Politique

Mairie de Bujumbura : des milliers de manifestants contre le président Kagame 

13-02-2016

Sur appel du gouvernement, une marche-manifestation s’est déroulée dans l’avant-midi de ce samedi 13 février. Double objectif : protester contre le président rwandais et contre son pays et féliciter les chefs d’Etat africains.

Les manifestants « vomissent » (gutera ivyatsi) le président Kagame devant l’ambassade du Rwanda.

Les manifestants « vomissent » (gutera ivyatsi) le président Kagame devant l’ambassade du Rwanda.

« Bouuuuuuuu Kagame ! », « Bye bye Kagame ! », Kagame turamuteye ivyatsi (Kagame, nous le vomissons) », « Turi ku rugamba remesha ingambo, Kagame ni umwansi tuzomumesa (nous sommes en guerre, mobilisez les troupes, Kagame est l’ennemi, nous le lessiverons) ». Ce sont quelques slogans des manifestants devant l’ambassade du Rwanda où ils ont passé une dizaine de minutes. Avant de se retirer, ils ont chanté « Burundi bwacu », l’hymne nationale du Burundi.

Aucun fonctionnaire de l’ambassade n’était présent. Portes et fenêtres étaient bien fermées. Un bâtiment désaffecté, aurait-ont cru. Seul un vieux drapeau flottait timidement  à l’étage de l’immeuble de l’ambassade.

Le Rwanda et le président Kagame ont été aussi stigmatisés à la plage du lac Tanganyika, niveau du port. En effet, dans le message préparé par le ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique  et lu par Freddy Mbonimpa, le maire de Bujumbura, le gouvernement burundais s’en est pris au président  Kagame  et à son pays pour l’asile accordé aux putschistes du 13 mai 2015. Il a aussi dénoncé les entraînements militaires dispensés par les instructeurs de ce pays aux jeunes réfugiés burundais. Le Rwanda a été également décrié pour « être le hinterland des incursions des « terroristes » burundais dans les provinces Kayanza et Cibitoke, en juillet 2015 ».

Les chefs d’Etat africains et l’Onu salués

Le gouvernement a loué les chefs d’Etat africains qui, au sommet d’Addis-Abeba de fin janvier « ont rejeté » la proposition du déploiement de la Maprobu, une mission de cinq mille militaires africains pour la protection des civils et le maintien de la paix au Burundi. Bujumbura qualifie toujours la Maprobu de « force d’invasion ».

Dans ce message pour la circonstance, l’Onu a été aussi encensée pour la résolution 2248. « Elle exclut les putschistes du dialogue inter-burundais ». A ce titre, le gouvernement a fustigé les pays qui font pression sur Bujumbura pour qu’il accepte le dialogue avec les putschistes. « La place des putschistes est dans les prisons. Il y en a qui sont déjà condamnés, mais il reste trente-quatre présumés putschistes non encore arrêtés », dira le maire de la ville.

Signalons que les manifestants étaient pour la plupart des gens de basses conditions, des taxis-vélocyclistes, des taxis-motocyclistes pour la plupart et des habitants des quartiers populaires de la périphérie de la capitale.

Marchaient au-devant des foules, députés, sénateurs et administratifs élus dans la mairie ainsi que quelques hauts fonctionnaires de l’Etat.

La marche est partie de la Place de l’Indépendance aux environs de 9h. Bien encadrés par les différentes polices et par des jeunes éclaireurs en tenue civile, les manifestants se sont dirigés vers l’ambassade du Rwanda par le Boulevard de l’Uprona, puis par l’Avenue de la RDC. Par la Chaussée Prince Louis, ils sont descendus à la plage du lac Tanganyika, niveau du port.

Les manifestants se sont donné rendez-vous de se retrouver tous les samedis, avant les travaux communautaires, « jusqu’au jour où leur cause sera entendue ».

  37   Vos commentaires
  1. Jacques

    Par RFI Publié le 15-02-2016 Modifié le 15-02-2016 à 08:01
    Depuis fin avril 2015, le Burundi glisse petit à petit dans la guerre civile. Ni les pressions de l’ONU, ni celles de l’Union africaine ne sont parvenues à pousser le gouvernement à accepter une force d’interposition ou des négociations directes avec ses opposants. Mais, l’Union européenne devrait annoncer ce 15 février une prochaine suspension de son aide directe au gouvernement du président Pierre Nkurunziza.
    Sur leur agenda figure la question de l’adoption d’un texte qui prend acte de l’échec des consultations qui ont eu lieu au mois de décembre entre l’Union européenne et le Burundi, au titre de l’article 96 des accords de Cotonou.
    A l’époque déjà, la Commission européenne avait regretté les positions exprimées par le gouvernement burundais. Celui-ci ne permettait pas de remédier globalement aux manquements constatés en matière des droits de l’homme et de démocratie.
    Concrètement, cela va se traduire par une suspension de l’aide directe de l’Union européenne, le premier donateur du Burundi avec une enveloppe de 430 millions d’euros pour la période 2015-2020.
    Pays le plus pauvre du monde
    C’est un coup dur pour le Burundi qui vient de passer de la place du cinquième pays le plus pauvre du monde à celle de dernier de la classe, après plus de neuf mois d’une grave crise née de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat.
    Plusieurs diplomates et des analystes ne se font guère d’illusions. Mais après la suspension de l’aide directe des principaux donateurs bilatéraux du Burundi, la Belgique, les Pays-Bas ou encore les Etats-Unis, la question qui se pose aujourd’hui, disent-ils, c’est de savoir combien de temps ce pays, dont le budget dépend à 50% de l’aide internationale, va tenir sans le soutien de l’Union européenne.

  2. Euphrasie Ngoyi Geugbe

    @ Petero Shishikara
    Uti iki? Ngo? Saa? Wewe uvundurutse hehe? Uri uwo muri ino si? Canke wahora mu kuzi……? Uti: « Depuis quand la technologie des photos satellites existe-t-elle? Pas depuis avril 2015, non? »? Hewe ntasoni? Ca fait au moins 10 ans que j’utilise Google Earth. Iyo urayizi? Ca fait plus de 50 ans que les sondes, des fusees envoient des photos a partir des autres planetes comme la lune, jupiter, mars, et les autres asteroides, etc. Ca fait plus de 50 ans que les satellites sont sur les orbites. Tu pense qu’elles ont ete mises sur l’orbite pour circuler simplement????!!!!!!. Comment oses-tu dire cela. Wewe uri uwa he?

    Ayo mahera rero sha babaha, kugirango muvuge ibitagira umutwe n’amaguru? Nimuyahebe peeeee!!!!!! Nta soni?

    Hewe Petero aShishikara gukora iki? Ubu ko Uburundi ari ubwa nyuma mu butunzi? Petero aShishikara kutwinjiza mu ivyo binogo?

  3. Kindros

    Ok mwese ni murindire vuba turabe ingene imatchi izogenda

    • Petero Shishikara

      1) La vérité
      En Angola, Dos Santos dirige depuis 1979 (37 ans). Au Zimbabwe, Mugabe dirige depuis 1980 (36 ans). En Uganda, Museveni depuis 1986 (30 ans). Au Tchad, Idriss Deby depuis 1990 (26 ans). Au Rwanda, Kagame depuis 1994 (22 ans). En RD Congo, Kabila depuis 2001 (16 ans), pour ne citer que peu. Abo bose baracabandanya. None au Burundi, Nkurunziza dirige depuis 2005, (11 ans seulement); ni kuki ariwe atobandanya?
      Ce qu’ils ont en commun? Ils ont pris les armes pour arriver au pouvoir. Constat universel: ABAKORESHEJE INKOHO MU GUSHIKA KU BUTEGETSI NTIBABISA ABANDI. Na Fidel Castro yahavuye amaze imyaka 49. Et encore! Yahashize mwene wabo! Seule variante: en Afrique australe (Namibie, RSA, Mozambique), imigambwe iguma itwara, abantu bakabisana.
      2) Les textes
      L’Accord d’Arusha, la Constitution ont été appliqués sans faille pendant dix ans. Il serait naïf de croire qu’ils vont éternellement régir la vie de la nation. Par exemple, il n’y a pas longtemps Kagame qu’il ne connait pas un pays où la Constitution n’est pas révisable. Joignant l’acte à la parole, il a révisé la sienne (c’est le cas de le dire), manifestement pour rester aussi longtemps qu’il veut. Aucun dirigeant n’accède au pouvoir avec la perspective de plus de deux mandats, mais la réalité nous la connaissons. Pourquoi en serait-il autrement de Nkurunziza?
      3) Les charniers et les fosses communes
      La dernière trouvaille des fossoyeurs de Pita et des DD c’est la présumée existence des charniers et fosses communes (photos satellites à l’appui). Ce credo pompeux résiste mal au questionnement. Depuis quand les organismes qui parlent des charniers et fosses communes existent-ils? Depuis quand la technologie des photos satellites existe-t-elle? Pas depuis avril 2015, non? N’y a-t-il pas eu des soupçons de charniers et fosses communes ailleurs, dans les pays voisins du Burundi? Ces organismes en ont-ils fait le même tapage? Ont-ils publié des photos? La technologie des photos satellites n’était-elle pas au point? Ou bien, les charnier et fosses communes dans les pays voisins étaient-ils de si petite importance qu’il ne valait pas la peine de soulever la question? Ou encore, les présumés charniers et fosses communes du Burundi sont-ils tellement importants qu’ils interpellent trop la conscience de ces organismes? Etc.
      Mon propos n’est pas de défendre Pita ni les DD mais, devant ces étrangers bavuga umenga bakunda igihugu gusumba beneco, de rappeler ce principe simple: quand quelqu’un se veut plus royaliste que le roi, il y a anguille sous roche.

      • Stan Siyomana

        Oui Mr Petero Shishikara, les presumes charniers et fosses communes du Burundi, du Pole Nord, du Pole Sud, de n’importe quel coin du monde devraient interpeler la conscience de chacun.
        C’est ainsi que l’on saura que l’Homme s' »humanise » a travers le globe.

    • Muhima Mweru

      Mwabonye ikiraka(occupation), pour quel résultat ? Cela va t il empêcher la caravane de passer?

    • a

      Hello… Il fo dire au clan Nyamitwe que les problèmes de diplomatie ne se règlent pas ds la rue. Ces sans abri que le parti au pouvoir a créé pour des manifestations bidons et sou-doyées devraient etre embauchés dans des usines ds toutes les provinces du pays. Le problème du Burundi c’est Nkurunziza Pierre, son 3è mandat et une clique autour de lui qui prennent de l’argent de l’Etat pour construire villas et achats véhicules, et acheter la conscience des sans abris

  4. Kimaranyi

    C’est vraiment regrettable ce qui se passe dans mon pays car les manifestations de ce week-end plutôt que de prouver le patriotisme témoigne un sous- développement d’une part politique et diplomatique de nos dirigeants et mental pour notre jeunesse imbonerakure d’autre part. On lieu d’obliger nos dirigeants de les mobiliser pour le développement de leur pays ils se laissent entraîner dans des manifestations ridicules et inutiles ayant un seul but d’encourager nos dirigeants à continuer à voler le pays et violer les lois. Quid du Jet présidentiel nous annoncé depuis l’année passée mais qui n’arrivera malheureusement jamais? Avec les Neuf millions de dollars qu’il a coûté je crois qu’on peut acheter beaucoup de tonnes de riz pour nos élèves internes ou pourrait servir à embaucher bon nombre de ces jeunes

  5. Euphrasie Ngoyi Geugbe

    Jabuke Akanyaru none turabe ubugabo bwanyu????????!!!!!!!!!!!!!! Mureke gukindira aho muri!!!

  6. Charlotte Kamikazi

    Wewe Ntazizana & Kissinger, biensûr qu’on doit parler de Kagame. Kagame est un double fête ( troubler maker)dans toute la région des grands lacs. Ivya Kagame bigire bije ku mugaragaro hanyuma fin yiwe izoba nka rwa rupfu rwa Sadam Hussein kuko ntawukorera Abanyamerika ngo abikire.

    • Ntazizana

      Charlotte, uvugishije ukuri wotubwira igituma HE President Kagame ateye ikibazo mu Burundi ubu? Kubera iki kuva 2005 gushika muri avril 2015 atacamuvugwako?

      • Charlotte Kamikazi

        Ntazizana, En fait Abanyamerika baramuhishiye Kagame ubwicanyi imyaka mwinshi mugabo rero nta munyamerika ashobora kwemanga ico ceyi ngo kimuje ku mutwe. Ninaco gituma iyo addition Kagame azorinda kuyishura wenyene. Ikivyerekana ni kurya bariko baramwikura hanyuma babishira ku mugaragaro. ce n´est pas pour rien ko Kagame ashaka kwigumiza ku butegetsi gushika 2034 mugabo ntibizomwohera.

    • Stan Siyomana

      @Charlotte Kamikazi
      Meme des parents burundais pourraient donner le nom « Double Fete » a leur enfant cheri.
      Troublemaker est autre chose= bagarreur = umuntu asotora abandi = mkorofi en Swahili.

      • Charlotte Kamikazi

        Stan Siyomana, merci sana!!! Jewe niyunvira ko aka karere kazoronka akoyoko aruko la personne Kagame, Abanyamerika bazoba bamuronkeye ikibaza ciwe kimukwiriye nayubundi ba Buyoya bashobora kuza biyuvira ko bari bugaruke ku Butegetsi kandi igihe cabo caraheze ariko ndibaza ko ata murundi numwe azemerera Buyoya ko akora Abarundi mu nkovu kabiri. Ivyari magera vyarageruye. ¨

  7. Jereve

    Visiblement Nkurunziza veut la guerre avec le Rwanda. C’est une stratégie suicidaire pour sauver un mandat. Tous les éléments d’une déflagration générale sont prêts. Chômeurs, jeunes et surtout imbonerakure sont chauffés à blanc, prêts à tout et même au pire pour exécuter les ordres des chefs. Et justement l’ennemi a été déjà identifié et les ordres clairement donnés « kora ». Les rébellions sont déjà actives sur le territoire et font le coup de feu ici et là. L’économie est à genoux, les populations n’en peuvent plus mais ne le disent pas. Le réflexe de donner la mort est devenu banal. Il ne manque qu’une petite étincelle pour que tout explose. La petite étincelle Nkurunziza est en train de la chercher chez le voisin. Tout ceci se passe sous nos yeux, comme un mauvais film au ralenti. À nous maintenant de nous poser la question: faut-il sauver un mandat ou sauver le pays?

  8. Ruzoviyo

    Le chien n aboie que devant chez soi….distraction inutile

  9. Racso69

    Grotesque! Le problème est burundais, sauf si l’on épouse la thèse grotesque de « l’empire hima ». Mais peut-être que le Burundi
    possède un sous-sol aux richesses inçoupçounées…

  10. burame

    Au Rwanda les jeunes sont dans les usines et autres industries. Au Burundi, ils sont dans la rue pour manifester devant une ambassade qui a ferme les rideaux de ses Fenetres.
    Bref, celui qui envoi nos enfants manifester pr un ideal aussi ridicule n’est pas entrain de leur rendre un grand service. C’est un traitre contre le Burundi et sa jeunesse.

    • Karambizi

      Qui t’a menti Monsieur? « AU RWANDA LES JEUNES SONT DANS LES USINES ET INDUSTRIES »??? really? quels industries ???? quelles usines Monsieur???? Je te prie de bien t’ínformer (si tu n’es pas un propagandiste bien sur) avant de propager ces mensonges.

      Au Rwanda le taux de chomage chez les jeunes et adultes est le plus haut dans la region des grands lacs et les pays de l’afrique du sud.
      Les problemes du Burundi ne seront jamais resolus par la propagation des mensonges et dissimulation du role du Rwanda.
      Honte a toi.

      • John

        Honte a toi sieur Karambizi, as tu fait une recherche statistique pour nous demontrer que le chomage de la jeunesse au Rwanda est le plus eleve de toute la region, comme tu sembles l’affirmer? D’ou tire tu ton affirmation? Tu devrais avoir honte de ce que tu dis sans aucune prevue. Il est vrai que le Rwanda a lance un vaste progamme de formation de la jeunesse jusque un un niveau jusque la inconnu dans ce pays, puisque toi et tes semblables du regime genocidaire, par le haineux phenomene de l’equilibre ethnique et regional, vous aviez empeche la jeunesse rwandaise d’acceder a l’education. La nouvelle politique mise en place par le nouveau gouvernement a attire la jeunesse vers l’ecole et nous avons de nombreux rwandais forms ou en formation. Le gouvernement est en train de metre en place des structures pour l’aider a acceder a l’emploi, notamment a la creation de leur propre business. Tu n’es qu’un frustre du regime faschiste et genocidaire, ce qui t’empeche de penser et d’observer proprement. Honte a toi

      • Malédiction- 1212Massacre

        hahahah!! Karambizi wéeee quand meme reconnaissons que le Rwanda est bcp mieux industrialisé que le Burundi. Et que selon le pnud le bonheur social est de très loin moins élevé au Burundi surtout pour les jeunes qui sont pris pour les anti-mandat de trop d’un Nkurunziza qui a passé 10 ans à construire les stades et bruler les machés.

  11. Kindros

    Freddy Mbonimpa, Nyamitwe, imbonerakure Gahomera nabandi bose mwarongoye uwo mugumuko ngo ni manifestation mumenyeko muri « wanted  » par Kigali akuna mcezo pale! !!

  12. Fofo

    Il y a bcp des paradoxes en Afrique! Imagez-vous comment les enfants du même père rivalisent?? Ce n’est plus un secret, tous ces présidents :Kagame, Kikwete (Actuellement Magufuli), Musevenu, Kenyatta, Zuma, Kabila, Nkurunziza (bien que certains ne le savent pas), etc ne servent que les intérêts d’un seul pays mais pourquoi ces provocations, agressions, accusations ??? Mais ce n’est pas très étonnant car le Museveni qui avait été soutenu par Mobutu lors du renversement du régime DADA, a soutenu ceux qui l’ont renverser. La politique africaine nous réserve bcp des surprises!

  13. Ntazizana

    Bientôt l’UE coupera son aide, c’est la faute au Rwanda! Les dd qui se croient Malins pour détourner l’attention au vrai problème devraient expliquer pourquoi lls ont des ennemis depuis l’année passée alors qu’ils étaient là depuis 2005.

  14. Kissinger

    Haha ibintu bigiye Kuba zuguruzuguru mwabaDD muriko murikwegera akarambaraye abaNyamerika barabasutse Kagame barakorana murakubiswe vuba! Wait and see!

    • Nduwayo Christine

      Soyons sereins et objectifs: Est ce que le problème du Burundi est le RWANDA ? Come on ! C’est une diversion connue de tous les temps utilisée par les politiciens. …Kagame ne serait plus là que les burundais vont continuer à mourir à s’entretuer …nous sommes frères et sueurs…soit… à supposer que Kagame aduteranya, ni giki gituma tuja narwo….
      Barundi refléchissons pour le bien de notre pays ari ba pro Nkurunziza ari ba pro opposition nous n’irons nulle part si nous ne refléchissons en termes de penser avant tout au Burundi et aux burundais..Les pro opposant cessez de croire que les pro Nkurunziza n’ont pas adhérents convaincus et de trouver que tout ce n’est pas avec l’opposition a tort…non pensez aux fameux accords d’Arusha, un des objectifs était de rassurer les tutsi si la majorité hutu prenait le pouvoir….mais de quoi ont donc peur tous ces gens qui sont derrière Nkurunziza, je ne dirai même pas derrière….c’est une autre question…ne me dites pas comme certains que toute personne qui va manifester a reçu de l’argent….Pensons burundais ne pensons pas pro opposition ou pro Nkurunziza…

  15. Ntazizana

    Le ridicule ne tue pas. Au lieu de régler les problèmes qu’ils ont causés au pays, les dd cherchent des boucs émissaires
    kagame we azobahumira ni mutamukura mu kanwa, na kinani yaragiye aramusiga!

  16. Jmm Man

    L’avenir nous reserve des surprises! C’est astucieux ca, comme ca le probleme n’a plus rien a voir avec les mandats! C’est le voisin du nord! Et en attendant, la misere et l’incertitude font plusieurs pas en avant!

    • PLAGIAT

      @ Jmm Man !
      Au Burundi, pas de mendiants.
      Je ne peux pas en dire plus.
      Sinon ça ne passe pas.

  17. Charlotte Kamikazi

    None ga Kagame ko mbona Abanyamerika bakwigaramye izuba ryaka uzoca uba uwande?
    Ibihe birahindutse tugira tubone umwisho wa Kagame.

    • John

      Chere Charlotte, priere de ne pas s’inquieter pour Kagame. Inquiete toi plutot pour ton pays et tes compatriotes qui meurent ligotes dans la rue ou pour les policiers de ton pays auxquels des grenades sont lances.Le Burundi est malheureusement entrain de devenir un « Failed State » et toi tu t’inquietes pour Kagame. N’Ukurira utazi uwapfuye! C’est malheureux!

    • l'histoire est en marche

      Uriko uraraba la situation i burundi no muri région muri rusangi ubona vy’ukuri tes inquiétudes wozishira kuri kagame?? Usanga ariwe canke igihugu ciwe bafise ingorane gusumba abandi? Akabi gatwengwa nk’akeza…

  18. Gilles Nininahazwe

    Cela s’appelle provocation! Personne n’ignore que parmi la milice de Nkurunziza se trouve des FDLR/Interahamwe et le génocidaire le plus recherché au monde Kabuga Félicien se trouve bel et bien sur le sol burundais. Pourtant les rwandais n’ont jamais manifesté pour autant.

    • Ferdinand Texas

      Gillles, tu recommences le commerce des mensonges comme tes maitres. On a deja vu plusieurs preuves que le Rwanda est implique dans la crise Burundaise, mais rien que des FDRL /Interahamwe. Ikinyoma kimara Umusi ntikimara umwaka.

    • Peter James

      Bakubesha kare mwavuga ngo kabuga ari muri Kenya ubu naho ari mu Burundi.
      Hahaaaa.U Burundi ntibwitaha kandi ntimugire ngo ni Congo. Izo nterahamwe uvuga murazisanga muri congo .
      Inzira zose mukoresha bene Burundi namakungu barazihinyuye.
      Ivyo mwicare mubizi.

    • PLAGIAT

      VIVE L’EMPIRE HI ! HO ! HI !

      • Yves

        Ngaho se niba muri abagabo nimwambuke Akanyaru mwangegera mwe.

Publicité