Culture

Le Shakespeare’s Globe de passage au Burundi

La troupe britannique Shakespeare’s Club Théâtre a présenté Hamlet de William Shakespeare, au King’s Conference Center. C’est dans la soirée du 9 février devant un public en grande majorité composé d’expatriés. 

La Compagnie en pleine répétition ©Iwacu

La Compagnie en pleine répétition ©Iwacu

Ils viennent de passer 9 mois sur la route et le Burundi est le 76ème pays qui les accueille. Contrairement à ce qu’on se serait attendu, ils ont fait salle comble, même si l’absence criante de nationaux tempérait quelque peu l’ambiance.

« La barrière linguistique peut être à l’origine du désintéressement des Burundais face à ce genre de manifestation », explique Ketty Nivyabandi, une des rares Burundais sur place. Quant à Léon, artiste, « la barrière linguistique n’est pas un obstacle, il n’y a pas que le verbe qui s’exprime, même le corps parle, et tout le monde y trouve son compte.»

La pièce n’en est tout de même pas moins réussie. Rythmée par une musique folklorique, les scènes se succèdent devant un public conquis, suspendu aux lèvres des acteurs. Les murs résonnent du célèbre monologue de Hamlet « To be or no to be », et le clou du spectacle est une danse interprétée par tous les acteurs avant de se retirer. Les acclamations du public vont les faire revenir sur scène par deux fois.

« Le théâtre est à l’origine ambulant », explique Beruce Khan, un des acteurs. Et c’est dans le même esprit que le Shakespeare’s Globe fonctionne depuis 1997. Une tournée internationale qui dure deux ans. Ils le font pour faire partager et promouvoir une conversation ouverte et joyeuse au-delà des langues et des frontières par l’intermédiaire de Shakespeare et du théâtre. Cet événement a été initié par Sam Wanamaker, acteur et metteur en en scène américain, pour faire connaître les plus grandes pièces de Shakespeare.

Signalons que la troupe est composée de 12 acteurs accompagnés par 4 régisseurs, et qu’il leur reste 129 pays à parcourir et une année deux mois de tournée.

  2   Vos commentaires
  1. Bellines

    Ce genre de manifestation devrait être encouragé au Burundi, et inviter les jeunes y participer.

    • leta iguma ijuragiza umunyagihuguariko agarageza kwiteza imbere.leta iribagira yuko iterambere rigirwa numunyagihugu.iyo umu artist aririmvye,c’est le bien du pays,kuko l’artist yinjiriza leta ikintu mu kigega ca leta,rero kubabuza ngo ntibatange message zichoka,erega izo message zichoka ziva kuriyo leta nyene.leta ikora neza,message choquant zotangwa gute?eha raba.muyinga yica abantu ibatereye muri ruvubu.murabe iviheruka gushika mu cibitoke,mwibuke ababantu bishwe mu gatumba,mwibuke nabandi benshi bama bariko baragandagura.leta itubahiriza agateka ka zina muntu.

Publicité