Sécurité

Mabayi : tension à la frontière rwandaise

11-07-2017

Les habitants de la commune Mabayi accusent des militaires rwandais d’avoir assassiné une personne puis enlevé deux autres, le 28 juin dernier. L’administration promet de mettre fin à cette insécurité récurrente.

Lieu de l’enlèvement

Colline Rutorero à 150 kilomètres de la capitale Bujumbura. Diverses activités battent leur plein, boutiques et kiosques sont ouverts. La vie semble suivre son cours normal, sauf que l’assassinat d’une personne et le kidnapping de deux autres par des hommes en tenue militaire de l’armée rwandaise sont sur toutes les lèvres.

La victime s’appelle Jean-Marie Habonimana. D’après ses proches, il est tombé sous les balles des éléments de l’armée rwandaise dans la nuit du 28 juin, non loin de la réserve naturelle de la Kibira. Selon Dany Bukuru, le père du défunt, son fils a été enlevé dans un premier temps puis tué par des militaires rwandais, alors qu’il était parti à la chasse à la lisière de la forêt faisant frontière commune avec le Rwanda. « Ces soldats ont franchi la frontière par la rivière Kaburantwa et ont opéré des patrouilles. Ils ont ensuite enlevé trois personnes, dont mon fils. Ils leur ont intimé l’ordre de traverser la rivière, mais mon fils a refusé. C’est là qu’ils l’ont tué. »

Ces propos sont corroborés par Wilson Bakara, chef collinaire de Rutorero, qui parle d’une incursion de soldats rwandais sur le sol burundais : « Au cours de cette patrouille pour le moins illégale, ces militaires rwandais ont kidnappé deux hommes, Selemani Mugiraneza et Samuel Bikorimana, toujours portés disparus. »

Bien plus, certains habitants de la commune Mabayi assurent qu’actuellement les militaires rwandais traversent souvent la rivière Kaburantwa à la frontière des deux pays, pour entrer illégalement au Burundi en passant par la Kibira.

« Une provocation de l’armée rwandaise »

Ces éléments de l’armée rwandaise trompent la vigilance des soldats burundais, commettent des atrocités sur les habitants des localités proches de la frontière et repartent tranquillement sans rien craindre, se lamentent des habitants rencontrés au chef-lieu de la commune Mabayi.

Dans une période ne dépassant pas un mois, confient les mêmes sources, cinq cas d’enlèvement se sont produits sur cette frontière. Cependant, regrettent-ils, les Burundais enlevés depuis leur pays restent jusqu’aujourd’hui introuvables. Ils demandent que ces incidents à la frontière cessent et réclament le retour immédiat de tous les Burundais enlevés par des Rwandais. Ils demandent également à la sous-région de résoudre ce différend entre les 2 pays par voie diplomatique.

Les familles des victimes demandent que les leurs leur soient remis

Pour Joseph Iteriteka, gouverneur de la province Cibitoke, il s’agit ni plus ni moins d’une provocation et ce n’est pas la première fois. Et de rappeler qu’une situation similaire s’est produite également sur la colline Camakombe de la commune Mugina, le 21 juin, où une personne a été enlevée par des éléments en provenance du Rwanda, puis remise aux autorités burundaises après deux jours. Le gouverneur déplore que de tels incidents soient régulièrement rapportés sur d’autres points de la frontière avec le Rwanda dans sa circonscription administrative.

Concertation envisageable entre les autorités des deux pays

Interrogé, Joseph Iteriteka indique que des contacts avec les autorités rwandaises sont envisageables afin que ces incidents prennent fin. En attendant, il demande à ses administrés de signaler aux forces de l’ordre tout mouvement suspect susceptible d’être une infiltration de militaires rwandais sur le sol burundais.

Malgré ces assurances du gouverneur, Odette Nzobarantumye, épouse de Samuel Bikorimana, l’une des personnes enlevées, confie ne plus avoir d’espoir de revoir son mari vivant après plus d’une semaine. « Je pense qu’ils l’ont également tué, puis enterré dans la Kibira », laisse-t-elle entendre dans un sanglot.

  33   Vos commentaires
  1. LANGA SOURCE

    Beaucoup d’internautes sont contre mes idées.La democratie que chante le pouvoir commence par la liberté d’expression et pluralisme des idées.Echangeons en nous respectant mutuellement et sans injurier.

  2. Salmia Irikungoma

    Abarundi ni bagume iwabo, barondere ivyobateza imbere, uko gusukiranya ababanyi mu bubegito bwacu, twebwe abarundi tubivemwo. Rima tugwize umwimbu turye turyame tureke kwama turi imburakimazi, ururimi rurima ahatimbuka.

  3. Lambert

    Mwari muzi ko FDLR n’Imbonerakure bazahora bambuka umupaka bakaza kwica abantu bigaherera aho? U Burundi nibwo bwatangiye izo incursion bakarasa abanyagihugu bo mu Rwanda bagasubira hakurya none nizere ko babonye ko nta nyungu ibirimo.

    • Banza

      @Lambert
      Salmia Irikungoma yaraguhaye impanuro nziza n’uko gusa ushobora kuba uri intumva:
      « Ururimi rurima ahatimbuka »

  4. Fofo

    Condoléances aux familles éprouvées par cette barbarie sans nom. Ce n’est pas une provocation comme telle, je pense plutôt à une stratégie qui vise à embraser le feu entre les deux pays « soi-disant frères ». Ils ont constaté qu’ils échoué à diviser les burundais avec un slogan d’un « génocide encours ou en préparation », ils cherchent maintenant à provoquer une guerre entre les deux pays, une guerre qui n’aura jamais lieu jusqu’au retour de Jésus Christ. J’ai confiance aux FDN, ils vont bientôt neutraliser cette force négative. Je conseille à nos « frères » rwandais de ne pas ouvrir laisser l’ennemi de la paix utiliser leur nom.

    • DUCK

      kugira umunwa muremure siko kugira ubwenge. Gukemura problems, ubaza kwiweza za donnees maze ukironderera za inconues.
      Uvuze ngo: « ils cherchent maintenant à provoquer une guerre entre les deux pays, une guerre qui n’aura jamais lieu jusqu’au retour de Jésus Christ. » Sigura neza noneho! Umenye ko bariko barasoma vyose kuko ntibicaye. Erega akabigira kabizi burya karya imboga karitse.

      • Fofo

        @DUCK,
        À part les provocations et les intimidations, aucun de deux pays ne peut engager une guerre ouverte contre l’autre. Ce qui est sûr, le Rwanda veut que le Burundi reste dans l’instabilité pour essayer de barrer la route aux investisseurs étrangers qui voudraient venir s’installer au Burundi. Sinon, si le Rwanda veut, à travers ces provocations, une force d’interposition de l’ONU ça serait le début de la chute libre de son économie car dans tels climat tous les investisseurs étrangers sont obligés de faire rentrer leurs capitaux, or sans investissements étrangers, le Rwanda est rien, ce qui serait la voix vers la chute de son pouvoir.

        Souvent les se trompent en se référant à la première guerre en RDC qui a abouti à la chute de Mobutu mais ils oublient le contexte dans lequel se trouvait le Zaïre à cette époque. La chute du régime Mobutu n’a été facilité que par la volonté populaire du peuple zairois qui était déjà fatigué de son régime dictatorial. Sinon pour les toutes les autres guerres que Rwanda a soutenu contre la volonté du peuple congolais ont voué à l’échec et en sera de même au Burundi avec des risques énormes sur son économie voire sa politique. Pour résister, les burundais n’ont rien autre qu’à renforcer sa cohésion sociale au sein du peuple et au sein de son armée.
        Censure SVP.

        • Fofo

          Nicogituma nibaza ko atari Leta y’Urwanda yoba iriko ituma abo bantu kuko ingwano iramutse yadutse hagati y’ibi bihugu bibiri bito nk’ibi mu misi itarenga ibiri nta munyamahanga n’umwe yosubira kuza i Kigali ni Bujumbura. Ndetse n’abahari benshi bohava bakigira. None muri ico gihe urwanda rwoba rwungutse iki ?

        • LANGA SOURCE

          @Fofo :Vive la paix et concorde de deux pays.L’APR avait chassé le regime de Havyarimana,aidé militairement et politiquement para la france de Mitterand,le Zaire de Mobutu,la RDC de L.D Kabila aidé par le Zimbabwe,L’Angola,le Tchad,l’Uganda d’Obote.Ils ont quand-même une histoire

        • Nkundabadede Chantal

          Pas de cohesion possible des burundais quand le pouvoir est leur ennemi numero uno.

  5. Mafero

    Comme les forces de l’ordre burundaises se font aisément tromper et ne peuvent pas sécuriser les habitants de cette contrée, il faut simplement éloigner cette population de cette zone, comme on l’a d’ailleurs fait à Gasenyi, et la solution est vite trouvée!

  6. aimee

    soit calme,les rwandais veulent provoquer un coflict militaire afin de demander une armee de l’ONU de venir au milieu de 2pays et cela 1)avant que nkurunziza change de constitution 2) renforcer la demande de dialogue « inclusif »

    • DUCK

      Tu sembles etre intelligent. Felicitation! Kwiyumvira gutyo sinabi, kuko c’est ton droit.

  7. Micombero

    Nous pensons que ces Inkotanyi jouent avec le feu. Les somaliens ne me diront pas le contraire.

  8. Kobados

    Mwe ba DD akari inyuma karahinda!

    • DUCK

      Aho nukuri uravuze Sha! Ubivuze neza nkuko ubizi Sha. Tomora none ako kari inyuma n’agaki? Kari i nyuma hehe? Mu Rwanda for sure, kumbure n’ ahandi.

  9. MIZA

    « ….Ces éléments de l’armée rwandaise trompent la vigilance des soldats burundais… ». ???

  10. LANGA SOURCE

    Dans une interview de Mutama après le dépôt de sa candidature pour les presidentielles de 04 Août 2017,il avait mis en garde les assailants qui traversent la frontiėre burundaise pendant la nuit et venir tuer des paisibles citoyens dans le secteur de Bugarama,au Rwanda.Toute ‘infiltration de la coalition des FDLR &Imbonerakure sera desormais aneantie ou ettouffée,au besoin,les poursuivre sur le sol burundais.Conseil au pouvoir DD,stopper d’appuyer ces malfaiteurs et les relations trans-frontalierès seront bonnes.

    • Bakari

      @LANGA SOURCE
      Ce n’est pas tout le monde qui soit dupe sur votre ange de champion toutes catégories;
      Jetez un coup d’oeil ci-dessous:
      https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/rwanda-20-ans-d-attaques-contre-toute-forme-d-opposition

      • Bagona Anne

        Ces rapports d’Amnesty International sur le Rwanda sont accablants .Triste de constater qu’il y a des États « démocratiques »qui ne placent que les intérêts économiques en avant les intérêts humains en fermant les yeux devant les crimes ignobles infligés aux vrais opposants aux régime de Kigali.

    • Ruzoviyo

      Je vais completer @ Langa source.Voici ce que le president kagame a dit exactement

      “Hari abaturage bo mu karere ka Rusizi bagize ibibazo ejobundi by’ umutekano muke, ubutumwa tubafitiye ni nk’ ubwo dufitiye Abanyarwanda bose. Aho umutekano utabonetse uko bikwiye ni ikibazo twumva twakwihutira gushakira umuti.”

      Yakomeje agira ati “ Ni icyo kibazo nacyo cyabaye muri Rusizi kizabonerwa umuti. Sinibwira ko bizasubiramo kabiri gatatu, nta buryo bwo kugikemura cyangwa ababitera batarumva ko bidakwiye.”

      • LANGA SOURCE

        @Ruzoviyo :Merci de m’avoir completer.Seulement,il fallait faire la traduction de ses propos en kirundi pour une meilleure comprehension des DD

      • Bagona Anne

        Abanyarwanda n’Abarundi bakwiye kwicara hamwe bagatora umuti w’umutekano ku mbibe , bibaye ngolbwa bagasaba akarere kakaja hagati y’Urwanda n’Uburundi.

      • Kayo

        Quelle guerre le Rwanda a déjà gagné contre le Burundi? Alors on va utiliser nos stratégies diplomatiques et nous savons qu’on va réussir

        • LANGA SOURCE

          @Kayo:Nous ne souhaitons pas une guerre entre nos pays voisins et faux-jumeaux.Mais sache que la RDF est l’armée la plus respectée en Afrique,et dont la formation est assurée actuellement par l’Etat Juif,pays ami du Rwanda.En plus,dans l’histoire recente,des soldats rwandais ont contribué à chasser du pouvoir les colons au Mozambique,Obote en Uganda,Mobutu en RDC,Havyarimana au Rwanda.Pouvez-vous me citer une seule bataille gagnée par les DD?Si tu en trouve,coup de chapeau!

          • Venant

            Ko wumva barafashe ibihugu vyinshi kw isi. Ngubu u Burundi nibabufate nabwo. Mbona uburundi bwo ari agahugu gato cane. Ukwo ubavuga nibazako bazobufata mumasaha make. Kuba barafashe ibihugu vyinshi ni kimwe kandi nokuba bokwigarurira u Burundi ni ikindi. Sinibaza ko ari kubwimpuhwe kuba batarabwigarurira.

          • Banza

            @LANGA SOURCE
            Il semble qu’il y a un prince d’un royaume imaginaire qui aurait pollué votre esprit en vous persuadant que vous faites partie d’un peuple élu.
            Si vous êtes convaincu en revanche qu’il existe des peuples maudits, vous êtes vous-même perdu.

            • LANGA SOURCE

              @Banza :Il n’y a pas des peuples maudits,mais settlement des peuples choisis par Dieu.C’est biblique.

    • BUKURU

      J’ose espérer que Kobados, MIZA et LANGA SOURCE ne sont pas des portes paroles de Kigali. Seulement je me demande pourquoi IWACU qui n’est pas non plus porte parole de Kigali -je suppose- va me censurer alors que eux non…
      Courage les victimes, imanga ntimarira Imana!

      • Duciryaninukuri

        Moi j’ai été censuré sûrement puisque j’étais contre cette faconde voir de langa. Triste pour des journalistes qui, soit disant, luttent pour la liberté d’expression.

    • DUCK

      Felicitaion ko wemeje ko abo bafashwe banyurujwe hamwe n’uwo wishwe bose ari ba FDLR hamwe n’Imbonerakure. Sigura rero hapfuye iki maze hasigara iki? Kuba FDN itakurikiranye, n’ukuvugako hapfuye umu FDLR (Rwandais). Bravo FDN! Reka iyo FDLR ipfe.

    • DUCK

      Felicitaion ko wemeje ko abo bafashwe banyurujwe hamwe n’uwo wishwe bose ari ba FDLR hamwe n’Imbonerakure. Sigura rero hapfuye iki maze hasigara iki? Kuba FDN itakurikiranye, n’ukuvugako hapfuye umu FDLR (Rwandais). Bravo FDN! Reka iyo FDLR ipfe.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité