Politique

«Le salaire des putschistes, c’est la mort ou la prison»

04-03-2017

Le Conseil national de la jeunesse du Burundi a organisé ce samedi 4 mars une marche-manifestation de soutien aux institutions en place. Difficile de les différencier des affiliés du parti Cndd-Fdd, de par leurs slogans.

Une foule de manifestants sur le Boulevard du 28 novembre

Une foule de manifestants sur le Boulevard du 28 novembre

«Pierre Nkurunziza, président à vie ! Le salaire des putschistes, c’est la mort, la prison ou le manque d’où vivre. La jeunesse burundaise rappelle encore une fois à l’ONU que le Burundi est un pays indépendant et souverain…», pouvait-on entendre ou lire sur les banderoles du peloton de tête.

Des enceintes acoustiques montées sur un pick-up balançaient à plein décibels des slogans et des chansons à l’honneur du chef de l’Etat. Et des milliers de jeunes, dont quelques-uns arborant fièrement des T-shirts à l’effigie du président Nkurunziza, les répétaient à gorge déployée.

Ces manifestants essentiellement composés de jeunes, de membres des associations de rabatteurs, de conducteurs de tuk-tuk, de taxi-vélos et de taxi-motos, se sont rassemblés depuis 8h tout près du campus Kamenge, au nord de Bujumbura à 6 km du centre-ville.

Toute cette marée humaine a, par la suite, emprunté le Boulevard du 28 novembre. C’est par des chansons aux accents belliqueux que cette marche a débuté : «Turi mu rugamba ruremeshangabo, MIAA y’umwansi tuzoyifata ! Nous menons un combat sans merci, nous allons même nous emparer de la MIAA (Mitrailleuse anti-aérienne Ndlr) de l’ennemi ! ».

Parmi ces manifestants, il y avait des femmes qui n’ont pas hésité à faire le parcours jusqu’à la Place de l’Indépendance avec des enfants au dos. Une vielle dame, frôlant les 70 ans, s’est jointe à la marche, pieds nus, jusqu’au centre-ville. Elle a littéralement volé la vedette à tous les manifestants.

Arrivés au niveau de la jonction Chaussée Prince Louis Rwagasore et le Boulevard du 28 novembre, tous les manifestants ont été invités à lever les mains, en signe de bénédiction, vers le quartier huppé de Kiriri où réside le président Nkurunziza. Le même geste a été répété devant la résidence du 1er vice-président, Gaston Sindimwo. A la hauteur de la radio Bonesha FM, ces manifestants se sont arrêtés un moment  pour, selon ces derniers, se moquer des putschistes: « C’est sur cette station qu’ils ont proclamé que les institutions élues sont renversées, notre président est inamovible, inébranlable! »

Le dialogue d’Arusha mise en cause

Eraste Nzosaba, président du Conseil national de la jeunesse du Burundi, a tenu à préciser l’objectif de cet événement : «Nous contestons l’invitation de certains politiciens qui ont organisé le putsch du 13 mai 2015. Nous faisons un clin d’œil au facilitateur Mkapa, pour qu’il ne les invite plus à la table du dialogue.»

Quant à la déclaration des Nations unies faisant état de personnes qui continuent à fuir le pays, M. Nzosaba accuse cette organisation de se baser sur des rapports de certaines personnes qui veulent «déstabiliser le pays».

Même si le facilitateur Benjamin Mkapa estime que ce n’est pas le moment propice de revoir la Constitution, l’initiateur de cette manifestation n’y va pas par quatre chemins : «La Constitution est pour les Burundais et non le facilitateur. C’est la population qui a demandé qu’il y ait cette révision.»

Et de demander qu’il y ait dans les meilleurs délais une commission chargée de réviser cette Loi fondamentale car, estime-t-il, les élections de 2020 approchent.

  20   Vos commentaires
  1. Salmia iradukunda

    Kagabo wewe ntaco uzobona

  2. eric

    Cher meurissaut avant le development il faut d’abord la revolution.
    ce que nous voyons maintenant c’est le transfer difficile de la dictature tutsi au peuple majorite hutu.
    une shose tot ou tard devrait se passer. et ce passe petit a petit
    Alors la mal gestion et la democratie viendra apres la stabilite des institutions qui garantiront que les intellectuels hutus ne sont pas en risque.
    Le risque qui reste c’est arusha accord qui devrait etre anuller en l’inserrant dans la constitution.
    LE PAYS A BESOIN D’UNE SEULE LOI. Car cet accord est tjrs utiliser par la minorite pour se prendre comme majority.
    -Nous avons seulement besoin d’une constitution qui protege toutes minorities en leur donnant leur droit et aussi qui reconnaisse le droit d’etre majority.
    -Il est clair que il serait bien que nkurunziza reste au pouvoir jusqua 2025 car il faut stabiliser les institutions et il faut que les minerais soit exploter pour rendre independant les budget du burundi C’EST CE QUI EST NECESSAIRE MAINTENANT CAR ON A BESOIIN D’UNE INDEPENDANCE FINANCIERE ET LE PRESIDENT A COMMENCER LE DEMARCHE ET LES INVESTISSEURS ONT BESOINS DE SA PROTECTION.
    -Apres 2025 il faut il ait la democratisation ,nkurunziza doit quitter et donner le pouvoir aux autres.

    • SIEMPRE HAGURUKA

      Cher Eric, c’est vraiment désolant de continuer à vouloir continuer kuvoma amazi mumbegete. Le Hutu power que tu prônes a fait ses preuves depuis 2005 et le résultat est pire que catastrophique. Vouloir continuer vers le gouffre jusqu’en 2025 ou jusqu’à à la mort de votre iDDolatrie s’en suive n’est qu’image de négationnisme sans merci que témoigne ce pouvoir en place pour la minorité et toute autre personne ayant une idéologie contraire au DD. continuez à ddrouter le peuple mais la vérité vous attend au tournant. Demain sera meilleur, et la vérité vaincra.
      Hasta la vitoria siempre

    • Meurlsaut

      @eric
      Aberrant de voir ce clown continuer d’étaler sa vacuité et ses pitreries ici!
      Tiens eric! Tu voulais peut être déverser ou cracher ton racisme d’un autre âge sur le groupe n’appartenant pas à ta majorité ethnique mais dans un tissu de verbiages et contradictions sans fond ni forme rien ne passe.A vomir!

    • James

      Quel sera le salaire de ces ceux qui détournent les biens publics pour construire leurs propre stades de foot,maisons,fausse usine de sucre,tuent,incarcèrent et font disparaitre leurs opposants qui ont laissé derrière eux des veuves et orphelins!

  3. Bundes

    Ngoja tu mweye! Mukanga nde?

  4. Ntazizana

    Ivyo bibondo birahendwa.

    • Budodwa

      Ahubwo niwewe uhendwa

    • Meurlsaut

      J’ai peur qu’à l’avenir on lise dans le dictionnaire au mot décadence:voir le Burundi sous le règne dd! C’est amusant et à la fois terriblement triste quand on regarde-dans Bujumbura- cette  »joyeuse »bande de clowns iDDolâtres. N’ont-ils rien d’autre à faire que de passer toute une journée à chanter des slogans vides aux rapaces qu’ils les affament alors que le pays est classé 53ème sur 54 pays au niveau de son PIB??

      • Meurlsaut

        Sorry:lisez  »qui les affament ».

      • Fofo

        @Meurlsaut,
        Ce que tu dis est vrai! Je suis totalement d’accord qu’il faut réveiller la conscience de ces jeunes qui laissent les politiciens et les dirigeants des ASBL manipuler leurs sentiments pour leurs intérêts politiques! Je condamne surtout ceux-là qui impliquent les mineurs (adolescents) dans des manifestations à caractère politique.
        Toutefois, nous devez admettre quand-même que cela c’est pas une spécialité DD! Qu’avaient fait les anti-3ème-mandat lors des manifestations? N’ont-ils pas manipulé la jeunesse surtout des mineurs adolescents! Certains parmi eux sont morts pendant que leurs enfants étaient déjà évacués vers l’étranger! Qui parmi les mobilisateurs des manifestations n’a pas d’enfant? Qui parmi eux a perdu son fils ou sa fille dans tels événements? Mais les enfants des autres les ont tous les jours! Et quand un enfant d’un pauvre est tué dans cette circonstance, on le surnomme « Héro de …!! » pour encourager les autres à l’envier! Cette pratique ne date pas d’aujourd’hui, les JRR l’ont été, IJRB sous Bagaza l’ont été, les JDBU l’ont été, les sans échec/defaite l’ont été, les Jeunes gardiens de la paix l’ont été, ; Les Imbonerakure, intakangwa, icumacindege, imurikirakuri, … font aujourd’hui la même chose! Les activistes de Droit de l’homme, si ils existent au moins, devraient condamner cet acte qui, à mon avis, est une prise en otage et une désorientation de cette jeunesse. Ce que je condamne est que ces soi-disant défenseurs de droit de l’homme ne condamne que le gouvernement actuel alors que c’est une pratique courante pratiquée par tous les politiciens, Associations, églises, …
        *Les jeunes majeurs doivent grandir et comprendre que ceux qui les manipulent le font pour un intérêt quelconque! *Les parents, doivent également jouer leurs rôle de l’éducation, s’ils veulent garantir l’avenir de leurs enfants.
        Que sera la finalité?

        • Meurlsaut

          @Fof
          Je trouve stupide cette manie- chez les dd et leurs acolytes-de faire toujours référence au passé quand ils sont confrontés à une faille de leur administration comme s’ils étaient venus au pouvoir pour reproduire le passé! Le modèle (chez les dd) serait-il ce qui n’a pas marché dans le passé??
          C’est le régime actuel actuel qu’on regarde et il avait tout ce qu’il faut (pendant 11ans) pour corriger les erreurs du passé.Mais aujourd’hui qu’est- ce qu’on voit? Un Burundi au bord de la catastrophe et du précipice et cela sur tout le plan:éducatif,économique et administratif.
          Alors au lieu de défendre l’indéfendable,tu ferais mieux de mettre ta contribution à offrir à ton administration une leçon sur une gestion saine du pays! Autrement le Burundi et sa population va poursuivre sa descente aux enfers. Pathétique,n’est-ce pas??

          • Bakari!

            @Meurlsaut
            C’est vrai que les dirigeants actuels peuvent mieux faire (je dirais même plus), mais ce qui me met hors de moi, c’est lorsque j’entends quelqu’un dire qu’il faut faire en sorte que le pays retrouve son lait et miel comme s’il en avait déjà connu.
            Il a peut-être été un pays de lait et de miel pour 1% de la population. Mais pour les autres (comme moi qui n’y ai connu que misère et mépris), il a été un enfer sur terre. Dommage que cela continue.

            • Meurlsaut

              @Bakari
              Quand on n’a plus d’argument pour défendre les déboires de son administration mafieuse et qui a échoué,on sort celui de l’enfant de 10 ans qui sommeille en nous:les autres n’y ont pas été mieux!!
              C’est l’administration dd qui occupe la scène du spectacle et c’est à lui et à lui seul qu’on s,adresse et non au passé! Elle avait promis d’éradiquer la dictature et l’injustice sociale!! Et pour cela,des milliers de gens ont été sacrifiés! Mais aujourd’hui on constate que ce refrain de justice sociale et démocratie n’était qu’un slogan pour mieux installer des meilleurs sangsues et vampires sanguinaires à la tête du pays!! Quel gâchis!!

          • Fofo

            @Meurlsaut,
            Un démocrate ne stéréotype pas, un intellectuel ne se laisse pas emporter par ses sentiments. J’ai parlé du présent par rapport au passé! J’ai condamné cette pratique que tu condamne aussi mais la différence entre toi et moi est que toi tu ne condamne qu’une partie! Ceux qui sont au pouvoir ils sont malheureusement victimes de cette même pratique! Certes, le gouvernement la responsabilité pour établir l’ordre publique mais il n’ignores pas qu’il gouverne avec un système établi par des hommes mal-intentionnés! Le redressement de la situation revient à nous tous, parents, qui devons régulièrement penser à l’avenir de nos enfants.

            Les organisations qui se disent de « Droit de l’homme » devraient condamner quiconque exploiter les jeunes. Si les politiciens décident de s’entre-tuer qu’ils s’entre-tuent eux-mêmes amis sans les impliquer dedans! Malheureusement, ils se protègent avec leurs familles et se mettent à l’écart pour voir comment la jeunesse s’entretue!

            • Meurlsaut

              @Fofo
              J’Imagine que dans le domaine de l’hypocrisie,il faudra chercher longtemps pour trouver pire que toi!! A dire vrai,tu n’es ni un démocrate ni un intellectuel mais un vrai propagandiste de l’oligarchie au pouvoir à Bujumbura.Tu sais bien que  »les organisations de droit de l’homme » (et de malversation économique:cas de Mr Mponimpa, de l’OLUCOME….) ont été radiées et d’autres exilées par ta chère administration dd.Et sans rire de honte,tu suggères qu’il faudra qu’elles élèvent pour empêcher la corruption de la jeunesse! Serais-tu dans l’ignorance ou l’inconscience ridicule?

    • DUCK

      Ndagushigikiye kuko uvuze ukuri. Ico utazi nuko baratinya kwicwa baramutse badakoze uko. Ni vyiza ko dukanura tukiweza neza ibiriko biraba mu gihugu. Ico nokubwira nuko iyo demonstration yerekanako gouvernement nta nguvu igifitse, kuko politique yamaze kubananira. Impunzi zarantse gutaha mugihugu. Communaute internationale ntishigikiye gouvernement y’ u Burundi.
      Russie na Chine gusa nibo bayishigikiye.
      Ibi biteye ikibazo kitoroshe ariko ntamahoro ahari. ijambo rigukundiye riguma munda. Reka ngarukire ngaha. Ndibaza ko batazogera kuri 2020 nkuko babiteguye.

      • Bakari!

        @DUCK
        Wagize neza kugarukira aho kuko umenga warugiye kuvuga amahwa!

      • Fofo

        @DUCK,
        Mbe iyo communauté internationale mwama muvuga igizwe na bande? Mbe Russie na Chine nti buri murimwo?

      • Kagabo

        Ahubwo mwana wa mama Duck, urategure imiti mwinshi igwanya umutima kuko urashobora no kuzoja ku nyabaranda aba DD bagitwara ico gihugu. Ugomba wotekereza ukicara ugahora, kuko nama mvuga ko abazoramba bazobona vyinshi!!!!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité