Culture

Marie-Louise Sibazuri à la Francophonie

Référence dans la littérature burundaise, la dramaturge vient d’être nommée ambassadeur déléguée à la Francophonie. Rencontre avec une femme discrète.

Marie-Louise Sibazuri, dramaturge et ambassadeur du Burundi déléguée à la Francophonie ©Iwacu

Marie-Louise Sibazuri, dramaturge et ambassadeur du Burundi déléguée à la Francophonie ©Iwacu

“Une forme de reconnaissance pour mon travail. Cela m’a touchée.” C’est en ces termes que l’écrivain explique comment elle a accueilli sa nomination. Assise dans un bureau austère, dominé par un dessin de Sédar Senghor, elle respire une force tranquille, répond à la conversation d’une voix très posée. Rien ne l’avait prévenue qu’elle passerait du service « Accueil et Visa » de la chancellerie burundaise à Bruxelles, poste qu’elle occupait ces 9 dernières années, au titre d’ambassadeur.

Rien. Ni son prestige de femme de lettres à la riche production (voir encadré), ni ses réseaux, surtout dans les milieux culturels qu’elle a développés au Burundi et en Europe. Son parcours politique ? Il s’arrête en 1997 alors qu’elle est en passe d’entrer au Parlement pour le compte du parti Uprona, dans lequel elle a milité depuis sa jeunesse et lors des premières élections démocratiques burundaises en 1993. « A ce moment, j’ai décidé de continuer avec l’aventure du théâtre radiophonique et de rompre avec le militantisme politique », explique cette mère de quatre enfants qui affirme, depuis, ne plus être membre d’un parti politique.

  • naissance à Kabarore (Kayanza) en janvier 1960
  • études au primaire et au secondaire à Kayanza, Ngozi et Gitega
  • débuts dans le théâtre au lycée de Busiga (Ngozi), en 1975
  • première pièce composée en 1976
  • riche production, depuis :
    – les feuilletons, avec notamment « Umubanyi niwe muryango » (854ème épisode en juillet 2014), « Tuyange twongere » (331 épisodes)
    – un roman publié, « Les Seins nus » (Belgique, 2014), et deux à venir
    – un recueil de 100 contes burundais, « Quand la marmite chante »

Jusqu’en 2005, elle se consacrera principalement au feuilleton « Umubanyi ni we muryango » (Ton voisin fait partie de ta famille) qui a bercé les soirées de milliers de foyers au Burundi, depuis plus de dix-sept ans.

Son expérience professionnelle en Belgique lui permettra d’obtenir une licence en Politique et Économie Sociale, à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve. Pour une dramaturge dont l’œuvre littéraire oscille entre le kirundi et le français, la question des langues se pose immanquablement. « Plus nous utilisons de langues, plus le Burundi a d’outils pour réussir son intégration dans la communauté des pays de l’Afrique de l’Est et ailleurs », explique Marie-Louise Sibazuri. Entre l’anglais et le français, pas d’antagonisme, complète-t-elle, puisque « chaque langue nous apporte quelque chose de spécifique. »

La Francophonie ? « Se retrouver autour d’une langue – le français – ne justifie pas l’existence de l’institution. Ce qui est le plus important, c’est tout ce qui est mis en œuvre pour la faire rayonner, pour faire se rencontrer les peuples autour d’elle. »
Quant à la scène culturelle burundaise, « certains secteurs comme le cinéma, la chanson et la peinture sont plus vivants que d’autres. Ce qui me plairait encore plus serait de voir renaître le théâtre dans les écoles. »

Comme s’il y avait une idée derrière …

  45   Vos commentaires
  1. GATEKA

    felicitation chere madame pour le pas franchi!
    J’écris en français mais ça n’empeche que je fasse des critiques: songez aussi madame comme aussi Rugero a écrire en anglais ou chinois car d’ici peu le français subira le sort qu’a subi le LATIN…
    Mumpinyuze…..

  2. rwigemera Jean Bosco

    Madame, en lisant dernièrement votre nomination-commissionnement comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire j’ai été très content et j’ai même dit à mon Supérieur Hiérarchique que ce commissionnement annonce une bonne surprise à venir. Je ne vous ai jamais vue, mais je vous ai plus d’une fois suivi à travers vos oeuvres radiophoniques et le rapport de la Commission chargée d’étudier la Question de l’Unité Nationale. Vous avez montré votre contribution à l’édification de notre Nation le  » Burundi ». Vous avez aussi fait preuve de l’humilité et de la serviabilité. Félicitations à vous et la respectueuse personalité qui vient de vous réhabiliter.

  3. Apollinaire Ndayishimiye

    Nomination méritée. Je n´ai jamais vu mme Sibazuri mais j´ai entendu ses oeuvres et les ai apprécié positivement. Je suis toujours content quant j´entend un compatriote méritant qui évolue dans une voie qu´il faut. Pas de tricherie à l´échelle internationale. Qu´en est-il à l´ intérieur?

  4. nzovuga

    hmm les hutus commencent à rayonner. c’est aussi ca le fruit de notre combat. abavuga partisanerie hier on nommait des tutsi à des postes clés atavyobashoboyes,des plantons batazi nogusoma ntibabaho. certes harageze ko bagira nominations baravye ko uwo muntu abishoboye mais ndibaza ko docteur muri obr apres deux ans d’experiences, il peut faire le travail et en plus les dernieres nominations des hutus à des postes clés jewe mbona bakora akazi.

    • KARADEGEYE J.PAUL

      @NZOVUGA,

      Mme/Mr NZOVUGA,

      Quittez la brousse burundaise ou votre village des ethnies et autres complexes d’infériorité Hutu-Tutsi pour embrasser le monde moderne des technologies de l’information, d’Internet et de la mondialisation. Cessez de généraliser, considérez et jugez chaque personne en tant qu’individu mais non en tant que Hutu ou Tutsi. Le communautarisme ne vous mènera nulle part. Il ne vous donnera rien si vous n’êtes pas techniquement capable. Ce que vous écrivez ici reflète a suffisance votre rancune face aux Tutsis qui apparemment continuent toujours de vous complexer alors qu’ils ne sont plus aux affaires politiques de ce pays depuis belle lurette. Cessez de délirer.

    • Jean-Pierre

      @ nzovuga
      Iyaba waruzi Mme Sibazuri ntiwari kwubahuka guta umunwa ngo umuvugireko amacakubiri. Jewe ndamuzi cane kuko twarakinanye théâtre, niyasoma ibi bintu wanditse aca akorora amosozi. Uramubabarije ubusa aho kumutera iteka. Ndagusavye abe ariwe uherezako ntuzosubire ivyo uvuga birateye isoni. Abo batutsi ubanka ubakunda muzobana gushika uje mukuzimu. Reka kwimena umutwe rero.

  5. mugenzi

    Brava madame Sibazuri, une fierté pour tous les burundais et burundaise
    Bonne chance dans vos nouvelles fonctions.

  6. birori

    Ntagitangaje kuri iyo nomination objective meme celui qui l »a propose est aussi un homme honnette et objectif. Aha je dis Monsieur Laurent KAVUKURE, Min.relations Exterieures
    Felicitation Madame…..

  7. Ndinganire

    Félicitations Mme SIBAZURI. Que votre nomination soit un exemple pour les autorités qui proposent les Burundais à des postes de responsabilité. Voilà une nomination objective! Le pouvoir FDD yokwikosora guhera ubu nyene ikaguma igira nk’uko noyigirira propagande ikabandanya.

    • Safari

      @Ndinganire
      «Le pouvoir FDD yokwikosora guhera ubu nyene ikaguma igira nk’uko noyigirira propagande ikabandanya.»

      Cette propagande que tu ne leur as pas faite en 2005 ni en 2010, garde-la pour toi, ils s’en sortiront avec son Peuple comme d’habitude, rendez-vous 2015 !

      • ndaruzaniye

        Uyigirira propagande ureka, izotsinda izotsinda, itsinzwe naho nuko nyene. Abanyagihugu dutega umutwe nk’umumobwa!!!!! Uwutsinz niwe twemera. Uvyanka, uvyemera aragutwara!!!!! Gira amahoro!!!!

  8. Nteturuye

    Mbega iryo zina rya «Sibazuri» yarikuye hehe ko umengo ni igiswahiri? Peut-elle nous expliquer son origine? Sibazuri née en 1960? Ko umengo ata rwimo rwariho ico gihe mu Burundi?…

    • jimikana

      nteturuye@

      Quel est le rapport entre son non « Sibazuri et les compétences qu’elle a?????
      ko yavutse en 1960, et que atagwimo rwari ruhari , ca n’a rien avoir avec sa
      nomination.Vos propos sont hors sujet; faudrez ptre préciser vos pensées….

  9. Basile

    Madame SIBAZURI est vraiment la fierté de tous les barundi en général et les littéraires en particulier. Félicitations chère concitoyenne!

  10. Jo Niko

    C’est vraiment réconfortant de voir de telles nominations ! Toutes mes félicitations madame Sibazuri. Le Burundi gagne à avoir des gens d’un tel calibre dans les organisations internationales et régionales.

  11. Citoyen(2)

    Une très bonne nouvelle. enfin une très grande reconnaissance pour cette brave femme.

  12. JEANNE HARERIMANA

    URADUTEYE ITEKA UTEYE ITEKA IGIHUGU .IRAMBIRE WIKOMERERE

  13. kimeneke

    Birahaye biraza mugabo mugarukire na OBR kuko son patron n’a pas des compétence sauf que yashiririye

  14. Gerard

    Komera cane Sibazuri. Ikiganiro cawe (umubanyi niwe muryango) caraduteramisha hamwe umuntu agatwenga ahandi naho akiga.

    Imana yama ihezagira ibikorwa vy’abaharanira amahoro.

  15. Mugamba

    murakenyeye muri francophonie murungikeye abatutsi gusa? buyoya na sibazuri? ariko ntaco bazoca bajanayo abandi barundi benshi baronke akazi. izina ry’uburundi rimenyekane.

    • Marie

      1: Sibazuri Marie-louise est Hutu et non Tutsi comme vous semblez l’affirmer!
      2: Au vu des œuvres, de l’expérience et du C.V de madame Marie-Louise Sibazuri, je pense que ce poste est amplement mérité.

    • hat

      Mugamba, propose une femme de lettres Burundaise qui lui arrive à la cheville hutu ou tutsi.

      • merci de la réponse Mr ou Mme Hat. Je suis hutu mais j’ai pas digéré le commentaire de Mugamba. Il faut qu’on commence à se voir en Burundais avant de voir nos éthnies que meme nos arrières grands parents n’ont pas connu!

      • Claude

        @Mugamba:

        Tu m’apprends quelque chose!!! Sibazuri n’umututsikazi? aah bon?

        • Federation

          @Claude et @Mugamba

          C’est en lisant un tel échange qu’on comprend combien celles et ceux qui veulent TOUT interpréter en terme Hutu-Tutsi se trompent lourdement. Je ne le dirai jamais assez : notre BURUNDITE devrait suffire ! Qu’avons-nous à secouer que Mme soit Hima, Tutsi, Hutu, Twa, Ganwa ???
          Est-ce que notre appréciation doit être guidée par quelque chose qu’elle n’aurait pas choisi ? Apprécier son OEUVRE suffit.
          Ni UMURUNDIKAZI. Point.
          Amahoro.

          • kazibiz

            ni umurundikazi w’ umututsikazi none ico ni ikibazo canke ni ingorane? Ni mubimenye kandi mubumenyere ni vyo, he? Rema Muvyeyi ni babukwake turabe, abo bantu bama bishigikiza ubwoko ni kubarwanya twivuye inyuma. Abo bantu Sibazuri

        • Nzeyimana

          Mugamba uratukisha région canke inka Mugamba. Ntushobora kuba uva mu Mugamba canke witwa vyukuri iryo zina. Abavayo ntibanyerera kw´ijambo nkawe. Ntakigenda iwawe, ngira n´izuba ryinshi.

          • bihenegeri

            we nzeyimana genda urirata ngo abava mumugamba ngo barushaz uburundi abandi, nukuvuga rero abandi si abarundi abo wabonye banyerera ni abarundi bahehe, ayo macakubiri yanyu niyo asubiza igihugu inyuma akavamwo nibintu bibi.

    • Karundi

      Mugamaba, Sibazuri est hutu. Ivyo uivuga ni ibiki?

    • kazibiz

      Mugamba komera, noce ico ngo Sibazuri ni bande? Ni nilotique ni vyo;Babitanguye ku va kera. Barabibandanya n’ ubu ntikaheze.

  16. Federation

    Mme SIBAZURI, UN EXCELLENT ET CONSENSUEL CHOIX. BRAVO !

    Voilà une nomination sur laquelle nous TOUS (quels que soient nos goûts, nos origines, nos …) serons D’ACCORD parce que : OBJECTIVE, JUSTE, COHERENTE bref REJOUISSANTE ! L’exact opposé de ce qui vient de se passer à l’OBR !

    Ce portrait que nous brosse Roland RUGERO, pourtant très succinct, contient toutes les informations nécessaires qui nous permettent de juger si la personne sied à son poste. Le petit encadré est SUFFISANT. Les FAITS parlent d’eux-mêmes. Ceci contraste grandement avec le papier de Mme Elyse Ngabire qu’elle a fait sur le Dr Domitien Ndihokubwayo (Désolé de devoir faire ce parallèle). Sa volonté de forcer le trait est palpable à chaque ligne. On nous annonce qu’il écrit beaucoup et dans beaucoup de langues et pourtant nous ignorons toujours quoi et où il a publié. Ses publications –essentielles pour un DOCTEUR- et réalisations (en rapport avec le poste) auraient pu dissiper nos doutes sur l’adéquation de son profil au poste … de commissaire adjoint de l’OBR depuis 2011 et aujourd’hui, nouveau patron de l’OBR ! Quelle fulgurante ascension !!!

    Interrogations que la présente nomination ne suscite ABSOLUMENT pas, et pour cause ! Mme SIBAZURI (qui n’est pourtant pas PhD !), ambassadeur déléguée à la Francophonie, mes félicitations et bon vent ! Vous faites honneur à notre pays que nous chérissons tous.
    Amahoro.

    • Claude

      @federation :

      Tu as quelque chose contre Domitien Ndihokubwayo? c’est personnel? http://www.jalousie.com

      • Federation

        Rassures toi @Claude, je n’ai appris son existence qu’hier en lisant son portrait !

        Ma réaction est la hauteur des infos qu’on nous a fournies et surtout les attentes qu’exige le poste qu’il occupera. Nous savons tous combien son prédécesseur (M. Holmes) a placé la barre très haut (doublement des recettes en 3 ans). Si le GVT se trompe déjà sur le casting, nous n’aurons que nos yeux pour pleurer quand, en 2017, au lieu d’atteindre l’objectif (récolter des recettes qui couvrent TOUTES nos dépenses), nous nous retrouverons avec un niveau de couverture de 2010, soit 62 % (contre les 80 % actuels) !!!
        Uzoba umpinyuza.
        Amahoro.

        PS : attention : je ne dis pas que le monsieur est incompétent, je dis juste que plus compétents que lui pour ce poste de patron de l’OBR existent ! En toute honnêteté, ses compétences seraient sans doute optimisées s’il était resté sur sa problématique foncière (c’est un sociologue) ou l’enseignement …

        • Fabien

          @ Federation : Mais pourquoi tu n’attends pas qu’il fasse ses preuves au lieu de le critiquer?

        • borntomakelovenotwar

          Je loue cette dame et la place qu’on a eue comme Burundais, c’est un honneur méritée, – et négociée aussi-. Tout de même, il y a un penchant dans ton for intérieur. Comment jugez-vous sans aucune base ? Les articles sont bien différents. Aussi, il ne faut pas attendre de l’OBR une croissance pareille aux trois premières années, c’est bien différent. (ça pourrait être plus de croissance si l’économie s’y prête). Côté Mairie, avec Evrard GISWASWA c’était environ 2,5-3 milliards, avec JUMA c’est autour de 8 milliards. La bancarisation des guichets y a beaucoup contribué et je pense que, comme pour un homme, les premières années sont d’une grande croissance que les autres. A partir de tes 25 ans, tu a gagné combien de centimètres en hauteur ?

  17. Pacelli Ndikumana

    J’ ai été agréablement surpris par la nomination de Marie-Louise Sibazuri comme Ambassadeur. Je la félicite du profond de mon cœur pour cette reconnaissance et confiance méritée mais tardive manifestée par le Président de la République.
    La nomination de Marie-Louise a été ressentie comme une goutte d’eau d’excellence dans un océan de médiocrité !!!

    Pacelli Ndikumana

    • KAREGEYA JEAN

      @ Pacelli NDIKUMANA
      « La nomination de Marie-Louise a été ressentie comme une goutte d’eau d’excellence dans un océan de médiocrité »….!!

      Jes usi totaleemtn d’accord avec vous, Pacelli. Une goutte d’eau d’excellence dans un ocean de mediocrite DD, fallait-il ajouter….! Irambire nk’isima..!

  18. Ella

    Une très bonne nouvelle…ça fait plaisir. Nukuru, birahimbaje. Bravo

  19. kireko

    quel ange a inspiré les DDs pour etre objectifs dans les nominations. Ese ukuntu bakunda amadebe ari gusa, azi kuniga gusa. Félicitation à Marie Louise mais nibagukoresha amakosa uranka ugume wambaye agahuzu.

    • Karenzo

      @Kireko

      Parmi les DD il y a des hommes de bon sens, qui raisonnent et qui sont très intelligents ! (Rufyikiri, Pie Nt.)…. C’est p-ê leur voix qui a primé pour cette nomination.

      • Oui parmis les dd il y’en a des gens de très bons sens, quoiqu’ils sont très peu à cause des défauts de la démocratie. Regardez par exemple Mr Nsabiyumva Evariste, le secrétaire permanent du Ministère de l’intérieur qui vient d’être limogé suite à sa volonté de voir l’Uprona unifiée contrairement aux reves des Nduwimana et consort!

      • Bwana aho urabeshe!Hobaye harimwo abanyabwenge nk’uko ubavuze,igihugu nticobaye kimeze uko kimeze uy’umusi kuko ivyo vyoba vyabaye bari hehe!?Bref,tous les DDs sans distinction aucune na cane cane uwo wese yaronse aho arongora sont INGRATS et ne sont pas PATRIOTES.Ubikunda uvyemera niko biri kuko vyemezwa ningene uburundi bwifashe kino gihe.N’ejo n’ejo bundi uze mubuzima utinye umuntu azoguha service aruko akanyungu kiwe akabona qlq part,ntanyungu pas de service.Ng’uko uko abaDD iyo bava bakagera bameze.

  20. hat

    Bravo à l équipe qui a nommé cette grande femme des lettres. Pour une fois l objectivité est respectée, le mérite reconnu.

  21. Mubanyi

    Félicitation à cette Dame de talents reconnus pas tous les Burundais.
    Bonne continuation

    • Sinzinkayo Paul

      Vyose vyavuzwe ntaco nongerako. N’ukuri ndahimbawe cane gose! Mes vives felicitations Madame Sebazuri, enfin une nomination objective… Iman’ikuj’imbere

Publicité