Culture

Le Festicab pour relever le défi du long-métrage au Burundi

Le Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi (Festicab) dispense une formation en écriture du film long métrage à l’endroit de 15 jeunes. 10 jours de formation intense du 25 novembre au 6 décembre.

Léonce Ngabo, président du Festicab : "Nous voulons passer du court au long-métrage, au Burundi" ©Iwacu

Léonce Ngabo, président du Festicab : « Nous voulons passer du court au long-métrage, au Burundi » ©Iwacu

« Avec les 5 années d’expérience, le Festicab se veut suffisamment avancé pour passer des films courts aux longs métrages, afin de réaliser le cinéma authentique du Burundi », fait savoir Léonce Ngabo, président fondateur du Festicab.
Prochainement, avec le passage de l’analogique au numérique, insiste-t-il, le nombre des chaînes de télévision va s’accroître d’où la nécessité d’une grande production cinématographique pour répondre à la demande des cinéphiles. Sans oublier que le Burundi regorge de talents en matière cinématographique. « Nous comptons instituer le film long métrage, lors de la prochaine édition du Festicab, », signale-t-il.

Quant à Serges Alain Noah, formateur, « le cinéma n’est pas un travail d’amateurs. C’est une affaire de professionnels », d’où la nécessité de former les cinéastes. Ce ne sont pas les moyens qui font le bon film, mais plutôt la technique d’écriture du scénario.
Pour rappel, le seul film long métrage burundais reste Gito l’ingrat des années 90. Un autre de Roland Rugero « Amaguru n’amaboko » et « Au-delà des collines » de la Benevolencia sont en cours de production pour la prochaine édition du Festicab.

  5   Vos commentaires
  1. Vuvuzela

    None kuba DD n’igicumuro? Gukora nabi nivyo bibi. Au moins Ngabo essaye de reanimer umwuga, ne tue ou ne fais tuer personne, directement ou indirectement. Des DD bons existent, akaba ari murabo, que vive lui et son DD bon.

  2. Mugisha vales

    Je haraciye imyaka nunva ngo festicab ya Ngabo Léonce ,none ayo ma Filme arihe kuri youtube ngo turatire ijisho ,ayo nama Theatre s’ama filme ,Ivyo mbona gusa Ngabo aba ashaka atwereke ko agihema si non« YARAZIMYE»

    MUGISHA

  3. King James

    Ivyo mu Burundi ni akarimi gusa!!! We Ngabo twereke ivyo mwakoze, dushaka kubona ama cinema yanyu et non du bla bla bla!!

  4. Macumi

    Ibintu vya Leonce Ngabo ntakigenda biguma ari vyabindi imyaka yose alors que yarakwiye gutera imberecane.Umuntu kuvyukuri abiravye neza kuva aho aviriye Montreal yarasubiye inyuma en plus sindavyumva ingene bicumbagira kandi ari umu cndd fdd

  5. Coup de chapeau Mupao Ngabo. Je suis fier de vous. Vous inspirer et faites honneur a tous les artistes burundais.

Publicité