http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

« L’ONU pourrait renvoyer les troupes burundaises de ses missions de la paix » : Mea culpa

Malgré les précautions d’usage (conditionnel, source évoquée), l’info diffusée par Iwacu (« L’ONU pourrait renvoyer les troupes burundaises de ses missions de la paix » dans la rubrique « Coulisses » du numéro 268), était finalement inexacte. Toutes les sources contactées au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en Somalie et en République centrafricaine soutiennent que les prestations des troupes burundaises sont très appréciées aussi bien par les pays hôtes que par les différentes organisations internationales. Nous vous présentons nos excuses et vous assurons que des mesures ont été prises à l’endroit de l’auteur. La vérité est notre exigence et le restera.

  49   Vos commentaires
  1. NDURURUTSE Evariste

    IBIMARAMARE KUBARI BITEZE KO ABASIRIKARE BAGIYE KUBURA AHO BICIRA UMUKATE

  2. BRAVOO AU JOURNAL IWACUUU!LE MAL C’EST PAS CELUI DE PECHE,MAIS EST CELUI DE PERSEVERER DANS L’ERREUR.QUE D AUTRES S’EN SUIVENT EN PARTICULIER LA RPA.

  3. Kwirega

    Apres notre première communion, nous étions autorisés a confesser nos péchés comme les autres catholiques. Le problème est que personne ne nous avait jamais dit que lorsqu’ on a pas péché on n’était pas obligé d’ inventer des péchés comme pour faire plaisir au prêtre. Comme tous les autres enfants de mon âge, je me souviens avoir raconté au prêtre des péchés que je n’ avais jamais commis. A la fin j’ étais soulagé et le prêtre me dictait une série de prières a réciter pour bénéficier de la rémission totale de mes péchés imaginaires.

    • ntiwihebure

      Et alors à ce moment là, aviez-vous recité ces prières-là? Sinon que vous restez encore redevable non devant le pretre qui ne sait plus rien de vous, mais devant votre accusateur le plus redoutable « conscience » si du moins il vous tient encore compagnie comme ces jours-là. Mais alors ce que je voudrais vous dire, c’est de laisser le journal confesser s’il l’estime utile car, dit-on « Qui s’excuse s’accuse »; ils ont encore la conscience fidèle à la notion de vérité. C’est plutot à encourager vivement pour reprendre l’assertion que laissait insinuer Innocent « errare humanum est, perseverare diabolicum »

  4. Mutima

    Iwacu, ce message et son précédent, plein de fautes, devait être publié sous l’article sur Rwasa!

  5. Imisi yose kwisuzuma. Hari vyiza vyinshi mwandika n’igihe muhuguza

  6. moi

    RPA yakwije hose ko BRB hasigaye « umunyota » niyikubite agashi

  7. moi

    Nivyiza naho mwatevye kubeshuza ibintu ngivyo!!! vyari biteye isoni ndi sur iyoba ama medias yose yabona ko kwihenda bishoboka Ruvakuri ntaba yarafinzwe umwaka wose nabandi nabandi , chers journalists menya ko kwihenda bibaho mugabo si abarundi gusa na wa mu simoné fr24 ntiyubahutse kubeshuza …..RPA yakwije hose ko BRB hasigaye « umunyota » niyikubite agashi

  8. Terimbere

    Avant de demander pardon, il faut pécher!
    Si vous avez été contraint à faire cette déclaration, il fallait au moins fabriquer des prétextes vraisemblables!
    Votre commentaire est étrange, car il n’y a jamais eu de problème d’appréciation de nos troupes!
    Si nos vaillants soldats rentrent demain, ce ne pas parce qu’ils ne sont pas a la hauteur de leur tache, mais plutôt parce que l’instabilité qui tend a s’installer chez nous ne les permettent plus de se comporter comme un pompier chez le voisin alors que leur maison est en flamme!
    Et si on devrait chercher des infos y relatives, ce n’est pas au ministère de la coopération, au rca ou en somalie qu’il faut trouver la réponse, et je sais que vous êtes bien placé pour savoir où trouver les vraies infos!
    Vous affirmez qu’elles étaient INEXACTES! Et si demain, leur départ ait confirmé, allez-vous demander pardon au pauvre journaliste?
    Qui a raison ou qui a tort, dans quelques mois, on aura la réponse!
    Inutile de chercher les boucs émissaires, ce n’est pas un pauvre journaliste qui va renvoyer nos soldats ou prolonger la mission de nos troupes!
    Demande rejetée!

  9. duciryaninukuri

    Bravo Iwacu!!!
    Quelle surprise, laquelle de surcroît , tombe au bon moment!!!
    Je suis fier de votre courage et de votre désir d’honnêteté. C’est rare dans notre pays: si nous pouvions suivre votre exemple!
    De fois je doutais de vous et réagissais par rapport à certaines affirmations et opinions qui me semblaient douteuses mais depuis ces derniers jours je vous découvre autrement!!!
    Allez de l’avant, bravo encore.

  10. Aaron

    None mwibaza ko mutari mwabigize nkana mwiyibagiza ko abasoda ari abi gihugu mwebwe mufitaniye ingorane na le pouvoir et non pas l’armee. Nukubasaba ikigongwe guko ivyo ntibikwiye mwabise kandi ngo ni imbonerakure kandi tuzi ko NUBWO HOBA HARIMWO LEs DD ko harimwo nabandirungitwe niyindi migambwe.

  11. Nana Kofi Akoto Ghartey

    Tres Haut Degre de Professionalisme, malheureusement peu commun au Burundi

  12. Ndayirukiye Marcel

    Lisons entre les lignes: « L’ONU pourrait renvoyer les troupes burundaises de ses missions de la paix ». Quelle erreur se trouve dans cette phrase mis à part qu’ elle est incomplète. Il aurait fallu qu’elle soit suivie de: « au cas où……. »Dans tout le reste de l’ article, Iwacu ne parle nulle part d’ un mauvais comportement éventuel ou de mauvaises prestations de nos troupes en mission à l’ étranger. Les missions de paix de nos troupes sont devenues une vache à lait pour beaucoup d’ autres personnes en plus des militaires eux-mêmes, quoi de plus normal que toutes ces personnes soient inquiètes d’ un éventuel arrêt de ces missions. Espérons cependant que cela n’ arrivera pas.

    J’ ai plutôt l’ impression que le journal Iwacu aurait subi d’ énormes pressions après la parution de cet article et que son mea culpa en est une réponse, juste pour plaire aux concernés. Au cas où la situation sécuritaire venait à empirer au Burundi, il ne fait aucun doute, l’ONU serait obligée de renvoyer nos troupes pour qu’ elles aillent faire exactement le même travail qu’elles sont entrain de faire en Somalie et en Centrafrique.
    Dans un tout autre ordre d’idée, ce que Iwacu dit au sujet des militaires burundais qui entraineraient des Imbonerakure au Congo Kinshasa est à mon avis plus grave que l’ article relatif au renvoi éventuel de nos troupes des missions de paix. Pourquoi l’ armée régulière entrainerait-t elle des miliciens appartenant à un parti politique à manier des armes ? Il faudra que IWACU enquête minutieusement et confirme ou alors apporte un démenti à ce qui est rapporté, si non, nous comprendrons que l’ avenir est sombre pour notre pays et qu’ un jour l’ ONU pourrait effectivement renvoyer nos troupes en missions de paix à l’ étranger pour venir rétablir l’ ordre au Burundi. Merci

  13. MINANI

    Ce journal « IWACU » est très sérieux. Je crois que c’est même le seul médias sérieux sur le territoire burundais. Seulement, comme tous les autres acteurs de la société civile, parfois ils sont obligés de relayer des informations des groupes de lobby qui, parfois les aides aussi dans la recherche des financements.Voilà un bon exemple de travail de médias : Reconnaître officiellement qu’un journaliste peut être induit en erreur par l’informateur, ou qu’il peut lui même commettre une erreur d’appréciation d’une « information donnée. Cet acte sera probablement très payant à l’égard de ce journal et de ses journalistes. L’auditoire va vous témoigner de sa confiance.
    Espérons que vous ferez de même quand vous allez découvrir qu’il y a eu erreur dans dans la transmission de ce que vous appelez « câble du BINUB » à propos de la distribution des armes et du « génocide » en préparation.
    Mais il y a peu d’évidence étant donné que le BINUB est l’un de vos grands soutiens.
    Malgré tout, courage quand même et toutes nos félicitations, c’est un très bon début!

    • greg

      On commence à douter du sérieux de ce journal. Ils favorisent trop certaines personnes que vous connaissez bien

  14. jean pierre

    même si vous avez dû faire ce mea culpa,continuer à enqueter à pas mal de sujets qui semblent ê mis de côté surtout ceux des missions à l’étranger.

  15. KARIRE

    Nibaza ko ivyo mwandika atarivyo nzoma! Erega IWACU n’a jamais remis en cause nos soldats en mission et le problème est que justement un jour l’ONU va dire balayer d’abord devant votre propre maison avant d’aller vous occuper du monde. Sinon, bravo nos chers militaires, naho numva ngo batanguye kuja barabavanganya na nos frères IMBONERAKURE.

  16. Jereve

    Les troupes burundaises à l’étranger font du bon travail, leur renvoi est hors de question. Mais certains observateurs à l’ONU comme ailleurs se demandent si Nkurunziza ne prend pas le fait d’envoyer ces troupes ramener la paix à l’extérieur comme une licence ou un permis pour réprimer les voix dissidentes à l’intérieur du pays. Autrement dit, à quoi bon œuvrer pour la paix chez les voisins alors que la paix chez soi est de plus en plus précaire.

    • Marcy

      Nos soldats et policiers qui sont dans les missions de paix font du très bon travail avec peu de logistique et nous ne pouvons qu’ etre fier d’ eux. Meme si au pays ils ne sont pas à 100 % de ce qu’ on attend d’ eux, mais soyons sure d’ une chose: un militaire, un policier qui a fait parti diu peace keeping ne revient jamais au pays le meme homme; venir en aide aux voisins nous renvoie à nos manquements face à nos compatriotes et on se dit on peu faire mieux pour nous meme. Bref l’ envoie des troupes burundaise dans les missions de paix a un impact positif sur le pays

  17. Munezero

    Merci pour votre demande de pardon et tout cas félicitation.
    Mais j’ai peur et frissonne de ce que va devenir le Burundi où presque tous les infos sont pblms. Les médias ont une force de « détruire » ou de « construire ».
    Demande au psycologue  » Un enfant qu’on répète chaquefois qu’il est un vaurien fini coûte que coûte par le devenir ». Si reéllement vous nous(Burundais) aimez, rectifie vos infos. A bon entendeur salut.

  18. guy

    Bravo au journal Iwacu. vous etes une oasis au milieu d’un désert médiatique. comme dans le passé, j’ai l’impression qu’il y a des medias qui ont choisi de salir,de mentir,de parler comme si le temps s’était arreté dans notre pays. Qu’un journaliste se trouvé ou soit induit en erreur est normal. Ça arrive souvent mais l’erreur est de tomber dans la précipitation en diffusant une infos sans l’avoir vraiment vérifié sauf que malgré les nouvelles technologies ,malgré diverses sources fiables, l’infos peut s’averer fausse. Informer les lecteurs que l’infos diffusée etait fausse vous rend plus fort, plus noble, prouve le professionnalisme dont fait preuve le journal Iwacu et les journalistes. Bravo Tonny et ton Equipe. tu es un des rares à ne pas verser dans le tribalisme, ou ethnisme. Une faute avoué est à moitié pardonné et je ne pense pas que des decisions ou mesures punitives sont la bonne mannière à remédier le probleme. Ça pourrait meme etre un obstacle car il serait plus hesitant et peut etre laisser s’echapper une infos capitale. IL faut juste changer la stratégiede vérification des sources. comme vous dites, prendre le temps d’analyser l’infos avant de la diffuser, verifier si certaux de vos canaux ou informateurs sont fiables .Bref je ne suis pas un expert mais en un mot redoubler de prudence avant de diffuser une information car dans cette periode,vous etes un seul journal de réferences pour pas mal des burundais et amis du burundi qui s’interessent à ce qui se passe dans ce pays. surtout nous les gens de la Diaspora.

  19. Bernard

    Coup de chapeau au Journal IWACU en espérant que ça fera tâche d’huile chez nos pyromanes de RPA et consorts.
    Je suis totalement indigné par ce que les médias nationbaux diffusent à longueur de journée sur la présence supposée de nos troupes en RDC. Même si c’était vrai, ce serait pour l’intérêt national et tout patriote devrait s’abstenir d’en faire tapage. La défense et la sécurité préventives de notre nation ne se discutent pas dans la rue.

  20. Pioneer

    1. Nous acceptons votre mea culpa. Mais la nature de vos sources (Affaires etrangeres, pays hôtes, et les commandements des troupes en mission) laisse a desirer. Etant beneficiaires de ces missions, tout ce monde serait les derniers a accepter la nouvelle. Allez plutot demander a l’ONU et surtout aux financiers de ces missions. Le tête a tête de 2heures (record historique) entre Nkurunziza et Samantha et la sortie mediatique de cette derniere ne laisse l’ombre d,aucun doute. Nkurunziza doit balayer devant sa cour s’il veut que ses troupes restent en mission. C,est cela le vrai message.
    2. Votre mea culpa a une incidence plus interessante. Vous nous avez recemment informés de la presence de nos troupes (et de nos jeunes) dans un pays voisin et surtout des activités qu’elle mene la-bas.
    Le porte-parole de l,armée nie categoriquement. En l,absence d,un mea culpa de votre part, coherence et constance obligent, nous en deduisons que vous detenez des preuves irrefutables la-dessus! Gardez-les preciseusement. La commission d,enquete judiciaire de l’ONU demandée par l’opposition en aura besoin sous peu.

  21. nduwimana thierry

    Twosaba na bagenzi ba RPA bakagira le même mea culpa kuko ivyo bavuga vyose ni alarmiste, nta na kimwe bigera bashima.

  22. Ben

    Burka,cette information qui emmane surtout et seulemrnt de toi,il faut chercher à la publier par la rpa votre farouche station qui n’a autre chose à accopmlir plus que salir sa nation.Toutes mes félicitation à le groupe IWACU de vouloir avouer la faute!J’interpelle toutes les autres stations qui oppèrent ici au burundi de prenndre l’example d’Iwacu.Tous les KIRAMVISTES doivent savoir qu’ils sont et seront toujours les burundais.Salir votre nation bizana umuvumo kuri wewe n’umuryango wawe.

  23. Didier

    RPA yavuze ko umwotsi uriko urafumba hejuru ya BRB uwundi nawo usohoka uca mu miryango na madirisha.

  24. Video

    LE JOURNALISME AU TEMPS DES RESEAU SOCIAUX DOIT FAIRE BEAUCOUP D’ATTENTION!

  25. Kany

    Hmm! Ok c’est bon! Le jour où la RPA aura un tel esprit, elle prendrait toute une année à publier des « MEA CULPA ». J’ai besoins de me rendre à Bujumbura pour voir le cendre annoncé resté, par la RPA, là où autrefois était la BRB.

    • Inamahoro Candide

      Tu n’ as qu’ à aller visiter les cendres laissées par le marché central de Bujumbura et les autres marchés de l’ intérieur du pays.Tu comprendras alors que le même accident pouvait arriver à la BRB. Dieu merci, BRB yararusimvye, définitivement je l’ espère.

  26. Mthukuzi

    C’est seulement vous, journalistes, qui viennent d’apprendre que le travail de nos soldats est bien aprrecie, sinon le reste du monde le savait dejà. Je deplore d’ailleurs le manque d’interêt à ce sujet qu’affichent nos medias, comme si n’avaient droit de couverture que des sujets qui divisent. Nous sommes la seule nation au monde où les medias locaux se moquent de leurs soldats en mission à l’etranger, c’est à pleurer.
    Neanmoins, je salue le courage qui est le votre et le respect que vous nous affichez par ce mea culpa.

  27. Jean

    Coup de chapeau Iwacu. Se tromper est humain, mais rester dans l’erreur est catastrophique. Que les autres media suivent ce bon exemple.

  28. Burundi Bwacuu

    Bravo IWACU ca commence a venir. Nous sommes fier de vous. Franchement malgré nos différents politique nous devons avoir un sens patriotique. Notre armée doit rester en dehors des querelles politiciennes.

  29. Médias de la désinformation

    Je pense que vous venez de mettre au clair ce que d’aucuns pointent de doigt au Burundi: des médias qui n’ont que l’objectif de démolir le peuple burundais et une liberté d’expression mal comprise.
    Merci quad même de votre demande de pardon, faute avouée faute pardonnée.

  30. James Mahoro

    Bonjour Iwacu,

    Cela montre tres clairement que la raison revient dans les medias Burundais Merci de remonter la barre….le monde est braquer sur le Burundi en temps reel et a vivement besoins de lire les informations fiables et de ce le Burundi va vers une maturite editorial par excellence …reconnaittre ses tords et rectifier le tire et la devise pour voir vers l.avant …mieux vaut tards que jamais.

    Nous aimons les informations fiable Mr Kaburahe et je vous encourage dans cette demarche…noble et merci encore pour ce geste « Turabagabo »

    James Mahoro

  31. Mutima

    Bravo à Iwacu pour ce geste qui vous honnore! En tout cas c’est une première…

    Pourriez-vous juste vous excuser tout spécialement à ces militaires en mission que vous avez inquiétés et dont vous avez sapé le moral? Mais c’est déjà mieux.

  32. Dieudonné

    Un Journal sérieux préfère rater le scoop plutot que de publier les erreurs. Le Métier de journaliste dans un pays comme le Burundi où tout tend à etre vu à travers un prisme politico-ethnique, est un job d’hommes convertis à la cause de la paix et non de zélés défenseurs d’une opinion. Chacun des Journalistes d’Iwacu a droit à une opinion politique mais un tel journal n’est pas fait pour servir au public des opinions personnelles mais des faits vérifiées, en toute objectivité possible. Courage et participez autant que vous pouvez à recoudre le tissu burundais.

  33. burka

    Mais Iwacu devrait continuer à enquêter sur cette information car nous apprenons aussi que il y a des agents non identifiés au sein des forces envoyées dans les OMP, certains disent qu’ils sont du SNR imposés par les autorités hiérarchiques du pays. Or ces agents ne sont soumis à aucune réglémentation onusienne/ uaienne ni prévus par le mémorandum d’entente AU/UB/burundi!!!.
    Votre Méa culpa est fondé mais il vous faut pousser loin cher Tonny et collègue, l’hypothèse serait sous analyse au niveau du Conseil de paix et sécurité de l’UA qui prévoit d’ailleurs une réunion extraordinaire sur le Burundi d’ici le milieu du mois.

    Bien à vous.
    Burka

  34. On dit en latin que »Errare humanum est, perseverare est diabolicum: l’erreur est humaine mais la persévérance est diabolique: félicitation pour votre « mea culpa ». C’est un exemple. reconnaissons nos erreurs et demandons pardon. Nous en sortirons agrandis.

  35. KIRANGA

    Merci pour votre « mea culpa ». C’est rare d’entendre un tel message dans les media burundais. Vous venez de témoigner une fois de plus de votre professionnalisme. Je vous en félicite. Que REMA FM et RPA suivent votre exemple.

  36. Komera

    En fait il faut analyser ce que cet informateur d´Iwacu voulait. Sinon nous voyons que même la RDC qui a sur son sol plus de 50 groupes rebelles et plus de 22000 soldats et policiens de la MONUSCO a envoyé plus d´un bataillon en RCA.
    Le Burundi devrait même envoyer plus de la moitié de ses effectifs militaires et policiers pour alléger le budget de l´État et augmenter les poches de ceux qui les envoient dans les missions via des pôts de vin pour être sur la liste.

  37. KABADUGARITSE

    Les excuses ne tiennent pas et il n’y a pas de mesure prise contre l’auteur de l’article. Tout est résultat de pression car Iwacu avait voulu se ranger du côté de l’IKIBIRI. Bwari ikindi iyo bumenya umwe!

  38. Ernest

    Merci beaucoup Le journal iwacu pour vos excuses. Ça c’est un exemple que les autres médis Burundais devront apprendre de cette bonne exemple. Muri abashingantahe bukuri, kandi kanatsinda vous êtes le seul médias privé burundais qui est fiable. Imvuga kuri muri ubwo Burundi est un aliment rare!!! Merci bcps Kaburahe , Léandre et les autres. Bon Courage!!

  39. citoyen

    Felicitations Monsieur le journaliste pour votre mea culpa. si tout le monde pouvait avoir un tel courage, les maux qui minent notre société s’éteindraient en un laps de temps. bravo.

  40. RABANEZA

    Encore une fois mes vives félicitations au Journal IWACU pour son professionnalisme et son impartialité.

  41. Ntibagirirwa Isaac

    Vaut mieux vous qui osez demander pardon, mais plus jamais publier une infos non bien vérifiée car nous avons besoins des infos dont le source est fiable pour garder plus de la confiance. Nous vous suivons heure par heure. Eviter ce la pour ne pas nous retrouver déçus de vos mensonges.

  42. kalenzo

    « Toutes les sources contactées au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en Somalie et en République centrafricaine soutiennent que les prestations des troupes burundaises sont très appréciées aussi bien par les pays hôtes que par les différentes organisations internationales » .

    J’aime entendre ce genre de chose,ça fait la fierté des burundais. Quant à Iwacu, il arrive qu’on se trompe…l’important est de le reconnaitre et se corriger. Merci

    • moi

      Nivyiza naho mwatevye kubeshuza ibintu ngivyo!!! vyari biteye isoni ndi sur iyoba ama medias yose yabona ko kwihenda bishoboka Ruvakuri ntaba yarafinzwe umwaka wose nabandi nabandi , chers journalists menya ko kwihenda bibaho mugabo si abarundi gusa na wa mu simoné fr24 ntiyubahutse kubeshuza …..

    • moi

      RPA yakwije hose ko BRB hasigaye « umunyota » niyikubite agashi

      • Didier

        Beshera hiyo wa mu DD we! RPA ntiyigeze ivuga ko BRB isigaye ari umunytota gusa, ivyo niuvyo mwirirwa muravuga murayo manama yanyu mudasibamwo kugira

Publicité