http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Politique

Le CNC contre Pierre Claver Mbonimpa ?

18-08-2014

Depuis la décision du Conseil National de la Communication (CNC) d’interdire à la RPA la diffusion des témoignages de Pascal Bizimana, les réactions continuent de fuser. Contre ce qui est qualifié « d’acharnement contre Pierre Claver Mbonimpa. »

Pacifique Nininahazwe ©Iwacu

Pacifique Nininahazwe : « La décision du CNC viserait à enfoncer Pierre Claver Mbonimpa » ©Iwacu

Les témoignages de Pascal Bizimana, qui se dit ancien membre de la formation paramilitaire à Kiliba Ondes, semblent créditer les déclarations du président de l’Aprodh. Pour le Pr Gertrude Kazoviyo, secrétaire de la ligue des droits de l’homme Iteka, le CNC a le devoir de faire la promotion de la protection du journalisme. Il ne devrait pas, selon elle, demander que ce citoyen arrête ses témoignages. Mme Kazoviyo ajoute que cette décision du CNC a des conséquences sur la recherche de la justice et que les citoyens ont soif de connaître la vérité sur l’emprisonnement de Pierre Claver Mbonimpa. D’après elle, quand il y a des citoyens qui fournissent des informations en rapport avec ce dossier, ces dernières devraient normalement aider la justice à bien faire son travail, en libérant Pierre Claver Mbonimpa. « Empêcher que les détenteurs de ces informations les livrent, c’est porter préjudice à un jugement équitable en faveur de Pierre Claver Mbonimpa. »

Pour Pacifique Nininahazwe, président du Focode, les autorités burundaises font tout pour que la vérité sur les entraînements paramilitaires au Congo ne soit pas dévoilée. Il s’étonne que le CNC interdise ce qui pourrait blanchir Pierre Claver Mbonimpa, alors qu’il ne dit mot lorsqu’il s’agit de le charger. Pour lui, c’est comme si toutes les institutions du pays s’étaient liguées contre une seule personne.
En rappelant les zones d’ombre dans l’arrestation du président de l’Aprodh et le refus de lui accorder la liberté provisoire, signes de l’impartialité de la justice, M. Nininahazwe s’étonne des décisions du CNC. Pour lui, tout ce qui peut disculper Pierre Claver Mbonimpa ne doit plus passer sur la voie des ondes.

Mais, s’étonne-t-il, tout ce qui peut l’enfoncer encore plus peut est autorisé : « Lorsque vous écoutez l’émission Akabirya qui passe sur la radio Rema FM, depuis l’arrestation de Pierre Claver Mbonimpa, aucun jour ne passe sans qu’on parle de lui. Même si on l’insulte, même si on le salit de la pire des manières, le CNC ne dit rien du tout. C’est-à-dire que tout ce qui peut enfoncer M. Mbonimpa ou ternir son image est permis par le CNC. »

  22   Vos commentaires
  1. Aaron

    Jusqu’a present je ne comprends pas les mobiles qui poussent Kazoviyo Pacifique Vitali a aller jusqu’a meme defendre ce que la communaute internationale a demantie,ainsi que le gouvernement Burundais et Congolais. On dit en Kirundi : » Akosho kosha imbwa kuvumba itari buronke » . Je crois que vous ne savez pas ce que vous faites car vous ne faites qu’irriter les gens ce qui peut meme prolonger le sejour de P C Mbonimpa au grand seminaire de Mpimba. Le CNDDFDD ne gouverne pas par peur et nous savons combien Mbonimpa a fais tout ca par denigrement croyant etre intouchable. Je vous le dis et je vous le repete monsieur Pacifique et consort vous avez de la chance car Radjabu est en Prison s’il etait toujours la vous ne sortiriez pas vos langues ou vous seriez a Mpimba ou en Belgique. Vous avez trompe Mbonimpa un hutu et il est en prison, maintenant vous trompe un autre qui ne sais meme ou est Kiliba et lui a la chance de ne pas aller a Mpimba mais il vit dans la clandestinite et dans peur totale.
    En conclusion Mbonimpa narenguke muri sentare akubitwe intahe mu gahanga naye kuvuga ngo bariko baramurekura nakagayane ntikoba ako intumbero zanyu turazizi muracari muri bimwe vya kera ngo igikere ntigisasirwa ikirago.

  2. alal

    Je peux me tromper, mais je trouve le titre de l,article très tendacieux!!!

  3. Godefroid

    Monsieur Pacifique, Excusez moi du terme mais vous ete la personne la plus arrogante que j’ai connu dans ma vie. Mais je voudrais vous rappeler que le temps ou vous faisiez la pluie et le beau temps au pays de Mwezi Gisabo est revolu. Toujours Pacifique qui a raison, Pacifique qui a le monopole de la verite. Voila la liste des victimes de vos mensonges et manipulations qui s’allonge avec ce pauvre Pascal Bizimana, qui lui aussi risque de rejoindre Mbonimpa et malin que vous etes « Uriko urajandajandira nk’indosho mu nkono ». Lorsque vous osez dire: « Lorsque vous écoutez l’émission Akabirya qui passe sur la radio Rema FM, depuis l’arrestation de Pierre Claver Mbonimpa, aucun jour ne passe sans qu’on parle de lui. Même si on l’insulte, même si on le salit de la pire des manières, le CNC ne dit rien du tout. C’est-à-dire que tout ce qui peut enfoncer M. Mbonimpa ou ternir son image est permis par le CNC. » Vraiment je sens le froid au dos et vous n’avez pas honte de le dire, puisque c’est exactement la meme chose que vous dite chaque jours sur les « Imbonerakure  » pour noircir l’image du pouvoir en place. Abavuze ko « Ayo uwundi mugabo aryoshe guhotora » ntibabeshe

    • Kovu

      Quand je pense au mot  »arrogance » dans le contexte actuel burundais, je ne pense pas à M. Nininahazwe, je pense plutôt à ces quelques exemples tirés des actualités des deux derniers mois :

      – Le gouverneur de Cibitoke qui gifle publiquement le président de l’association de football
      – Un jeune imbonerakure qui menotte un mutama parce qu’il refuse de payer 500Fbu pour financer de force le CNDD
      – Le maire de la ville de Bujumbura qui impose des comités aux commerçants du marché de Kinama
      – Le porte-parole du SNR qui menace les démobilisés qui oseraient se prononcer sur les entraînements au Congo
      – L’interdiction formelle d’exprimer son opinion lorsque celle-ci ne va pas dans le sens de ce que veut le pouvoir (emprisonnement de M. Mbonimpa et refus irrationnel de le relâcher, interdiction de diffuser une chanson qui dérange, interdiction à M. Rufyiri de faire grève, interdiction de klaxonner :-), interdiction, interdiction, interdiction, la liste est longue…)

      Ce que l’on reproche à M. Nininahazwe, c’est le fait qu’il refuse de se taire lorsqu’il voit des choses qui ne vont pas dans le pays. Je comprends bien le gêne que suscite ses propos car ces derniers se basent sur des faits et des arguments rationnels. Au lieu d’avancer des contre-arguments, on préfère le traiter de tous les noms.

      Sachez, M. Nininahazwe, qu’il y a des personnes qui apprécient le travail que vous faites, Dieu seul sait où on en serait s’il n y avait des voix comme la vôtre qui ne se fatiguent pas de dénoncer ce qui va mal, dans l’espoir d’être entendu.

      • Merci Kovu,

        J’ajouterais des policiers qui s’introduisent la nuit dans les hôtels de Gitega pour racketter les clients
        Le gouverneur de Makamba qui s’attaque publiquement à une personne de sa province en disant nzomuhiga buhongo.

        Un policier qui tabasse à mort ses supérieurs sans être inquiété

        Peut être que Godefroid et autres DD voudraient qu’ibintu nkivyo atahandi biba au monde sauf ici biba abantu bose bagahora.
        Dans votre acharnement sur Pacifique je ne vois nulle part muvuga aho yabeshe et je vous informerais qu’hier le porte-parole de la Monusco a publiquement affirmé qu’ils n’ont jusqu’à présent fait aucune enquête sur les histoires de kiliba.
        Vous êtes notamment les seuls au Burundi à croire que les imbonerakure sont des anges.

        Va i buzimu muje i buntu ahubwo

  4. att

    Pour une raison mystérieuse qui reste à découvrir, le mouton a mangé de la viande!

    • nivyo

      Lol

    • kaze

      Surement que tues ignorant, voir même un illettré att. Seule ces deux catégorie de gents peuvent encore soutenir des atrocités pareille dans le 21eme siècle. Mbonimpa est une nouvelle victime de la vérité sortie de sa bouche (comme le prince Gwagasore), Puis Pacifique, le peuple burundais soutient vos activités et vous encourage, seule une insignifiante minorité des burundais, surement ceux qui commettent ses crimes ignoble, son contre de telle bonne activité d’ordre d’intérêt national

  5. Kovu

    Ce que nous voyons maintenant au Burundi, comme ces emprisonnements arbitraires et ces collectes de cotisations forcées, est très inquiétant. Si le pouvoir a osé s’en prendre à l’un des rares bashingantahe incontestés de notre pays actuellement, qu’en sera t’il, en 2015, du petit paysan sur la colline Matongo qui affichera son appartenance à un parti autre que le CNDD?

    Ca fera bientôt 100 jours, 100 JOURS, que M. Mbonimpa croupit en prison pour avoir alerté le peuple burundais d’un possible danger. Et maintenant on s’en prend à tous ceux qui fournissent des preuves de ce qu’il avance. On s’en prend même à leurs familles.

    Si les Nations Unies et la Communauté Internationale tiennent tant à ce que nous ayons des élections pacifiques en 2015, et que le Burundi ne retombe pas dans la violence (si ce n’est pas trop tard), ils doivent conditionner le financement des élections à la libération de M. Mbonimpa.

    Car le cas de M. Mbonimpa n’est que la pointe de l’iceberg de ce dont ces gens sont capables.

  6. Datus

    L seul problème des burundais est que personne ne peut oser dire la vérité quand ses parents ou lui même sont dans tel ou tels postes politiques. C’est le Cas des ce Ayuhu par ex., il doit ou ses parents doivent profiter des dividendes… mais quand il ne sera plus au poste la vision reviendra azoca atangura kubona ko abategetsi bakora amakosa!!!! C’est ça ntawuvugana indya mu kanwa !!!!!!

  7. Jean-Pierre Ayuhu

    On reprend les mêmes, et on recommence comme si les faits et les événements ne nous apprend rien…Je parle ici, encore et encore une fois de cette société civile qui hélas, persiste et signe dans l’acharnement contre le peuple. En effet, qui s’attaque aux institutions de manière éhontée, s’attaque au peuple.
    Le peuple survivra,
    Il a connu pire, massacre, humiliation, camps de réfugiés, apartheid dans les écoles, administration, dans la justice, police, armée..et pourtant le peuple a survécu…

    Kazoviyo, Ninihazwa et autres, voulez-vous décréter la fin du peuple? Trop tard.
    Gira amahoro

    • Pioneer

      Pathétique. PC Mbonimpa fait-il partie de TON “peuple” libéré?

    • Mugisha L.

      M. ou Mme Ayuhu
      De quel peuple parlez-vous?

    • hahaha…C’est plutôt le Cndd-fdd qui veut décréter la fin du peuple, à voir seulement ses actes contre le Burundi et son peuple!

    • Wise

      AYURU jewe ndakwingize unsigurire le mot PEUPLE ico ivuga muri context burundais kuko i am very confused. Nuwundi yoba abizi ambwire naho atoba ari AYURU. Hama umuntu yabuze reellement nka Father ,mother ,uncle na bandi mu ngwno zabaye arababara akaguma arondera yuko la Justice yotora inyishu. DATUS avuze ko AYURU ari mubantu bakomeye muri ico gihugu

      None ga mwana wa mama AYURU au lieu yo kuguma ubabara uko utatatwereka ico turi bukore ntiwokoresha all intellect you have kugira ufashe ibintu bigende muburyo.

      Hanyuma i am not aware yuko the concept of such intagible identity zubuhutu , ubututsi, ubuzungu,… stem from intellect . Ariko Reseachers say that when feeling of ownership is oriented toward targets like identity nkizo zubuhutu n’ubututsi ,negatives consequence can arise nkizo zukubona ko hari abantu bamwe babuze abandi ukamenga ntaco
      If you believe in learning ,you can learn everything you want such as to have empaty , faireness even forgiveness naho ngezaho vyanka nka taka la CPI kumabi igihugu cabonye.
      Just look at the key tenents of two theories namely pyschological ownership theory and cognitive motivation of moral identity .Ntuhave wiyumvira ngo ni aba pyschologists bashobora kuzumva gusa kuko zirakoreshwa naba economists, nabandi beshi

      Niwirambire ncuti

  8. Kazivyi

    Mes chers amis je pense que la campagne des fausses informations doivent prendre fins d’une manière ou d’une autre, je tiens personnellement à saluer les bonnes décisions de la cnc de prendre les taureaux par les corners. Quand une radio peut oser de vouloir manipuler l’opinion public par des propos nos vérifiés comme celui que nous avons entendu la semaine dernière d’un certain Bizimana Pascal c’est une honte!!! Nous disons: Shame on you RPA!!!!!

  9. GUCCHI

    A l’armée on dit: Le feu attire le feu. Alors acharnement contre le Gvt appelle acharnement contre les anti-Gvt, que voulez-vous, ce n’est que normal sur cette terre des humains. Kazoviyo/Pacifique ntibakwiye, mwari kwongerako Vital /Gabriel
    Muga ni bapfe kumurekura inzigo ntiyubaka

    • Mugisha L.

      we turatahurana en partie : Nibamurekure inzigo y’inzikira ntiyubaka, irasambura.

  10. ariko ga yemwe bino bintu Pacifique atubwira nivyo.. Jewe ndabona umenga notre pouvoir exagère dans l’art de faire ce qu’il ne faut pas faire. En effet, parfois je me demande si vraiment le CNC roule réellement pour notre pouvoir. Je trouve que le CNC se comporte comme de simples affairistes qui se font de l’argent sans vouloir du tout chercher à soigner l’image de notre pouvoir trahi par les siens essentiellement.

    Vive le Cndd-Fdd! Vive Nkurunziza

  11. Ce qui me parait bizarre, c’est cet acharnement des services de renseignement contre les frère de Pascal Bizimana. Si réellement le pouvoir ou la clique qui le détient sans partage ne craint rien dans ses déclarations, alors pourquoi cet acharnement?! Cela est un signe que le pouvoir Nkurumbi Pierre craint un hic. Et comme le malheur ne vient pas seul, le récent rapport ONUSIEN qui disait qu’il n’y a pas d’entrainement militaire au Congo a été réfuté par le porte parole de la MONUSCO. Le pouvoir qui s’était félicité a vite déchanté craignant ainsi de graves pièces dans l’article 15.

    Chers frères DD, éviter de construire le Burundi sur du sable!

    • aba bantu bo muri societe civile baraturuhishije caaane kuberiki bari tetue?..Pacifique et ses allies medias ugo nurwanko banka abategetsi bubu gusa uwobarondera yobatora kuko biboneka ko bamize akabuye ka Micombero BUYOYA bagaza!!

Publicité