http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Infrastructures

Lancement des travaux de réhabilitation des marchés 

Après deux mois de délocalisation, les travaux de réhabilitation ont débuté, ce 28 mars, dans certains marchés de la capitale. Mais les commerçants craignent le non-respect du délai de réhabilitation.

A Ruziba, les machines de Getra effectuent des activités de terrassement.

A Ruziba, les machines de Getra effectuent des activités de terrassement.

Les agents de la société « Getra » ont débuté les travaux de réhabilitation de sept marchés de la mairie, depuis lundi 28 mars. Les marchés de Kinindo, Musaga, Kanyosha, Kinama, Ngagara et Jabe seront réhabilités, seul celui de Ruziba sera totalement reconstruit.

A Ruziba, les agents de Getra effectuent des travaux de terrassement, depuis un mois. « Les travaux sont très durs à ce stade. Mais, nous espérons que nous allons respecter le délai contractuel d’une année car nous sommes à la fin de cette première activité », indique un de ces agents.

Les commerçants exerçant dans ce marché font savoir que le mieux serait de le construire très rapidement. Dans le nouveau marché installé au bord de la rivière Mugere, ils se sentent en insécurité. Des parcelles se sont effondrées, suite à de fortes précipitations.

A Jabe, les containers pour conserver le matériel de construction sont là. Des ouvriers de Getra préparaient le terrain de construction en plaçant des piquets de bornage. Même constat aux marchés de Kinindo, Ngagara, Kanyosha, Kinama et Musaga.

Toutefois, les commerçants s’inquiètent : « Nous ne savons pas s’ils vont travailler 24h sur 24 afin de respecter le délai annoncé vu qu’ils ont deux mois de retard. Par ailleurs, le mieux aurait été qu’ils nous laissent exercer dans ces marchés jusqu’à ce que les travaux proprement dit de réhabilitation commencent», s’indigne un commerçant de Kanyosha.

« Des ajouts non prévus »

D’après Christophe Kinshasa, conseiller économique à la mairie, le retard dans le lancement des travaux de réhabilitation est dû à certaines modifications ajoutées par l’entreprise de construction.

Il fait savoir que les procédures sont longues : « Il y a eu des études géotechniques pour déterminer le niveau des fondations et les travaux préliminaires. Toutes ces activités ont mis du temps pour que les travaux proprement dit ne commencent. »

Concernant la délocalisation des marchés, ce conseiller économique indique qu’il y a des travaux qui demandent un dégagement d’espace. De plus, il affirme que les travaux vont respecter le délai contractuel, si rien ne change.

Pour rappel, les activités devaient commencer le 18 janvier dernier. Le maire de la ville, Freddy Mbonimpa, avait annoncé que la réhabilitation ne va pas dépassera pas une période d’une année (Ruziba « 12mois », Kinama « 9 mois », Ngagara et Musaga « 4 mois », Jabe et Kanyosha « 7 mois » et Kinindo « 6 mois »).

Selon toujours la mairie, ces travaux de réhabilitation des marchés seront financés par un montant global de 4 200 689.68 euros dont 84 500 euros serviront pour la surveillance et le contrôle. Cette somme est prélevée sur le financement du 10ème FED (Fonds Européen de Développement).

  4   Vos commentaires
  1. aime

    ivyo kugurisha tuzobikura mubihugu vyubahiriza abakuru bibihugu vyabo uko bari kwose.
    kuva 1965 atanumwe yizerwa arukwica gusa!!

  2. komera

    erega ingorane c´est la production ! Qu´est ce que vous allez vendre dans ces marchés ??

    • Bakari

      La question ne consiste pas uniquement à trouver ce qu’on peut vendre, c’est surtout acheter avec quoi car la majorité des gens est insolvable. Sinon vous savez bien que dans les pays du nord du globe terrestre la banane se mange tous les jours de l’année alors que le bananier ne supporte pas les températures proches de 0° ou négatives. L’argent fait (souvent) de la magie!

  3. mugamba

    ok

Publicité