Droits Humains

L’Union Européenne augmente l’enveloppe d’aide aux réfugiés burundais

Camp de réfugiés de Mahama

Camp de réfugiés de Mahama

La Commission européenne vient de mobiliser 4,5 millions d’euros pour venir en aide au nombre croissant de réfugiés ayant fui le Burundi vers les pays voisins. « La surpopulation dans certains camps de réfugiés préoccupe surtout à la veille de la saison des pluies », constate l’UE.

Selon un communiqué de l’UE, la fourniture d’abris, d’eau et d’installations sanitaires ainsi que les soins de santé pour prévenir l’éventuelle apparition de maladies et d’épidémies, tel le choléra sont les principales motivations de l’acte posé.

Cette enveloppe, poursuit le communiqué, porte à 56,5 millions d’euros le montant total de l’aide humanitaire débloquée en 2015 en faveur de la région des Grands Lacs. L’aide consacrée en priorité aux réfugiés burundais, lit-on, s’élève à 9 millions d’euros depuis fin avril, lorsque leurs effectifs ont commencé à gonfler.

Un signal fort de solidarité de l’UE

L’UE estime à plus de 175000 personnes dont la majorité est constituée de femmes et d’enfants. La Tanzanie est jusqu’ici le principal pays d’accueil (80 000 réfugiés burundais) suivie du Rwanda (71 158), puis de la République Démocratique du Congo (13 368) et enfin de l’Ouganda (11 165).

Pour M. Christos Stylianides, commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, cette aide humanitaire supplémentaire de l’UE permettra aux pays voisins d’héberger les réfugiés et de satisfaire à leurs besoins les plus urgents : « C’est là un signal fort de la solidarité de l’UE envers les plus vulnérables, qui se trouvent dans une situation délicate… »

Et l’Union Européenne de rappeler qu’à l’origine d’une envolée du nombre de réfugiés, la troisième candidature de Pierre Nkurunziza qui a généré une grave fracture, une crise politique et sécuritaire durable au Burundi.

  6   Vos commentaires
  1. Vuvuzela

    Est-ce que la priorite est d’aider les gens a rester refugies la ou ils sont et inciter les autres a les rejoindre? Ou creer les conditions propices au retour des refugies et garder dans leur pays ceux qui ne sont pas partis encore? Ces conditions sont notamment la securite, la liberte au sens large du terme, et la creation des opportunites d’emploi et le developpement du Burundi.

    Mvuga menshi ntayamara, comme d’habitude, mais je trouve que cet empressement a aider les refugies est un peu biaise meme si je soutiens l’idee de les aider.

    • ninakantu

      Uzobitahura niho wahunga

  2. c’est beien pour une aide mais je pense il faut encorager les gens de rentrer.
    pourque ils veulenet les gens rester au camp. et apres ils deviennent rebel.je pense cette somme d’argent est belge ou americain . raisonablement on devrais attendre une ou deux mois pour voir la situation ou debloque une petite somme!!

  3. Jean-Pierre Ayuhu

    Chers tous,
    La société civile a longtemps qu’il existe des hommes dits Imbonerakure, faiseurs du mal au Burundi, semeurs de troubles, alliés des FDRL, des Interahamwe et autres forces du mal etc…. Si nous parlons francs, est-ce vrai? Sur ces bases, des burundais ont commencé à fuir depuis debut Avril, parce qu’ils craindraient la présence de ces hommes, .. Petit à petit et merci à Iwacu, la vérité de ces fuites s’est révélé ne pas être tout à fait ce que l’on a toujours dit ( cfr artile sur la vie à Kigali).
    Bien. Si l’on ose un questionnement, faut-il que l’Union européenne continue à aider ces gens qui ont fui ou faudrait les sensibiliser à rentrer? Après tout, y-a-t-il vraiement au Burundi un climat de conflilt au point de penser que des gens puissent partir et revivre sous des tantes dressées par le HCR? De ces millions que l’UE va débloquer ( qui ne sont pas si millions que ça!), il y aura des maïs de l’Italie, de l’huile produit en Grèce, quelques chômeurs européens qui seront embauchés, des tantes livrées par la France, deux ou trois voitures de marques x, le tout fait patri de ces millions. Et si l’on aidait ces gens depuis chez eux, au Burundi ? Car je le dis et je l’assume, il n y a pas de guerre au Burundi..

  4. 56,5 millions d’euros a l’ Afrique centrale comme aide aux regugies.Une main qui donne en comptant ce qu Elle donne , ne donne pas Amour. Ca c est d’apres Moi.

  5. Burundi

    MERCI BCP POUR PENSER AU PEUPLE QUE LES SOIENT DISANT RESPONSABLES ONT ABANDONNE

Publicité