http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/09/USAID-18-SEPT-Cross-cutting-DG-Advisor-website-2017_10-1.pdf
Transports

Le drame des uns est la manne des autres

17-07-2017

Le maire a décidé la délocalisation des parkings de la gare du nord vers le marché du Cotebu, il y a plus d’une semaine. Un véritable coup de massue pour certains.

Les bureaux de l’agence Volcano fermés à la gare du nord.

Chez les propriétaires de maisons, de gargotes, les grossistes… la mesure de délocalisation des parkings de la gare du nord vers le marché dit Cotebu a occasionné des pertes énormes. « C’est la mévente. Il n’y a plus de clients. Je pouvais vendre deux bidons de 20 litres par jour. Et le bénéfice oscillait autour de 4000Fbu », confie un vendeur d’huile de palme, rencontré sur place. Tout l’avant-midi, il arrive difficilement à écouler quatre litres.

Idem pour les propriétaires des maisons qui abritaient les bureaux des agences de transport. « C’est une grande perte. On ne s’attendait pas à ce départ précipité. On parvenait à ’encaisser plus de deux millions de Fbu par mois», confie B.K.

Les locataires sont aussi déboussolés. « Moi je venais de travailler trois mois après le paiement d’une avance de cinq mois. Et voilà que tous mes clients sont partis. Que dois-je faire ? », se lamente un gestionnaire d’une gargote à la Gare du nord. Et de confier qu’une clause de son contrat l’oblige à épuiser son avance avant de partir. Aujourd’hui, il ne parvient même pas à avoir vingt clients par jour, alors qu’auparavant, l’offre était inférieure à la demande

De son côté, un grossiste indique qu’avant cette décision, il pouvait avoir plus 2 millions de Fbu par jour. Actuellement, il peine à avoir400 mille de Fbu.

Des lamentations au départ de la gare du nord, des lamentations à l’arrivée dans ce nouveau parking du Cotebu. « Ce n’est pas vraiment un endroit approprié. Pas de toilettes, pas d’abris, pas de restaurants », décrit un chauffeur de bus. Cet endroit est envahi par une odeur nauséabonde. Il redoute déjà des maladies, comme le choléra.

D’autres exultent…

La redynamisation du marché du Cotebu et la lutte contre le banditisme sont les principales motivations de cette décision, selon le maire, Freddy Mbonimpa. Par ailleurs, il précise que la Gare du nord n’était pas faite pour le commerce. « Avec ces parkings improvisés, il y avait trop d’accidents », s’est-il contenté d’expliquer.

Concernant les lamentations des nouveaux arrivants, le maire promet des réponses adéquates progressivement.
Les propriétaires de gargotes, de maisons à louer aux alentours du marché du Cotebu jubilent. « Aujourd’hui, je parviens à terminer 20 kg de farine de manioc par jour, alors qu’avant c’était à peine 9 kg », se réjouit un propriétaire d’une gargote, tout près du Lycée Saint Luc. Il dit empocher au moins 30.000Fbu de bénéfice par jour. Pour satisfaire sa clientèle, il a engagé quatre nouveaux cuisiniers.

Un propriétaire d’une cafétéria révèle que ses entrées journalières ont triplé : « Le matin, j’ai trop de clients. Il y en a même qui font des commandes la veille. » Il remercie vivement le maire de la ville d’avoir pris cette décision.

Les loyers des maisons d’habitation ont explosé. « Une chambrette qui était à 100 mille Fbu est désormais louée à 200 mille voire plus », confie un propriétaire d’un petit magasin aux abords de ce marché.

Ce dernier indique que même les maisons, qui étaient encore en chantier, ont trouvé des locataires. Et certains acceptent volontiers de contribuer dans le finissage des travaux.

  6   Vos commentaires
  1. roger crettol

    Comme dans les polards classiques, la bonne question est « cui prodest scelus ».

    On ne parle que des perdants – mais il doit bien y avoir des gagnants …

  2. Karundi

    « On parvenait à ’encaisser plus de deux millions de Fbu par mois», confie B.K. » soit 24 millions par ans! Barageze kuyemera. Izo revenus zahora ziba déclarés au fisc!!! Acha sha!!!

    • Mafero

      @Karundi: Est-ce qu’au Burundi on travaille pour le fisc ou pour son auto-développement? Ce Karundi est contre l’initiative privée, raison pour laquelle le pays s’enfonce dans le sous-développement.

      • Habwawihe Pierre Claver

        Mais le fisc doit aussi avoir sa part cher Mafero. On declare ses revenus pour que le fisc analyse ce qui lui revient. A part que c’est faux ce que déclare ce Monsieur, une déclaration au fisc est obligatoire dans d’autres pays organisés

        • Mafero

          @Habwawihe Pierre Claver: Justement j’avais posé cette question en connaissance de cause. Dans les pays bien organisés, déclarer ses avoirs au fisc est un acte patriotique, car tout le monde connaît la destination de l’argent collecté par le fisc.. Mais dans les pays fantôches comme le Burundi où il n’existe presque pas de Services Sociaux, où pour renouveler les infrastructures que la colonisation nous a léguées on doit toujours faire recours aux institutions qui « baillent » des fonds ou contracter des dettes, il m’est justement difficile de comprendre le rôle du fisc au Burundi.

        • Mahoro

          « Dans d’autres pays organisés » là c’est bien dit.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité