Politique

Les personnes handicapées dénoncent la discrimination à leur endroit

11/12/2017 Parfait Gahama 0

«Les personnes handicapées subissent encore des discriminations au Burundi», a fait savoir Sœur Anne Marie Mushiranzigo, directrice de l’Institut Saint Kizito(ISK). C’était vendredi 8 décembre lors de la célébration de la Journée internationale de la personne handicapée.

Des enfants handicapés de l’Institut Saint Kizito

La directrice de l’ISK, un centre qui prend en charge des enfants en situation de handicap physique, déplore le comportement de certains parents : «Ils laissent leurs enfants handicapés à la maison au lieu de les faire soigner dans des institutions médicales spécialisées en kinésithérapie et d’orthopédie.» Avant d’ajouter : «D’autres croient qu’avoir un enfant handicapé est une malédiction.»

Sœur Mushiranzigo souligne que son centre fait face à de nombreux défis. Notamment, l’insuffisance du matériel de kinésithérapie et d’orthopédie, le manque de moyens financiers et du personnel médical spécialisé en la matière.
Elle parle également d’augmentation des effectifs des patients qui dépasse la capacité d’accueil de cet établissement. Avant de préciser que l’institut accueille plus 1.500 patients par an.

La directrice de l’ISK exhorte tous les partenaires à mobiliser des fonds pour le financement des activités des centres qui prennent en charge des personnes handicapées.

Elle appelle le gouvernement à exonérer le matériel importé destiné à la réadaptation et la rééducation physique des personnes handicapées.

Pascal Ndayiragije, personne handicapée rencontrée à l’ISK, dénonce la discrimination et l’injustice que les personnes handicapées subissent. «Nous ne jouissons pas facilement de nos droits les plus élémentaires comme le droit à l’éducation, à la santé, à la dignité. De plus, la plupart des infrastructures ne permettent pas un accès facile aux personnes handicapées».

M. Ndayiragije évoque également le manque du matériel de rééducation et de réadaptation physique des personnes handicapées. Avant d’exhorter le parlement à adopter une loi qui les protège et garantit leurs droits.
Elysa Nkerabirori, assistante du ministre en chargé des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, indique que le gouvernement a construit 515 maisons en faveur des handicapés.

En outre 1.200 handicapés ont bénéficié de formations aux différents métiers. «Le gouvernement dépense annuellement 360 millions de Fbu pour appuyer les associations des personnes handicapées et plus de 90 milles handicapés ont déjà bénéficiés de tricycles».

Signalons que cette journée a été célébrée au Burundi sous le thème : «Des programmes de développement durable pour la construction d’une société inclusive».

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

480 utilisateurs en ligne