http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

Le Forum des partis politiques se dit prêt à piloter le dialogue tant réclamé

A l’entrée des bureaux du FDP

A l’entrée des bureaux du FDP

Tel est le souhait exprimé par Jérémie Kekenwa, président du FDP à l’issue d’une rencontre ce mercredi 9 septembre avec le Premier vice-président de la République. Cet organe regroupe aujourd’hui 26 partis politiques actifs sur 39 signataires.

Selon Jérémie Kekenwa, ce Forum de dialogue permanent des partis politiques a des ressources humaines et des capacités. «Ce cadre devrait être soutenu pour que le dialogue tant réclamé par les uns et les autres notamment les partenaires politiques soit une réalité.

Il faut que ce dialogue puisse se faire au sein de cet organe », insiste Jérémie Kekenwa. D’après lui, il faut que les Burundais à travers leurs représentants au sein des partis politiques puissent continuer le dialogue, un dialogue interne et inclusif.

Le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo rappelle que cet organe a été mis sur pied grâce au soutien des Nations Unies. D’après lui, le pas franchi aujourd’hui au Burundi au niveau politique, c’est grâce au dialogue entre différents partenaires. Il demande à ce forum de contribuer afin de mettre un peu de discipline au sein les partis politiques.

  6   Vos commentaires
  1. Stan Siyomana

    Dialogue ou pas, que le president Pierre Nkurunziza ait prete serment pour la troisieme fois ou pas, il reste que l’origine de la crise politique burundaise est la question du 3 eme mandat presidentiel.
    Je m’imagine que ce Forum des partis politiques etait quand meme la quand la crise en est arrive a des manifestations dans la rue, a des assassinats politiques, a l’exil de centaines de milliers de citoyens burundais, a une tentative de coup d’Etat…
    La ou la mediation de l’EAC et des Nations Unies ont echoue, et meme si les Burundais aimeraient se dire « Nous pouvons regler nos problemes nous-meme », il me semble bien utopique que tout d’un coup ce Forum « se dit pret a piloter le dialogue tant reclame ».
    Je pense que si le Burundi reorganise dans les plus brefs delais des elections reconnues par tout le monde (= parti actuellement au pouvoir, l’opposition, la communaute internationale) alors il n’y aurait plus de problemes (ET PEUT IMPORTE QUI GAGNE CES ELECTIONS: CNDD-FDD?, CNARED?, FNL, UPRONA, OU AUTRE PARTI DE L’OPPOSITION?).

  2. ndayishimiye jeannette

    tout dialogue est toujours une bonne solution. Surtout quand il est proposé au niveau de l’intérieur du pays. La solution des burundais se trouve dans les mains des burundais qui vivent au quotidien au pays. Je peux comprendre que ceux qui ont essayé de renverser le président se soient exilés…normal. Qui n’aurait pas fait la même chose à sa place?
    Le gros problème du Burundi c’est comment négocier la rentrée des politiciens ou société civile qui ont soutenu le putch de près ou de loin, des putchistes eux-mêmes…que ces gens puissent rentrer au pays…non pas à travers l’accord d’Arusha, ça c’est fini!!! mais pour préparer les futures élections! Le Burundi ne peut pas se permettre de retourner en arrière. Les burundais devront adapter la démocratie à leur histoire, à leur culture…mais la solution, ce n’est surtout pas un putch ni un gouvernement en exil. Partout où l’Union Européenne a essayé de le faire, ça a échoué…au burundi ça ne réussira pas non plus!!!! Il faudra beaucoup d’humilité des deux côtés pour trouver une solution…

  3. jerome rubavu

    Kekenwa veut du boulot et il en aura. L’arrogance paie toujours. Qu’il aille demander à Havyarima et Mobutu. Au moins il devrait savoir pourquoi son prédécesseur a été limogé. Parce qu’il a refusé le 3ème mandat. Quand Festus sera retabli dans ses droits le dialogue ne sera pas nécessaire et Kekenwa ne sera pas là. Heureusement !

  4. Kekenwa(?) a envie qu’on sache qu’il est vivant. Oui il survit! Il est deconnecté de l’actualité. Sindimwo parle d’un pas franchi. Dans quelle direction? Un peu de discipline? Quelle dose et qui en a réellement besoin? Ari n’akanwa kubahuka kweli!

  5. Jamil

    Quel dialogue avec quels partis?
    Nyamitwe a dit que le dialogue a eu lieu deja, avant la mise en place du senat et du gouvernement…Dialoguer sous Mr. Kekenwa, alors que Museveni a ete nomme, alors que l’ONU est sur le point de nommer un autre negociateur? Des partis alors que leurs leaders sont exiles, tues, emprisonnes et menaces????

    • wewe ndumva uracarota ya magaburanyama. Dukeneye Dialogue yo kuvugana inge twoteza imbere igihugu none wewe uracibaza bimwe vya Kigobe na Kajaga. Wewe namba uba kuri Mars

Publicité