Politique

La police attrape la police

16/09/2016 Agnès Ndirubusa 9

Déguisés en passagers, des agents de police ont mis la main sur leurs collègues chargés de réguler la circulation des véhicules.

Panneau sur chaque point de contrôle.
Panneau sur chaque point de contrôle.

«Il faut identifier et réprimer conséquemment tous les agents qualifiés qui étaient au service de contrôle sur les axes RN1, RN2, RN3, RN5 et RN7, le 26 juillet. ». Les ordres du directeur général de la police André Ndayambaje adressés au commissaire régional ouest. En cause, les policiers pris en flagrant délit de corruption par une équipe d’inspection de la police. Celle-ci avait décidé de voyager incognito, se faisant passer pour des passagers civils.

Elle a réussi à tromper la vigilance des policiers véreux de ces axes qui ont été pris la main dans le sac.
Des sanctions ont été prises à l’endroit de ces agents ainsi que leurs supérieurs. Plus d’une vingtaine de policiers ont été traduits en justice à cet effet et des mesures disciplinaires ont été prises.

« Ce genre de contrôle improvisé est effectué régulièrement dans tout le territoire national dans le cadre du plan d’action contre la corruption au sein de la police, mise en place en mars dernier», a indiqué le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye.

Selon lui, d’autres opérations sont menées notamment la réduction de moitié des points de contrôle sur les axes routiers ainsi que la mise en place des panneaux « la police incorruptible».

Cette mobilisation qui renfloue les caisses de l’OBR

« La police collabore également avec l’OBR sur la vérification de la conformité des registres, carnets de contravention et les recettes perçues », a ajouté le porte-parole.

A cet effet l’OBR se félicite de la lutte contre la corruption menée par la police. Toutefois un analyste tempère :
« La corruption ne s’est jamais aussi bien portée au sein de la police ». Il souligne que le salaire qu’il qualifie de misère ainsi que l’habitude de recevoir sans broncher les pots- de-vin sont à l’origine de ce statu quo.

Les chauffeurs de bus qui assurent les navettes Bujumbura-intérieur du pays se déclarent eux aussi dubitatifs quant aux résultats des actions menées par la police pour lutter contre la corruption. « Je donne toujours le fameux billet de deux mille Fbu à chaque point de contrôle lorsque les papiers ne sont pas en ordre», affirme l’un d’eux. « Ils acceptent toujours mon argent malgré la pancarte à chaque point de contrôle», dira un autre chauffeur de bus, faisant allusion au désormais connu panneau affichant en langue nationale « la police incorruptible ».

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Meurlsaut

    ”Tolérance zéro” dixit Pierre Nkurunziza.Bravo!!

  2. Inyankamugayo

    Ntitwovuga ko imishahara mito ariyo ituma basahura abanyagihugu mukurya ruswa.

    Toutefois, nous pouvons nous référer sur ce passage biblique, la demande de David adressée à Dieu: “Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire, de peur qu’étant rassasié, je ne te renie et ne dise : qui est l’Éternel ? Ou qu’étant dans la pauvreté, je ne commette un vol et ne porte atteinte au nom de mon Dieu.” Proverbes 30.8b-9

    Prions pour nos frères et soeurs policiers. Ariko na Reta yoraba nimba agashahara ari gato cane ikongereza. Ariko kenshi usanga ari ababakuriye babakingira ikibaba babatumye?

  3. Mthukuzi

    C bon tout cela, quoique contradictoire au comportement de Nkuru. D’un côté il éloigne les gens honnêtes pour ne s’entourer que des vautours, puis il lance les policiers dans les rues pour récupérer les billets de 500BIF. Les contrats de concession sont signés dans l’opacité totale, une poignée de généraux contrôlent les principaux marchés publics, la présidence est pleine d’intermédiaires qui jouent les rabatteurs, etc. etc. La lutte contre la corruption commence au sommet pour se répendre à la base. Pas l’inverse Cher président fondateur!

  4. Yves

    Peu importe ce que disent ou pas les camerounais, les DD entretiennent la corruption à tous les étages du pouvoir. La corruption est un fléau généralisé, ce que confirment toutes les données statistiques officielles. Mais jamais les loups ne se mangeront entre eux. Au mieux, ils vous offriront en pâture les plus faibles d’entre eux. Et c’est exactement ce qui s’est produit avec ces policiers.

  5. Kimaranyi

    Très bonne action à encourager mais il faut commencer par les gros poissons au sein même du corps . Par exemple leur ministre devrait justifier la provenance de sa richesse comme ca il aurait prêché par exemple . Il me semble qu’il serait accusé d’avoir joué un rôle clé dans l’achat de l’avion présidentiel qui n’a pas atterri et n’atterira jamais sur le sol burundais . Si on nous taxe de pays corrompu ce n’est pas à cause du fameux billet de 2000 qu’on donne aux agents

  6. Jean Paul

    Quand cette action commence par le bas de la pyramide ca dit déjà ce que ça dit! On ne tue pas un serpent par la que, ainsi disent les camerounais.

  7. Fofo

    @Yves,
    Encourageons d’abord l’action menée. Peut être un début et espérons que la même action se poursuivra à tous les niveaux. Ico ntakekeranya Leta igiye kubahagurukira surtout que c’est sa seule source des revenus!

  8. Ndagikunda

    uwutarakirya ni uwutaragihabwa. kandi ngo ihene irisha aho iziritse.

  9. Yves

    On doit s’insurger contre toute forme de corruption. Mais s’acharner sur les petits qui le font dans l’unique but de vivre décemment pendant que les plus gros s’enrichissent en toute tranquillité est en même temps très hypocrite.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

381 utilisateurs en ligne