Sécurité

Les sœurs Lucia et Olga n’ont pas été violées, selon un rapport médical

Mario Pulcini, curé de la paroisse de Kamenge ©Iwacu

Mario Pulcini, curé de la paroisse de Kamenge ©Iwacu

Contrairement à ce qui a été avancé dans plusieurs médias burundais et même étrangers, Mario Pulcini, curé de la paroisse de Kamenge dément le viol des trois missionnaires. Elles n’ont pas été violées avant d’être égorgées.

Il affirme qu’après la découverte du drame, les corps de Lucia et Olga ont été transportés à l’hôpital Roi Khaled : « Un médecin les a examinés et produit un rapport médical. Il n’a jamais été question de viol à aucun moment. » Même constat après l’assassinat de sœur Bernadette Boggian.
Le curé rejette l’information du viol.

  11   Vos commentaires
  1. Karadomba

    Niyoyankunze Sandrine a écrit:
    1. « J’espere que le gouvernement n’est pas derriere ce genocide. sinon, les auteurs de ce genocide vont subir un sort douloureux. »
    S’il vous plait Sandrine, évitez d’utiliser à tort et à travers le mot génocide. C’est un mot très lourd de signification(s).
    2. « Pour ce, le gouvernenment Burundais, pour montrer qu’il n’est pas derriere ce drame imbuvable,devrait aller demader pardon au gouvernement italien et le vatican. »
    Finalement vous incriminez le Gouvernement car à mon humble avis, c’est le pécheur qui demande pardon!!!
    Demandons plutôt au Gouvernement de s’investir pour que non seulement l’auteur soit connu, et un pas dans ce sens semble avoir été franchi, mais aussi et surtout que les complices éventuels soient identifiées ainsi que leurs mobiles.

  2. Jean-Pierre

    Voyons donc, arrêtons de dire du n’importe quoi. On a arrêté l’assassin et c’est une très bonne chose. Mais il faut dire que notre police a fait montre d’une incompétence caractérisée. Je peux comprendre que l’assassinat des deux premières soeurs pouvait échapper à la vigilance de la police. Mais, pourquoi on a laissé la survivante sur les lieu du crime sans aucune protection? C’est ici que le ministre de l’Intérieur ailleurs aurait déjà remis son tablier, dans les pays où il y a moralité politique. Sinon prétendre que le Ministre de l’Intérieur doit démissionner chaque fois qu’il y a un assassinat quelque part, on finirait par ne plus en avoir du tout.
    Pour ceux qui disent que l’assassin est un malade, non. Il a prémédité son acte car il dit que ces soeurs sont des étrangers qui occupent sa parcelle.

  3. Niyoyankunze Sandrine

    Meme si elles n’ont pas ete violees, ce meurtre est a blamer. J’espere que le gouvernement n’est pas derriere ce genocide. sinon, les auteurs de ce genocide vont subir un sort douloureux. Maintenat ou je parle, les nouvelles se sont rependues partout dans le monde entier que le Burundi est contre la vie religieuse, et que meme les autres religieux des differentes religions qui sont la devraient faire attention, ce qui, je pense, n’est pas loin de la realite pour le gouvernement Italien et Vatican. Pour ce, le gouvernenment Burundais, pour montrer qu’il n’est pas derriere ce drame imbuvable,devrait aller demader pardon au gouvernement italien et le vatican. sinon, ca peut meme perturber notre processus de paix et nos futures elections.

  4. KAZIRI

    Qui a dit « banalisation du crime » ??? On n’a même pas puni les vrais commanditaires de la mort de Ndadaye et des milliers de citoyens !

  5. C’est la honte à notre ami qui sillonne tout le pays avec le truc d’Urumuri rw’amahoro, pour faire croire que désormais tout va bien au Burundi.

  6. Ailleurs dans des régimes qui se respectent encore, au moins le Ministre de l’intérieur et celui de la sécurité publique allaient etre rapidement limogé pour incapacité de protéger le citoyen malgré les milliards d’impots qu’il paie à l’Etat!!! Mais bon, qui va limoger qui?

    • Ange

      @Ndayavurwa Melchiade, si ça avait été possible, ils auraient été renvoyés depuis longtemps, étant donné que les citoyens Burundais se font tuer quotidiennement. Ils n’auraient pas attendu que des Blancs se fassent tuer pour changer quoi que ce soit. La vie d’un étranger ne vaut pas plus que celle d’un Burundais!
      Mais que ces soeurs italiennes reposent en paix, et que Dieu ait leurs âmes.

  7. La police a parlé de viol sans en être sur?? C’est quoi cette bêtise de nos fameux policiers!!! Putain le Burundi de Nkurunziza énerve

    • Stan Siyomana

      @Bampere Leonce: « La police a parle de viol sans en etre sur?? »
      Quant a Mr Philippe Nzobonariba, Secretaire general du Gouvernement et Porte-parole du Gouvernement:
      « A la population, le Gouvernement demande de rester sereine et de NE PAS PRETER L’OREILLE a ceux qui voudraient profiter de cette douleureuse epreuve POUR SE LIVRER A DES SPECULATIONS DE NATURE A SEMER LA CONFUSION… »
      (Voir « Communique du Gouvernement a la suite de l’assassinat de trois soeurs italiennes », http://www.burundi-gov.bi, 8 septembre 2014).
      Merci.

    • Raoul Irad

      Bampere Leonce ! Tu n’as meme pas lu et Tu veux juste critiquer le president !
      Meme l’article dit « ce qui a été avancé dans plusieurs médias burundais et même étrangers, » ils n’ont pas dit « la police » !!

      • Stan Siyomana

        @Raoul Irad: « …ils n’ont pas dit la police ».
        « Le jeune home aurait declare, de maniere ostentatoire, SELON LE COLONEL (= le port-parole de la police burundaise, le colonel Helmenegilde Harimenshi):
        « Je les ai violees, et ensuite je les ai tuees »
        (Voir Esdras Ndikumana: « Meurtres de religieuses au Burundi: une arrestation et des questions », http://www.rfi.fr, 9 septembre 2014).
        Merci.

Publicité