Football

Lydia Nsekera : «Ensemble pour le progrès du sport burundais»

20-03-2017
Lydia Nsekera : «Nous pensons que tous ensemble, on va réussir».

Lydia Nsekera : «Nous pensons que tous ensemble, on va réussir».

L’ancienne présidente de la Fédération de football du Burundi est depuis ce dimanche 13 mars aux commandes du Comité national olympique. Elle succède au Général Major Evariste Ndayishimiye après ses deux mandats à la tête du CNO.

Membre du Comité international olympique, Mme Lydia Nsekera totalisera 37 voix des 58 votants. Son grand challenger, l’ancien athlète du demi-fond, Dieudonné Kwizera, n’aura que 21 voix.

C’est surtout son parcours professionnel avec ses voyages, des rencontres avec des personnalités du sport mondial, sa participation dans plusieurs commissions de gouvernance et de mise en place de stratégies qui a pesé dans la balance.

Dans ses priorités, la nouvelle présidente du CNO compte rencontrer les deux candidats, Dieudonné Kwizera et Anselme Hatungimigabo pour échanger sur leurs programmes afin de dégager un plan.

Mme Nsekera compte également redynamiser les groupements et différentes fédérations nationales. Mais avant cela un audit en collaboration avec ces derniers s’impose pour savoir ’’ce qui va, ce qui ne va pas et ce qui empêche certaines fédérations à organiser des compétitions’’.

Après cet audit, promet-elle, on va pouvoir faire une feuille de route pour aider ces fédérations à travailler et à aller de l’avant. Mais comme programme, martèle-t-elle, c’est ’’tous ensemble pour le progrès du sport burundais’’. «Nous pensons que tous ensemble, on va réussir».

  1   Vos commentaires
  1. Bundes

    Les jeunes talantieux sont découragés par le chômage, la pauvreté et la mauvaise gouvernance qui rongent le pays donc Madame Nsekera, avec le respect que je vous dois, ne vous faites pas d´illusions que vous allez changer les choses !!!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité