba), Argebu (l’Association des rescapés du génocide de Bugendana) Avod (l’Association des veuves et orphelins pour la défense de leurs droits) et ADES Inkingi Kivyuka. Le secrétaire général de l’AC Génocide Cirimoso, Thérence Mushano, a informé que CARAVI va organiser une commémoration commune, le 15 décembre de chaque année, pour les familles des victimes afin qu’elles s’acquittent du devoir de mémoire envers les disparus et les survivants.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

364 utilisateurs en ligne