http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Coopération

Le Japon accorde un don de 3,98 millions Us pour les enfants et les victimes de la crise

01-04-2016

Une somme de 1,33 millions de dollars américains a été accordée à l’Unicef tandis que le PAM a reçu 2,65 millions Us selon deux communiqués de presse sortis ce mercredi 30 mars.

D’après Bo Viktor Nylund, représentant de l’Unicef au Burundi, ce financement permettra de prendre en charge près de dix milles enfants souffrant de la malnutrition aigüe sévère dans les provinces de Cankuzo, Kirundo, Makamba, Rutana et Ruyigi.

« Grâce à ce financement, il sera possible d’améliorer l’accès et l’assainissement pour 100.000 personnes vivant dans la commune de Nyanza-Lac en province Makamba », se réjouit-il. Une aide très importante car, d’après l’Unicef, en 2016, environ 50.000 enfants de moins de 5 ans souffriront de malnutrition aigüe sévère au Burundi et auront besoin d’une prise en charge adéquate. Par ailleurs, cette organisation onusienne précise que la malnutrition chronique touche plus de la moitié des enfants de moins de 5 ans.

Pour sa part, Jacques Roy, directeur et représentant du PAM au Burundi dit que ce don permettra de fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle immédiate à 53.500 personnes affectées par la crise socio-politique en cours au Burundi dans la province de Rumonge. En tout, 6.700 familles recevront une assistance alimentaire et 20.000 femmes enceintes et allaitantes et des enfants âgés de moins de 2 ans recevront des produits nutritionnels spéciaux pour prévenir la malnutrition aigüe.

  6   Vos commentaires
  1. Dibango

    Etant loin du Burundi il est toujours possible de croire à ce que les différents médias disent sur le Burundi. Mais quand on arrive sur place la menace d’un génocide n’est pas du tout perceptible……Depuis le début des manifestations, je n’ai jamais entendu un hutu qui a été tué par son voisin tutsi et vis versa. Et je me demande alors sur quelle base un génocide peut ou pourra se produire……Ici je me pose la question sur la crédiblité de nos hommes politiques qui consciemment véhiculent de fausses informations pour alerter l’opinion et en même temps se targuent de vouloir changer les choses….Fairont ils mieux s’ils arrivaient au pouvoir? Je suis pas vraiment sûr. …..Les différents partenaires du Burundi doivent comprendre une chose, c’est le peuple Burundais qui a besoin de l’aide pour pouvoir joindre les deux bouts du mois et pas le gouvernement. Je salue donc le geste du Japon et je pense que les autres bailleurs devraient faire la même chose aulieu de couper l’aide soit disant vouloir forcer le gouvernement burundais au dialogue.

  2. ntahitangiye

    Le Japon envoie une aide à la population tandis que les Américains veulent envoyer des militaires à la population pour éviter un » génocide » en utilisant des milliards de dollars. Mais le génocide de qui et par qui ? Génocide des Tutsi par des Hutu? Génocide des Hutu par des Tutsi ? Génocide des Twa par les Hutu et les Tutsi ? Il faut qu’on nous le dise clairement pour que nous tous, nous nous levions comme un seul homme contre celui qui veut commettre encore le génocide au Burundi. Mais si c’est le génocide du nickel par les Russes, ça c’est un autre problème.

    « les Américains sont partisans d’envoyer une force massive pour éviter un génocide alors que les Français jugent qu’une présence mesurée de l’ONU sur place peut permettre de trouver une solution pacifique à la crise. »
    http://www.rfi.fr/afrique/20160402-conseil-securite-onu-vote-police-burundi

    • Stan Siyomana

      @Ntahitangiye: »Mais si c’est le genocide du nickel par les Russes… »
      Il faut de la moderation quand meme: pour le moment, le monde entier n’aurait que faire du nickel burundais.
      1. Ces Russes ont deja leurs gisements de Norilsk-Talnakh qui sont les plus grands du monde et contiennent le nickel, cuivre et palladium.
      (Voir « Norilsk Nickel », http://www.wikipedia.com).
      2. La compagnie Kermas Limited (dont la succursale Burundi Mining Metallurgy Ltd. s’occupera de l’exploitation du nickel de Musongati, Waga et Nyabikere) a estime que ce nickel a une valeur de 54,7 milliards de dollars americains, et le fer qui l’accompagne a une valeur de 42,3 milliards de dollars.
      (Voir « Amabuye y’agaciroari mu bibanza 3 gusa vy’Uburundi afise agaciro ka budget y’Uburundi yokoresha imyaka 22. », http://www.bishasha.com, March 6, 2016).
      Mais ces calculs ont ete fait avant la degringolade des prix des matieres premieres.
      Une livre (= a peu pres 450 grammes) de nickel se vendait a environ 9 dollars en juin 2014 et a 3,88 dollars le 15 mars 2016.
      (Voir « 5 year nickel spot », http://www.kitcometals.com).
      Une tonne de minerai ayant une teneur en fer de 62% se vendait en Chine a plus de 180 dollars au debut de 2011 et a environ 50 dollars aujourd’hui.
      (Voir « Iron ore, 62%Fe CFR China », http://www.quandt.com).
      CFR= Cost and Freight.
      (Voir 1. « Botswana nickel miner to retrench workers, sell private jet to survive cash crunch », http://www.miningweekly.com, 23 March 2016);
      2. « Fer: en Afrique, l’heure n’est pas clairement pas aux investissements. », http://www.jeuneafrique.com, 29 mars, 2016.)

      • Stan Siyomana

        Correction:
        J’ai voulu dire que le monde ne saurait pas quoi faire du nickel burundais.

      • Fofo

        Que ces occidentaux, ces russes, chinois, japonais, etc. cessent de jouer sur nos peuples! Qu’ils laissent notre peuple vivre en paix. Nous sommes fatigués de continuer à payer pour leurs intérêts égoïstes. Qu’ils se mettent ensemble et partagent leurs intérêts sans nous? http://www.kermas.com/en/about-kermas/

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      @Ntahitangiye
      Le génocide de qui? De ceux-là même qui ont été massacrés le 11 et le 12 décembre 2015 et dont les corps ont été enterrés a la hâte dans des fosses communes dans et autour de Bujumbura et ailleurs dans d’autres endroits qui restent à confirmer. Le génocide de qui ? De ceux-là même dont les enfants sont harcelés jour et nuit, parfois violes et massacres régulièrement pour cause de non soutien suspect ou avéré au 3ème mandat de Mr Nkurunziza… ! Cessez donc de faire le malin. Faites un tour à Mutakura, et Cibitoke, réécoutez le discours de Mr le Président du Sénat du Burundi, réécoutez aussi le discours d’investiture de Mr Nkurunziza (qui a parlé d ‘Ifu y’imijira) et vous comprendrez qui on veut faire disparaitre du Burundi même si on ne peut pas éliminer entièrement toute une communauté comme l’histoire des génocides y compris celui des Tutsi du Rwanda voisin nous le rappelle souvent.. ! Cessez d’être hypocrite, cher Ntahuitangiye…. !
      .

Publicité