Politique

Laurence Ndadaye : « Justice pour le héros de la démocratie»

20-10-2017

A la veille de la commémoration de l’assassinat de Melchior Ndadaye, premier président démocratiquement élu, son épouse demande que son dossier ne soit pas traité par la CVR. Elle assure qu’il est avancé : «Il est à la Cour de cassation depuis dix-huit ans. »

Laurence Ndadaye : « Les commanditaires n’ont pas été inquiétés. »

Mme Ndadaye réclame tout de même à la justice de reprendre les enquêtes. Elle soutient que c’est possible. « Il y avait des lois qui n’étaient pas adaptés, mais elles ont été amendées.»

Au sujet de la sentence rendue par la Cour suprême, elle évoque une parodie de justice : «Ce sont des militaires les moins gradés qui ont été jugés. Les commanditaires n’ont pas été inquiétés.» Parmi les 79 individus arrêtés, 50 ont été libérés, 15 ont fui et 14 détenus.
Elle se garde de citer des noms. « Ce n’est qu’au tribunal où l’on peut accuser. »

L’épouse de l’héros de la démocratie fustige que le dossier reste pendant. Avant de se demander pourquoi dix-huit ans de silence : «Est-ce que le procès n’intéresse pas pour qu’il soit porté en délibéré.» Elle confie qu’elle continuera la lutte pour que justice soit rendue.

Melchior Ndadaye a été assassiné dans la nuit du 21 octobre 1993 avec ses proches collaborateurs. Notamment, le président de l’Assemblée nationale, Pontien Karibwami et son adjoint Gilles Bimazubute.

  22   Vos commentaires
  1. Gacece

    Rwagasore a contribué à libérer les Burundais des colonisateurs. Ndadaye a contribué à libérer les Burundais d’eux-mêmes! Tous les deux ont payé le prix ultime, mais ils ont tous deux gagné contre des ennemis de la liberté. Pour la paix, c’est une combat qui restera continuel.

    • juju

      Il nous faut un autre Ndadaye pour continuer le combat contre les ennemis actuels de la liberte et de la paix meme s’il faut payer le prix ultime. Sans tuer personne bien entendu.

  2. RUGAMBA RUTAGANZWA

    En réécoutant les discours de feu M. NDANDAYE sur You tube, surtout celui prononcé à Mabanda, peu avant son assassinat tragique, je me rends compte à quel point ce héros de la démocratie était un grand homme. Un homme digne et d’une intelligence extraordinaire. En termes de magnifiques discours inspirant, il est comparable à Rwagasore et je pèse mes mots. Des Hutu comme lui, nous en avons beaucoup besoin… ! Ceux au pouvoir actuellement devraient s’en inspirer au lieu de s’accrocher seulement, contre vents et marais, sans rien apporter au Burundi. . .. !

    • Niyomugisha

      @ RUGAMBA RUTAGANZWA

      Comme la plupart de certains Burundais malintentionnés (je dis bien la plupart de CERTAINS, donc, une majorité dans une minorité minable !!) , vous cachez mal votre « mauvaise graine » ! Je vous cite:  » Des Hutu comme lui, nous en avons beaucoup besoin… !  » . Moi je vous ajoute que des Tutsi et des Twa et d’autres Burundais non classifiés ethniquement (parce qu’il y en a), toujours comme lui, nous en avons beaucoup besoin … ! Le Burundi a juste besoin d’un Homme (ou d’une Femme) politique de vision. Capable de voir plus loin que son NEZ … (dans le propre que dans le figuré !!).

      • Nukuri Bastien

        MR RUGAMBA RUTAGANZWA,J,ai lu souvent tes interventions et j,ai constate sans me tromper que tu dois etre du petit groupe des radicaux operant de l,etranger surtout du canada.Niyomugisha a beau vouloir te corriger,toi tu changeras pas sauf si on remettait a toi et a d,autres radicaux le pouvoir segregationniste que vous avez perdu

        • RUGAMBA RUTAGANZWA

          @Nukuri Bastien: «Niyomugisha a beau vouloir te corriger, toi tu ne changeras pas sauf si on remettait à toi et a d’autres radicaux le pouvoir ségrégationniste que vous avez perdu »

          Je n’ai rien perdu, cher Monsieur. Je n’ai jamais été au pouvoir. Je constate seulement que ceux qui y sont depuis plus de 10 ans maintenant sont des incapables. Sous leur règne le Burundi est devenu le pays le plus pauvre du monde. Sous leur règne, le Burundi est devenu un des pays les plus corrompus, les plus violents et dont la classe politique est probablement l’une des plus incompétentes et des moins efficaces du monde. Que vous le vouliez ou pas avec cette classe là, l’avenir de ce pays est compromis et celui de sa jeunesse complètement hypothéqué. Mon commentaire vous irrite mais vous n’avez aucun argument valable pour s’y opposer. Pole sana… !

      • RUGAMBA RUTAGANZWA

        @Niyomugisha,

        Quand ceux qui sont au pouvoir depuis plus de 10 ans maintenant nous répètent tous les jours que la minorité ethnique Tutsi est le problème majeur du Burundi alors qu’ils savent très bien que ce sont eux la racine de ce qui nous arrive depuis avril 2015, qu’est-ce que vous voulez que je dise ? Que dire quand un Haut responsable du groupe au pouvoir ose dire au 21ème siècle « kora udu parcelles tuzoca tuboneka » ? Commet expliquer qu’un pouvoir soi-disant adoré par le pouvoir mette en place une milice dont les comportements et les agissements sont un copié-collé des Interhamwe de sinistres mémoire ? Que dire d’un pouvoir qui qualifie la minorité ethnique Tutsi de chiens faméliques, Mujeri ??? Je dis la vérité, rien que la vérité que vous le vouliez ou pas mais si toutes vérité n’est pas bonne à dire, elle est bonne à entendre, je crois. Ce sont d’être des démagogues… !

        • Nukuri Bastien

          RUGAMBA RUTAGANZWA,Akagabo kagaramanye agahiri mu gahinga ngo ntikabura agahinda.Je parie que toi ,tu vis pas au Burundi.Je te conseille d,aller te resourcer comme d,autres millliers de burundais qui y retournent pour leurs vacances et reviennent avec une positivite jamais vue.

          • RUGAMBA RUTAGANZWA

            @Nukuri Bastien,

            Je vis là en dépit des problèmes énormes auxquels mon pays fait face à cause d’un pouvoir irresponsable qui torture, viole, fait disparaitre et tue sans aucune autre forme de procès. La situation économique est intenable et je pense que malheureusement, je vais bientôt rejoindre les 4% de la population burundaise que la violence causée par ce pouvoir que vous soutenez de façon partisane a poussée dehors de ses frontières… ! A votre place, vu ce qui se passe dans ce pays meurtri par une gouvernance sans précédent, je me tairais car en réalité votre argumentaire est partisan et frôle même le ridicule, cher Monsieur… !

          • Rugamba

            Des millliers vs dites? Les chiffres sur le tourisme ne mentent pas. Ils reviennet positifs vs dites? Après avoir visité le SNR et voir les gens torturés, violés et tués? Après avoir eu accès aux fosses communes qui jonchent le pays? Après avoir accompagné les imbonerakure/interahamwe s’en prendre aux innocents? Après avoir lu les rapports sur les nombreux assassinats (Manirunva, les 3 soeurs, Hafsa Mossi et j,en passe)? Après avoir vu les gens se faire enlever en pleine rue izuba riva?

  3. Pablo

    Les tutsi innocents ont été génocidés donc s’était pour se faire justice. Il faudrait d’abord arrêter ceux qui ont massacré leurs voisins kuko bavuga ngo  » Ndadaye wacu mwamushize hehe?

    • Leon

      Tu ne pense pas qu’il faut d’abord,arrêter ceux qui ont tuer le président?

  4. Pablo

    Lorsque les tutsis innocents ont été génocidés c’était justement « se faire justice »! !! None hakorwe iki mwabantu mwe! !

  5. Muco

    @ Mayugi

    « On » désinge les DD en général et les imbones en particulier!

  6. NDIMASO

    Un président de la république est assassiné et on rechigne pour rendre justice ! Qu’en sera-t-il pour un simple citoyen ? Turahagorewe pe !

  7. MANISHA

    Si la justice fonctionne correctement, tout fautif sait ce qui l’attend. Ainsi on brise la violence, la corruption,…Mais si la justice s’arrête, tout devient possible jusqu’à la dictature. Les dirigeants le savent et exploitent ce créneau. Freiner la justice veut dire que c’est le plus fort qui gagnera sans nécessairement servir son peuple.

  8. Mayugi

    @ Baden
    Qui désignez-vous par « on » ?

  9. Yameh

    Au secours, Monsieur Gacece. Car 18 ans sans justice c’est trop.

  10. Rurihose

    L impunité au Burundi est une tragédie
    On dirait que les dirigeant actuels ne veulent pas y mettre fin

    • Yohane Mutama

      Oui il faut juger ceux qui commis ou commandite l irreparable dans la nuit du 20 au 21 octobre en assassinant le Psdt elu. Il faut egalement juger ceux qui ont execute ou commandite le genocide des tutsi en octobre 93.Hero ou pas il faut une lumiere sur son assassinat.

  11. Baden

    On est entrain de se faire justice : cas Bikomagu par ex.

    • Rurihose

      Nyamitwe n’a pas dinné le perdiem
      Gacece et Fofo ne vont pas écrire pour défendre la république bananière

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité