http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Agriculture

« Les gens n’ont pas de quoi mettre sous la dent »

11-01-2017
Vue partielle d'un champ de haricots

Vue partielle d’un champ de haricots

Les habitants de la localité de Kigobe, zone Kanyosha de la commune Muha en mairie de Bujumbura, se lamentent de l’état de la récolte de la dernière saison culturale. Ils confient que les champs, asséchés, faute de pluies en abondance, ont été ravagés par des insectes.

Ils soutiennent que cette mauvaise récolte s’explique par les aléas climatiques : « La saison n’a pas été bonne. Les pluies sont tombées irrégulièrement. »

« La disette est une réalité. Nous constatons des cas de vol, ces derniers jours, dans nos champs. », confie une habitante de cette localité, rencontrée dans son champ, ce mardi 10 janvier.

Craignant de se faire dépouiller, notre source affirme que certains anticipent la récolte : « Les gens n’ont pas de quoi mettre sous la dent. Nous ne pouvons pas laisser nos cultures, particulièrement du maïs, dans les champs, sous peine de nous faire voler. »

Pour les habitants du secteur de Kigobe, chanceux sont ceux qui ont semé assez tôt. Ils disent que les pluies se sont faites rares dans les dernières semaines du 3ème trimestre de l’année dernière.

Ils demandent des semences capables de résister aux aléas climatiques : « Nous demandons au gouvernement de voler à notre secours. Nous avons utilisé des insecticides, en vain. »

Contacté au téléphone, la porte-parole du ministère de l’Agriculture promet de s’exprimer ultérieurement.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité