Société

Les obsèques de Léon Manwangari : un hommage malheureusement posthume !

L’enterrement a eu lieu, ce mardi 5 août, au cimetière de Mpanda. Une occasion de louer les œuvres de cet animal politique de 74 ans dans la recherche de l’indépendance, la démocratie et la paix au Burundi. 

La famille s’est recueillie autour de la tombe après l’enterrement ©Iwacu

La famille s’est recueillie autour de la tombe après l’enterrement ©Iwacu

« Quoique du parti du peuple, Léon Manwangari a beaucoup donné à la lutte pour l’indépendance du Burundi avec Rwagasore et Paul Mirerekano », a précisé Jérôme Ndiho. Le porte-parole de l’ombudsman, qui a été le premier à prendre la parole a rappelé combien le médiateur « tenait aux conseils du disparu. »

Le représentant du chef de l’Etat a également salué le rôle joué par feu Manwangari dans la vie politique burundaise. « Un historien de renom qui a sagement contribué à l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi. »
Quant à Jacques Bigirimana, président de l’Union des partis de l’opposition (UPO), il estime que le Burundi vient de perdre un grand homme. « C’est une bibliothèque qui brûle. » Il a rappelé le rôle qu’il a joué dans la création et la consolidation du parti Palipehutu et sa contribution au sein de l’UPO.

« Les premiers statuts FDD, c’est lui »

Dans son intervention, Mbanza, un ancien combattant des FNL, a fait un éclairage sur certains points qui n’avaient pas été révélés dans la biographie de feu Manwangari. Notamment son amitié avec Rémy Gahutu, président fondateur du palipehutu, ses emprisonnements au Rwanda, RD Congo, Tanzanie suite à ses activités politiques. Surtout dans la création des premiers éléments des FNL, branche armée du Palipehutu. Et de préciser : « C’est Léon Manwangari et feu Etienne Kana qui sont les artisans des premiers statuts FDD. »
L’épouse de Manwangari, quant à elle, a remercié l’assemblée présente et lui a demandé de rester à ses côtés. Casimir Ngendanganya, président du parti Palipe Agakiza, dans lequel Léon Manwangari était secrétaire général et porte-parole, est revenu sur son parcours politique : membre du parti Tabara, membre fondateur du parti Palipehutu, participation aux négociations d’Arusha, membre de l’Assemblée nationale de transition.
Le ministre Edouard Nduwimana, au nom du gouvernement, a présenté ses condoléances à la famille éprouvée ainsi qu’à la famille politique du disparu. Il a aussi salué la contribution de feu Léon Manwangari dans la recherche et la consolidation de la démocratie au Burundi.

Et une vieille maman, qui observait bouche bée les cérémonies autour des obsèques du disparu, de murmurer : « Abarundi turagoye. Iyo aronka akiriho n’icicumi c’amahera akoreshejwe uno munsi yari kumara kabiri ! » Traduction libre : « Nous sommes compliqués les Burundais. Si on lui avait donné de son vivant au moins un-dixième de l’argent dépensé pour ses obsèques, il aurait pu vivre encore quelques temps ! »

  25   Vos commentaires
  1. Nwari

    Jewe ntariwe narizi ariko kubona apfuye akenye bibabaje kabiri:?abahutu muravye nabi ,vision 2025 mushobora kuba nabi kuruta kuri zantwaro zagisirikare :abana babahutu 651180 batashobora gukura:223582 baheba amashure kumwaka :196312 abana baja guca ingero mubihugu bibanyi:shirako abashomeri kubera bari mumugambwe ?ok iyo ni vision 2025

  2. KAZOZA

    Imana imwakire mu bwami bwayo. Nakare aho kubona ivyiza ngaha kwisi vy’igihe gito, wopfuma uronka ivyo mwijuru, ibihe bidashira. Naho abahutu bagiye kubutegetsi batigeze bibuka urugamba yagize ntaco! Mieux vaut tard que jamais! Kazima au moins bagize n’ako ka geste ko kumushingurana iteka we nyene yari yarihaye.
    Ku bakiri bato bari ku mpanda baboneyeho no kumenya ba Nyakwigendera batanguje urugamba rwo kwikurako intwaro z’igikenye. Nabo ni nka Gahutu Rémy, Misigaro, Kana Etienne, Mbonankira Pascal n’abandi.
    Merci le journal Iwacu pour avoir publié cette info ukabwira abatari bahari uko vyagenze. Si non Hypocrisie y’abarundi ntawutayizi. Warabonye ko na Ministre de l’Intérieur yubahutse ngo arafatanije umubabaro n’umugambwe PALIPE AGAKIZA kandi yawusabiye ko ufutwa!!!!!!
    Ikindi mutavuze n’uko imigambwe ikomoka kuri Gahutu nka yose ariho yari malgré ugucanamwo kwagiye kubaho. Umutama Manwangari ni Umuhuza nyakuri. Niyiryamire, we yamenye kare ko ivy’iyi si ataco bimaze. Amen.

    • KABADUGARITSE

      Il faudrait pas tenir un tel langage cher ami. Devant la mort, tout le monde est affligé et la lutte politique de terrain n’a rien à avoir avec les rapprochements des humains devant les catastrophes. J’ai connu des gens issus de même familles s’entredéchirer sur le terrain politique mais tout partager une fois en famille.

  3. Pamphile Butoke

    En 2008 il m’a demande de l’aider a trouver quelques 20000Bif pour acheter un peu de medicaments. Il disait aussi qu’il ne parvenait pas a payer son loyer a Kamenge. J’ai ete choque car je savais que la plupart des dirigeants le connaissent comme leur parent, modele . Je lui ai dit que je vais checher et qu’il me laisse son no. de telephone. Il a reflechi un peu gene et m’a crument dit qu’il n’a meme plus de telephone car l’ancien use et sans ecran est tombe dans l’eau et ne sonne plus. Malheureusement je n’ai pas pu l’aider sur place.Par apres je ne le pouvais plus comme il n’avait pas de contact.
    Et des gens cherchent de midi a quatorze heures pour comprendre pourquoi notre pas n’est jamais beni(pour dire toujours maudit).Lui faire une oraison funebre de cet ampleur c’est se moquer de Dieu ! Heureusement qu’Il reste toujours Dieu.
    Pauvre Burundi. Tout le temps que je l’ai vu malgre son affiliation politique plus ou moins hutisant je ne l’ai jamais entendu s’attaquer a un groupe ou un individu pour son appartenance politique ou ethnique. Incroyable. Si le Ciel doit exister il ira la. C’etait la lumiere et le modele!

    • KABADUGARITSE

      S’il y a des volontés et des initiatives, et je crois qu’il y en a, on pourrait aider sa veuve. Reconnaissons aussi que les burundais ne sommes pas très entreprenants en matière d’aide et de bienfaisance.

  4. Vuvuzela

    « Abarundi turagoye. Iyo aronka akiriho n’icicumi c’amahera akoreshejwe uno munsi yari kumara kabiri ! » Traduction libre : « Nous sommes compliqués les Burundais. Si on lui avait donné de son vivant au moins un-dixième de l’argent dépensé pour ses obsèques, il aurait pu vivre encore quelques temps ! »

    Twari dukwiye meditation sur le commentaire de la brave vieille maman.

    • KABADUGARITSE

      Il ne faudrait pas s’attarder sur cette analyse car chaque chose a son temps. Le temps de semer et le temps de moissonner; le temps de bâtir et le temps de détruire; le temps de vivre et le temps de mourir … Il n’ y a donc rien à regretter car tout se fait au moment où il faut le faire.

      • Il n’y a pas de temps pour détruire. Ce serait un temps perdu.

        • KABADUGARITSE

          Malheureusement il en est ainsi. A part que c’est pas celui qui a construit qui reviendra détruire.

  5. KABUTURA Jerôme

    Oraison funebre est differente de hommage postume?

  6. Caliente

    Appuyait-il l’élimination des tutsis sur les axes routiers pendant la crise ? S’est-il opposé à la vision revenchard du Palipehutu d’eliminer tout tutsi du Burundi ?

  7. Budandi Jean

    @ Nzakaha Zacharie.
    Vous avez une appréciation restrictive et simpliste de l’Indépendance. Dans certains pays anglophones, il y en a qui ont accédé à leur indépendance politique de façon graduelle, progressive. Et si on regarde aujourd’hui comment ils se portent autant du point de vue polique qu’économique, on remarque qu’ils s’en sortent globalement mieux que nous qui avons eu un accès à ladite indépendance immédiate. Donc, à posteriori, on peut dire que les deux options s’équivalaient.

    • Mubihugu vyatwagwa n’abongeleza ntakiboko bakubita abatwarwa cariho. Ino mu Burundi ababiligi bakubita ibiboko umushingantahe ari gusa imbere y’umugore n’abana. Ivyo lero ubona ko twari kubirindirako tukarindira iyindi myaka y’ikiboko? Uruwejo ntavyuzi, ntiwarikuvuga gutryo.

  8. Dismas

    Usanga aho yagwaniye muri politique atana etages 2 apfuye asize ariko hari uwinjiye DD mur 2005 aza afise nka zitatu

  9. MUHUTU

    Toutes mes condoléances à la famille éprouvée!

  10. N’igitutsi kugereranya Manwangari Léon na Mirerekano Paul be na Rwagasore Louis. Mirerekano na Rwagasore muri Urona barwanira intahe y’ukwikukira kw’Uburundi, nawe Manwangari muri PP ya Nigane Emmanuel barwanira kwigiza inyuma ukwikukira, no mumatora ya 1961 PP yagiyehamwe na PDC ngo bagwanye Uprona. None ubu yafuye lero mumutere amashurwe ngo yarwaniye ukwikukira hamwe na Mirerekano na Rwagasore??? Ico n’igitutsi kubarwaniye ukwikukira kw’Uburundi.

  11. Ni mureke kubesha personne n’appréciait ce Monsieur parce qu’il est mort trop pauvre malgré les milliards que volent le régime cndd-fdd!

  12. Ndamwibuka i Congo duhunga intambara ya 1996, nari mubantu ba mwambukije mubwato tumukura i Kenya (Nundu) tumutwara i Ubwari

    • Lolo

      Innocent vipi?Nawe ndakwibuka muri Malawi kwa Pasteur Charles.Ndakwibuka ko urumwana mwiza afise umutima mwiza.komera rero kandi Que Dieu vous benisse vous et votre femme et la petite

  13. Didi

    Kinwa ca muzee kinanuka arakini hakiseme bongo!

    • Stan Siyomana

      @Didi
      1. « Kinwa ca muzee…(ici je ne voudrais pas repeter votre injure/manque de respect a un mort)..arakini hakiseme bongo! » s’ecrit:
      KINWA CHA MZEE…LAKINI HAKISEMI UONGO.
      2. ubongo = cerveau, Bongo Fleva = genre de musique populaire de la Tanzanie; uongo = mensonge.
      (Voir Charles W. Rechenbach: « Swahili-English dictionary », The Catholic University of America Press, 1967, 325 pages, http://www.dunwoodypress.com).
      3. Si vous ne pouvez rien dire de bien de quelqu’un (surtout quand il s’agit d’un mort), taisez-vous, plutot que de dire:
      « Sa bouche sent mauvais, meme si elle ne ment pas ». C’est tres douleureux pour la famille et les amis de lire un tel commentaire.
      Merci.

  14. Condoléances à la famille.
    J’appréciais beaucoup les analyses et opinions de ce sage monsieur.

  15. BAGAYA

    Ni umubabaro n’agahinda ku bari banyotewe ukuri ku vyagiye bishikira Igihugu cacu c’Uburundi. C’est rare voire impensable que l’on reconnaisse un Héros de son vivant, surtout dans notre pays où l’on avait tendance rendre hommage selon le camp du côté duquel on se plaçait.
    Imana imwakire kandi binatwibutse twese ko atawuzorusimba!

  16. NIYOTUJA

    Imana mushobora vyose nimwakire

    • Umuhisi Manwangari Leon yafashije benshi muri Congo,yafashije benshi muri Tanzania,muncamake yari umuntu yitanga atiziganya yitangira abandi.Kandi yari n,umukristu nyakuri.Ntakeka ko IMANA YABIBONA.

Publicité