Publireportages

L’Agence universitaire de la Francophonie au service de l’éducation

29/07/2014 Service Annonces 0

Le ministère de l’Enseignement de Base a organisé le 24 juillet 2014, au King’s Conference Center, un atelier de sensibilisation sur les orientations en matière de formation continue des enseignants.

Jean-Paul Mortelette en train de remettre le PNFC ©Iwacu
Jean-Paul Mortelette en train de remettre le PNFC ©Iwacu

L’objectif de cet atelier était d’informer les autorités du Ministère, à Bujumbura et en province, sur les nouvelles dispositions en matière de formation continue des enseignants de l’école fondamentale développées dans le cadre d’un plan national de formation continue récemment adopté par le Ministère.
En effet, depuis 2013, le ministère de l’enseignement de base s’oriente vers la mise en place d’un système régulier et pérenne de renforcement des capacités du personnel enseignant et de supervision pédagogique.
A la suite du projet IFADEM mené par l’OIF et AUF jusqu’en 2012 qui avait permis de perfectionner 2400 instituteurs sur l’enseignement du et en français, le Ministère a de nouveau sollicité ces deux partenaires. Il s’agissait alors de mener une expertise visant à capitaliser et à élargir ce travail pour élaborer un plan de formation continue des enseignants de l’école fondamentale ainsi qu’un plan d’action 2014-2016.
Avec l’implication à chaque étape du Ministère et les apports multiples des partenaires techniques et financiers du secteur éducatif, ce plan est aujourd’hui une réalité.
Il concerne tous les corps professionnels, tous les niveaux de l’enseignement primaire sur l’ensemble du territoire national dans une progression engagée sur plusieurs années. Rattaché à son plan d’action, ce PNFC se veut aussi concret et réaliste.
A cet effet, les actions menées dans le cadre du Fond Commun de l’Education pour la formation continue en 2014 s’arriment déjà dans le sillage tracé par ce PNFC.

Le PNFC, une boussole

Jean-Paul Mortelette, Directeur de l’Antenne Afrique des Grands-Lacs de l’AUF précise : « Le plan national de formation continue est une boussole qui vise à organiser la formation continue des intervenants du secteur éducatif en agençant harmonieusement les différentes modalités de perfectionnement et en coordonnant les initiatives des différents acteurs du système. Sans pour autant être rigide, le plan permet de connaître les objectifs visés, les modalités de mise en œuvre, les financements requis et disponibles…»
Ce plan comporte 4 axes importants et novateurs : une planification pluriannuelle, une gouvernance pilotée par le Comité de Coordination de la Formation Continue (CCFC) mais engageant des actions de formations déconcentrées adaptées aux contextes, l’intégration d’une démarche qualité et l’intégration des TIC (déjà initiée par l’IFADEM).
Représentant le Ministère, l’Inspecteur Général de l’Education, Mme Corinthe Nzohabonayo rassure l’assistance que « le comité de coordination de la formation continue, nouvellement créé et placé sous l’autorité du Secrétariat permanent du Ministère, tiendra le cap fixé et sera le garant du PNFC ».
L’atelier s’est clôturé sur la remise officielle du PNFC par Jean-Paul Mortelette sous les applaudissements de différents cadres du ministère.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une autre date pour l’histoire

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une autre date pour l’histoire

17 mai 2018 entre dans l’histoire du Burundi. Le peuple burundais vient d’exercer son droit civique en se prononçant par référendum, sur la Constitution amendée. Dans l’histoire du Burundi, la période électorale a été, à maintes reprises, caractérisée par des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

616 utilisateurs en ligne