Justice

Le Forsc exige la liberté de Pierre Claver Mbonimpa « pour l’honneur du pays »

20-05-2014

Les organisations de la société civile réunies au sein du Forsc soutiennent mordicus le président de l’Aprodh emprisonné depuis vendredi dernier et qui comparaît ce mardi devant le parquet de la Mairie de Bujumbura. Elles crient à l’injustice et demandent sa libération immédiate.

Les représentants de la société civile (Forsc, Focode, Olucome, Cosome). Selon Vital Nshimirimana (extrême gauche), le président de l’Aprodh avait répondu à l’appel du ministre de l’Intérieur ©Iwacu

Les représentants de la société civile (Forsc, Focode, Olucome, Cosome), juste avant l’incarcération de Pierre Claver Mbonimpa. Selon Vital Nshimirimana (extrême gauche), le président de l’Aprodh avait répondu à l’appel du ministre de l’Intérieur ©Iwacu

« Il faut libérer Pierre Claver Mbonimpa pour l’honneur de la nation burundaise ! » C’est l’en-tête de la déclaration des organisations de la société civile réunies au sein de Forum pour le Renforcement de la Société Civile, Forsc.
Pour son délégué général, Vital Nshimirimana, le président de l’Aprodh avait répondu à l’appel du ministre de l’Intérieur en avril dernier. « Au cours de la réunion du 21 avril 2014, le ministre de l’Intérieur avait demandé aux représentants (…) de la société civile de contribuer (…) en partageant les informations à leur disposition. » Il s’agissait des informations concernant la présence de jeunes burundais en formation en RDC.

Pour le président du Forsc, Pierre Claver Mbonimpa a comparu à la police judiciaire avec cette intention. Pourtant, regrette M. Nshimirimana, il s’est vite retrouvé être un criminel à ranger parmi les ennemis de la nation qui ne méritent rien d’autre que l’arrestation immédiate. Pour le délégué général du Forsc, la mésaventure judiciaire du président de l’Aprodh prouve « l’existence d’un plan méchamment monté contre lui. »
Mais aussi contre l’association qu’il représente, ainsi que la famille des défenseurs des droits de l’homme. Mais, souligne Vital M. Nshimirimana, ils ne peuvent pas être découragés par cet emprisonnement : « Plutôt, il renforce notre Forsc et nous déclarons notre ferme solidarité envers l’Aprodh. »

Deux poids, deux mesures …

Pacifique Nininahazwe, président du Focode, demande à la justice d’analyser les intentions de Pierre Claver Mbonimpa en présentant ses preuves. Il indique que l’accusation qui lui est faite est que l’une des photos présentées comme preuve est contestée par le parquet. Sinon, rappelle-t-il, le président de la République a lui aussi déclaré publiquement en 2006, au stade de Muyinga, qu’il avait des preuves irréfutables sur un coup d’Etat en préparation.
M. Nininahazwe ajoute que le service national de renseignement a torturé des gens suite à cette déclaration, sur ce qui s’avèrera plus tard être un montage. « Jusqu’à présent, le président de la République n’a pas présenté ces preuves. Faut-il pour autant l’arrêter ? Je pense que l’essentiel est de voir quelle était sont intention à ce moment-là.»

  25   Vos commentaires
  1. Terimbere

    Emprisonnement injuste n’est pas le pire des scénarios!
    Libre au Burundi, me ferait personnellement plus de soucis!
    C’est un sujet très grave, et je pense que PC en était très conscient, mais il a choisi de servir pleinement son pays! Peu de Burundais sont prêts à faire comme lui!
    Je vous jure, si chacun de nous décide de travailler comme PC, et bien notre gvmt changerait de politique en moins d’une heure! Pour dire, que quelque part, on est aussi responsable de ce qui se passe!
    Courage cher PC!
    Il est clair que le gvmt savait ces histoires des Imbonerakures en RDC comme l’a confirmé et ensuite justifié Déo Ngendahayo!
    En effet, cet intellectuel achevé, ancien haut cadre des services de renseignements burundais et membre du parti au pouvoir, a PERSONNELLEMENT expliqué la nature de cette mission.
    Pour moi, le gvmt devrait faire son contraire, cad sortir des mensonges et reconnaitre ces missions et les rendre légitimes (peut-être que les gens cesseraient de s’inquiéter) au lieu de continuer à nier les faits irréfutables et créer les paniques, car personne ne croit à leur fiction!

  2. jewe uwo Mutama Mbonimpa ndamugereranya n’abahanuzi bo muri Bibiliya. Baguma basemrera ku nabi yakogwa. Muze murabe Izaya, Yeremiya na cane cane Amos yiyamiriza abasahura abantu bato bato.

  3. Ntakije Désiré

    Il me semble que le mot « exiger » n’est pas correcte. Merci

  4. Karimanzira Rose

    Iyo société civile y’ubwoko bumwe siyo, yama ivuga ko ivugira abarundi (quels burundais parlent-ils?) ariko abo ivugaira n’abo irwanya baraboneka. Iyo mvugo y’akagaye ya Vital Nshimirimana (ngo nibacire birarura!!!) bategrezwa kuyikosora kuko « kudakubita imbwa bigwiza imisega ».

    • Humu

      Rose,

      Ubwoko kumbure nibwo « bubanguka kuza » mu mutwe wawe iyo hageze kwiyumvira ibiba mu gihugu et c’est ton choix. Mbonimpa (Aprodh), Ndayizeye (Ligue Iteka), Rupfyikiri (Olucome) bose barazwi. Bakora ico bazi kandi wewe ntubasumvya gukunda kino gihugu n’abakibamwo! Aho mwabesheye ngo aba ntabari aha vyarahinyutse tout court! Za societe civile FDD iheruka gu crea zirivhe mbe? Zozo ntizivurwa urazinyegeje….

  5. vios

    Ikibazo ntikiri kuri Mbonimpa et ses ami de la societe civile habe namba ikibazo ni:ABO BANA BANYARUCARI BOBA BARIKO BARAHENDWA BIGISHWA KURASA MURI CONGO? Ibisigaye vyose ni CINEMA nayo mpimba ubu ntawukiyitinya kuko abayiciyemwo ni benshi kandi bayivuyemwo ataco babaye CNDD FDD irabizi neza.
    Ibi vyose ntakindi bivako ataruko Pita ashaka kuguma kubutegetsi inyuma ya mandat zibiri amaze yikinira agapira,kandi azi neza ko bidashoboka.
    N’UBURI KU MUNWA BURAKOROKA UGAHEBA.Ahubwo yoraba ingene yikingira avec ses potes inyuma ya 2015 kuko bazoshiduka bari muyabira batazi niyo bahungira

    Ciao

  6. Jean-Pierre Ayuhu

    Chers amis,
    Ces hommes de la société civile se considèrent comme un pouvoir dans un pouvoir, des hommes au dessus des lois parce que soutenus par je ne sais qui! Durant toutes les années de calvaire qu’a enduré le peuple burundais, où était-elle, cette société civile qui s’attaque systématiquement au pouvoir mais qui refuse qu’un des leurs fasse l’objet de soupson, de sanctions en cas de manquement.
    Laissons la justice faire son travail et si ce Mbonimpa est condamnée, agir si le procès est inéquitable.

  7. Badogoremy

    Wewe wiyita minani izo commentaires zaw ntizubaka nagato, ndazi kurumu dd batumyr nguzurandikivyo ariko wibuke kwatamugambwe ushobora gutwara eternellement, ntawarazi ko UPRONA izohava kandi isanzwe ifise incabwenge zanonosoy amashure yakera yohanze, faites attention de ce que vous etes entrain de faire.

  8. mujenda

    Ewe sha Minani! Urazi ko ejo ashobora kuba ari wewe? Giswaswa arashobora kugucira umugani, ba Rajabu nuko, ubwo rero karashize ingani ushire agati mu ryinyo?
    Ja ngaho urarame ushinye ivyinyo niyo hahunguruka ihando uzokoma induru atawe uyiha. Tout se paye ici-bas mon ami! Tu n’as pas encore le dernier mot! Le CNDD-FDD non plus!

  9. Aaron

    Merci beaucoup a Minani, tu as bien dit beaucoup de choses mugabo twashaka dusabe nyene Pacifique asigure igituma adashaka ko abari muri opposition bahanwa mugabo aba CNDDFDD ngo nibabambwe hagize ikosa bagira. None avugira abarundi canke avugira opposition ? Muce mwiyumvira iyo igihugu kiba kigizwe nabantu nkuko kwiwe aho cogarukira. Canke mwumva nkuwokimuha ngo akirongore yogishikana hehe ? Nabe yiyumvira ivyo ariko aravuga nivyo agira. on ne peut pas precher une chose et son contraire en meme temps.

  10. MANI

    Uwo MINANI ivyo yandika biracuritse naho ari uburenganzira bwiwe. Ikibi ni akanwa. Ari muri ba bantu iyo ibintu bihindutse bakaja mu MPIMBA barenganywa baheza bakavugirwa n’abantu nka PC MBONIMPA. Narindire tu !! na yo MBONIMPA nakomere ku muheto, iyo ataba we isi iba yarunamye.

    • MINANI

      Nimba Mbonimpa ari umugenzi wawe nivyiza ko umuvugira. Ariko ni ukumenye ko irementanya ari amakosa igihagararo cose umuntu aba afise. Kandi turavye imyaka afise n’igihagararo yari afise mugihugu, irementanya ntirimubereye. Ubikunda canka uvyanka, ni akazi kawe. Ico tuzi ni uko yafatanywe itonga mumarementanya.
      Ivyo uvuze vyo ni uko naje MINANI nshobora gupfungwa nkakenera abamvugira canke bamfasha ivyo nivyo kabisa. Mugabo sonzokenera abamfasha canke bamvugira bakoresheje irementanya n’amafoto atariyo kuko vyohava bibakwegera canke nanje bikankwegera. Nzokenera abamvugira bakoresheje ukuri.

      • Gondwanais

        Mon cher ami Minani, il faut savoir bel et bien que la terre tourne, aha turi hari abandi kandi aha turi ejo hazoba hari abandi wavyemere wareka. Nukuri comme conseil wovuga make kuko ntawari azi ko igisirikare cocanzwe kikajamwo abahutu. Nizere ko untahura kuko nta mvura idahita

  11. Mutima

    Attendez-là! Halte! Est-ce que vous êtes en train de demander un procès d’intention? Mbonimpa a présenté ses preuves et on les a vues. Et lorsque quelqu’un présente de fausses preuves à des enquêteurs ou à la justice, cela s’appelle de la fabrication de preuve. Et c’est criminel! Peu importe que ce soit lui qui en est l’auteur (dans ce cas-ci le photographe) ou pas. Maintenant à savoir s’il doit rester en prison ou pas, je ne crois pas qu’il soit physiquement, lui-même en tant que personne, un danger public. Mais ses sorties médiatiques et ses déclarations incendiaires le sont. Pour moi on peut le laisser sortir de prison, à condition qu’il promette de rester sur le territoire national (il pourrait donner son passeport en saisie, en plus d’une caution) et de cesser toute publication en tant qu’individu ou président de son association. Pendant tout le temps que durera son procès.

    Quant à dire qu’il est innocent dans tout cela, je n’en suis pas si sûr. Et d’ailleurs personne n’en est sûr! Mais je sais qu’il n’est pas au-dessus de la loi et que s’il l’a violée, il faudra qu’il accepte d’en subir les conséquences comme tout le monde.

    « L’existence d’un plan méchamment monté contre lui » ou” l’existence d’un plan méchamment monté contre les Imbonerakure »?… lequel est plus vrai? La vérité est ailleurs… et elle semble pencher vers le côté que vous n’aimerez pas qu’on désigne. À chacun de choisir le sien!

    Depuis quand au juste les plans sont-ils ourdi par ceux qui ne les ont pas initialement déclenchés? Vous ne croyez quand même pas qu’on décide d’arrêter un homme de la trempe de Mbonimpa (avec ses relations) sans avoir tenu un conseil au préalable!

    Et n’était-ce pas plutôt une intention de nuire? Tout dépend du point de vue où l’on se place… Et l’autre côté n’avait pas nécessairement tort!

    • Mthukuzi

      Nul besoin de ma part d’ajouter un commentaire. Tout y est. Faut que ces gens fassent preuve de modestie et se soumettent à la loi. De toute facon, ils savent desormais qu’ils sont justiciables comme le reste des Barundi.

  12. MINANI

    La société civile crie pour la libération de Mbonimpa! En Kirundi on dit: « IMIBOROGO Y’IMPONGO NTIBUZA IKIBIRA GUSHA! »

    Uwo pacifique Ninihazwe, avec son arrogance et son irrespect envers les autorités, il se croit plus intelligent que les autres, il se retrouve plutôt bête. A l’époque, le président de la République n’a rien présenté comme preuve falsifiée. Si Mbonimpa n’avait pas présenté une photo téléchargée sur internet, il ne serait pas en prison. En justice, vaut mieux ne rien donner que donner de fausses « preuves » car là vous devenez menteur. Encore, le président de la République n’est pas imputable car il travaillait sur les rapports du SNR. Or, Mbonimpa est lui-même rapporteur et accusateur, donc doublement coupable. Il ne faut donc pas comparer deux choses qui n’ont aucun rapport.

    Mais on comprend les agissements de Pacifique NININAHAZWE:
    1. C’est lui qui a répandu la rumeur que les forces burundaises de maintien de la paix (Somalie, Centrafrique, …) vont être chassés des missions de l’ONU (là je l’ai suivi moi-même à la radio). Il a peur que la justice lui demande des preuves un jour et qu’il se retrouve lui aussi à Mpimba;
    2. Il fait partie de ceux qui ont écrit Ban Ki Moon parlant de la distribution des armes et du génocide. Or, le BINUB vient de se rétracter et Pacifique comme Léonce ont peur que la Ministère public se charge du dossier et leur demande des preuves: il se retrouverait à Mpimba;
    3. Enfin, Mbonimpa emprisonné et démasqué, le FORSC et FOCODE perdent sur deux plans:
    a) La population burundaise et les bailleurs ne vont plus leur accorder du crédit, ce qui va réduire leurs sources de financements si la diplomatie de l’Etat met de la force pour contre-attaquer;
    b) Mbonimpa, le seul Hutu mis en avant dans l’oligarchie Forsc n’étant pas sur la première ligne de front contre le Gouvernement, il y aura inévitablement relâchement de la force car toute action ou mouvement sera interprété comme ethnique, la société civile étant quasi TUTSI-UPRONISANTE (moins Mbonimpa).
    c) Le Muzungu tolère le mensonge mais ne digère jamais que le mensonge soit étalé sur la place publique. Les Ambassadeurs de France et de Belgique savent que l’Etat sait que ce sont eux qui donnent du poids en finançant les activistes de la société civile. Le mensonge de Mbonimpa démasqué, ceux-ci vont réduire leur appui craignant d’être considéré comme complice des mensonge;
    DANS TOUS LES CAS, C’est le FORSC et Pacifique (focode) qui seront les grands perdants car Mbonimpa (Aprodh) ne recevait que des miettes des retombées de cette indigne propagande contre leur nation.

    Pacifique NININAHAZWE crie tous les jours qu’il faut lutter contre l’impunité. Et voilà que son complice attrappé, il demande que l’Etat face l’impunité. Quelle contradiction. Possible que c’est lui qui a donné la fameuse photos à Mbonimpa car ceux qui connaissent le vieux disent qu’il ne connaît même pas manipuler l’ordinateur. Pour dire que ce n’est pas lui qui a téléchargé la photo de malheur.

    Au lieu de crier à contre-sens, mieux vaut arrêter les nouvelles stratégies car les premières démasquées! Il en va pour votre survie économique les gars! Et surtout, un conseil gratuit à Monsieur Pacifique: Si tu ne changes pas ou si tu ne modères pas ton langage, surtout en annonçant des choses dont tu es sûr de détenir les preuves irréfutables, le prochain candidat au Grand Séminaire de Musaga c’est toi. Tolérance zéro aux menteurs! Et on vous connaît déjà, personne n’ira dans la rue pour vos mensonges.

    • KABADUGARITSE

      Analyse pertinente. Comprendra qui veut!

      Là où c’est plus fort c’est que le Muzungu ne soutient jamais, ou le fait plutôt moins, une activité dont les acteurs montent tout dans groupe mono-ethnique. Car dans ce cas cela s’apparente à une lutte entre ethnies. Ce qu’il n’avalise que très rarement. Ainsi notre « Société Civile » vient de perdre un allié de poids car Mbonimpa était le seul qui colorait le groupe. Et … on le mettait en avant: « Voyez-vous! Ce qui est dit et confirmé par un des leurs n’a pas besoin d’être vérifié! »

      • Kabaza

        Umuntu abuze argument muri kino gihugu aca atangura ivyubwoko….iyo apparence ya lutte entre ethnie ga mama uvuga nta logique ikoresha?
        hari umuntu ari hanze y’iki gihugu canke indani atazi ko CNDD iri corrompu, y’ica, la vie devient de plus en plus cher, abarimyi batari encadre kandi aribo igihugu kizigako ubukiriro…? Ukeneye ko abahutu aribo babivuga kugira uvyemere canke ukeneye ukuri? C’est vraiment domage …
        En plus tout le monde semble oublier la question…y a t’il des burundais en DRC oui ou non?

    • Barakubeshe

      Derriere ton semblant de bon francais se trouve une serie de contre verites cher Minani. La grande question est de savoir si les Imbonerakure sont au Congo ou nom. La photo importe peu. en aucun cas et en aucune facon, une personne ne devarit etre poursuivi pour une pretendue fausse preuve alors que les faits allegues sont vrais. Et l’arrestation de Mbonimpa n’est que diversion mal dirigee. Encore une fois le systeme DD se fourvoie. Mbonimpa lui, et la societe civile, sortiront encore une fois renforcee de cette epreuve et le gouvernement et ses outils de repression en sortiraient diminue, s’ils n’avaient pas deja atteint le fond.

      • Uwakera

        Et d’après vous M. ou Mme BARAKUBESHE, comment prouver un fait sans preuves (pardon de la totologie)? Ou comment affirmer qu’un fait est vrai alors que les preuves présentées sont fausses?

      • MINANI

        Mon ami, bwabundi ntibabeshe izina niryo muntu BARAKUBESHE kabisa. Hanyuma barya avuga ko ari imbonerakure bapfiriye muri Congo bakaba baje kumwitwarira ko yabataze urupfu wobisigura gute? Mugenzi, naho woba ubeshejweho na APRODH, emera akabi urakuze. Ubu hasigaye aho gusaba ikigongwe au lieu yo kwitera ijeke!
        Canke niwaba ariwe wamuhaye arya mafoto y’amanyanga naho ishikane bagupfunge hanyuma umuzehe bamurekure!

  13. KABADUGARITSE

    Rero muri make NININAHAZWE aremeye ko MBONIMPA yabeshe! Et … le même MBONIMPA souhaitait voir si son mensonge peut être égalé à celui du Président de la République!

    • Mugabo

      None uracakekeranya ko Pacifique na Vitali bazi ko Mbonimpa yabeshe!!!
      Erega iri ni iremenetanya ryateguwe n’iyi societé civile ngo Mbonimpa bamukwegere.
      Aha naho bariko baruduhenda ngo barababaye bariko baratamba kuko uno mutama yaguye mu mutego bamuteze.

    • Sérieusement

      hahahahaaaaaaaaaaaa. urantwengeje serieusement! mais ton commentaire est pertinent

  14. KABADUGARITSE

    Jewe nibaza ko NKURUNZIZA yagiye muvyo atazi!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité