Archives

Le marché de Kamenge, un véritable dépotoir

25/05/2014 Abbas Mbazumutima 5
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Gloria

    Nous sommes tous des “Ntaco”. Qu’il y ait de mauvaises odeurs à Kamenge, c’est pas grave! C’est pas à Kiriri ni à Gasekebuye n’est-ce pas ? Alors, Kamenge, Buyenzi et j’en passe, ce ne sont que des dépotoirs si vous ne le saviez pas.

  2. Bora

    Nibara tout simplement murabafasha yemwe abo banyesoko.

  3. Leopold NZORIJANA

    A mon humble avis, la ville de Bujumbura est peuplée de beaucoup de personnes mal éduquées en matière de salubrité, d’hygiène et de propreté! Les autorités administratives devraient prendre le taureau par les cornes et exiger un standard minimum pour prétendre habite Bujumbura la Capitale, je sais , ce n’est pas facile, il y a là un réservoir de potentiels électeurs en cas d’élection, mais il faut a tout prix éduquer la population.

  4. Naramubonye

    C’est très intéressant de savoir qu’ ” On est entrain de construire un nouveau marché qui sera plus propre” . Mais , qu’est-ce qui pourrait justifier un tel optimisme par rapport au marché actuel?

    En effet l’indisponibilité des camions des Setemu affectés à une situation d’urgence et irrégularité de l’enlèvement des immondices du fait de cette situation pourraient survenir même avec un nouveau marché. 

    Le problème semble plutôt être celui de l’incapacité des Setemu de faire face à plusieurs situations urgentes en raison de moyens insuffisants .

    En effet le non enlevement des immondices pendant 3 semaines devient une situation urgente pour la population concernée.

    Les pistes de solutions pourraient être que les Setemu accroissent leurs moyens et capacités d’intervention ou alors qu’ils sous-traitent avec des privés pour enlever ces immondices lorsque, pour des raisons quelconques, ses propres moyens ne lui permettent pas d’agir.

  5. King James

    Ntaco basha nta murundi yicwa n´umwanda

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Le flambeau et non la torche !

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le flambeau et non la torche !

« Rumuri », le flambeau. C’est ce nom élogieux que l’on donne à un universitaire. Tout un symbole. Pour les Burundais, un universitaire devrait être un modèle de la société, un éclaireur de ses petits frères et parents laissés à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

804 utilisateurs en ligne