http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Société

La vogue de la manucure-pédicure

12-10-2017

De jeunes femmes, en longue file d’attente pour un embellissement des ongles et orteils, ne passent plus inaperçues dans les couloirs des galeries ou sur les bords des rues, au centre-ville.

De jeunes femmes s’offrent une manucure dans la galerie « Le Parisien ».

La gent féminine ne se refuse plus une manucure-pédicure. Elles préfèrent désormais le service « moins cher » de jeunes hommes « accueillants et sympas » que celui des salons de coiffure.

Dans la galerie « Le Parisien », 1ère étage, corridor de l’extrémité, il faut se frayer un chemin pour réussir à passer tellement le couloir est bondé, surtout le week-end.

Avec leur accueil chaleureux, leur sens de l’humour et leur service moins cher, Manassé et Fulgence ont réussi à gagner la confiance de la gent féminine. En embellissant leurs mains et ongles par divers soins (gommage, massage, pose de vernis…), ces deux manucures-pédicures ramassent une grande partie de l’argent jadis encaissé par les salons de coiffure.

L’un à 1 mètre de l’autre, chacun a ses clientes habituelles. La plupart viennent sachant à l’avance vers qui se diriger. L’un jette, de temps en temps, un regard vers l’autre pour voir combien de clientes il a. « C’est normal, nous cherchons tous de l’argent. Mais c’est sans rancune », se défendra l’un d’eux.

Le service dans un climat enjoué…

Que ce soit chez Manassé ou Fulgence, il faut s’asseoir selon l’ordre d’arrivée. Des chaises et divans sont là à cet effet. Et dire que la cliente préfère attendre 2h voire 3 que d’aller chez l’autre qui a moins de clientes ou pas du tout.

C’est dans une parfaite harmonie que le service se passe. Tout en entretenant les mains et ongles de sa cliente, le manucure engage un brin de causette.

« Une sorte d’amitié s’est créée entre nous », notera une cliente habituelle de Manassé. « Il est sympa et très accueillant », lâchera cette jeune femme, la vingtaine, sourire aux lèvres, regard dirigé vers son manucure « préféré ».

Toutes les clientes sont unanimes : le service est moins cher par rapport aux salons de coiffure où elles se rendaient auparavant. Une manucure-pédicure coûte 8.000 Fbu dans des salons de coiffures contre 5.000 Fbu dans la galerie « Le Parisien ». Pour la pose de faux ongles, il faut débourser 8000 Fbu.

Un commerce des plus fructueux

L’un de ces jeunes hommes affirme qu’il peut facilement ramasser 100.000 Fbu par jour, pendant le week-end. Les autres jours, il empoche la moitié.

Un manucure qui travaille au rez-de-chaussée de la galerie « Le Parisien » vante également un commerce non seulement rentable, mais aussi moins stressant. « Je quitte la maison, le matin, avec 350 Fbu seulement pour le bus et j’y retourne avec 15.000, 20.000 Fbu.»

Ce commerçant affirme qu’il n’a pas beaucoup de « fans » comme Manassé ou Fulgence. Car ces derniers sont vieux dans le métier (5 ans).

Ce commerce s’observe également aux bords des rues au centre-ville. Avenue de la mission, « Plaza » (près de la Poste)… Toujours de jeunes hommes, la vingtaine, prêts à embellir les mains et pieds de ces citadines.

  8   Vos commentaires
  1. Munyangeri

    La lecture de cet article me donne automatiquement l’idée de repenser à ce que Dieu a fait lors de la création du monde en six jours (un jour pour Dieu pouvant équivaloir à des milliers de jours pour l’homme). Nous trouvons le récit de la création dans la genèse, le premier livre de la bible chez les judéo-chrétiens. A la fin de chaque jour de la création, Dieu avait l’habitude de regarder son oeuvre et trouvait chaque fois que cela était beau. Il en fut ainsi lors de la création en particulier d’Adam et d’Eve.

    Si Dieu a trouvé (et trouve toujours) qu’Eve est belle, est-ce à une créature humaine (la gent féminine en particulier) de remettre en cause l’appréciation de Dieu? Dieu vous dit que c’est beau et vous pauvre créature vous dites que ce n’est pas beau? Soyons sérieux tout de même. Pourquoi diantre dépenser tant d’argent pour sur-embellir une partie du corps l’est déjà aux yeux du Créateur? Pour tromper l’homme, madame ou mademoiselle, et vouloir à tout prix ressembler à ce qu’on n’est pas?

    Mon commentaire ne se limite pas uniquement à ces dépenses superflues dans les manucures-pédicures mais à toutes les dépenses extravagantes de la gent féminine citadine dans l’embellissement d’un corps qui l’est déjà.

    Nous vivons certes dans un monde de consommation et de compétition redoutable à tous points de vue mais je pense honnêtement que nous avons besoin d’un bon discernement pour savoir où il serait bon d’investir ce temps et cet argent gaspillés. Dans ce bas monde, le recours aux conseils d’un spécialiste de l’économie comportementale semble intéressant. A l’heure actuelle, c’est ce qu’il y a de mieux.

    Cependant, pour les femmes et filles qui croient en la vie éternelle, je recommande d’investir cet argent dans le ciel en le distribuant tout simplement aux pauvres. Il n’y a pas meilleur investissement que celui-là. C’est de l’argent que vous confiez à Dieu. Il sera mis à l’abri des voleurs et ne subira ni dépréciation ni dévaluation. Son taux de rentabilité interne sera infini. Le moment venu, quand vous viendrez à quitter cette terre, une très belle et grande couronne que vous porterez éternellement sur votre tête vous attend. Investir dans les pauvres, voilà un moyen que Dieu a mis à notre disposition comme marche-pied pour accéder au paradis!!!

    • bibi

       » je recommande d’investir cet argent dans le ciel en le distribuant tout simplement aux pauvres. » => mais ce ce que font très bien ces dames!!!
      Manassé et Fulgence n’ont pas l’air très riches, car sinon ils posséderaient leur propre salon avec le personnel qui va avec 😀

      Soyons clair, tous les hommes préfèrent une femme bien apprêtée qu’à une villageoise (je n’ai rien contre ces petites mains travailleuses qui n’ont pas la vie facile). L’inverse est logique également pour les femmes qui préfèrent un homme bien habillé. C’est naturel et aussi dicté par la société de consommation

    • Karabona

      Munyangeri, je vous comprends bien, mais ma question est de savoir où s’arrête votre logique, si nous devons accepter notre corps tel qu’un dieu nous l’aurait donné – et tout comme vous, je reconnais la beauté du corps, de celui des femmes surtout – devons nous donc abandonner nos vêtements, confier l’argent de tous ces vêtements à ce dieu et vivre nus? Ca lui ferait un bon pactole à votre patron, et puis pour que la morale soit sauf, on pourrait tout de même garder une feuille de vigne.

      • Munyangeri

        @Karabona

        J’apprécie beaucoup votre humour quand vous dites que nous devrions garder au moins une feuille de vigne sur nous.

        Si le temps vous le permet, faites un peu le calcul des sommes d’argent qu’une citadine riche dépense pour sur-embellir son corps: vètements, bijoux et chaussures de luxe, sacs, maquillage, pédicure, manucure et que sais-je encore!. Vous vous rendrez compte que ce montant est très élevé.

        Ce que je dis et comprenez-moi bien, une femme/fille qui croit en Dieu et cherche à obtenir la vie éternelle, devrait renoncer à la plupart de ces dépenses et ne rechercher que ce qui est nécessaire pour vivre; des vêtements et une nourriture simples mais pas de superflu. En effet, nous ne sommes pas propriétaires des richesses que Dieu nous donne. Nous n’en sommes que des administrateurs (trices) et, à ce titre, nous devrions distribuer le montant superflu à ce que Jésus appelle ses « petits » c’est-à-dire les plus démunis de notre société.

    • Mkubwa

      L’homme reste l’homme. Son coeur est toujours penché la rebellion, au péché.

    • Mkubwa

      L’homme reste l’homme. Son coeur est toujours penché vers la rebellion, au péché.

  2. juju

    Elles oublient leur beaute naturelle. Il faut que la Ministre de l’education nationale s’implique pour arreter cela. Ca presse.

    • Karabona

      Arrêtez donc de penser pour les femmes, ou pour les autres femmes si vous en êtes une – est-ce que l’Etat, vraiment, doit s’impliquer pour dire aux dames ce qui est bon ou mauvais pour elle et si, tout simplement, ça leur fait du bien de se colorer les ongles, à qui donc cela fait du mal?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité