Archives

La France endeuillée

14/11/2015 Martine Nzeyimana 22
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

22 réactions
  1. Karundi

    C’est ça le “Deux poids, deux mesures” au vrai sens du terme

  2. Ncuti

    Des morts à Bujumbura, la France appelle au dialogue.
    Des morts à Paris, la France Frappe l’EI
    Bujumbura devrait appeler au dialogue entre les parties françaises et EI, et ce dans un mois avant qu’il ne soit trop tard.

  3. Karundi

    “Au-moins en France ce n’est pas le pouvoir en place et les forces de l’ordre qui sont accusées comme au Burundi” T’es sûr(e)? Vas écouter l’opposition Française. Quand tu t’auras écouée, sans doute tu retoucheras ton commentaire

  4. Burundais

    Our hearts go out to french people in this difficult time.

  5. Mwira

    erega burya ndakubwire, umuntu wese ntiyumva co kimwe nuwxundi, la preuve nuko hariho abamutoye nabandi batamutoye. Urabona ko rero bose batavyumva co kimwe. Muri ico gihe hab tirage au sol, ibiganiro. Kugira twubake tureke kwisamburirako nkimpene. Kandi umuntu ahitamwo aho ashaka none wonsigurira gute ingene umurimyi yaraye yibrosheje kugirango kwibrosa mugatondo bitazomutesha umwanya, agaca arara yambaye nibirato akabirarana kugirango abe uwambere mugutora kandi atanishule yaciyemwo . Erega abarundi barabaye traumatisé. None selon mes analyses niyo bumva umuntu bitoreye bamugiriye nabi la suite ni iyihe. Nibaza yuko muzoba mutakemuye ibibazo vyumunyagihugu azoba abaye traumatize 2 fois. None muri ico gihe ninde azoba abaye nyamwisumira. Wumva ko uzomutwara aryohewe ? Ndababwire nimugire ibiganiro kuko hariho nabatamutoye kugirango nabo kumutima baremuruke. hanyuma murabe igikwiye kugirango mwene burundi atunganirwe. Ariko mumenye ko babandi twita abafaramaso nabaluminata mwame muzi ko baba babarimwo murico gihe biragora kubera shetani igerageza guhangana nimana.

  6. Mwira

    Barya bo muri somalie baduhe amafaranga tubabahe

  7. Mwira

    ego ivyo nivyo éducation irakenewe. Ariko harico wibagira. abafaramaso naba illuminati. Ntibazokwemerera kuko nivyo bihebeye bisabakubasengera cane na papa arimwo kugirango bahinduke. Abo rero nibo bagisibije. Ikimbabaje ni abantu babakurikira batabona kure.

  8. Mwira

    200 – 200 ; ivyo biharuro birangana canke; mubufaransa nibangahe, muburundi ni bangahe , mugihe kingana iki

  9. Mwira

    barungikeyo babandi babasirikare baja muri somali, ewe boduha menshi. Erega abazungu barakeneye abakozi

  10. S.S. Simon

    LU pour vous :

    Alerte : Le journaliste Antoine Kaburahe convoqué par la justice burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
    Droits de l’Homme
    @rib News, 14/11/2015

    Communiqué du Groupe de Presse Iwacu

    Antoine Kaburahe, Directeur du Groupe de Presse Iwacu, un des derniers médias indépendants encore en activité au Burundi après la destruction de la plupart de radios privées, a reçu ce vendredi 13 novembre 2015, une convocation.

    Il doit comparaître lundi 16 novembre 2015 à 9 heures, devant l’Officier du Ministère Public près la Cour Suprême, Barbatus Ntakarusho, dans le cadre du dossier RMPG no 697 /MA relatif à la tentative de coup d’Etat du 13 mai 2015.

    Le Groupe de Presse Iwacu a toujours respecté l’Etat de droit et les lois en vigueur au Burundi. Depuis huit ans, Iwacu s’est toujours conformé à l’éthique et la déontologie professionnelle.

    Il n’a jamais été mis en cause ni par les autorités politiques ni par les instances judiciaires encore moins les organes de régulation. C’est pourquoi le Directeur du Groupe de Presse Iwacu estime qu’il est de son devoir de répondre à cette injonction de la justice.

    Le personnel du Groupe de Presse Iwacu réitère son engagement au service de l’information.

  11. Ntahitangiye

    Emwe benewacu, ivyo mbonye binteye ubwoba !
    Irabire mwebwe nyene ingene Abadagi bavuga ibihaye biba mu Bufaransa kur’iyi adresse:
    https://www.youtube.com/watch?v=jwPw8yEho4g.

  12. Julistglad Mpozenzi

    Et qui accuse les forces de l’ordre, eh?

  13. Julistglad Mpozenzi

    None mu Burundi ho si mwe mubikora mugaca muta akaruru ku munwa ngo ni gouvernement iriko irica kubera mufise abumviriza vos balivernes sans se donner la peine de verifier? Muzoteba muhinyuka un jour.

  14. gaheto

    Amasengesho nintwaro ikomeye cane.

  15. l'histoire est en marche

    Qu’est-ce qu’on pourrait sérieusement demander à la bande d’incompétents bari de fait au pouvoir i bijumbura? Sinkunda kuvuga nabi abarongozi muga ubugabo burihabwa. Quand un gouvernement décide unilatéralement de casser un accord de paix, de s’attaquer à une partie de sa propre population, quand il vocifère des messages de haine, il ne mérite plus aucun respect.

  16. l'histoire est en marche

    On conviendra que cette comparaison est tout à fait hors de proportion. Muga uraguma ubisaba ngira bazokwumvira babarungikeyo ba nyamitwe yavuz ko bazohava bapropoza une résolution. Pour parler un plus sérieusement, ikintu ciza abazosubirira aba bategetsi bataye igihugu mu kaga bakwiy kuzokwitwararika ni éducation muri rusangi kuko biragoranye cane.

  17. nzobibazwa

    Au-moins en France ce n’est pas le pouvoir en place et les forces de l’ordre qui sont accusées comme au Burundi

  18. nahimana rose

    La France a le moyenmais on ne sait jamais où ça frappe.

  19. John

    Triste pour les victims francaises de ce terrorisme. Mais aussi triste que les cotoyens francais ne puissant barrer la clique qui les dirigent, tous partis confondus, de porter le meme malheur et la meme desolation chez d’autres peuples. La clique au pouvoir en France n’est pas moins Terroriste que DAESH.

  20. dester

    Entre le Burundi et la France qui est le plus en securité? En une année la France a subit 3 grosses attaques terroristes, Charlie Hebdo, Lyon et maintenant l’attaque de Paris, en tout pas moins de 200 personnes sont mortes durant ces attentats!!!! Vraiment est ce que la France est en securité? oubien c’est parce que la France a le monopole des médias qu’on a l’impression que tout se porte bien dans ce pays. S’il faut les casques bleus, ça serait en France parce qu’on voit que le pays n’a pas assez de moyen pour eviter le terrorisme

  21. Amede

    Compétences? Bien sûr. Nous avons mis au pas les alshabab, là où les américains avaient démissionné. Nous avons pacifié Bangui. Mutakura est désarmé.
    Nous pouvons aider la France à combattre ses terroristes comme nous le faisons chez nous. Nous pourrions, si la France nous le demande, preter nos détecteurs sophistiqués d’armes, car la France n’en a pas. Etc…
    Haha, j’aime les rêves.

  22. Compétences? Vous rêvez ou quoi? Ne vous inquiétez pas, sincèrement la France ne vous demandera rien. Chapeau quand-même de votre prompte réaction, Monsieur l’Ambassadeur. J’espère tout de même que vous ne direz pas que la situation est relativement calme comme vous l’avez dit sur France 24 après le carnage de Kanyosha.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

1 612 utilisateurs en ligne