http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Opinion

M23, vers le plan B ou nouvelle scission en perspective ?

Serge Kambasu Ngeve, secrétaire permanent du M23, affirme être prêt à signer les « conclusions » des pourparlers de Kampala avec le gouvernement congolais. Ce qui le met en désaccord avec son chef politique, Bertrand Bisimwa, qui prône toujours la signature d’un « accord »…

Des combattants du M23 à l'Est de la RDC ©Iwacu

Des combattants du M23 à l’Est de la RDC ©Iwacu

C’est à la Une des médias congolais et internationaux. A la surprise générale, Serge Kambasu Ngeve, dans une conférence de presse organisée à Kampala le 13 novembre, fait profil bas : « Nous refusons d’être pris en otage par une minorité de personnes qui bloquent l’aboutissement du processus de paix », laisse-t-il entendre. Faisant semblant de s’en prendre à son propre camp, du moins, à « certains de nos camarades » qui « tiennent mordicus au terme « accord de paix ». Pour Serge Kambasu Ngeve, ne pas signer avec les autorités congolaises conduirait « à un suicide collectif » pour le M23. Il affirme être soutenu par la majorité des membres du mouvement.

Il pose implicitement une question à Bertrand Bisimwa quant à l’avenir du mouvement : « Si nous ne concluons pas les pourparlers de Kampala avec le gouvernement, qu’allons-nous devenir ? Que vont devenir les ex-combattants rebelles ? » A cette question du sort des troupes dispersées entre le Rwanda et l’Ouganda, Kambasu est catégorique : « J’exige une amnistie et réintégration dans l’armée ou réinsertion dans la vie civile. » Chose que rejette Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais : «  Le gouvernement n’accepte pas l’intégration des éléments de l’ex-rébellion du M23 au sein des FARDC.» Déclaration faite le lendemain, jeudi14 novembre à Kinshasa.

La stratégie Kambasu semble payante

Même si Lambert Mende s’y oppose, la position de Serge Kambasu Ngeve a plus de chance d’avoir l’assentiment de la communauté internationale. Déjà le chef de la Monusco, Martin Kobler, appelle le gouvernement congolais et la rébellion du M23 à conclure les négociations de Kampala. Il a lancé cet appel, le 15 novembre, au sortir d’un entretien avec le président de l’Assemblée nationale congolaise: « C’est maintenant important de conclure parce que le problème du M23 ne disparaît pas. Ce sont des Congolais, ce sont vos compatriotes et ils doivent rentrer.» La communauté internationale, dans son ensemble, est pour une solution négociée pour la stabilité de l’Est de la RDC. Cette position de Kambasu réconforte aussi l’Ouganda qui souhaite sortir la tête haute avec la signature d’un document.

En signant avec Kinshasa, Serge Kambasu Ngeve donne au M23 la possibilité de pouvoir exister politiquement sur l’échiquier congolais. Situation qui mettra en difficulté Bertrand Bisimwa et Sultani Makenga qui prônent toujours la signature d’un « accord » alors que le M23 est défait militairement.

  4   Vos commentaires
  1. Kazoviyo Parfait

    Les zairois ou plutot les congolais oublient naturellement tres vite.
    Il suivent difficilement les conseils de ceux qui les tirent du bourbier. Rappelez-vous du cas de l’AFDL avec l’APR du Rwanda, du cas des zombabween, angolais etc dans la 2eme guerre.
    Ils ne veuelent pas entendre de leurs oreilles les appels de la Monusco qui a pourtant defait le M23.
    Si Kimbasu a declare etre pret a signer les accords moyennant quelques garanties, c’est que cela lui a ete siffle par la communaute internationale.
    Si la Rdc ne comprend pas comme d’habitude brandissant une victoire militaire dont elle ne peut jamais s’offrir de part son histoire, elle y laissera les plumes.
    Pour combien de temps devra t on leur tirer les oreilles!
    En acceptant d’integrer les ex M23, la Rdc aura aussi ouvert la voie a la resolution d’utres problemes sur table:les Fdlr, les rebelles ougandais etc.. qui pilulent a l’Est de la Rdc alors que les armees a integrer ne manquent pas dans leur propre pays.

    • Claude

      @Kazoviyo Parfait,

      T es pas mal drole quand tu dis que les « Zairois » Congolais oublient vite. Et tu nous abreuves des balivernes sur la bravoure des Monusco et l obligation d ecouter les M23. As tu oublier que les M23 sont en effet l armee Rwandaise? as tu oublier que jusqu a leur defete et defection, l armee rwandaise (M23 et consort) disait qu ils sont invincible et ne quittera jamais le Congo. As tu oublier que c est pas la premiere fois que les Congolais negocient avec des groupes armees soutenus par le Rwanda juste pour se ramasser avec beaucoup plus de confusion et insecurite. Qu en est il arrive des accords de Sun city ou de Lusaka? Sur quelle base tu sommes des congolais a negocier avec ceux qu ils ont vaincu, oui, avec l appuis des Monusco, la grande tache dans ce grand pays a ete fait par des Congolais. Et si on demandais a kagame de negocier avec les Ex FAR apres son victoire, allait il le faire? et si on lui demande de negocier evec les FDLR, va t il le faire? si on demandait a Museveni de negocier avec les NRA, va t il le faire? Si Museveni et Kagame en arriere tiennent a ce que le Congo, ceux que tu insiste a appeler Zairois, negocient avec les M23, c est parce qu ils etaient leurs parrains et n entendent pas les laisser couler car les consequences pourraient les affecter. Si demain, la justice tiennent a savoir le role et responsabilite des M23, surement que Kagame/Museveni ne seront pas epargnes d ou ils insiste a une certaine forme de signature. Non, c est les Congolais qui ont oublie, c est pourtant toi qui aun memoir qui fait defaut

  2. Shima Kirima

    La defaite du M23 est le fruit des operations menees par les troupes onusiennes, il revient alors a la communaute internationales de trouver une solution aux problemes poses par la defaite dont elle a ete l’origine ou du moims le co-auteur. Et si Kinshasa refusait de signer l’accord ou une declaration pouvant donner quelques garenties de retour aux ex-combattants du M23, l’ONU devra maintenir indefiniment ces troupes au Congo. Cela ferait bonne affaire aux allies de Kinshasa qui resteraient longtemps et qui ne seraient accuses de piller les ressources de l’Est de ce riche pays.

    • Claude

      @Shima Kirima,

      Quelle guarentie? et a qui? c est un secret de polichinelle que les M23 n etaient rien que l armee Rwandaise. Cela etant dit, tu veux dire qu on doit donner des guarentie au Rwanda qu il ne sera pas poursuivi au cas ou l ONU et le Congo decide d ouvrir les livres?Il y a question de responsabilite! C est pas au Rwanda de mener des guerres incessante au Congo et demander des guarantie. C est au Congolais de decider qui ils veulent garocher leur richesse et qui ils veulent garder en dehors de leur pays et tout ceux qui s y introduisent doivent etre traiter comme des delits d intrusions et etre poursuivi.

Publicité