Politique

« La faute aux procédures administratives »

Le porte-parole de l’armée revient sur le retard de paiement des indemnités des militaires en RCA, des informations annonçant une augmentation de la participation des militaires burundais à l’Amisom, etc.


Des informations font état d’un retard de paiement de salaire de dix mois pour les militaires burundais de la Minusca. Qu’en est-il ?

Ces informations sont fausses. Dix mois c’est presque une année. Or, nos militaires n’ont jamais connu un tel retard de paiement depuis qu’ils sont sur place, voilà bientôt cinq ans. Je voudrais profiter de cette occasion pour donner des clarifications sur le traitement des militaires en mission de maintien de la paix en République centrafricaine dans le cadre onusien. Leur traitement est spécial et connu dans les standards des opérations de maintien de la paix où les militaires œuvrent et reçoivent leurs indemnités sans faille et sans aucun problème. Toutefois, il arrive que les procédures administratives tardent un peu. Lorsque ces problèmes sont résolus, ils touchent leur salaire sans aucun problème.

Mais alors ce retard est de combien de mois ?

Actuellement, leurs indemnités des mois de mai jusqu’au mois d’août sont disponibles sur leurs comptes. Les mois de septembre et octobre sont en cours de préparation pour le paiement puisque le signal est déjà arrivé à la Banque centrale pour annoncer que ces indemnités sont disponibles. L’opération administrative est en cours pour que leur dû soit incessamment versé sur leurs comptes.

Quid de leur « grogne » quant à la rétention de 700$ par militaire sur leur salaire ?

Cette rumeur vient de nous parvenir, or aucun militaire n’a encore touché sa solde. Alors je me demande d’où ceux qui avancent ce montant de 700$ tirent ces informations et dans quel but. Il n’y a qu’une seule explication. Ce sont ceux qui ont toujours véhiculé des informations tendancieuses. Lorsqu’il y a un changement au niveau des soldes des militaires pour quelle que raison que ce soit, le chef de la FDN et son staff se rendent régulièrement sur terrain pour les causeries morales en vue d’éclairer les concernés. Les entretiens se font à bâton rompu et aucune question n’est taboue. S’il advenait qu’une telle chose se passe, ils seraient mis au courant ou bien ils l’auraient été. Il n’appartient pas aux militaires de poser cette question à travers les médias car il existe un canal interne où ils doivent passer pour connaître les raisons d’une telle ou telle autre question.

Confirmez-vous cette information sur une probable augmentation de la participation des militaires burundais en mission de maintien de la paix en Somalie?

C’est également une information erronée. La réalité est que pour ce qui est du contingent burundais en mission de maintien de la paix en Somalie (Amisom), la participation du militaire a été revue à la baisse. Et pour cause, depuis que l’UE, principal bailleur pour le volet indemnités d’opérations de militaires, a réduit de 20 % le montant qu’il allouait à cette mission, il y a eu des conséquences transversales. Notamment sur ce que le militaire percevait, mais aussi sur ce que le gouvernement burundais percevait par rapport à ce qui était stipulé dans le mémorandum d’entente avec l’UA, principal patron de l’Amisom. Auparavant, le militaire touchait autour de 800$, mais actuellement il touche ce montant déduit de 20%. Par conséquent, même la participation du militaire est passée de 200 à 166 dollars par mois. Il s’agit donc d’une réduction et non pas d’une augmentation.

Pourtant ces sources affirment que chaque militaire devra verser 500$ par mois comme contribution aux élections de 2020 ?

C’est faux et archifaux ! Que resterait-t-il au militaire si on lui retirait 500$ sur sa solde déjà réduite ? Parmi les militaires qui participent aux missions de maintien de la paix, il y a la catégorie des contingents des unités constituées qui perçoivent tous la même somme susmentionnée. Il y en a une autre de militaires qui travaillent dans ce qu’on appelle les missions d’observation, dans les états-majors de la mission ou dans une autre mission onusienne envoyée par le gouvernement burundais. La mission envoie la liste des postes disponibles. Le gouvernement sollicite le corps de la Défense pour envoyer des candidats. Ils sont désignés par le ministère de la Défense et des Anciens Combattants via le ministère des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale pour intégrer ces missions. Ils obtiennent des contrats négociés par le gouvernement, mais ces candidats une fois sur place perçoivent directement leurs soldes sur leurs comptes ou bien en mains propres à raison de plus de 100$ par jour. Au départ, cette catégorie ne contribuait pas comme les autres alors qu’elle touche des sommes colossales par rapport aux unités constituées. Raison pour laquelle nous avons décidé de mettre sur un même pied d’égalité tous nos militaires. Ceux qui touchent beaucoup donneront une contribution plus significative. Pour ce faire, nous avons instauré un système d’acte d’engagement pour que celui qui le souhaite puisse signer et verser 500 $ par mois. Celui qui refuse est remplacé par celui qui comprend cette logique. Cela n’a donc rien à voir avec la contribution aux élections, puisque celle-ci sera retenue sur les salaires locaux de tous les militaires.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. SENYAMWIZA Jean Claude

    @Gacece,
    Les témoignages ont commencé et ils fusent de partout, Mr Gacece, que ce soit sur les viols et exécutions sommaires des innocents de Nyakabiga, Musaga, Cibitoke et ailleurs. Vous serez étonnés quand les mandats d’arrêts internationaux vont commencer à vous pleuvoir sur la tête et que les comanditaires, leurs complices ainsi que les exécutants seront traqués de partout. N’oubliez jamais que nous vivons le siècle des technologies de l’information et de la comunication. Les témoins ont toutes les preuves y compris audios, photos, et vidéos..! Vous serez très desagréablement surpris, croyez-moi…!

  2. Gacece

    @SENYAMWIZA Jean-Claude
    C’est de valeur! Vous allez pouvoir allez témoigner? Qu’avez-vous vu?

  3. Banza

    Senyamwiza, Mon expérience ( l’injustice subie personnellement) m’a conduit à ne plus croire en la justice internationale. Par contre je crois fermement dans l’injustice internationale. Ceux qui sont du côté des plus forts profitent bien de cette (in)justice internationale. Profitez-en bien pour le moment car peut-être qu’elle ne durera pas éternellement pour vous non plus.

  4. SENYAMWIZA Jean Claude

    @Gacece,
    Lisez bien les rapports des enquêteurs des NU, vous comprendrez tout. Toutes ces filles et femmes violées faisaient donc partie des combattants si combattants il y avait? Ce que vous avez fait en decembre 2015 n’est ni plus ni moins que crimes contre l’humanité. J’espère que les auteurs de ces massacres d’innocents dont les corps ont fini dans des fosses communes aux alentours de Bujumbura, rendront compte à la justice internationale qui est entrain d’enquerer là-dessus.

  5. Agnoste

    Rugamba we, le colonel Baratuza est un ex-FAB, je ne vous apprends rien probablement.

  6. Gacece

    @juju
    Non je ne comprends rien! Tout cela est vague!

    Ne parlez pas comme des politiciens! Qu’ils soit au pouvoir ou pas.
    Donnez des idées concrète Comment fait-ton pour ne pas laisser un une ethnie, une race, des religieux… derrière?
    Il faut les mettre devant?… À côté?…

    Vous par exemple (ou quelqu’un d’autre), qu’est-ce qu’il faudrait qu’on vous permette d’avoir ou de faire pour que vous ne vous sentiez pas « laissé derrière »?

    Mais je vous rappelle tout de suite, avant que vous donniez votre réponse, que certaines personnes, qui ont choisi de travailler avec le gouvernement (sans être dans le CNDD-FDD) sont étiqueté de « traîtres »! Ce n’est pas cela que je demande. Je veux savoir ce qu’il faudrait que « tout le monde » fasse! Pas seulement le CNDD-FDD et les autres partis qui le soutiennent, mais tout le monde!

  7. juju

    On veut un leadership visionaire qui aime son pays et met en avant une bonne gouvernance exemplaire qui ne laisse aucun groupe ethnique racial, religieux..derriere. Qui concerte et embarque tout le monde dans le train de liberte, developpement, paix, democratie. Bref mieux, de loin mieux quw ce qui est en place actuellement. Pas de demagogie, blablabaaaaaa. Tu comprends ce que veux dire.

  8. Gacece

    @RUGAMBA RUTAGANZWA

    Shut! Je ne sait pas si vous avez suivi l’actualité en 2015, mais si vous vous en souvenez, il ne se passait pas deux jours sans qu’il y ait une attaque à la grenade!… Contre de vrais innocents… ou contre des imbonerakure si vous préférez.

    Après décembre 2015, les attaques ont cessé! Si comme vous le dites, c’était des innocents qui sont morts au cours de cette fameuses nuit du 12 décembre 2015, les attaques à la grenades auraient continué. Mais non! Il n’y plus rien eu!

    Mais chacun a sa façon de percevoir la réalité!

    Alors… Quelles solutions proposez-vous pour qu’il’y ait plus ce genre de catastrophes?

    Des accusations c’est correct, mais des solutions c’est mieux!

  9. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Le mensonge au grand jour pour justifier et couvrir la corruption de ses patrons..! Qu’est-ce que je n’aimerais pas être à la place de mon Colonel BARATUZA!! Il a d’aileurs déjà loupé des missions juteuses des NU pour aller maintenir la paix en Centrafrique il n y a pas longtemps..et grâce à une campagne internationale bien réussie des vaillants defenseurs des droits de l’homme au Burundi et ailleurs ! Raison: informations mensongères pour couvrir les exactions de l’armée, de la SNR et des Imbonerakure qui ont violé et massacré des centaines de personnes innocentes en décembre 2015 dans les quartiers de Bujumbuira majoritairement Tutsi d’ailleurs. Apparement il n’a appris aucune leçon. Les mêmes mensonges et manipulations de l’information en faveur de sa hiérarchie continuent de sortir de sa bouche..! Pourqoui d’ailleurs il ne passe pas Général comme la quasi-totalité des CNDD-FDD de son anciennété avec qui il partage tant de zèle pour soutenir le parti au pouvoir??

  10. Rurihose

    Ces $500 par militaire va où?
    Qui gère ces sommes colossales?

  11. KABADUGARITSE

    Difficile de différencier le faux du réel. Tellement des choses se passent…

  12. Kimeneke

    None bakora nabi murindiriye iki kugira mubirukane pardon mon colonel barashiririye

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

260 utilisateurs en ligne