http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Politique

La loi sur le volontariat se fait attendre au Burundi

06-12-2017

Benjamin Flowein, représentant du programme des volontaires des Nations unies (PVNU), demande la ratification par le parlement burundais de la loi régissant leur mission. Il l’a dit ce mardi 5 décembre lors de la célébration de la Journée mondiale du volontariat.

Des jeunes volontaires bénéficiaires du PVNU et du PNVJ

Selon lui, cette loi donnera un statut légal aux volontaires. En outre, il évoque une amélioration dans l’accomplissement de leurs missions : «Elle permettra de bénéficier notamment de l’assurance maladie et des indemnités».

Jean-Bosco Hitimana, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, assure que le projet de loi sur les droits et devoirs des volontaires a déjà été adopté par le conseil des ministres : «Il suit le cours normal qui mène à la promulgation».

Il parle de l’analyse et de l’adoption par les deux chambres du parlement. Avant de réaffirmer son attachement au programme de volontariat. Car, souligne-t-il, il permet à la jeunesse de mieux s’intégrer dans la communauté.

Marie-Ange Kimana, volontaire, témoigne de l’expérience acquise au centre Seruka. Elle est depuis une année l’assistante juridique à cet espace de prise en charge des victimes de violences sexuelles basées sur le genre : «Je plaide pour les victimes.» Mme Kimana soutient qu’elle est désormais en mesure d’exercer comme avocate sans difficultés.

Pour Sandrine Ntiranyibagira, volontaire au sein du Réseau des jeunes en action pour la paix, la réconciliation et le développement (Reja), le volontariat permet d’apprendre le travail en groupe.

Et de soutenir qu’il leur est utile. Au terme de la mission, dit-elle, des volontaires mettent à profit des connaissances acquises pour des activités génératrices de revenus (AGR).

Le PNUD et le PVNU soutiennent le programme national du volontariat des jeunes au Burundi (PNVJ) depuis quatre ans. Ils ont mobilisé 504 jeunes volontaires dans les provinces de Gitega, Ngozi et Bujumbura.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité