Politique

Le Frodebu appellera la population à voter non au référendum

21/12/2017 Edouard Nkurunziza 13

La campagne d’explication de l’amendement de la Constitution se fait en contradiction avec le Code électoral, a fait savoir Phénias Nigaba, porte-parole du Frodebu. C’était ce mercredi 20 décembre, une semaine après son lancement par le chef de l’Etat.

Phénias Nigaba, porte-parole du Frodebu

La loi prévoit un délai de deux semaines pour la campagne électorale. Il invoque l’article 25 du Code électoral : «La campagne électorale est ouverte par décret du président de la République le seizième jour qui précède celui du scrutin. Elle est close quarante-huit heures avant le scrutin». Et de renchérir que ce décret n’a pas encore été sorti.

M. Nigaba fait savoir que le parti Sahwanya Frodebu appellera la population à voter non au référendum : «Nous le ferons à notre façon.» Ils sauront défier, dit-il, le contrôle des autorités : «Nous savons comment rencontrer nos militants». Il laisse entendre que les partis de l’opposition ne pourront pas battre campagne.

Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Ceni, tranquillise : «La campagne en cours est celle de sensibilisation et d’explication du contenu du projet de Constitution ».

La campagne référendaire n’a pas encore débuté : «Nous le ferons savoir à tous les partis politiques quand il sera temps».

Le référendum du projet d’amendement de la Constitution est prévu au mois de mai 2018.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. PCE

    Il y a une chose qui me donne de la peine sur le Burundi , c’est de voir que, devant une menace collective qu’est la modification de la constitution, les burundais ne soient pas ensemble pour y mettre un frein à main .La modification de la constitution n’a d’autre but que concentrer le pouvoir dans les mains d’un seul homme ou une seule institution ; la présidence de la République. J’ai la conviction que cette concentration ne peut pas servir l’ensemble de la population burundaise. Je pense que la principale menace qui pese sur l’homme dans sa société est que son sort ne soit déterminé que par un seul homme. Je suis convaincu que cela ne sert personne , sauf une seule personne. Je suis persuadé que les burundais pourraient y mettre fin de manière pacifique si on leur en donnait les moyens démocratiques. Je reste malgré tout persuadé que les Burundais y mettront fin de manière hélas violente mais ce c’est pas mon voeux de changer les choses par force. Mais s’il n’existe pas une autre manière de s’y prendre les dés sont jetés.

  2. Banza

    @Bbwejo
    Référendum niyaba azoce yiyahura rero kuko abapfumu nyabapfumu babeshe biha umugozi

  3. Bbwejo

    Wosanga Jean ariwe mupfumu nyene naho ?

  4. juju

    Non = oui
    Oui = oui
    non + oui = 2 x oui
    peu importe le nombre de “non” et de “oui”
    Tout part des conventions.
    Celles qui vont s’appliquer prennent leurs origines chez DD Peter et vous connaissez comment elles sont definies.

  5. Ukuri Kubisi

    @Balance Capri !!! Un tres bon commentaire de ta part. Les dirigeants du FRODEBU n’ iront pas voter, mais ils n’ empecheront pas d’ autres Frodebistes d’ aller voter, surtout le bas peuple qui ne se bat pas pour des postes politiques !!! Pur et simple. Et meme si le “oui” pour la revision remporte avec un taux de participation tres bas, le revision aura lieu !!! Pensez au dernieres elections presidentielles Kenyane avec KENYATTA qui a remporte avec un tres bas pourcentage de participation aux elections de 39 % !!!!!!! Il en sera de meme avec le “oui” referendaire pour la revision de la constitution; n’ en deplaise a ceux ou celles contre cette revision !!!!

  6. Non

    voter OUI = voter pour la guerre, none mwumva les paysans bokwemera kwikwegera akarambaraye ??

  7. kisigos

    referendum izoba ariko ni surprise donc “Non” izotsinda kuko n´abaDD benshi bazovota “non”

  8. Mbisa

    @ Burikukiye
    Pouvez-vous nous dire pourquoi ?

  9. Banza

    @burikukiye Jean
    “JE MBONA KO IYO REFERENDUM ITAZOBA”

    Genda ku wundi mupfumu hanyuma wumve ico akubwira nawe!

  10. NYABENDA

    Pensez vous que YOWERI peut interdire aux autres, à l’autre, ce qu’il fait lui-même ? Il ne faut pas rêver !!!

  11. Balance Capri

    Au Burundi comme dans de nombreux pays, il n’y a aucune obligation à aller voter; c’est juste souhaitable.
    Souvent, même si le taux de participation est bas, le résultat du vote est souvent accepté.
    La position du Frodebu a cependant le mérite d’être claire. Mais Il est possible que les dirigeants du Frodebu recommandent de ne pas voter mais que les membres du parti aillent tout de même voter, ne fut-ce que pour faire comme les voisins et amis.

  12. HANGE

    M.NGABA, prenez des précautions pour votre sécurité, l’aigle va vous griffer.

  13. burikukiye Jean

    JE MBONA KO IYO REFERENDUM ITAZOBA

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

314 utilisateurs en ligne