Archives

Le Conseil de Sécurité plus que divisé sur le Burundi

29/04/2016 Christian Bigirimana 8
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. mariya Budangwa

    @Mudy

    Ishinge mugira copie-coller yivyo muri 1994 ngo niho amahoro azoboneka barabahinyuye, mubure guhinduka maze twes’Abarundi dushakir’umuti w’ibibazo vyacu ngo mpaka amahanga aje niho tuzokira.

  2. Kagabo

    Ingorane z’uburundi zihagaze ku bubeshi, nico gituma zidashobora gutorerwa umuti , atari ukuvavanura n’ikinyoma. Umuti ukaba urabonetse, hari qlq part ukuri kuri. Rero nibakurondere induru zizoca zihagarara.

  3. Marie claire

    Akibazo c’uburundi kizotorerwa umuti n’abarundi nyene. Hagezeko abapoliticiens bicara hamwe batorere umuti ingorane ziri mu Burundi kuko abanyagihuku bararushe.

  4. kurikuravugwa martin.

    si c’est pas samantha power qui veut cette police,moi,je ne trouve aucune importance de cette police car le probleme des burundais est de ne pas parler la verite,s’atteler a des mensonges pour influence l’opinion internationale.une partie des burundais opposants guide par des interet americo-occidental a ete fortement manupile et a voulu nous vendre vivant avec l’aide diplomatique de ce samantha power qui reclame pour nous une force policiere de 3000.nous sommes independants,souverains il faut le savoir.

  5. Fofo

    Qu’il viennent ou non, ma question n’est pas là! J’aimerais que l’ONU nous dise comment vont-ils opérer! Seront-ils positionnés sur tous les coins de rue de Bujumbura pour surveiller les mouvements? Pourront-ils garder tous les cabarets, marchés, lieux publics, …? Pourront-ils patrouiller toute la ville de Bujumbura? Une chose dont je suis sure il n’y aura aucun changement car les burundais sont des caméléons: la journée mouton, la nuit lion! La seule solution possible c’est un dialogue french et sincère!

  6. Mudy

    Birateye agahinda,u Burundi wokwibazako ari igihugu kiri kuyindi isi atari iyo turiko.Nyuma y umwaka ibiriko biraba ntibabibona kweli???Ubu nyuma bazovuga ryajambo ryo muri 1994 ngo ntavyo baribazi!!!Birateye agahinda.

  7. eric

    abobapolice bazohagarara mububare!!!mbegabasha ntibiyumvira

  8. Mambo

    Nibareke guta umwanya baharira twamaze gutimba tuzokemura ikibazo! !

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

359 utilisateurs en ligne