http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Sécurité

La « voiture-chaussure » vient d’être interdite

11-03-2016

 

Je réagis à cet article en tant que Commandant de la Police de Roulage et de Sécurité Routière pour porter à votre connaissance que pareils véhicules sont interdits à la circulation sur la voie publique car n’étant pas conformes aux dispositions légales garantissant la sécurité routière. Des mariés qui utilisent ce genre de véhicules peuvent être désagréablement surpris soit par le véhicule lui-même qui n’est pas fabriqué selon les normes acceptables et internationalement reconnues et qui donc peut se désintégrer sur la chaussés ou connaître toute autre forme de panne technique, soit par une interpellation par les agents qualifiés. Les compagnies d’assurance ne pouvant pas assurer ce genre de véhicules, ce véhicule constitue donc une insécurité roulante à plus d’un titre. Il est donc conseillé au concepteur de ce véhicule de bien vouloir le garder chez lui et de s’abstenir de le mettre sur la voie publique sous risque d’interpellation.

OPC2 Alfred Innocent MUSEREMU
Commandant de la Police de Roulage et de Sécurité Routière.

  22   Vos commentaires
  1. avatar Jean Bigirimana

    Chapeau au commandant de la PSR qui a pu repondre aux questions des internautes qu’il ne connait pas, avec une courtoisie et un tact impeccables. Et bien, a entendre ce qu’on dit de lui, je suis carrement ebahi. Une question cependant: Comment ce fait il que dans une reglemenation a circulation a droite, autant de vehicules aient un volant a droite (Faits pour rouler a gauche) Et que les services de l’etat leur octroient une carte grise?

    Merci en tout cas commandant.

  2. Le premier avion a été fabriqué en 1903 après des essais qui ont emporté beaucoup de vies
    http://www.carnetdevol.org/Kittyhawk/histoire.htm
    Et la première voiture à vapeur en 1770 et la première voiture à l’essence en 1883
    http://www.histoire-pour-tous.fr/inventions/287-invention-automobile.html

    None ubu rero après plus d’un siècle d’expériences de l’industrie aéronautique et de l’industrie automobile, abarundi barikanguye bagomba gukora indege, n’imodokari m’uburyo budasanzwe kandi ata na industrie iriho yoshobora guhindura nickel ya Mosongati ikayigira icuma co kubaka akazu ko kuryamamwo.

    Dusa n’abarota bahagaze kw’ibarabara.

  3. avatar Sandra

    Je viens de lire tout ce qui tourne autour de cette voiture chaussure et je viens de me rendre compte que Monsieur le Commandant a raison. Je trouve aussi qu’il n’est pas habituel d’avoir un responsable policier aussi communicatif que Monsieur le Commandant PSR. Je m’explique. J’ai vu qu’une partie des intervenants ont parlé de permis de conduire. Je vous livre alors mon témoignage. Je cherchais un permis de conduire dépuis au moins trois ans sans pouvoir réussir aux tests, qui d’ailleurs étaient rares. Un jour de Février 2015, un homme qui se faisait passer pour un Policier m’a approchée et m’a dit qu’il pouvait me trouver un permis de conduire chez le Commandant, moyennant deux cents cinquante mille francs. C’est une somme élevée bien sûr. Mais compte-tenu du besoin, je l’ai donnée. Un permis de conduire m’a été amené une semaine après. Avec mon nom, ma photo, et tout. Trois jours après, je me faisait contrôler à un barrage policier, et j’ai fill la prison pour faux et usage de faux. En effet, le Monsieur qui m’avait amené le permis en prétendant être policier et qu’il allait m’amener un permis de chez le Commandant n’était qu’un escroc. C’était un faux permis. Les policiers m’ont relâchée après des heures de garde à vue, mais j’ai quand même sué et j’ai compris que je risqueait vraiment la prison. Car ces gens là avaient imité un document officiel, la signature du Commandant, le sceau de l’Etat, tout. Pour les initiés, c’était visible. A la PSR, j’ai alors appris qu’avec le nouveau Commandant, les tests étaient régulièrement organisés et qu’il fallait seulement se faire inscrite pour aller passer les tests, ce qui était différents de ce quI s’y passait avant où on ne pouvait qu’acheter un permis. On m’y a aussi appris que le Commandant avait mis en prison des gens qui lui avaient amené de l’argent en disant lui demander un permis. Quelques jours plus tard, je me suis faite inscrire et je me suis rendue au Stade Prince Louis pour y passer le test provisoire. Là, on était près de 400 personnes à passer le test. Je ne saurais jamais dire comment ce Commandant fait pour mettre tout ce monde en confiance et comment tout se fait dans la transparence. Les copies sont corrigés sur place et les résultats aussitôt communiqués. J’ai eu la chance de réussir avec plus d’une centaine d’autres. Quelques mois après, je passais le test définitif, toujours dans une ambiance de transparence. Et j’ai eu mon vrai permis. A 60 mille francs seulement dont 20 milles pour le provisoire. Je me rappelle toujours des conseils que le Commandant nous donnait au moment des tests. Il nous a par exemple dit ceci : » Muri uno mwanya muriko murondera permis de conduire mubiriye akuya, hari abandi bariko babundabunda mu Buyenzi barondera ama permis bagura. Ndabatumye mu babwire ko uburyo bwo kuronka permis ari ubu mwaciyemwo ata bundi. Permis ntizigurwa. Abihenda ngo baraziguze bama bahura n’ingorane kuko basanga atari zo. »
    J’ai beaucoup apprécié la manière dont le Commandant Muselemu a rapproché le permis à la population, et la façon dont il encourrage les gens à passer les tests, mais je trouve que beaucoup de gens ne sont pas encore informé de tous ces changements. Car bien de mes copines ont et reçoivent encore de faux permis et se font attraper avec. Mon témoignage va donc dans le sens de dire aux gens que les permis ne s’achètent pas. Afin que personne ne tombe dans ce piège comme moi.
    Je salue en passant les bonnes initiatives du Commandant PSR. Ce n’est pas toujours qu’on a un responsable policier qui communique et qui fait d’aussi bonnes initiatives.
    On dit aussi que le Commandant Muselemu est un criminel et qu’il a tiré sur des manifestants à Buyenzi. Je ne pourrais pas le défendre sur ce sujet, encore moins l’accuser, car je n’étais pas là et je ne connais pas un seul nom de ceux qu’il aurait pu tuer ou blesser.

  4. avatar OYA

    Le commandant a juridiquement raison; toutefois, une INVENTION de ce genre devrait etre la fierté nationale; que le concepteur demande au ministère de tutelle la permission d’utiliser sa voiture comme un transport exceptionnel ou une petite remorque, etc… et si effectivement il y a des éléments qui manquent, qu’il les ajoute. C’est une attraction touristique. Je demanderai aussi au ministère des transports d’encourager les mécaniciens de Gitega, pour qu’ils complètent leur hélicoptère. Puis on va l’essayer. Dans tous les pays du monde, les prototypes s’essayent, s’ils ne vont pas on les abandonne. Sans inventions nous sommes grillés.

  5. avatar Muryango

    Dommage que Mr. le commandant ait oublie la notion de l’etat souverain. .. »Nous sommes un peuple independant et souverain », donc on peut facilement se passer de ces normes internationales ici chez nous, comme on le fait dans d’autres secteurs…
    A ceux qui ne peuvent pas payer les 400 milles pour le permis, informe-vous, il parait que en Ouganda, en Tz et en Soudan du sud, il ya une possibilite. Seulement, on ne peut pas voyager pour cela uniquement….

    • avatar Alfred Innocent MUSEREMU

      Oui, Monsieur Muryango, effectivement nous sommes un Etat souverain. Vous ne pouvez pas savoir combien il est si bon d’entendre un citoyen qui revendique la souveraineté de son pays, surtout quand il s’agit du Burundi. Je vous encourage donc à aller de l’avant en rappelant à qui veut bien l’entendre que le Burundi est souverain. Parlant effectivement de souveraineté, le Burundi a des lois dont celle n°1/26 du 23 Octobre 2012 portant code de circulation routière dont je vous invite à lire les dispositions des articles 55, 60, 93 et 133. Après alors, vous pourrez nous parler de ces permis de l’Uganda, la Tz et le Sud Soudan.

  6. avatar KABADUGARITSE

    Chez nous on met souvent la charrue avant les bœufs! Aurait-on demandé au propriétaire de ladite voiture s’il a éventuellement souscrit à une assurance, procédé au contrôle technique pour en vérifier la solidité et le mode de fabrication …? Ou serait-il une simple question de jalousie car, me dis-je, le montant encaissé à l’occasion d’une seule location me laisse rêveur.-

    • avatar Alfred Innocent MUSEREMU

      Monsieur Kabadugaritse, c’est justement après vérification et discussion avec les autres intervenants en matière de réglementation de la circulation routière que nous avons conseillé à ce concepteur de la voiture-chaussure de bien la garder chez lui ou de la mettre dans un parc d’attraction. Ne soyez donc pas jaloux, Monsieur Kabadugaritse. Si ce montant de location vous laisse rêveur, allez amener votre propre invention. Dans tous les cas, de telles initiatives restent à encourager. Mais la circulation sur la voie publique reste soumise à d’autres conditionnalités, dont la loi.

  7. avatar Leon

    Monsieur le commandant de la police de roulage !!
    Parlant des normes pour les vehicules qui se trouvent sur une voie publique, vous semblez ignorer que la moitie des vehicules circulant sur la voie publique au burundi, ne remplissent pas les normes pour circuler .
    Je vous invite a y reflechir

    • avatar Alfred Innocent MUSEREMU

      Monsieur Leon,
      Nous n’oublions rien. Si la moitié des véhicules circulant sur la voie publique au Burundi ne remplissent pas les normes pour circuler comme vous le dites, doit-on alors ajouter le drame au drame? Certainement pas. Soyez tout de même informés que la Police de Roulage et de Sécurité Routière a entrepris une campagne de retrait de la circulation de tous les véhicules ne remplissant pas les conditions techniques exigées et constituant une insécurité roulante. Et tout le monde est appelé à collaborer en faisant sien la devise « La sécurité routière commence par moi. »

  8. avatar kiradodora

    Muselemu tire su tout ce qui bouge , les manifestants , les voitures !!! l’ordre n’est pas son souci

  9. avatar mandela

    Au pays de la culture de la feneantise ou on ne fait que détruire ce qui a été battu pendant autant d’années et ou l’économie est actuellement la dernière du monde, la creativite n’y est pas permise. Seulement, ce qui nous préoccupe c’est la vente des permis en papiers a 300.000 – 400.000 BIF. Rappelons qu’ailleurs les permis sont biometriques.

    • avatar Alfred Innocent MUSEREMU

      Monsieur « Mandela »,
      Comme dit plus haut, la créativité est plutôt encouragée. Vous êtes aussi appelé comme tout autre citoyen burundais à être créatif. Si l’économie du Burundi est telle que vous la décrivez, je vous conseillerais de relever le défi et non de venir constater sur la toile. Un écrivain africain disait qu’un tigre ne proclame pas sa tigritude, mais qu’un tigre saute.
      Quant à cette histoire de permis de conduire, vous êtes informé que le permis de conduire coûte 20.000 Fbu (Vingt mille) pour le permis provisoire et 40.000 Fbu (Quarante mille) pour le permis définitif. Les conditions d’obtention restent la passation des épreuves théoriques et pratiques.
      Après avoir vous -même dit que l’économie du Burundi va mal, vous venez encore dire que les citoyens burundais ont la capacité de se payer un permis à 300.000-400.000? (200USD). Vous rigolez Monsieur. Vous rappelez qu’ailleurs le permis est biométrique, c’est bon. Le Burundi aussi a emboîté le pas, et le permis biométrique va voir le jour très bientôt. Les services de la PR&SR sont déjà en transition vers le biométrique. Mais là encore, le permis biométrique ne coûtera que 100.000 Fbu, et non cette bagatelle dont vous parliez. Enfin, j’invite le journal Iwacu à nous visiter pour se rendre compte des réalités du terrain, de l’état des lieux du combat contre la corruption dans lequel nous sommes engagés, de la lutte contre les documents frauduleux, des conditions d’obtention du permis de conduire, de la lutte contre le désordre sur la voie publique et autres. Car à lire les commentaires qui sont postés ici, il est clair que les gens sont mal informés, à moins que ce ne soit une stratégie de faire taire basée sur la calomnie, stratégie tout de même contreproductive.

  10. avatar albert

    Ayant fait le test,la signature d’un seul permis de conduire s’octroie pour 400 000 BIF. Non Monsieur l’0PC2 ,Baisse ce prix quand même et sache bien que ta responsibilité ne se limite pas seulemnt sur les permis,diminue au moins ce désordre qui règne dans la circulation routière.

    • avatar Alfred Innocent MUSEREMU

      Monsieur Albert,
      J’ose espérer que vous plaisantez, et je me réserve de vous dire de quel goût est votre plaisanterie. Si ce que vous dites est vrai, vous devriez dénoncer ça auprès des services compétents chargés de lutter contre la corruption, ou aux responsables échelonnés de la Police Nationale pour sanctionner pareil comportement. En Kirundi on dit: »Nta mukuru atagira mukuru we. » (Tout responsable a son supérieur hiérarchique ). Pour dire que les burundais devrions avoir l’habitude de dénoncer tout ce qui ne va pas chez les institutions habilitées , et non de calomnier. C’est quel citoyen burundais qui paierait une pareille somme (énorme) sans dénoncer?

      • avatar Kanyoni

        Monsieur Alffred Innocent Museremu, Rambo des temps modernes, c’est votre surnom non? Je vous ai vu justement, votre Kalach bien posé sur une vielle carcasse et crachant le feu, à Buyenzi. Parait-il que vous étiez en train de tirer sur les faussaires ! Puis-je être rassuré?

  11. avatar Jones

    En tout cas le gars a eu une idée géniale : créer une voiture chaussure lol. Je veux bien y monter et y prendre umunyenga!!!

  12. avatar Ridiculus

    Ce qui sort du cerveau d’un burundais ne vaut rien.
    … selon les normes acceptables et internationalement reconnues … ceci est valable seulement pour la fabirication des voitures et non pas pour les élections, et autres droits de la personne humaine…

    • avatar KABADUGARITSE

      Lol ! Uranyishe!

  13. avatar Kimaranyi

    Le concepteur de la voiture chaussure a oublié un détail important avant de la fabriquer il fallait aller voir au préalable monsieur le commandant PSR&PR .5000$ dépensé uniquement pour la fabrication sans un sous pour celui qui doit autoriser la circulation c’est trop non? N’empêche que nombreux sont des véhicules qui circulent sans contrôle technique mais dont les propriétaires ont pris le soin de rencontrer le respectable OPC2

  14. avatar SIMONA

    Bien merci,

    Monsieur le Commandant, OPC2 Alfred Innocent MUSEREMU, Commandant de la Police de Roulage et de Sécurité Routière.

    J’allais proposer, à mon tour, une Sabena vêtue de voiture pour mariages et autres coquetteries.
    J’allais aussi déchanter.

    Bien merci, aussi, pour la présence de l’Ordre public plutôt rare chez les médiums.

  15. avatar Mutima

    Je te propose une stratégie:

    Amene ta voiture dans un endroit qui est beau, négocie avec Club des Vacances ou un autre Hotel sur le Lac, et fait payer les marries de petit montant pour se faire photographier dans la Voiture Chaussure. Faits de cette voiture une attraction touristique, inaugure-le en pompe, avec l’appui des artistes, des journalistes, et d’un Hotel de renom (qui veut s’attirer une clientele). Quand la paix reviendra, et que le Burundi redeviendra fréquentable, cette voiture sera une mine d’or…comme une photo pour 50$.

Publicité