http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Politique

L’Afrique à nouveau au chevet du Burundi

08-02-2016
Les cinq chefs d’Etat

Les cinq chefs d’Etat et de gouvernement

Tout le continent est encore une fois mobilisé pour résoudre la crise politico sécuritaire prévalant au Burundi. C’est officiel, l’UA a désigné ce jeudi 4 février une ’’équipe de médiateurs de haut rang représentant les cinq régions’’.

Elle comprend, le président sénégalais Macky Sall pour l’Afrique de l’ouest, le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz pour l’Afrique du nord. Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba représentera l’Afrique centrale. La région australe sera représentée par le président sud-africain, Jabob Zuma tandis que le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn va représenter la région de l’Afrique de l’est.

Cette délégation est attendue au Burundi sous peu pour relancer le dialogue inter burundais inclusif, aujourd’hui au point mort. Ces chefs d’Etat et de gouvernement africains ont également pour mission de convaincre Bujumbura à être moins réticent quant à l’idée du déploiement d’une force de maintien de la paix.

  43   Vos commentaires
  1. CESAR

    Le Burundi est la maison commune de tous les Burundais et ce, pour l’éternité. Votre pays vient du fond des âges. L’intérêt général et surtout celui des vos enfants actuels et futurs est prime toute autre considération..
    Il s’ensuit que tout Burundais digne de ce nom doit d’abord penser à et défendre l’intérêt général, fondation de la maison commune. Les petits intérêts personnels doivent venir au second rang sachant que si le premier s’écroule, le second suit inévitablement le sort de celui-ci. Par leurs commentaires, certains Burundais ne pensent qu’à leurs petits intérêts et offrent de spectacle de mauvaise qualité aux lecteurs d’Iwacu. Ils n’ont tiré aucun enseignement au drame rwandais. Nkurunziza est devenu leur maladie comme Habyalimana était devenu une maladie pour ses pseudos opposants ou les sans honneur qui ont ensuite errer comme des chiens sans maîtres, ou réduits à la mendicité par Kagame du moins ceux qui ont pu échapper au triste sort des renégats et sans honneur que celui-ci leur a réservé. Ces gens vadrouillent dans tous les sens et d’une manière désordonnée. Comme je l’ai écrit depuis le début de la tragédie qui frappe le Burundi, le problème n’est sûrement Nkurunziza. C’est sa tête qui a été mise à prix pour le seul motif qu’il refusé de céder son pays à la mafia internationale à l’instar du Rwanda et de l’Ouganda. Le dernier rapport des experts de l’ONU sur le Burundi ont confirmé mes affirmations. Il est pitoyable de constater que certains Burundais nient même l’évidence et n’exprime aucune compassion à l’endroit de leurs compatriotes qui tombent sous les balles et grenades des escadrons de la mort de Kagame. La compassion humaine distingue l’homme de l’animal et est un des éléments de la civilisation humaine. Au lieu d’offrir au monde le spectacle pitoyable minable que ces gens anti-Nkurunziza observent au moins la décence élémentaire et pensent à leurs enfants ou postérités. Qui a découpé en morceaux avec une barbarie indescriptible le Président Ndadaye alors qu’il avait notoirement fait preuve de Président de tous les Burundais? Qui assassiné le Président Ntaryamira? Que le Plus Haut ait pitié de ceux qui sont venus ici au Rwanda pour demander au bourreau de leurs présidents d’ajouter un son macable actif , un troisième président à savoir le Président Nkurunziza. Seul le créateur des Hommes connaît leur destin. Leur demande n’a pas été exaucée.

  2. Il faudrat au moins respecter la majorite du peuple Burundais qui a vote pour Son Excellence Pierre Nkurunziza. Quand vous dite Peter comme un simple individu c’est un manque de politesse. Nos parents ont mal eduque la plupart d’entre nous et c’est tres dommage

    • Yves

      Son « Excellence » ? C’est bien le dernier superlatif que l’on peut attribuer à un homme qui conduit le pays à sa ruine après dix années de gestion calamiteuse… mais venant de son servile valet, rien de très étonnant

    • Euphrasie Ngoyi Geugbe

      Donc, ton PETER n’est pas un simple individu mais une personne complexe (difficile, embrouillé, confus, ou compliqué)???!!!!!! On ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui???????!!!!!!!!!

  3. Salmia Irikungoma

    Abo bavuga yuko badashaka yuko MAPROBU iza, bakitwaza ngo nta mahoro yazanye mu bindi bihugu, yama arungikamwo abagenda kubifasha.(za Somalie, Centrafique etc..) . Nabashigikiye iterambere rya nkurunziza ryo kwama atwarira mu biziga. None nkurunziza we nyene yirirwa arungika abasoda b’uburundi mu bihugu tubona bitari bike, kugirango bagarukane amahoro muri ivyo bihugu, kwoba ari ukugirira impuhwe nyinshi ivyo bihugu bindi kurusha Uburundi . Nako ngirango vyovyo ntibifise souverainete nk’Uburundi !!Ese izo mpuhwe yozigirira Uburundi nabwo bukaronka ababufasha kugarukana amahoro, kuko amahoro intwaro ya petero bama basigura ko asasagaye aha i Burundi, kumbura nta wuzi yuko ari ivyo biziga bikwiye Uburundi bwose. Nayo Dialogue !!! Uwemeye dialogue n’abo batiyumvira co kimwe aba ari umnyamahoro. Imana Umwami w’isi n’ijuru JESUS (la bonte, le tout puissant, le Dieu patient, lumiere et juste, la misericorde et l’amour pour tout le monde) nawe ntimusubire kumusukiranya na twebwe abisi Umusi wiwe niwe awuzi kandi nta intervention azoduzaba. Ntitwishimire umwijima turimwo !!!

  4. MAJAMBERE

    Vue l’evolution de la crise que mon pays vit depuis l’année passée, il nous faut une nouvelle génération de politiciens. Le gouvernement campe sur ses positions, et je me demande si c’est pour l’interet général des burundais. L’opposition est faite de plusieurs groupes représentant chacun un point de vue, pendant que la question qui se pose aujourd’hui est la legitimité du troisiéme mandat de Nkuruziza. Et donc, le fait qu’il y ait autant de groupes opposés a Nkuruziza sans unité alors que le nœud de la crise actuelle saute aux yeux, montre que l’opposition cherche ses interets. Et le comble de malheur, la Communauté Internationale traine les pieds, pendant que les droits de l’homme ne sont plus respectés au Burundi, pendant que des gens meurent chaque jour.
    Et donc, il nous faut une nouvelle generation de politiciens, capables de relancer le pays sur la voie de la democratie et du dévèloppement de tous et chacun. Pour cela, que les jeunes se coalisent dans un parti politique et attendent les prochaines elections. La guerre n’est pas une solution.

    • Baobab

      @MAJAMBERE
      « Pour cela, que les jeunes se coalisent dans un parti politique et attendent les prochaines elections. »
      Un membre de ce parti devra t-il démissionner dès qu’il ne se sentirait plus jeune?
      L’avantage d’un tel parti serait la rapide rotation de ses membres! Alternance garantie!

  5. kindros

    Aho mwese muvuga iki, ntawugikeneye Maprobu canke uwundi wese, Nkurunziza niwe nyene azosaba imishikirano mumisi iri imbere ibintu nivyamuyangarana

  6. Inyankamugayo

    Abo bagabo ntamahoro bazozanira Uburundi; kuko bose nta n’umwe yerekwa Umwami wacu Yesu Kristo.
    Ahubwo nteye akamo Pierre Nkurunziza n’Abarundi bemera Ububasha bwa Yesu Kristo guhaguruka tugasenga, tugasaba amahoro atangwa na Yesu Kristo kuko niwe Nzira n’Ukuri n’Ubugingo.

    Nkurunziza a compris que Jésus Christ est le Seul détenteur de la paix. Komereza aho mutama; kuko uhavuye turahona twese Abarundi.

    • MAYUGI

      Burya Peter na bamwemera musenga réellement Yesu?!! Yesu ntashigikiye kandi ntagira ubwicanyi.

      • Fofo

        Uvuze ukuri Yesu ntashigikira ubwicanyi, uwica wese ni umunyavyaha! Burya abicana batumwa na Peter? Vyoshoboka, ariko ico je mbona n’uko impande zose atamweranda ariho! Kuko n’abagwanya uwo Peter, mbana birigwa batera amagrenades mu bu barets ku nzirakarengane! Ikimbabaza mu Burundi n’uko bamwe bigira aberanda ariko nabo ari abanyavyaha! Icoba ciza n’uko twese twokwemera ko turi abanyavyaha maze tugasaba imbabazi Imana!

      • Felix Muhire

        Kandi Yesu s’umunyapolitike. Nawewe ntawuzi ko usenga Yesu w’ukuri kandi nta wuzi ic’urimwo. Yesu ni we yaje kukubwira ko Peter n’abamushigikiye badasenga Yesu. Wewe umusenga uragenda wicare kuri irya ntebe yiwe. Ico ushaka n’ukugirango ivyo wipfuza bibe. Ariko ivyo Imana yipfuza nibyo bizoba. Bagenzi ba mwitonda nta wuzi ic’Iman’ikora…

      • Inyankamugayo

        Soma ibi bikurikira Mayugi uca umenya ko Imana itabara abayubaha: « Je protégerai cette ville pour la sauver, A cause de moi, et à cause de David, mon serviteur.Cette nuit-là, l’ange de l’Éternel sortit, et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes. Et quand on se leva le matin, voici, c’étaient tous des corps morts. »

        Qui a frappé les 185000 soldats? Et pourquoi. Nimba usoma Bibiliya, wemera n’ubushobozi bw’Imana uca uronka inyishu. Ico nsaba indongozi z’Uburundi n’ugutandukana n’ibibi, bakorere ineza Abarundi bose. Na Peter ahushije iyo nzira ya Yesu Kristo, yobanza akamenya ibi: « …kuko ataco mubasha gukora mutamfise » Yesu aravuga. Yohana 15:5

        Yesu Kristo abane namwe.

    • rasta

      muzohona nyene mudahevye ubwicanyi nayo gusenga ndagutwenze GAHOMERO

    • carinie

      Nyankamugayo tu fais vraiment pitié
      là oi il y a l injustice. La haine et tout ce qui se passe au Burundi
      Jesus n est pas là
      Dieu est Amour et miséricorde or cela n existe pas chez ton Nkurunziza vous ne faites que blasphêmer le nom de Jésus

    • Ntazizana

      Inyankamugayo, warI watanguye uvuga neza ariko iryungane rya nyuma siryo kabisa. Niwaba wemera ivyo watanguye kuvuga kandi ukaba ufise Umwami Yesu, uwo mutama wawe agenda canke ntagende ntaco uzoba!

  7. ntezahorigwa charles

    Une région manque. Celle des pays arabes d’Afrique. Ces pays sont membres de l’UA.

  8. abruzi

    A ceux qui crie ou qui ont crié fort pour que la MAPROBU vienne, j’ai quelques questions :

    – Comment appelle-t-on quelque qui lance des mortiers en plein centre ville, à l’aveuglette?
    – Même question pour ceux qui lancent des grenades sur les vendeurs de tomates
    – Comment la France ou les USA traiterait-ils ceux qui lancent, ne fut-ce qu’une pierre sur un policier?
    – Ceux qui meurent au Burundi, est-ce à cause de leur éthnie ou à cause de leur actions ou attitude face au pouvoir?
    Peut-on , en âme et conscience parler de génocide?
    – Combien d’enfants et de femmes de policiers sont devenu orphelin et veuves depuis le 26/04/2015?
    – Quelles seraient la justification et les missions réelles de cette MAPROBU?

    • Yves

      « Comment appelle-t-on quelque qui lance des mortiers en plein centre ville, à l’aveuglette? ». Des criminels. La question étant encore de savoir à quelle faction ils appartiennent. « – Combien d’enfants et de femmes de policiers sont devenu orphelin et veuves depuis le 26/04/2015? ». Combie d’enfants et de femmes de civils sont devenus orphelins et veuves ? Beaucoup, et certainement plus que les familles du corps policier… « Peut-on , en âme et conscience parler de génocide? ». Non, crimes de guerre et crimes de masse seraient largement plus adéquats. De quoi, très largement, justifier l’intervention d’une force extérieure.

      • abruzi

        Yves, Mauvaises réponses!

        – Quelqu’un qui lance des obus en plein centre ville s’appelle un terroriste et non un simple criminel!
        – Pour la deuxième partie de ta réponse, si tu y crois vraiment, il suffit d’établir un parallèle avec ce qui se passe ailleurs pour constater qu’il y aurait longtemps qu’une force d’intervention extérieur serait intervenu aux états-unis pour arrêter les morts qui s’accumulent chaque année dans les collège et Lycées. De même , les palestiniens n’auraient pas été massacrés pendant si longtemps sans qu’une force internationale intervienne.
        De plus, on se demande ce que fait une force internationale en RDC où il ne se passe en mois sans qu’on compte des morts atroces depuis bientôt vingt ans . Que viendrait-elle faire ici?

        Pendant des années, les noirs sud-africains se sont fait massacrer par les blancs dans leur lutte contre l’apartheid. Aucune force internationale n’est intervenu pour sauver ces populations.

        Même chez-nous, à une autre époque, des gens souhaitent une force de protection , qui a même été crées sans pouvoir être déployée. D’autres l’ont combattue énergiquement ,allant jusqu’à proposer de se coucher aux pistes de l’aéroport. Pourtant, la situation était plus grave que celle d’aujourd’hui : toute la capitale étaient en ébullution. Epuration ethnique dans les quartiers et les campagnes, rébellion naissante, pas d’institutions légitimes, même ceux qui étaient en place étaient ouvertement combattues par leur propre armée!
        Il y avait eu des centaines de milliers de morts……..
        Bref, la question reste : Pourquoi la MAPROBU ici et maintenant?

        • Akabanga

          @ abruzi

          1. Je ne vois pas de différence entre terroriste et criminel vu que tous commettent des forfaits « crimes ».
          2. Vous dites que « à une autre époque, des gens souhaitant une force de protection , qui a même été crées sans pouvoir être déployée ». Alors sous prétexte que auparavant cette force n’a pas été déployée ferions nous de même aujourd’hui???
          3. Pour répondre à ta question je vais le faire à partir des tes commentaires, les noirs sud africains ont été massacrés sous l’époque de l’apartheid, pour éviter pareilles bassesses n’arrivent et qu’on dise dans le futur que les choses se sont aggravées sans qu’on puisse l’éviter. ( Aucune force internationale n’est intervenu pour sauver ces populations), voici la mission de la MAPROBU ici et maintenant.
          Devrions-nous dire que ce qui s’est passé au Burundi, au Rwanda(tu sembles l’oublier) dans le passé, on devrait l’ignorer et se dire que tout est calme??? Aucun soi-disant gouvernement de ces 2 pays n’a jamais admis qu’il y avait de crimes qui se perpétraient. Tout était calme.

        • Yves

          « Terroriste », j’adore ce mot. Utilisé à toutes les sauces, il est un merveilleux cache-misère pour occulter les agissements de certains. Menacer de mort un juge de la Cour Constitutionnelle, c’est aussi du terrorisme. Armer les milices pour terroriser la population (terroriser, qui se rapproche étymologiquement de « terrorisme », n’est-ce pas), ce n’est pas non plus du terrorisme ? Arrêtez donc de nous prendre pour des demeurés. Ceux qui sont au pouvoir à Bujumbura ne sont pas moins terroristes que ceux qui lancent aveuglement des grenades sur des civils, ceci en supposant qu’il ne s’agisse pas des mêmes ‘terroristes’ bien entendu.
          Quant à votre autre ‘argument’, si tant est qu’il en soit un, vous n’êtes pas sérieux ? Parce que dans le passé, des erreurs ont été commises et des forces d’intervention auraient pu ou du être envoyées, il faudrait reproduire aujourd’hui cette même erreur ? Arrêtez-moi si je ne me trompe pas mais cela ressemble furieusement à un écran de fumée. En plus, vos comparaisons sont grossières… ou comment comparer des pommes et des poires. L’exemple des lycées aux Etats-Unis est une illustration : il ne s’agit pas de factions politiques en lutte mais bien d’un problème avec une législation inadéquate. Cela n’a strictement rien à voir avec la situation au Burundi dont l’instabilité, programmée et voulue par le pouvoir (vous saisissez la différence ?), risque d’entrainer toute la région des grands lacs. Voilà pour répondre à votre question de pourquoi ICI et MAINTENANT la Maprobu. Curieusement, je ne vois que les soutiens indéfectibles à Peter s’offenser de sa venue. J’en déduis que vous êtes un proche du pouvoir qui y a ses intérêts.

    • Ntazizana

      Abruzi je commente ta premiere question. Abruzi, au Burundi tout est atypique. Si tu n’est pas très jeune, tu te rappelles quand le cndd fdd était encore dans les montagnes surplombant la capitale, Il l’y a lancée des bombes, l $y a posée des mines anti-chars et maintenant le cndd fdd est au pouvoir; peut être que d’autres sont maintenant amenés à croîre qu’ils peuvent faire de même pour arriver au pouvoir.

  9. Bizowabizo Bizos

    Je pense que certains burundais ne savent plus interprèter les choses, le dossier MAPROBU est clos depuis Addis .
    Ces présidents viendront pour prodiguer conseils pour le Dialogue
    Je conseille plutôt à l’opposition de faire un front commun pour le dialogue au lieu de compter sur la fameuse MAPROBU qui n’existera pas.
    Autre chose, il y a aussi ceux qui pensent que leur espoir se trouve sur ces jeunes qui font la pagaille dans certains quartiers en disant que c’est une rébellion .
    Moi je me pose des questions: est ce que les gens savent comment naissent les rébellions ?
    Depuis 2005, combien des groupes qui se nomment rebelles qui ont existé, les Kabirigi, les ciramunda, les Buyoya et autres, où sont ils maintenant ?
    Est ce que vous pensez que avoir une arme suffit pour combattre le gouvernement ?
    Vous savez pourquoi ces groupes n’ont pas des gens qui les assument officiellement ??? Et bien c’est parce qu’ils savent que ces jeunes vont tous disparaître.
    Mais pourquoi les burundais d’aujourd’hui avons une mémoire courte?
    Est ce que nous nous souvenons de ce qui s’est passé à Muyinga avec Kabirigi? Ce qui s’est passé à cibitoke avec sinduhije ? Ce qui s’est passé à Kayanza avec sinduhije ?
    Est ce que vous savez le nombre de ces jeunes qui ont déjà perdu la vie dans ces rêves ? Combien?????
    En tout cas c’est beaucoup et ce qui est malheureux, leurs chefs vivent dans les grandes villes occidentales. Certains même ne viendront plus au Burundi je le sais bien.
    Est ce que pensez vous les sinduhije, pacifique, vital, Rugurika, Maggy, et autres mettront encore pied dans ce Burundi ? Je ne pense pas!
    Pour terminer, je peux affirmer que le remède des problèmes burundais c’est ce dialogue inclusif et sincère qu’il faut encourager mais je vous jure que la guerre des armes ne durera pas longtemps car ces jeunes finiront par comprendre qu’ils ont été vendus et cette guerre se tournera un jour contre ces chefs ci-haut cités.

    • GIHUGU

      @ Bizowabizo Bizos »Est ce que nous nous souvenons de ce qui s’est passé à Muyinga avec Kabirigi? Ce qui s’est passé à cibitoke avec sinduhije ? Ce qui s’est passé à Kayanza avec sinduhije ?
      Est ce que vous savez le nombre de ces jeunes qui ont déjà perdu la vie dans ces rêves ? Combien????? »

      Toutes ces rebellions préfabriquées par le pvr NKU-BUN-SHIM-NDAK sont à coller à SINDUHIJE et consorts. Malheurs aux parents des Imbones dont leurs enfants ont été roulés dans la farine!!

      • Bizowabizo Bizos

        Oui Harakandi, le problème des Burundais d’aujourd’hui c’est cela, la réalité est là mais d’autres continuent à tromper les jeunes alors qu’ils sont en Europe, USA, Kampala , kigali et ailleurs.
        Mais , dites moi mes amis, est ce que vous aurez vu les enfants de ces politiciens parmi ces jeunes? Pourtant leurs enfants sont adultes mais personne n’ose envoyer son enfant aider ces jeunes .
        En tout cas moi je ne comprends rien.
        Une autre question, est ce que vous pensez que le Rwanda nous aime vraiment????
        Si Kagame nous aime, pourquoi il n’envoie pas les jeunes rwandais pour nous libérer au lieu de tromper nos enfants.
        Est ce que vous avez vu quelqu’un qu’on forme pendant une semaine et l’envoyer attaquer un camp militaire?
        C’est très triste!!!

    • HARAKANDI

      Bizos, tu me subjugues vraiment avec ton analyse. Je conseille à tous les internautes burundais de lire ton commentaire et d’y raisonner maintes fois. Je pourrais affirmer que si nous faisons nôtre ton analyse, personne d’entre nous tous Burundais n’osera « kurungika umwana wiwe ku risongoye ».

    • Yves

      Bizos : merveilleux plaidoyer pour la paix et la fraternité. Il me semble que vous oubliez toutefois un petit détail, mais qui a me semble-t-il a toute son importance : comment faites-vous pour dialoguer avec des gens qui n’ont pas une seule seconde l’intention de le faire ?

  10. Mutima

    Il y a une seule suite présidentielle au Burundi, il y a 4 présidents qui vont se faire piquer par nos moustiques du Tanganyika…hahaha, et ils seront bercés par des tirs et des explosions en plus. Espérons qu’ils ne seront pas bousculés par le protocole, ou qu’ils n’iront pas rencontrer Peter à la campagne.

  11. Fofo

    Je suis pour le dialogue mais pas pour une force qui s’est montre souvent inefficace. Avec 20,000 casques bleu à l’Est de la RDC, pourtant la population est tuée chaque jour, les femmes sont violés, les maisons sont pillées, etc.

    • Niyonizigiye Carinie

      Le titre ne convient pas du tout, les chefs africains viendront au chevet de Nkurunziza seulement

  12. Ces présidents ont raté leur vocation! En effet, ils auraient été de très bons acteurs à Hollywood ou ailleurs. Ils se sont tu à Addis Abeba face aux durs des durs et maintenant ils veulent faire croire au Monde entier qu’ils vont faire fléchir leur collègue Burundais. J’allais dire qu’ils vont perdre leur temps mais je retire, ils en ont peut-être l’habitude.

  13. NDUWIMANA PIERRE-CLAVER

    QU’EST CE QU’ILS ATTENDRE POUR L’ENVOIE DE LA MIPROBU?

    • Habumugisha

      Pourquoi ,L,UA ne parle pas du Rwanda qui recrute,arme les réfugiés pour les envoyer à.la mort.

      • Joe

        Peut-être parce que le Rwanda ne tue pas son propre peuple, tiens!

        • Léonard

          S’ ils ne sont pas ligotés et jetés dans la Kegera pour transiter dans Rweru; ils sont jetés dans Nyabarongo et avalés par les crocodiles entrainés pour broyer les opposants et prisonniers …

          • Muhima Mweru

            Mr. Leonard! La situation actuelle au Burundi prouve que les morts du lac Rweru est l’oeuvre de Nkurunziza et sa clique des criminels. Tout en préparant à forcer un troisième mandat, il est claire qu’ Ils ont commencer à éliminer dès le départ ceux qu’ils croyaient contre leur volonté machiavélique. Le Rwanda n’est pas une terre des saints, toutefois le Rwanda ne connait pas une situation telle qu’elle est au Burundi actuellement. Ne chercher pas par tout le vent mêler le Rwanda dans vos problème, cela ne peut rien résoudre de vos problèmes, cela prouve une bassesse d’esprit !!

            • HARAKANDI

              Mr. Muhima Mweru, there is an English proverb that says « A MAN FOLLOWS HIS NAME ». You are a true Muhima according to your stupid analysis of the situation of Burundi. Everyone, except you, knows that Kagame is behind the problems Burundi is going through. Why are young Burundians trained in Rwanda for attacking Burundi? Why Rwandan officials were among the very first to be against HE Pierre NKURUNZIZA to run for another term while KAGAME is running for three more terms as President of the Republic of Rwanda?

          • John

            Et comme par hazard, les crocodiles crachent les corps ligotes sur les terres burundaises! Intelligence de « crocodiles!!! »

      • Muhima Mweru

        Mr. Habumugisha, balayer devant ta porte!! Vous étés naïf, car tu es de ceux là qui avale facilement les bobards de Nkurunziza et sa clique qui veulent externaliser l’affaire politique dont ils sont à l’origine(le 3eme mandat) et qui est à la base de tout vos malheurs. Monsieur ! La vérité de ce que Nkurunziza et sa clique veulent faire croire et la vérité des faits sont deux vérités contradictoires( contraire en qualité et en quantité).

      • GIHUGU

        Mr Habumugisha, le problème que connait le pays est totalement burundais et non rwandais!!! à moins que tu ait été atteint de la « Rwandophobie ».

        • Fofo

          Cher Gihugu, si tu dis que le problème est totalement burundais et non rwandais, je pense que tu n’est pas au courant du conflit des intérêts cachés dans le Corridor Nord et le Corridor central. Le conflit burundo-rwandais est un conflit d’intérêt géopolitique et géostratégique de la région des grands lacs. essayez de vous documenter dessus tu découvrira beaucoup des agendas cachés des soi-disant puissances de ce monde des ténèbres!

        • Bakari

          @GIHUGU
          « …le problème que connait le pays est totalement burundais et non rwandais!!! »
          Cela est vrai! A part que les deux pays fonctionnent en vases communiquant. Et qu’en plus ils se ressemblent comme 2 gouttes d’eau. Et que les 2 pays par hasard ont des chefs d’Etat qui doivent renouveler ou prolonger leur mandat! La différence entre vous et moi est que vous, vous semblez trouver normal ce qui se passe d’un côté, et anormal de l’autre! En ce qui me concerne ce qui se fait des 2 côtés n’est pas normal!

Publicité