Politique

La Parcem appelle à la réorganisation des comités mixtes de sécurité

29/06/2018 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur La Parcem appelle à la réorganisation des comités mixtes de sécurité
La Parcem appelle à la réorganisation des comités mixtes de sécurité
Faustin Ndikumana : «La sécurité doit être assurée par des gens politiquement neutres»

Le président de l’ONG Parcem, Faustin Ndikumana, s’inscrit en faux contre la structure des comités mixtes de sécurité. «La composante civile est susceptible aux manipulations politiciennes», a-t-il déclaré ce vendredi 29 juin lors d’un point de presse.

Il intervenait au sujet des voies et moyens pour pallier les violations des droits de l’Homme. Cet activiste  de la société civile s’exprime au moment où «la situation de ces derniers reste préoccupante au Burundi» selon une note de ce mercredi de la commission d’enquête sur le Burundi.

Pour rappel, les populations civiles occupent un tiers dans la composition de ces comités. Les deux-tiers reviennent concurremment à la Police, à la Justice et à l’Administration. C’est en conformité avec l’article 8 de l’ordonnance portant cahier de leurs charges.

Ce qui ne rassure pas, soutient-il, c’est que les civils adhèrent aux partis politiques. «Sur ce, ils peuvent agir sous l’influence de ces derniers et ainsi commettre des crimes inspirés notamment des discours des politiques». Néanmoins, M. Ndikumana soutient le maintien de ces comités.

Pour lui, la sécurité doit être assurée par des gens politiquement neutres. C’est pour cette raison que la loi exige des Corps de Défense et de Sécurité d’être apolitiques. Il recommande un débat au sujet de la composition de ces comités en vue de leur réorganisation.

Le porte-parole du ministère de la Sécurité publique, Pierre Nkurikiye, n’est pas de cet avis : «Ces comités constituent un organe consultatif. Ils n’ont pas une mission politique».

D’après lui, les comités mixtes de sécurité ne sont qu’au service de la sécurité publique. Quant à une éventuelle réforme de sa composition, il affirme qu’elle n’aurait pas raison d’être. «Pourquoi cette réforme au moment où ils sont  efficaces sur terrain ?»

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

253 utilisateurs en ligne